Archives du mot-clé featured

SÉCURITÉ ROUTIÈRE : PUNIR LE PLUS GRAND NOMBRE POUR QUELQUES DÉLINQUANTS

Décidément, après la « punition » de l’alcool, avec un prix prohibitif qui pénalise 270 000 Calédoniens qui boivent raisonnablement quand les abus sont perpétrés par quelques milliers d’ivrognes, les responsables envisagent de « punir » les automobilistes.

La mesure serait surtout pénalisante pour les broussards et les touristes. Pour les habitants de Nouméa et de l’agglo, la limitation existe déjà, à l’exception des voies rapides.

Cette limitation répond surtout aux carences des pouvoirs publics, du territoire comme de l’Etat : des routes en manque de zones de dépassement, l’incroyable retard pris pour la construction de l’autoroute Nouméa-Tontouta pourtant dans le Plan Routier 2013, l’absence de contrôles systématiques de vitesse sur les routes calédoniennes, l’absence de contrôle des véhicules qui roulent sans phares, et l’absence de contrôles d’alcoolémie à Nouméa.

Au lieu de cela, on veut davantage enfermer les Calédoniens dans un carcan de contraintes et de réglementations. Punir le plus grand nombre pour s’exonérer de contrôler quelques uns. Une réponse de technocrates au laxisme ambiant.

Quant au permis à points, que l’on commence par contrôler ceux qui … n’ont pas de permis, avant « d’emmerder » ceux qui en ont  !

VANUATU : LA LEÇON DE TOURISME AVEC UN BUDGET NATIONAL ÉQUIVALENT À CELUI … DU MÉDIPOLE

Avec l’annonce d’achat de quatre nouveaux avions, le Vanuatu met en oeuvre sa stratégie de développement touristique. Un développement fondé sur le réalisme, et assis sur des financements relativement modestes, comparés à sa riche cousine néo-calédonienne. Leçon.

UN BUDGET NATIONAL PROCHE DE CELUI DU MÉDIPOLE
L’archipel voisin dispose d’un d’un budget national relativement proche de celui du Médipôle. Avec donc un impératif : faire au mieux avec les budgets disponibles.

110 000 « VRAIS » TOURISTES
En matière touristique, les résultats sont flatteurs. 110 000 « vrais » touristes, avec des moyens limités, et un produit qui ne cesse de s’améliorer. Et alors que la Calédonie plafonne à un peu plus de 100 000 « vrais » touristes, mais en annonce 200 000 en … 2025, le Vanuatu ambitionne d’en recevoir 300 000 dans tout juste 10 ans.

13 NOUVEAUX APPAREILS D’ICI 2030
La compagnie aérienne nationale est le fer de lance de cette stratégie. L’achat de 2 A220-100 et 2 A220-300 y répond. L’objectif est, pour elle, de se doter au total de 13 nouveaux appareils dont 8 longs et moyens courriers d’ici à 2030.

UNE STRATÉGIE QUI NOUS MANQUE CRUELLEMENT
Irréaliste ? Les commandes fermes ont été passées à Airbus qui avait pris le contrôle du Canadien Bombardier dont sont issus les avions en question. L’avenir dira si l’ambition de l’archipel est excessive ou pas. Mais déjà, sans tambours ni trompettes, le Vanuatu affiche des résultats supérieurs aux nôtres, et met en place une vraie stratégie de développement. Une stratégie qui nous manque cruellement.

LE PRIX DES PNEUS VA BAISSER – La grève des fonctionnaires se poursuit – L’Autorité de la Concurrence a été renforcée – Conférence et tests de l’École 42

MODIFICATIONS DU TAUX DE LA TGC pour les pneus (de 22 à 11%) et les répulsifs corporels (de 11 à 3%).

L’AUTORITÉ DE LA CONCURRENCE RENFORCÉE par le Congrès qui garantit sa liberté d’action et de sanctions. La mesure a été votée à l’unanimité.

DEUXIÈME JOUR DE GRÈVE DANS LA FONCTION PUBLIQUE, avec l’OPT, en particulier, qui suit  le mot d’ordre. 14 agences fermées, et 9 en mode dégradé. Quelques perturbations chez Aircal. Peu de grévistes dans l’enseignement, à l’exception des catégories de surveillance et d’éducation où la Fédération des Fonctionnaires est bien représentée.

RECORD DE SUD EST et le vent a soufflé pendant 54 jours consécutifs, du 25 décembre au 16 février.

ECOLE 42 : conférence et tests organisés par la province Sud de jeudi à samedi. Des jeunes sans diplômes peuvent se former à l’informatique dans un cadre alternatif original et gratuit.

BAISSES DES COTISATIONS : BISBILLES ENTRE DUNOYER ET LA CAFAT

Exonération totale des cotisations Cafat pour les salaires entre 1 et 1,5 SMG, c’est la proposition de Calédonie Ensemble formulée par Philippe Dunoyer dimanche soir à la télé. Objectif : redonner du pouvoir d’achat aux salariés.

Coût estimé pour la Cafat par Calédonie Ensemble : 2,4 milliards. Une paille, que le parti politique compte compenser grâce à la lutte contre l’absentéisme …

Réaction immédiate du conseil d’administration de l’organisme de couverture sociale : « les régimes sociaux sont financés à 80,5% par les cotisations sociales, et dans ces conditions, le non paiement des cotisations aura un effet immédiat sur leur situation financière« .

Une menace d’autant plus grave que … tous les régimes sociaux sont en déficit, dont, pour la première fois, le régime de retraite.

Quant aux arrêts maladie, selon la Cafat, leur coût est de 1,8 milliard par an, ce qui ne couvre pas le montant annoncé par le député de la 1ère circonscription.

La Cafat exprime donc les plus expresses réserves sur la dite proposition. Personne, évidemment, ne peut imaginer qu’elle ressortirait d’un genre de démagogie électorale …

FINANCES PUBLIQUES : LES VANNES OUVERTES À L’APPROCHE DES ÉLECTIONS ?

Grève des fonctionnaires pour une revalorisation des traitements et des retraites, passage en catégorie A de l’ensemble des instituteurs, à l’approche des élections provinciales et des élections syndicales, les enchères montent.

POUVOIR D’ACHAT ET RETRAITE
Des agents publics s’étaient regroupés devant le Congrès à l’appel de la Fédération des fonctionnaires hier matin. En jeu : leur revendication appuyée par un mot d’ordre de grève illimitée.

La grève a été diversement suivie, avec une forte mobilisation dans les îles et un certain nombre de services communaux.

Une délégation de la Fédération a été reçue par les groupes politiques du Congrès qui vont tous concourir aux prochaines élections, et qui, naturellement, sont enclins à une certaine bienveillance.

QUELQUES CENTAINES DE MILLIONS
Autre texte concernant la Fonction Publique : le statut et la formation des instituteurs et des professeurs des écoles. Proposition incidente : le passage des instituteurs de la catégorie B à la catégorie A pour les nouveaux diplômés après 3 ans d’étude. Mais également, des mesures de reclassement pour les plus anciens « instites ». Incidence pour les provinces : quelques centaines de millions, pas moins !

Les comptes publics ? Les nouveaux élus verront cela après le scrutin du 12 mai …

ENCORE UN LOUPÉ EN FORME DE FAILLITE : LE MÉDIPOLE ! Manque de médecins, statut dépassé, retraite insuffisante …

La TGC, le coût de la vie, la crise économique, les difficultés de la SLN, la crise du bâtiment, la faillite du Ruamm, au sinistre tableau de la Nouvelle-Calédonie vient s’ajouter la carence de médecins au Médipôle ! Accessoirement, un retard de 18 milliards pour les dotations à l’établissement, et des dettes fournisseurs de près de 2 milliards.

Des médecins hospitaliers, il en manque 30 dans cet équipement flambant neuf qui a coûté une cinquantaine de milliards. La cause ? Un incroyable retard dans l’adaptation du statut de ces médecins aux évolutions réalisées en métropole. Là-bas, d’ailleurs, les médecins hospitaliers peuvent également exercer à titre privé. Pas en Calédonie.

Résultats : des médecins hospitaliers, dont les spécialités sont désormais très pointues, rechignent à venir travailler en Nouvelle-Calédonie dans des conditions moins favorables qu’en métropole. Et cerise sur le gâteau : leur retraite est très en … retrait par rapport à celle de leurs confrères exerçant dans l’hexagone.

Des appels à recrutement ont été lancés. Un espoir pour que les postes vacants soient pourvus en juillet. Qui vivra verra.

Mais pourtant, s’interrogera le vulgum pecus, le fameux Plan Do Kamo du gouvernement, dont les louanges ont tant été chantées, n’a-t-il pas tout prévu ?

Réponse : généralement, dans un orchestre, il ne faut pas que des joueurs de pipeau …

LES FONCTIONNAIRES EN GRÈVE ILLIMITÉE : ILS RÉCLAMENT DES SOUS

GRÈVE ILLIMITÉE DES FONCTIONNAIRES lancée par la Fédération des Fonctionnaires à partir de ce matin. Motif : une perte de pouvoir d’achat que les syndicats estiment globalement à 20%, répartie à la fois sur les salaires et les retraites. Un constat qui résulte effectivement de la hausse permanente du coût de la vie locale, et des réductions sensibles des retraites soumise à des prélèvements supplémentaires.

En Nouvelle-Calédonie, le poids de la fonction publique a considérablement augmenté avec notamment la provincialisation, chaque province ayant du créer ses propres services publics avec des effectifs supérieurs à ceux résultant des simples transferts de compétence du territoire vers les provinces.

De nombreuses créations ont été effectuées au cours des deux derniers exercices budgétaires. L’IEOM avait même présenté ces ouvertures d’emplois publics comme une « compensation » des destructions d’emploi du secteur privé.

Au total, c’est le territoire, les provinces, les communes et les établissements publics qui sont impactés par la politiques salariale du secteur public.

Dans la situation de crise économique, -et donc de rentrées fiscales- dans laquelle se trouve la Nouvelle-Calédonie, la décision sera délicate pour accorder de possibles augmentations des fonctionnaires sans augmentation des prélèvements fiscaux. A moins de s’engager maintenant, et de laisser le soin de régler les équilibres budgétaires après le 12 mai …

LES INDÉPENDANTISTES EN QUÊTE DE LISTES UNITAIRES AUX PROVINCIALES – Une Calédonienne en finale de l’émission « Voyages et Délices » – L’obligation de changer les plaques minéralogiques contestée au tribunal

LES INDÉPENDANTISTES EN QUÊTE D’UNITÉ, c’est le thème du bureau politique élargi du FLNKS qui s’est réuni hier à Dumbéa. Le président de l’UC et le représentant de l’UPM prônent une liste unitaire dans les 3 provinces.

UNE CALÉDONIENNE EN FINALE DE « VOYAGES ET DÉLICES », une compétition gastronomique sur France Ô : il s’agit de Kimberley Barbou, élève au lycée Escoffier. Elle sera opposée à 3 autres candidats d’Outre-mer à la mi-mai.

CONVENTION EN LE GSMA ET NORD AVENIR qui accueillera des stagiaires dans ses différentes entités.

CONTESTATION DU CHANGEMENT DES PLAQUES MINÉRALOGIQUES au tribunal. L’UPR, l’Union Populaire Républicaine, a en effet déposé un recours fondé sur l’argument que l’obligation de changer ses plaques ne devait pas être rétroactive et devrait concerner uniquement les véhicules neufs. Jugement rendu le 28 mars.

PROJET ÉDUCATIF LOCAL : UN NIVEAU MOYEN QUI NE CESSE DE BAISSER !

A écouter le verbiage de Monsieur le Vice-recteur, et l’auto-satisfaction des élus en charge du projet éducatif calédonien, point de doute possible. Nos élèves, réhabilités dans leur identité, dopés par la prise en compte du contexte local, dynamisés par les réformes annoncées années après années, vont être parmi les meilleurs de « Frônce ».

Un esprit critique aiguisé, une ouverture au monde éclairée, une parfaite maîtrise du français, de l’anglais, et d’autres langues, des maths comprises aussi bien qu’en Corée, et une habileté aux nouvelles technologies accomplie, voila … ce que l’école calédonienne n’a pas encore produit.

Pauvres enseignants, étouffés pas les procédures en tout genre, une pédagogie non adaptée, des programmes mal adaptés aux exigences du 21e siècle, un respect  des élèves et des parents à leur égard à la baisse, et des rythmes scolaires en panne sèche.

Mais peu importe. Dans certaines écoles, on parle tellement bien la langue kanak du lieu … qu’on se passe régulièrement du français. C’est sûr, tout cela va favoriser la réussite.

Alors, le niveau moyen, il faut bien en parler. Et simplement, à entendre la qualité d’élocution d’un certain nombre d’étudiants, pourtant notre élite, on se demande …

L’interrogation devient plus lancinante à la vue de quelques copies dont l’aurtografe n’est pas le souci premier des auteurs.

Mais qu’importe. Chaque rentrée scolaire est l’occasion pour un certain nombre de responsables de pérorer. Quant au niveau des élèves … Mais au fait, l’illettrisme serait-il plus important ici qu’en métropole ?

Impossible. Avec un tel projet éducatif …