Archives du mot-clé featured

LE RENOUVELLEMENT DE LA FLOTTE AIRCALIN EN BONNE VOIE : LE GOUVERNEMENT D’ACCORD POUR UNE CAUTION PARTIELLE

La compagnie Aircalin doit impérativement renouveler ses avions dont la fréquence des pannes démontre à la fois aux usagers et aux responsables des comptes de la société, l’urgence de l’opération.

Des négociations ont déjà été menées depuis un an avec le constructeur Airbus, dont les offres étaient plus intéressantes que celles de Boeing. Le montage financier, pour être bouclé totalement, nécessite l’accord des banques tandis que la demande de défiscalisation est encore à l’instruction à Bercy.

Coup de théâtre de ces derniers jours : les banques, outre l’hypothèque sur les avions, a exigé une garantie de la Nouvelle-Calédonie. Dans un premier temps, le gouvernement avait fait valoir le taux d’endettement du territoire et les possibles besoins d’emprunt dans les années à venir. Impossible, avait-il indiqué, d’accorder une caution à la hauteur demandée.

C’est donc une solution médiane, susceptible semble-t-il de débloquer la situation, qui a été choisie : une caution de la collectivité pour 25% de l’emprunt, soit sur un montant de 5 milliards FCFP.

2 banques sur les 3 formant le pool seraient d’accord sur la formule. Le gouvernement a indiqué qu’au cas où la troisième se retirerait, l’Agence Française de Développement pourrait intervenir en substitution.

Reste maintenant à finaliser ce montage, la garantie formelle de la Nouvelle-Calédonie pouvant être soumise à la Commission Permanente du Congrès.

SAINT LOUIS : UN DANGEREUX DELINQUANT SE LIVRE À LA JUSTICE – « Monsieur Calédolivres » s’est éteint – L’escroc échappe au procès renvoyé en septembre – Le Nonce apostolique de Nouvelle-Zélande sur le territoire

SAINT LOUIS : UN DANGEREUX DELINQUANT SE LIVRE À LA JUSTICE – Pascal Gnibekan était recherché depuis des mois pour des tentatives de meurtre et d’assassinats en bande organisée. Il a été incarcéré avant d’être interrogé et probablement mis en examen. Cette reddition est le fruit du travail de la gendarmerie pour traquer cet individu soupçonné d’être impliqué dans des actes graves à Saint Louis et près de la tribu de Bangou à Paita.
Une autre délinquant est toujours recherché.

L’ESCROC PAS ENCORE JUGÉ et son procès renvoyé à septembre. Il s’agit d’une affaire hors norme qui a fait des dizaines de victimes : entreprises de maçonnerie, de location de matériel de chantier ou de voitures, agences immobilières, traiteurs, entrepreneurs et des particuliers comme des membres de sa famille mais également un syndicaliste bien connu, deux banques et un établissement public de télécoms !

ENTREPRISE VICTIME DE LA CRISE ET GRÉVE – Les employés en grève d’une entreprise de production d’énergie apparemment en proie à des difficultés économiques et de trésorerie ont été reçus par les employeurs . Les plaignants ont été partiellement payés et les entreprises pourraient être mise en redressement judiciaire.

LE NONCE APOSTOLIQUE DE NOUVELLE-ZELANDE EN VISITE sur le territoire à l’occasion du pélérinage de Téné. Il est responsable diplomatique de l’Etat du Vatican pour la zone.

« MONSIEUR CALEDOLIVRES » s’est éteint. Dominique Buzance était connu des passionnés de littérature, et notamment d’éditions locales, au travers de la librairie Calédolivres qu’il animait inlassablement.

 

LE MASSACRE DES ROSES CALÉDONIENNES

Jean-Gil Fong principal producteur de roses calédoniennes

20.000 roses coupées à la racine et jetées. La principale entreprise de production florale calédonienne menacée. Un gouvernement alerté depuis 2015. C’est le désastre qui atteint la société dumbéenne de la famille Fong dont l’exploitation est privée des produits pouvant protéger ses roses contre des attaques parasitaires.

« Même Martine Cornaille (Présidente de l’association écologique Ensemble Pour La Planète –Ndlr) est venue à ma demande en 2015. Elle a envoyé un courrier au président du gouvernement Philippe Germain en disant que son association était d’accord pour qu’il y ait une autorisation d’importer ces produits parce les fleurs … ne se mangent pas » indique Jean-Gil Fong au micro de NC1ère.

Rien n’y a fait. Une entreprise locale –une de plus- se trouve menacée par l’indifférence des autorités. 10 emplois, et une vraie réussite calédonienne dans un secteur qui fut novateur en dépit des nombreux sceptiques.

Aujourd’hui, c’est un massacre de roses. Indifférence ou mauvaise gouvernance ?

LEGISLATIVES NOUVELLE-CALEDONIE : DUNOYER/BACKES DANS LA 1ère, MAPOU/GOMES dans la seconde


Les législatives en Nouvelle-Calédonie ont été marquées par une abstention record : 34% de participation dans la première circonscription, et 37% dans la seconde ! C’est le parti des abstentionnistes qui est ultra majoritaire.

Dans la première, 28.000 votants sur 85.000 électeurs ! En réalité, aucun ne franchit la barre des 12,5% des inscrits, et ce sont les deux candidats en tête qui sont admis au second tour.

Philippe Dunoyer totalise 27,88% des suffrages, et Sonia Backes, 17,27%.

A Nouméa, le candidat de Calédonie Ensemble recueille 7020 voix, et celle de la candidate du groupe Les Républicains, 4697 voix.

Gael Yanno est troisième avec 4359 voix, à peu de distance de Sonia Backes.

Bernard Deladrière qui portait les couleurs du Rassemblement et bénéficiait de l’investiture du parti national Les Républicains est quatrième avec 3675 voix.

Dans la seconde circonscription, aucun candidat, également, ne franchit la barre des 12,5% des inscrits. Louis Mapou est en tête avec 30,10% des suffrages (11.262 voix) suivi de Philippe Gomes, 23,93% (8.963 voix) et ce sont les deux candidats admis au second tour.

Le troisième est Harold Martin avec 15,36% 5.752 voix) . Il est suivi de Bianca Hénin (11,69% – 4.378 voix) et de Gil Brial (10% – 3.746 voix).

DESCOMBELS vs CALEDONIE ENSEMBLE : un regard sur les turpitudes politiciennes de l’après Lafleur

L’ATTAQUE
La campagne électorale connaît son lot de déballages, et celui entrepris par Alain Descombels, candidat dans la première circonscription, est particulièrement violent. Il s’en est pris successivement à la Maison de la Calédonie à Paris, à Philippe Gomes pour ses notes de voiture avec chauffeur, à la gestion du Sheraton de Gouaro-Deva dont les comptes cumuleraient des déficits abyssaux, au président de la Société des Hotels de Nouméa.

Après avoir annulé son meeting de fin de campagne en raison, affirme-il, de menaces et de caillassage, il promet néanmoins d’apporter des pièces supplémentaires au dossier plutôt nauséabond.

LA RIPOSTE
La réponse n’a pas tardé, au travers du site Internet de Calédosphère. Publication de factures de multiples voyages jusqu’à l’ile Maurice, d’hôtels jusqu’à « environ 420.000 francs CFP » la nuit, d’hélicoptère pour un week-end à l’ile des Pins. Des chiffres qui doivent donner le vertige aux smicards.

LA MORALE
Les deux parties ont visiblement une documentation et des informations particulièrement riches. Rien d’étonnant : les uns et les autres se connaissent bien, puisqu’ils faisaient partie de la même majorité qui avait conduit à la défaite de Jacques Lafleur en 2004.

A cette époque, Alain Descombels occupait le poste important de Président de Promosud. Il était l’inspirateur de la politique économique de la majorité et avait impulsé le plan de développement touristique qui devait amener 235.000 touristes à l’aune de 2015.

Aujourd’hui, les intérêts des uns divergent de l’intérêt des autres. Cela ne fait guère de doute ! A un point tel que la campagne prend davantage les apparences dun règlement de compte à OK Corral.

Et c’est ainsi que les Calédoniens, ébahis, découvrent une petite partie du « système » qui avait été mis en place … par ceux-là mêmes qui dénonçaient le « système » précédent.

Sébastien M.

LE SCANDALE DES NAKAMALS – Depuis 2012, un texte est au placard !

Un restaurateur de la Place des Cocotiers reçoit un avertissement pour une broutille incompréhensible par le service d’hygiène. Une dame se voit refuser l’ouverture de son salon de thé pour quelques centimètres qui mettent en défaut ses toilettes obligatoires. Mais à quelques centaines de mètres de là, un nakamal ouvre chaque soir sans règle d’hygiène, sans conformité d’électricité, sans respect des règles d’urbanisme normalement imposées. Parfois, même, le mélange d’alcool, de kava et de cannabis induit des comportements à risque. Sans compter la possible transmission d’hépatite virale. Un scandale qui n’émeut pas les élus saisis d’un texte depuis cinq années !

Pourtant, le gouvernement alors présidé par Harold Martin avait arrêté un texte ad hoc. Son communiqué du 22 mai 2012 précisait : «  Le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie a approuvé la réglementation des établissements organisant la consommation du kava dans les nakamals. Ce texte encadre la consommation de kava en soumettant les exploitants des nakamals à l’obtention d’une licence d’exploitation, dont la validité est fixée à deux ans, avant l’ouverture effective de l’établissement. En l’absence de licence, l’exploitant d’un nakamal est passible d’une peine d’amende de 440 000 F CFP, portée à 880 000 F CFP en cas de récidive. Cette nouvelle réglementation prévoit aussi quatre mesures destinées à protéger les consommateurs par : l’interdiction d’utiliser la partie aérienne de la plante de kava dans la préparation de la boisson, l’interdiction de vendre ou de boire de l’alcool et de consommer du cannabis dans les nakamals, l’interdiction d’accès des nakamals et de vente de kava aux mineurs et l’affichage obligatoire à l’entrée des nakamals de la liste des contre-indications à la consommation de kava. Par ailleurs, les horaires d’ouverture des nakamals sont réglementés et fixés de 17H00 à 23H00 y compris les jours fériés. »

Le projet de délibération transmis au Congrès dans la foulée dort paisiblement, après quelques examens qui ont conduit à une mise au placard. Apparemment fermé à double tour …

Or, ce texte touche à la fois à la sécurité et aux risques comportementaux, des thèmes abondamment évoqués, … mais à propos desquels les actes n’ont jamais suivi les paroles. Il rétablit accessoirement une équité entre les contribuables-commerçants.

Pourtant, la problématique est simple. Nul dessein d’interdire les nakamals. Juste la mise sur pied d’une réglementation justifiée par le fait que ces établissements reçoivent du public, et qui pourrait, à tout le moins, se rapprocher de celle imposée aux salons de thé !

Mais rien ne se passe, tandis que fleurissent les nakamals, parfois sans grande conséquence pour le voisinage, parfois sources de désordres. On se souvient de l’incendie des ateliers municipaux de Boulouparis provoqué par un individu qui, justement, sortait d’un tel établissement.

Mais il en va des nakamals comme de la lutte contre l’aedes aegypti, vecteur mortel de la dengue. Rien.

TRAGIQUE FAIT DIVERS À MOINDOU : IL TUE ACCIDENTELLEMENT SA SŒUR – La Police Nationale recrute – Aujourd’hui, Journée Internationale des Archives – Le randonneur de Lifou retrouvé sain et sauf – 6 producteurs de pomme de terre supplémentaires – Les soldats morts en Indochine honorés

TRAGIQUE FAIT DIVERS À MOINDOU : IL TUE ACCIDENTELLEMENT SA SŒUR – Le drame s’est déroulé à midi hier à Moindou. Un garçon de 11 ans découvre un fusil dans la maison et tire sur sa sœur âgée de 17 ans. Cette dernière est mortellement blessée à la poitrine près du cœur et décèdera peu après.

LE RANDONNEUR DE LIFOU RETROUVÉ SAIN ET SAUF en état de déshydratation près de la tribu de Hméleck, alors que sa disparition avait été signalée à proximité de Luengöni. Une trentaine d’hommes au sol et deux hélicos avaient été déployés pour les recherches.

LES SOLDATS MORTS EN INDOCHINE ONT ETE HONORES hier matin par une cérémonie et un dépôt de gerbe à la place Bir Hakeim. Michel Gérard, notamment,  a rendu hommage à ses frères d’armes.

LA POLICE NATIONALE RECRUTE et les dossiers peuvent être retirés jusqu’au 23 juin. 5000 postes sont ouverts.

6 JEUNES PRODUCTEURS DE POMME DE TERRE SUPPLEMENTAIRES ont reçu chacun des semences. 3 sont installés à La Foa, et 3 à Bourail.

AUJOURD’HUI journée internationale des archives et ce week end Fête du Lagon à Ouvéa. À cette occasion, le centre territorial des archives sera ouvert au public et la Fête du Lagon s’ouvrira sur la plage de Mouli.

 

LEGISLATIVES EN CALÉDONIE : INCERTITUDES SUR LES RÉSULTATS DU PREMIER TOUR

Dernière ligne droite pour tous les candidats dans les deux circonscriptions calédoniennes avant le premier tour de dimanche. Cette fois-ci, aucun sondage en règle n’a été révélé, et le résultat est totalement incertain. Explication.

En Nouvelle-Calédonie comme en métropole, les électeurs ont décidé de n’en faire qu’à leur tête. Ainsi, lors des primaires de la Droite et du Centre, les partis politiques loyalistes avaient demandé à leurs partisans de voter pour Nicolas Sarkozy (Le Rassemblement et la Républicains notamment) ou pour Alain Juppé (Calédonie Ensemble notamment). Résultat : c’est … François Fillon qui est sorti largement en tête !

Rebelote pour les présidentielles. Cette fois, c’est François Fillon qui bénéficie du soutien des loyalistes. Et c’est Marine Le Pen qui fait un carton !

Dans les différents commentaires, un constat est apparu : les électeurs, dans le secret de l’isoloir, votent comme ils l’entendent, sans trop se soucier des « consignes » diffusées. Autre constat : au travers d’un vote protestataire pour Marine Le Pen, un nombre impressionnant de Calédoniens ont marqué une forme de défiance à la fois à l’égard des grands partis traditionnels et de l’Accord de Nouméa.

Dimanche soir, que vont révéler les urnes ? La prééminence de Calédonie Ensemble qui avait conquis les deux circonscriptions au nez et à la barbe du Rassemblement ? La résurrection du Rassemblement, absent de la deuxième circonscription mais dont les couleurs sont portées dans la première par Bernard Deladrière ? Un renouvellement total ou partiel avec la victoire de Sonia Backes ou d’Harold Martin, ou des deux ?

Impossible de former un pronostic sérieux. Ce sont vraiment les électeurs qui vont décider et … ils ne laissent guère percer leurs intentions. La victoire d’Emmanuel Macron à la présidentielle a été pour eux la décision d’un changement plutôt radical, une façon de « renverser la table ».

Les Calédoniens vont-ils renverser la table ?

AIRCALIN : COMME TOUT GOUVERNEMENT, CELUI DE LA CALÉDONIE DOIT ÉPAULER SA COMPAGNIE « PUBLIQUE »


Blocage dans le plan de modernisation de la flotte d’Aircalin, une modernisation que les pannes multiples –et très couteuses- rendent impérative autant qu’urgente. Alors que tout est prêt pour la commande ferme des nouveaux avions, le gouvernement refuse la caution exigée par les banques. Le quotidien titre qu’il « joue la montre ». Mais les raisons invoquées par l’Exécutif ne sont pas dénuées de sens. En revanche, il a le devoir de s’impliquer pour aider … sa propre compagnie.

Que les banques de la place exigent, en plus des hypothèques sur les aéronefs, la caution de la Nouvelle-Calédonie paraît en effet excessif. D’autant que l’actionnaire quasiment unique de la compagnie est l’Agence pour la Desserte Aérienne de Nouvelle-Calédonie, elle-même financée par une recette fiscale territoriale. En matière de solvabilité, difficile de faire mieux.

Mais bien que la société soit anonyme, son actionnaire public doit la soutenir avec vigueur pour passer rapidement ce mauvais cap. Il en va du confort des passagers calédoniens, de la crédibilité de la compagnie calédonienne tout autant que de l’intérêt du contribuable.

C’est qu’en effet, Aircalin bénéficie probablement de conditions âprement négociées et par conséquent favorables, qui l’a conduit à « toper » pour l’achat des avions que leur succès rend pourtant difficilement accessibles.

Tout report pourrait remettre en cause, et sûrement à la hausse, le résultat de ces probables négociations.

« Du temps de Jacques Lafleur, commente cet ancien élu, les banquiers auraient été directement « invitées avec fermeté » par lui même à mettre en équilibre l’intérêt public et leurs propres intérêts. En se satisfaisant des garanties classiques … »

Une fermeté que doit s’autoriser tout gouvernement.