Archives par mot-clé : featured

DONNA EST PARTIE : TOUTES LES ALERTES SONT LEVÉES – Sondages législatives : la République En Marche créditée de 286 députés – Un Casa des Fanc procède à une évacuation à partir d’Ouvéa

LE CYCLONE DONNA QUITTE LA CALÉDONIE après être passée près de Maré. Désormais à l’état de dépression, elle s’évacue par l’est et toutes les alertes cycloniques ont été levées ; phase de sauvegarde pour les Loyauté / Un avion Casa des Fanc a procédé à une évacuation sanitaire de 2 personnes à partir d’Ouvéa ; le pronostic vital de l’une d’entre elles était engagé à la suite d’un accident de la route / L’actualité demeure marquée par les suites de l’élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République ; En Marche est devenu un parti politique : « la République En Marche » et présentera un candidat dans chaque circonscription ; dans les sondages pour les prochaines législatives : République En Marche 26%, Les Républicains 22% et le Front National 21%

Dernière heure : la capricieuse Donna passe au nord des Loyauté !

Situation actuelle : Le mardi 09 mai à 16h00 locales, le cyclone tropical DONNA était centré à 60 km dans le nord de Lifou où des rafales comprises entre 110 et 120 km/h sont enregistrées. Sa pression au centre est estimée à 965 hPa. DONNA a incurvé sa trajectoire vers l’est sud-est ces dernières heures tout en accélérant avec une vitesse de déplacement actuelle proche de 20 km/h. DONNA commence à se désorganiser, les vents près de son centre faiblissent avec des rafales estimées proches de 150 km/h.

Evolution prévue : DONNA continue de s’affaiblir au cours des prochaines heures et devrait suivre une trajectoire vers le sud-est. DONNA devrait passer au nord de Lifou en tant que dépression tropicale forte ce soir, puis passer à proximité de Maré en tant que dépression tropicale modérée demain matin. DONNA continue ensuite sa route à l’est de l’île des Pins avant de s’évacuer définitivement vers le sud-est en tant que dépression extra-tropicale. En conséquence, les conditions restent très agitées la nuit prochaine sur Lifou et Maré avec des rafales de vents de l’ordre de 120 à 130 km/h alors que le vent faiblit sur Ouvéa. Sur le Sud et le Sud-Ouest de la Grande-Terre des rafales de vents comprises entre 80 et 100 km/h sont prévues cette nuit et demain en début de journée. La mer est forte avec des vagues proches de 5 mètres sur Lifou et Maré s’ajoutant à un risque de submersion marine renforcée au moment de la marée haute vers 17h. De fortes pluies sont aussi attendues sur Lifou et Maré.

LES CHIFFRES DÉFINITIFS DES PRÉSIDENTIELLES EN NOUVELLE-CALÉDONIE

Emmanuel Macron est en tête avec 47.889 voix et 52,57% des voix en Nouvelle-Calédonie. Marine Le Pen obtient 43.214 voix soit 47,43% des suffrages. Les blancs ou nuls totalisent 8.894 bulletins.

Marine Le Pen sort en tête dans les communes suivantes :
Farino : 321 (74,13%) contre 112 (25,87%)

Koumac : 991 (63,65%) contre 566 (36,15%)

Nouméa : 17.784 voix (50,90%) contre 17.156 (49,10%) à Emmanuel Macron

Mont Dore : 5.885 (57,62) contre 4.328 (42.38%)

Dumbéa : 5.848 (58,32%) contre 4.180 (41,68%)

Boulouparis : 1.122 (68,83%) contre 508 (31,17%)

Bourail : 1.529 (61,60) contre 953 (38,40)

La Foa : 1.119 (57,89%) contre 814 (42,11%)

Dans toutes les autres communes, c’est Emmanuel Macron qui réalise le meilleur score, avec, en Province nord et aux Iles, des scores importants en pourcentage (Iles Loyauté : 3.138 voix soit 88,77% contre 397 soit 11,23% à Marine Le Pen).

Pour les autres provinces, les résultats sont les suivants :
Province Sud : Le Pen 38.317 (53,86%), Macron 32.822 (46,14%)

Province Nord : Macron 11.929 (72,61%), Le Pen 4.500 (27,39%)

 

NEAOUTYNE : MACRON LUI DOIT D’ÊTRE EN TÊTE EN CALÉDONIE

Paul Néaoutyne lors de la visite d’Emmanuel Valls

– Passez-moi les résultats de Nouvelle-Calédonie
– Les voici, Monsieur le Président

Emmanuel Macron parcourt le document, et son regard s’arrête sur les chiffres du premier tour.

– Mais dites moi, au premier tour, Marine Le Pen était en tête sur la côte Ouest de l’île, et mon score était bien modeste. Que s’est-il passé ?
– Le Président de la Province nord qui est également le patron du Palika a appelé à voter pour vous au second tour …
– Il a été le seul ?
– Non, Gomes, le député UDI de la seconde circonscription sortant l’a également fait.

Le Président de la République marque un temps. Puis interroge de nouveau.

– Je constate que le second tour a davantage mobilisé, et que je « cartonne » dans beaucoup de communes hors agglomération ainsi qu’aux Iles Loyauté …
– Ça, c’est l’effet Néaoutyne, Monsieur le Président.
– Ah !

Le dialogue est évidemment imaginaire. Ce qui est frappant, c’est que le résultat est grosso modo le remake électoral des Accords Matignon. Ces derniers n’avaient du leur adoption qu’à une mobilisation du FLNKS, l’agglomération et la Province sud s’étant largement exprimé contre les Accords.

Cette fois, l’affichage du score de Macron, en tête et devant Marine Le Pen, c’est l’appel de Paul Néaoutyne qui en est le principal artisan. Dans toutes les communes à forte implantation Palika, et probablement même avec l’appui des électeurs de l’UC, le candidat d’En Marche distance largement son adversaire, avec un différentiel suffisant pour sortir en tête du scrutin territorial.

Emmanuel Macron avait pourtant affiché sa préférence : que la Nouvelle-Calédonie demeure au sein de la République. Mais Paul Néaoutyne avait fait voter Benoît Hamon au premier tour : il a appliqué les demandes de report.

Ce qui est frappant, c’est qu’il l’a fait avec zèle. Pragmatisme politique : indépendantiste mais probablement réaliste sur le résultat du referendum, il a fait ce qu’il fallait pour être un interlocuteur toujours incontournable mais désormais apprécié par celui qui est, pour 5 ans, le Président de la République.

APRÈS OUVEA, LE CYCLONE VA SE RAPPROCHER DU SUD DE LA GRANDE TERRE

Le cyclône Donna qui était ce matin au nord d’Ouvéa, se rapprochait de l’île et se situera dans ses environs dans l’après-midi. Il poursuit ensuite sa route entre Maré et la Grande Terre dont il touche le sud , selon Windyty, avant de s’éloigner par le sud-est.

Evolution prévue par Meteo NC  : Le cyclone tropical intense DONNA va poursuivre sa route vers le sud sud-est en accélérant légèrement, ce qui devrait l’amener aux environs d’Ouvéa mardi après-midi. Ensuite, sa trajectoire le fait passer entre Maré et la pointe Sud de la Grande Terre, puis s’éloigner vers le sud sud-est à partir de mercredi. DONNA a atteint son intensité maximale et va commencer à s’affaiblir. Il devrait toutefois encore être au stade de cyclone en arrivant sur Ouvéa et le nord de Lifou. En conséquence, les conditions se dégradent dans la journée de mardi et la nuit prochaine aux Loyauté, sur la côte Est et le sud de la côte Ouest, et jusqu’à mercredi matin sur la pointe Sud. DONNA pourrait générer sur Ouvéa et le nord de Lifou des vents moyens de 120-130 km/h avec des rafales à 180 km/h. Sur la côte Est et le reste des Loyauté, les vents seront un cran en-dessous (rafales à 130 km/h). Sur le Sud et le Sud-Ouest, des rafales à plus de 100 km/h sont prévues. Les fortes pluies pourront atteindre 200 à 300 mm en 24 heures sur la moitié sud de la côte Est et aux Loyauté, pouvant générer des débordements rapides des cours d’eau, surtout sur la côte Est mais aussi par endroits sur la côte Ouest. Des vagues de plus de 6 mètres sont à craindre sur Ouvéa et sur Lifou dans la journée de mardi, s’ajoutant à un risque de submersion marine (c’est-à-dire une élévation du niveau moyen de la mer) renforcée au moment de la marée haute à 17h15.

Vers Ouvéa en début d’après midi
Le phénomène touchera le sud de la Grande Terre selon Windyty, puis s’éloignera par le sud-est

Présidentielles : on vote davantage avant midi

Au second tour des présidentielles en Calédonie, la participation est légèrement en hausse à midi. Sur l’ensemble du territoire, selon le Haut Commissariat, elle s’établit à 25,43% contre 19,86% au premier tour.

Elle est relativement élevée en Province sud et légèrement en hausse en Province nord.

Aux Iles Loyauté, elle est désespérément basse : entre 4 et 8% pour les scores les plus élevés. 5,84% à Xépénéhé où on se frotte pourtant les mains en attendant le nouveau centre d’accueil des croisiéristes largement financé par l’Etat. C’est la France qui paie …

Que signifierait une participation plus forte, si elle se confirmait à 19h ? Dans tous les cas, une meilleure mobilisation sur la Grande Terre ! Pour Marine Le Pen ou pour Emmanuel Macron ? Réponse vers 21h.

A moins que le soleil de la matinée aidant, les électeurs aient décidé de voter un peu plus tôt pour profiter de leur journée …

DONNA SE RAPPROCHERA DE LA CALÉDONIE LUNDI

Situation actuelle : Le samedi 6 mai à 11h00 locales, le cyclone tropical intense DONNA était à environ 650 km au nord-ouest de Port-Vila et 700 km au nord de Bélep. Sa pression au centre est estimée à 963 hPa avec un déplacement vers l’ouest à environ 10 km/h. Il génère près de son centre des vents de 165 km/h avec des rafales à 230 km/h.

Evolution prévue : Durant les 24 prochaines heures, le cyclone tropical intense DONNA devrait peu s’intensifier. Il va ralentir sa progression vers l’ouest, et incurver sa trajectoire vers le Sud. Il sera à environ 600 km au nord-ouest de Port-Vila et 625 km dans le nord de Bélep, en fin de nuit de samedi à dimanche. DONNA devrait s’intensifier à nouveau dans la journée de dimanche et incurver sa trajectoire vers le sud sud-est. Sur la Nouvelle-Calédonie, dans les 24 prochaines heures, le vent de secteur est sud-est va se maintenir entre 20 et 25 noeuds (35-45 km/h), rafales à 30/35 noeuds (55-65 km/h), localement 25 à 30 noeuds (45-55 km/h), rafales à 40 noeuds (75 km/h) sur le nord de la côte Est et l’extrême Nord. Les averses deviennent plus nombreuses et parfois fortes au cours de la nuit et demain aux Loyauté, puis sur la façade Est et le Sud, débordant parfois sur le Nord-Ouest. DONNA constitue un danger potentiel, qui doit être pris en considération et surveillé avec attention.

Dimanche
Lundi
Mardi
Mercredi
Jeudi

 

UNE ENQUÊTE POUR METTRE (ENFIN) EN ADÉQUATION L’OFFRE ET LA DEMANDE SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL – Philippe Dunoyer lance sa campagne pour les législatives avec sa suppléante – Concert Prestige violon et piano avec deux artistes de renom au Conservatoire – Une tortue remise en liberté au Rocher à la Voile – Chantier Neobus : le Gie Pacifique a été entendu – Une pelleteuse municipale incendiée à Ouvéa

L’IDCNC lance une enquête visant à mettre en adéquation l’offre de formation et les besoins des employeurs. 6500 entreprises sont ciblées pour une campagne qui va durer 5 mois / Première visite de terrain du candidat de Calédonie Ensemble, Philippe Dunoyer ; il l’a effectuée hier matin en compagnie de sa suppléante, Annie Qaeze, dans les locaux de la condition féminine de la Province sud ; Annie Qaeze est conseillère municipale de Nouméa et ingénieure / Décès d’Alain Méar, ancien membre du CSA, conseiller d’Etat, qui était venu plusieurs fois en Calédonie dans le cadre de ses fonctions / La dépression au nord du Vanuatu va s’intensifier ; elle est suivie avec attention mais ne constitue pas une menace pour le territoire / Une pelleteuse municipale incendiée à Ouvéa vendredi dernier / Le GIE Pacifique sud a obtenu gain de cause et 2 petites entreprises vont travailler davantage sur le chantier Neobus / Une tortue relachée au Rocher à la Voile par les équipes de l’Aquarium ; cette tortue avait été rapportée de l’ilôt Maître par des personnes qui s’inquiétaient de son état ; les membres du groupe musical Danakil (nouveau reggae) qui doit se produire prochainement assistaient à cette remise en liberté / Concert Prestige violon et piano au Conservatoire avec deux artistes de renom : Annie Clamagirand au violon et Laetitia Bougnol au piano

ACCIDENT MORTEL À YATÉ : UN MORT – La dépression du Vanuatu va-t-elle devenir cyclône ? – Julia Paul poursuit son aventure dans l’émission « The Voice » – Bertrand Brial premier arbitre calédonien en Coupe du Monde – Le nouveau statut des journalistes au gouvernement

ACCCIDENT MORTEL à Ounia, dans la commune de Yaté ; un homme de 40 ans a perdu la vie dans sa voiture qui a brûlé-un passager a pu s’extraire du véhicule / Formation d’un possible cyclône au sud du Vanuatu à partir d’une petite dépression ; pas de raison pour s’alarmer pour l’instant, selon Meteo France  (lire notre article en cliquant ici) / Un incendie prive 1300 foyers d’électricité à Kouaoua et Canala hier après midi ; le sinistre s’est produit dans le secteur de Houailou et a conduit Enercal à couper le courant pendant l’intervention des pompiers / le Gie Pacifique grogne et souhaite obtenir davantage de travaux du chantier Neobus / Statut des journalistes hier matin au gouvernement – La carte professionnelle sera délivrée par la métropole, comme auparavant – L’indemnité de licenciement sera de 1 mois de salaire par année d’ancienneté, limitée à 15 ans / Le LKS prône l’abstention au second tour de la présidentielle / Julia Paul poursuit son aventure dans l’émission de chanson « The Voice » à la suite de son repêchage / Bertrand Brial sera le premier arbitre calédonien à officier pendant une Coupe du Monde, celle des moins de 20 ans à Seoul du 20 mai au 11 juin.

SONDAGE BVA-LA DEPÊCHE : MACRON EN TÊTE mais l’écart se resserre

C’est la lutte au couteau entre les deux finalistes de la présidentielle 2017. Projets et attaques personnelles se côtoient quotidiennement.

Selon le dernier sondage BVA-La Dépêche, Emmanuel Macron devancerait Marine Le Pen en second tour par 59% contre 41%.

Pour ce qui est de la sûreté du choix des électeurs, les deux candidats font presque jeu égal : 89 % pour le premier, 85 % pour la seconde.

Le meilleur report de voix enregistré par le leader d’En Marche ! est celui des électeurs de Benoît Hamon. Côté Melenchon, 41% voteront Macron au second tour, 18% Marine Le Pen, et le reste s’abstient ou vote blanc.

Chez les Républicains, le score est identique pour Macron (41%), mais plus important pour Marine Le Pen (26%). Près d’un tiers votera blanc ou nul.

Quant à Dupont-Aignan, il attire près d’un sur deux de ses électeurs.

Autres enseignements de ce sondage : l’intérêt pour cette élection ne faiblit pas depuis le 21 avril et progresse même de 2 points à 78 %. Par contre, invités à évaluer sa qualité, les sondés estiment qu’elle ne mérite que 4, 3 sur 10.