Archives du mot-clé featured

CRISE DES FINANCES PUBLIQUES : RÉGIMES SOCIAUX ET CAFAT AU BORD DE L’EXPLOSION

Le Médipôle sera suivi de l’Hôpital de Koné

« Tout va très bien, Madame la Marquise, l’écurie brûle, le château est en feu … ». La Nouvelle-Calédonie ne se lasse pas de vanter son régime de santé et de protection sociale, l’un des plus généreux au monde. Mais il s’agit peut être d’un château de cartes qui menace d’entraîner les Calédoniens dans une spirale insoutenable de prélèvements fiscaux et sociaux. Dans l’immédiat, des « pansements » sont recherchés. Mais les fondements sont menacés. Gouffre.

UNIQUE DANS LES ÎLES DU PACIFIQUE
On a coutume de réduire les régimes sociaux à la Cafat. Ce n’est, malheureusement, pas tout !

Aux déficits des régimes de la Caisse –à l’exception du régime de retraite-, il faut en effet ajouter les dépenses et les engagements de dépenses accumulées ces dernières années dans les autres régimes sociaux : prestations sociales de solidarité, minimum retraite, minimum vieillesse, aides au handicap, aides à la mobilité réduite.

Bien entendu, personne ne pourrait s’en plaindre. Ainsi, lorsqu’une personne âgée n’ayant jamais travaillé ou cotisé, en milieu urbain comme en tribu, perçoit désormais une allocation d’un million par an, la Calédonie affiche une solidarité unique dans les îles du Pacifique.

Simplement, les dépenses globales doublent tous les 7 ans. Pas les ressources !

400 MILLIARDS EN 2021 !
Le Ruamm a accumulé 15 milliards de dettes, le paiement des prestataires est différé par manque de trésorerie,  les dépenses réelles de santé du Médipôle et du prochain hôpital de Koné viendront s’ajouter à celle de l’hôpital de Koumac et de Poindimié. Les équilibres, pour l’heure, ne sont pas trouvés.

Pourront-ils l’être, d’ailleurs, en envisageant simplement une augmentation des cotisations sociales et une nouvelle hausse des impôts ?

L’impasse de trésorerie du Ruamm est, semble-t-il, de 2 milliards. Qu’à cela ne tienne, il suffira de prélever cette somme dans un des « réservoirs », en se fondant sur le précédent du Port Autonome et de l’Office des Postes. Mais rien ne sera réglé au fond, et le trou des régimes sociaux continuera à se creuser.

Jusqu’à quand ? En 2021, le coût de ces régimes sociaux au rythme actuel sera de 400 milliards !

En 2030, si rien n’est fait, la totalité des recettes fiscales … sera consacrée à maintenir les dits régimes sociaux !

PROCÉDURE D’ALERTE
A la Cafat, en tout cas, les commissaires aux comptes ne sont pas à l’aise. Ils se retrouvent face à un situation dans laquelle les déficits comptables s’inscrivent dans une courbe de croissance sans que rien n’annonce un quelconque retournement de tendance. Dans une société privée, elle reflèterait clairement une position latente de faillite.

Dans ces conditions, l’énoncé d’une procédure d’alerte semble inévitable au regard des règles strictes de la profession.

Si l’absence de solution est parfois considérée comme une solution, dans le domaine social, ce ne sera pas le cas. La rupture serait le chaos. Peut-on imaginer un seul instant ce qui se passerait si les professions de santé n’étaient plus remboursées, et si les dotations aux hôpitaux n’étaient plus assurées ?

Inenvisageable, dira-t-on.

Mais alors, les réformes nécessaires –et forcément douloureuses- doivent être mises en œuvre d’urgence et avant qu’il ne soit trop tard.

Du pain sur la planche et un sacré défi pour le prochain gouvernement.

POIGNARDÉ PAR SON FRÈRE : DRAME FAMILIAL À OUEGOA – Federer vainqueur à Wimbledon, Hamilton au GP de Grande Bretagne – Anniversaire de l’UICALO et de l’AICLF – Germain au Vanuatu pour la coopération régionale – 3000 personnes à la Foire de Thio

POIGNARDÉ PAR SON FRÈRE : DRAME FAMILIAL À OUEGOA qui s’est déroulé lors d’un coup de chasse à la tribu de Saint Joseph. Une dispute sur fond d’alcool serait à l’origine du drame. La victime a succombé à ses blessures au dispensaire.

LE DÉSÉCHOUAGE DU PORTE-CONTENEUR COMMENCE – Un avion cargo a atterri hier après midi et a livré 25 tonnes de matériel notamment destiné à la lutte anti pollution. 11 experts sont à bord du navire échoué près de Maré. Un remorqueur et une barge étaient hier sur les lieux ainsi que l’Amborella du service des Phares et Balises. 2 spécialistes de la lutte anti-pollution sont arrivés cette nuit de métropole, et la récupération des hydrocarbures à bord du porte-conteneur va pouvoir débuter.

Un second avion cargo en provenance de Singapour est attendu jeudi.

HOUAILOU : LES RECHERCHES DES DISPARUS DE 2016 CONTINUENT – Les spécialistes de la Sécurité Civile appuyés par des experts venus de métropole tentent de repérer 3 personnes disparues lors des intempéries de 2016 qui avaient provoqué un glissement de terrain à la tribu de Wakaya.

SUCCÈS DE LA KERMESSE DU SECOURS CATHOLIQUE où de nombreux visiteurs se sont pressés à l’édition 2017 de cette action de solidarité.

FIN DES CÉRÉMONIES D’ANNIVERSAIRE DE L’UICALO ET DE L’AICLF à Paita. Ces associations, créées par des prêtres et des pasteurs après la seconde guerre mondiale notamment pour répondre à la naissance d’un parti communiste local, ont été à l’origine de l’émancipation des kanak et de la création de l’Union Calédonienne.

3000 PERSONNES À LA FOIRE DE THIO qui s’est déroulée sur le champ de foire, près de Thio mission. Le rodéo a connu un grand succès.

COOPÉRATION AVEC LE VANUATU – La commission mixte chargée de finaliser les dossiers de coopération entre la Nouvelle-Calédonie et le Vanuatu se tient aujourd’hui. A cette occasion, le Président du gouvernement s’est rendu dans l’archipel voisin.

WIMBLEDON : 19e victoire pour Roger Federer face au Croate Marin Cilic.

F1 : Hamilton remporte le Grand Prix de Grande Bretagne pour la cinquième fois et se rapproche de Sebastian Vettel au championnat du monde.

UN PORTE-CONTENEUR DE 184m ÉCHOUÉ PRÈS DE MARÉ – Sonia Backes propose « une union sacrée » des loyalistes – Province sud : développement ambitieux de la filière fruit – Menace sur la fourniture des médicaments – Le tapis roulant de Kouaoua sera en service lundi – 4 jeunes interpelés pour vol – 100 participants aux journées de la Mer – « La NC face à la crise des finances publiques », le colloque UNC s’est ouvert

UN PORTE-CONTENEUR DE 184m ÉCHOUÉ AU SUD DE MARÉ
Le Vendémiaire s’est rendu sur les lieux après une reconnaissance par le Gardian de l’aéronavale. L’armateur a été mis en demeure de présenter un plan de déséchouage du bateau.

Aucune trace de pollution n’a été constatée. Le navire est de construction récente puisqu’il a été mis à l’eau en 2017. Il venait de Papeete et se rendait à Nouméa.

SONIA BACKES PROPOSE UNE « UNION SACRÉE » DES LOYALISTES – Unir les loyalistes dans une grande coordination, c’est la proposition des « dissidents » des Républicains.

Sonia Backes, Isabelle Lafleur, Harold Martin et Philippe Blaise revendiquent la représentation de 40% des électeurs loyalistes qui se sont prononcés lors des dernières législatives. Ils appellent donc à une coordination qui permettrait à l’ensemble des loyalistes de préparer la sortie des accords.

Cette proposition « d’union sacrée » n’est accompagnée, selon ses auteurs, d’aucune condition ni contrepartie.

APPROCHER L’AUTOSUFFISANCE EN FRUITS ET FAIRE BAISSER LE COÛT AU CONSOMMATEUR EN PROVINCE SUD, c’est l’objectif d’un schéma directeur agricole présenté hier par la Province sud.

Aides appropriées, promotion des fruits locaux, ce plan ambitieux vise à faire passer les surfaces plantées de 190ha à près de 600ha et la production à 16.000 tonnes en 2025.

MENACE SUR L’APPROVISIONNEMENT ET LA DISTRIBUTION PHARMACEUTIQUES, les rencontres avec le gouvernement lors de la grève des pharmaciens n’ayant pas abouti à une solution. Les pharmaciens envisagent désormais de durcir leur mouvement auquel s’associerait les grossistes.

LE TAPIS ROULANT DE KOUAOUA SERA EN SERVICE LUNDI, après une réparation effectuée dans les meilleurs délais, et grâce à du matériel de remplacement disponible à Doniambo. C’est une bonne nouvelle pour la SLN et ses employés dans une période de difficulté d’approvisionnement suffisant de l’usine.

LE RIN* APPELLE À UNE NOUVELLE MARCHE mercredi prochain pour obtenir l’inscription automatique des Kanak sur la liste référendaire. (*Rassemblement Indépendantiste et Nationaliste).

4 JEUNES INTERPELÉS pour un vol de cigarettes. C’est la Bac qui les a arrêtés hier matin.

100 PARTICIPANTS AUX JOURNÉES DE LA MER pour aborder des sujets comme la gouvernance de la mer, la réparation navale ou encore le tourisme nautique. Cette initiative est portée par le Cluster maritime de Nouvelle-Calédonie.

PREMIÈRE JOURNÉE DE COLLOQUE À L’UNC sur le thème « la Nouvelle-Calédonie face à la crise des finances publiques ». Un terme audacieux alors qu’en matière économique –un sujet essentiel … pour les recettes, mais nous reviendrons sur cette lacune-, les organismes autorisés se refusent à parler de crise et consacrent le terme pudique de « ralentissement » !

MOUVEMENT DE GRÈVE À NEWREST, le géant mondial de la restauration présent sur les bases vie et le catering aérien notamment. Près de 230 salariés sont employés dans cette entreprise dont l’Usoenc conteste la gestion sociale et le régime de prime. Une société qui risque de subir de plein fouet l’éventuelle mise « sous cocon » de l’usine du sud.

BERNADETTE BRIZARD officier de la Légion d’Honneur. Elle a notamment développé l’association « Avec » qui oeuvre pour les malades évacués à Sydney.

BAL DES POMPIERS ET SHOW, RETRAITE AUX FLAMBEAUX, FEU D’ARTIFICE dès ce soir dans le cadre des célébrations du 14 juillet..

UNE PREMIÈRE DANS LA LUTTE CONTRE LA DÉLINQUANCE : SURVEILLANCE DE VOISINAGE À DUMBÉA – LA CANTINE DE L’ÉCOLE BERGÈS BRÛLÉE – 19 juillet : élection du président du congrès – la réparation du tapis roulant de Kouaoua va commencer – La Brigade de prévention de la délinquance juvénile inaugurée.

LUTTE CONTRE LA DÉLINQUANCE : AUTO-SURVEILLANCE DE VOISINAGE À DUMBÉA, opération lancée par la commune de l’agglomération en lien avec les habitants de deux quartiers, la police municipale et la gendarmerie. Cette action sera encadrée par un protocole signé hier à la mairie.

Les quartiers tests sont celui de la Secal et celui du FSH6, deux quartiers qui subissent des faits de délinquance mais au sein desquels existe une bonne cohésion sociale. Un bilan sera effectué en fin d’année.

LE PRÉSIDENT DU CONGRÈS ÉLU LE 19 JUILLET lors de la séance solennelle d’ouverture de la session administrative.

LA BRIGADE DE PRÉVENTION DE LA DÉLINQUANCE JUVÉNILE INAUGURÉE HIER MATIN à la caserne Bailly, mais elle a été mise en place dès février dernier. La brigade comprend 6 gendarmes et intervient à la demande des établissements scolaires.

LA CANTINE DE L’ÉCOLE LOUISE VERGÈS PARTIELLEMENT BRÛLÉE PAR DES VANDALES. Les faits ont été constatés hier matin à Tindu. Poubelle incendiée et propagation du feu. Malheureusement, un classique de la délinquance commise ce week end.

LA RÉPARATION DU TAPIS ROULANT DE KOUAOUA VA COMMENCER et une bande de tapis de 400 mètres va être acheminée aujourd’hui vers le centre minier. Les travaux devraient durer une semaine.

MOBILISATION DANS PLUSIEURS ETABLISSEMENTS SCOLAIRES pour discuter de la violence scolaire. Cette initiative fait suite à l’agression à l’arme blanche d’un élève sur un professeur au Lycée Petro Attiti et s’est déroulée lors d’un débrayage de 55 minutes lancé par une intersyndicale.

RENOVATION DU CENTRE D’ACCUEIL ADMINISTRATIF DU HAUSSARIAT – Les travaux ont duré 6 mois et a été inauguré par le Haut-CommissaireThierry Lataste  hier matin.

L’ARÉNE DU RIRE LE 25 NOVEMBRE À PAITA, un véritable festival du rire placé sous le patronage d’Elie Semoun.

NICKEL : LE TAPIS ROULANT DE KOUAOUA INCENDIÉ – Difficultés d’approvisionnement pour Doniambo ?

« Serpentine » brûlée – Photo Facebook Alcide Ponga

 

 

Pour la seconde fois, le tapis roulant de la mine SLN de Kouaoua -Serpentine- , a été incendié. Cette fois, les dégâts sont plus graves qu’en 2016 où un incendie probablement criminel avait déjà été à déplorer.

C’est dans la nuit de samedi à dimanche que le délit a été commis. Les agents de la SLN ont eux-mêmes maîtrisé l’incendie dimanche matin, et constaté l’étendue du sinistre.

PRISON À PERPÉTUITÉ
Cet acte criminel est passible d’une peine de prison à perpétuité. Récemment, à la Réunion, un incendiaire a été condamné à 20 ans de réclusion. Il faut donc espérer que les criminels seront identifiés par la gendarmerie et que la Justice passera.

Le ralentissement des opérations à Kouaoua ne fera pas l’affaire de la SLN, c’est le moins que l’on puisse dire. Depuis le début de l’année, l’usine tourne à plein « comme une horloge », mais ce sont les approvisionnements qui sont insuffisants. « Intempéries, ennuis techniques », a-t-il été précisé.

Cette fois, le coup est rude. La crainte plusieurs fois exprimée est qu’en raison d’un approvisionnement défaillant, l’activité d’un four au moins soit réduite.

PAYS À RISQUE
Au siège parisien, la Nouvelle-Calédonie va continuer « à donner des boutons ». Pertes colossales en raison d’une chute des cours, plan de réduction des coûts plutôt en panne depuis le début de l’année, vandalisme à Thio, la facture est salée.

Surtout, des tentatives de sabotage ont déjà eu lieu, notamment au camp des sapins, à Thio. Avec l’incendie de « Serpentine », celà fait beaucoup.

La Nouvelle-Calédonie est déjà classée par les grandes entreprises métallurgiques, comme un pays risqué. Avec la dégradation de la sécurité tous azimuts, elle pourrait devenir, pour les investisseurs du monde entier, un pays à risque.

AZNAVOUR À L’ARÈNE DU SUD LE 13 OCTOBRE

A 93 ans celui qui représentante la chanson française dans le monde entier aux côtés d’autres légendes comme Edith Piaf et Yves Montand, sera en Nouvelle-Calédonie au mois d’octobre prochain.

Frédéric Laurent, organisateur de spectacles, l’a annoncé hier, et les places sont en vente dès cet après midi sur ticket.nc.

Aznavour, qu’on ne présente pas, et qui fait assez souvent partie des sketchs de l’humoriste Canteloup, accumule une carrière sans équivalent dans le paysage artistique français.

Hahnourh Varinag Aznavourian plus connu sous le nom d’Aznavour est le fils d’un immigré arménien. 800 chansons, 180 millions d’albums vendus, il a connu un début de carrière difficile, dans l’ombre d’Edith Piaf. Loin de connaître le succès, ses premiers essais sont sévèrement critiqués. Il écrit « Quels sont mes handicaps ? Ma voix, ma taille, mes gestes, mon manque de culture et d’instruction, ma franchise, mon manque de personnalité. Ma voix ? Impossible de la changer. Les professeurs que j’ai consultés sont catégoriques : ils m’ont déconseillé de chanter. Je chanterai pourtant, quitte à m’en déchirer la glotte. »

Par chance, une chanson qu’il écrit sera refusée par Yves Montand. Il l’interprète lui même : ce sera « Je m’voyais déjà », premier grand succès, qui le propulse à 36 ans sur le devant de la scène.

Comédien, acteur, compositeur, chanteur, Aznavour occupe depuis 70 ans une place particulière dans la chanson française.

C’est une chance exceptionnelle pour les Calédoniens d’avoir la possibilité de l’écouter et de le voir dans 3 mois.

RÉELLE MENACE DE FERMETURE DE L’USINE DU SUD ? La déclaration rapportée du PDG de Vale met le feu aux poudres

Fermeture, en mai dernier, de la mine de Manitoba

C’est le très sérieux Metal Bulletin, magazine numérique londonien d’information sur les métaux et l’industrie, qui a mis le feu aux poudres. Il fait état de la déclaration du Président Directeur Général de Vale incluse dans une note de Citi Research, banque d’investissement dont la vocation est d’identifier les opportunités et les risques relatifs aux investissements, selon les pays. Concernant la Nouvelle-Calédonie, il ne s’agit ni plus ni moins que de la fermeture de l’usine Vale du sud. Commentaires.

« HAS TO BE SHUT DOWN »
Titrant « Vale’s ceo says New Caledonia nickel operation has to be shut down, according to Citi » ( Le « Chief Executive Officer » de Vale déclare que les activités nickel en Nouvelle-Calédonie doivent fermer, selon Citi), le Metal Bulletin, rapportant la note de Citi, écrit que Fabio Schvartsman, PDG de la compagnie brésilienne aurait déclaré sèchement le 28 juin dernier lors de la conférence annuelle de Citi au Brésil : « Vale Nouvelle-Calédonie a perdu 1,3 milliards de dollars au cours des 3 dernières années, et doit être fermé ».

L’information, reprise par Alain Jeannin de NC1ère et Les Nouvelles, constitue-t-elle le lancement d’un processus interne aboutissant à la fermeture de l’usine de Goro ?

SOUS LA BARRE DES 4 DOLLARS !
C’est le marché qui continue à inquiéter l’ensemble des opérateurs. On croyait avoir touché le fond avec un cours de 5 dollars ; or celui-ci est descendu sous la barre des 4 dollars en juin ! Conséquence : des pertes encore plus grandes pour les producteurs calédoniens, et surtout, l’absence de visibilité des perspectives de redressement.

Vale-NC a produit en début d’année à 11.232 dollars alors que le cours du nickel au MLE est descendu à 8890 dollars. Dans la compétition mondiale, les usines de Nouvelle-Calédonie figurent parmi celles dont les coûts de production sont les plus élevés sur la planète. Cette situation les met évidemment en danger permanent. La réflexion est la même à la SLN qui s’est exprimée récemment par la voix de la nouvelle Présidente Christelle Bories.

Selon la direction des opérations nickel de Vale basée au Canada, à Toronto, l’absence de perspective de reprise du marché à court terme conduit le géant brésilien à passer en revue « avec attention » tous « les actifs à faible rendement » en vue d’une « réévaluation ». Il faut comprendre au travers du vocabulaire polissé que des décisions se préparent en vue d’affronter les pertes de Vale consécutives à la situation catastrophique du marché.

Cela signifie-t-il pour autant la fermeture du site de Goro ?

MISE SOUS COCON ?
En mai dernier, les employés de la mine de Birchtree dans le Manitoba/Canada ont reçu une lettre les informant de la fermeture de l’exploitation, Vale réduisant de 6000 tonnes sa production de métal dans la province.

Pour Goro comme, pour l’instant, la SLN, il semble que de toute façon, des mesures devront être prises pour réduire ou stopper l’hémorragie financière qui a repris de plus belle avec la baisse dramatique des cours, et l’absence de perspective rapide de reprise.

Le PDG de Vale aurait, selon Metal Bulletin et Citi, « tranché dans le vif ». Deux solutions s’offrent alors pour le court terme, c’est à dire pour 2018 dont le budget est en cours d’élaboration : la mise sous cocon, mesure radicale, d’une part, ou un nouveau plan de réduction des coûts et d’amélioration de la productivité, d’autre part.

Il faut espérer que la deuxième hypothèse sera celle choisie.

AFFAIRE AURELIE MARCIAS : LES MEURTRIERS SERONT-ILS REMIS EN LIBERTÉ ?

Les auditions des 4 adolescents qui ont provoqué la mort d’Aurélie Marcias à proximité de Saint Louis alors qu’elle rentrait chez elle à moto donnent, paraît-il, froid dans le dos. La description des faits, l’absence d’expression d’un regret, l’explication des mobiles auraient de quoi laisser pantois ceux qui attendraient une marque d’humanité dans cette sinistre affaire.

Après le travail remarquable de la Gendarmerie, la procédure repose entre les mains de la Justice. S’agissant une nouvelle fois de délinquants mineurs, le sujet qui trotte dans tous les esprits est le sort immédiat des prévenus.

Trop fréquemment, en effet, des délinquants mineurs se trouvent en situation de multirécidive après avoir eu à nouveau les mains libres à la suite de leurs méfaits. « Cinquième voiture incendiée » ou « nième cambriolage » font partie des constats locaux.

La litanie des « Il faudrait que … » s’égrène depuis des mois, à propos des mineurs. Bien des options sont évoquées, depuis le « Centre fermé » jusqu’à l’Epide à l’encadrement militaire.

« Que fait l’Etat ?« , sauf que … la compétence a été transférée à la Nouvelle-Calédonie depuis bien des années. Les incantations n’ont pas franchi le seuil des actes, à l’exception de travaux de rénovation d’établissements existants et la mise en place d’une structure à Paita…

Ce sujet est d’ailleurs pointé du doigt par le rapport des experts sur la sécurité, mandatés par l’ancien Premier ministre Manuel Valls.

Dans ces conditions, le travail des juges n’est pas simple. Mais pour le « vulgum pecus », effrayé et las des crimes et des méfaits impliquants des mineurs, dans cette affaire qui a ému des milliers de Calédoniens, une des questions est bien : « vont-ils être remis en liberté ? ».

11ème VICTIME : TOUJOURS AUCUNE LUTTE CONTRE LE MOUSTIQUE TUEUR, LA DENGUE CONTINUE DE TUER ! A quand le douzième décès ?

11 morts. Et peut être 11 morts qui auraient pu être évités. La dengue continue à être combattue avec … des répulsifs, tandis que le moustique vecteur mortel, l’aedes aegypti, continue à voler en toute sécurité.

Un résident de Dumbéa, âgé de 54 ans, est décédé hier matin au Médipôle de Dumbéa. Ce drame fait tout juste l’objet d’un titre : « 11e Victime ».

La question de l’usage du malathion se pose une nouvelle fois. « There is limited evidence in humans for the carcino genicity (cancérogénicité) of malathion. » est-il écrit en conclusion de l’étude française sur la substance. Son usage, selon des doses recommandées, et au titre d’une lutte exceptionnelle et limitée contre une épidémie mettant en péril la vie humaine, doit être à l’ordre du jour.

Le rapport de l’IRD sur le sujet va dans le même sens ( lire nos articles précédents )

On pourrait dire qu’en Nouvelle-Calédonie, des personnes meurent pour éviter qu’éventuellement, d’autres personnes échappent à une menace non avérée de maladie !

La menace n’est pas avérée, mais les décès, eux, sont réels.