L’Actu du vendredi 3 avril 2015

Vendredi 3 avril 2015

Nouvelle-Calédonie – Le fait marquant est pour les catholiques la Fête de Pâques qui marque la Passion, la mort de Jésus et prépare la résurrection du Christ. C’est également la répartition des secteurs au gouvernement, répartition dont l’acte officiel conditionne la mise en fonctionnement de l’institution.

Métropole – Le fait marquant est la perte du conseil départemental du Tarn-et-Garonne présidé depuis 29 ans par Jean-Michel Baylet, le Président des Radicaux de Gauche, qui cède son fauteuil au candidat de l’UMP.

International – Le fait marquant est indubitablement l’accord préliminaire entre l’Iran et les pays occidentaux sur le nucléaire iranien. Ce premier document prévoit un contrôle des installations sans précédent, pendant 15 ans, pour éviter la production d’armes nucléaires, ainsi que la réduction draconienne des stocks d’uranium et des centrifugeuses et l’impossibilité de fabriquer du plutonium nécessaire à l’arme atomique.

L’Iran devra mettre en oeuvre les termes de l’accord d’ici au mois de juin préalablement à la levée des sanctions.

Cette négociation fructueuse est présentée aux Etats Unis comme une acte majeur de la présidence Obama, et une porte ouverte à l’établissement d’un nouvelle équilibre au Moyen Orient vers davantage de paix.

Sport – Lara Grangeon décroche la médaille d’or sur le 200m papillon aux championnats de France de natation à Limoges. C’est évidemment un exploit pour notre calédonienne qui a pris son envol à 22 000km de la capitale de la porcelaine. Lara fait honneur à toute la Nouvelle-Calédonie.

L’Actu du jeudi 2 avril 2015

Nouvelle-Calédonie – Le fait marquant demeure l’élection de Philippe Germain à la Présidence du gouvernement et de Jean-Louis d’Anglebermes à la Vice-présidence. Cette élection est présentée comme une « trahison » par les autres partis loyalistes, Rassemblement UMP/FPU et UCF. Elle a jeté un trouble au sein de l’Union Calédonienne dont le Secrétaire général et Gilbert Tuiyenon qui … n’étaient pas au couarant. Rump et UCF mettent en cause l’Etat.

L’UCF, mercredi soir, et le Rassemblement UMP jeudi matin ont réagi très vivement. « Concentration des pouvoirs », « coup de force » et même « Nous sommes sortis de l’Accord de Nouméa ». Vendredi, les secteurs devraient être répartis. La question est de savoir à présent si la collégialité pourra exister et quelles pourront être les difficultés de fonctionnement (voir notre article) compte tenu de la rupture entre les partis « loyalistes ».

Pour Philippe Germain, ce sont « les deux principales formations politiques du pays (Calédonie Ensemble et FLNKS.Ndlr) qui assument la direction de l’Exécutif de la Nouvelle-Calédonie ».

Pour Dewe Gorodey du Palika, « Calédonie Ensemble s’est engagée sur l’agenda fiscal »,  « c’est ça le premier travail à faire, la mise en oeuvre de l’agenda fiscal pour les réformes fiscales ».

Métropole – Le fait marquant est la convocation par les juges de Nicolas Sarkozy qui, à l’issue d’une audition de 4 heures, est ressorti avec le statut de « témoin assisté ». Pour l’avocat de l’ancien Président de la République, « cette affaire est terminée ».

Election de Philippe Germain : surprises et contreparties

Ce fut un « blitzkrieg » : en « deux coups de cuillère à pot », l’affaire a été bouclée. A la surprise de l’UCF, du Rassemblement UMP et d’une partie de l’Union Calédonienne.

Quelques remous vont d’ailleurs certainement agiter le plus vieux parti politique local. Tuiyenon et Wamytan avaient eux annoncé un nouveau « tour de table » avec les autres partis politiques pour mieux déterminer leur choix définitif. A l’évidence, ils ont été court-circuités. Au sein de leur propre famille politique. Gibert Tuiyenon  a d’ailleurs boudé la réunion d’élection du Président.

Philippe Gomès est passé par là … A l’évidence, il a négocié sans relâche, surmontant les réticences, gommant les difficultés apparentes. Une victoire à la Pyrrhus ?

L’avenir nous le dira. L’avenir proche d’ailleurs, puisque pour que le gouvernement fonctionne, il faut répartir les secteurs et obtenir pour cela l’accord signé de tous les membres du gouvernement. Il faudra ensuite faire fonctionner la collégialité, dans une ambiance où une partie des élus se sont sentis trahis.

Bizarre fonctionnement probablement, miné de chausse-trapes, empli d’arrière-pensées de règlement de compte et de visées électorales, promis à affronter les difficultés de la division interne, et de la division au Congrès. Du pain sur la planche, pour l’équipe au pouvoir.

Existe-t-il des contreparties ? Bien sûr. Si les élus calédoniens devenaient de saint hommes et femmes, pratiquant la générosité désintéressée, les chercheurs en sciences politiques du monde entier seraient déjà à Tontouta !

Les contreparties figurent dans le communiqué des indépendantistes, immédiatement après l’affirmation … que l’affaire ne souffre pas de contrepartie.

La première est : « finaliser les transferts de compétences ». Cela signifie au minimum les transfert optionnels prévus au fameux article 27 dont il sera sûrement question rapidement. Mais « finaliser » pourrait être également transférer ce qui ne l’a pas été totalement, à l’image de l’enseignement. Enfin, quid des compétences régaliennes, pour lesquelles une mission parisienne vient récemment de séjourner à Nouméa ?

La seconde est « adopter une stratégie minière et industrielle commune ». Sous ce vocable se profile évidemment les « demandes » de la SMSP, donc de la Province nord, de disposer du nickel calédonien pour les besoins de l’usine de Posco, l’avenir de l’entreprise minière indépendante calédonienne, et le redressement fiscal de la SMSP.

La troisième est « engager les réformes économiques, sociales, environnementales et culturelles nécessaires au développement du pays ». On peut tout mettre, dans ce chapitre, depuis les marques tangibles de la citoyenneté, en passant par une orientation de la structure économiques calédonienne. Dewe Gorodey, pour sa part, a clairement indiqué que le Palika s’attacherait au régime fiscal. La conception économique et fiscale du Palika est connue …

« Préparer le referendum de sortie prévu par l’Accord de Nouméa » est la quatrième. Pour cette partie, pas de mystère, ce sera le « referendum » éclairé. Sauf que personne, pour l’instant, ne sait ce que ce concept contient juridiquement. Ce qui est sûr, c’est que le soutien indépendantiste fera évidemment partie de « l’éclairage ».

L’actu

Nouvelle-Calédonie – Le fait marquant est la mise en oeuvre de l’accord de partenariat entre Air Tahiti Nui et Aircalin sur les routes Nouméa-Papeete et Papeete-Los-Angeles. Grâce à ces vols en « code-share », les clients d’Aircalin ont ainsi davantage de facilités pour se rendre à Los Angeles, 3 fois par semaine, soit en vol direct, soit via Auckland.

Métropole – Le fait marquant est l’ouverture au gouvernement tentée par Manuel Valls dont « le logiciel est périmé » selon Cécile Duflot, ce qui ne semble pas être l’avis de Jean-Vincent Placé, sénateur EELV, de Barbara Pompili et deFrançois de Rugy, députés. Ces derniers semblent à l’évidence tentés par un retour au gouvernement, après le score catastrophique de 1,30% aux élections départementales.

Sport – Excellente tenue de nos nageurs aux championnats de France et deux secondes marches de podium pour Grangeon et Dahlia.

Au détour de sa conférence de presse sur les départementales, Jean-Christophe Lagarde confirme que l’UDI ne souhaite pas la démission de la députée-Maire de Nouméa

Au cours de la conférence de presse de l’UDI sur le résultat des élections départementales et le succès enregistré par le parti centriste allié à l’UMP et au Modem, son Président, Jean-Christophe Lagarde, répondant à une question de Jean-Michel Demetz, rédacteur en chef adjoint monde à l’Express, et lui même issu une famille calédonienne bien connue, a indiqué la position de l’UDI sur une éventuelle démission de son homonyme, Sonia Lagarde.

De fait, cette information ne fait que corroborer la rumeur qui circule depuis plusieurs mois, rumeur selon laquelle l’UDI est hostile à un retrait de la députée de la 1ère circonscription de Nouvelle-Calédonie.

Trois raisons militent en faveur de cette position, selon le Président de l’UDI.

La première, c’est qu’au sein de l’UDI, les femmes députées ne sont pas légion. Une députée, de l’Outre-mer, par surcroît, est un excellent affichage.

La seconde, c’est que homme ou femme député et maire d’une ville de 100.000 habitants est une denrée encore plus rare, et pas seulement au sein de l’UDI.

La troisième enfin, c’est que le rapprochement entre l’UDI et l’UMP, et pour tout dire, entre Jean-Christophe Lagarde et Nicolas Sarkozy, n’est pas un « accident de l’histoire », et que cette union devrait perdurer au moins jusqu’aux prochaines élections présidentielles. Or, Sonia Lagarde, au Conseil municipal de Nouméa, fait face à une opposition presqu’exclusivement issue de l’UMP. De quoi alimenter les négociations qui se tressent au niveau national.

Reste que la décision revient d’abord à l’intéressée. Cette dernière doit faire face à son opinion publique elle-même partagée.

Entre les opposants qui invoquent le manque à la parole donnée et les absences fréquentes de la députée pour les besoins de son mandat national.

Et les partisans qui mettent en avant l’avantage considérable pour la ville d’accéder facilement aux ministères parisiens, et d’intervenir au coeur de la décision législative que constitue l’Assemblée nationale.

L’UDI, pour ce qui la concerne, a tranché.

L’Actu du Mardi 31mars 2015

Nouvelle-Calédonie – Le fait marquant est l’arrêt d’un four du l’usine KNS et ses conséquences industrielles et sociales. Sur le plan social, la réduction de moitié de la production impactera l’activité de l’ensemble des 1500 sous-traitants. Pour l’industriel, cette nouvelle dépense ajoutée au retard de la montée en puissance de l’usine risque d’interpeler les actionnaires de Glencore pour un investissement qui atteint déjà plus de 80 milliards FCFP. D’autant que le défaut de conception atteint les deux fours, le premier déjà arrêté, et le second qui devra être modifié avant l’échéance prévue de son fonctionnement normal.

Papouasie – Le fait marquant est une succession de séismes, d’abord en Papouasie, puis qui se sont déplacés le long de la plaque tectonique, c’est à dire à proximité de Samoa et de Tonga.

Métropole – Le fait marquant demeure le résultat définitif des élections départementales : la droite dirigera 66 départements, la gauche 34 et le FN aucun. Dans plusieurs départements, la gestion sera difficile en raison de l’absence de majorité absolue ou même relative. Au PS, on essaye de recoller les morceaux, d’abord avec les écologistes, mais la question est de savoir si Valls infléchira sa politique ou non.

Sport – Championnats de France de natation en grand bassin avec la participation de 9 calédoniens emmenés par Lara Grangeon, Thomas Dahlia et Emma Terebo.

L’Actu du lundi 30 mars 2015

Lundi 30 Mars 2015

Départementales
Victoire de la droite, déroute du PS
Pas de département pour le FN

 Le verdict est sans appel : 65 à 69 départements pour la droite, 29 à 35 pour la gauche. Des fiefs de gauche tombent : la Corrèze de Hollande, l’Essonne de Valls, le Nord bastion socialiste de Martine Aubry, les Bouches du Rhône de Guérini. Seule, la Lozère bascule de gauche à droite.

 Cette victoire est celle de l’Union de la Droite, UMP, UDI et Modem. Elle est surtout celle de Nicolas Sarkozy qui affrontait sa première élection en sa qualité de patron de l’UMP. Le FN ne concrétise pas son espoir de conquérir un département.

 Le résultat est interprété comme un vote sanction à la politique de François Hollande et Manuel Valls. Pourtant, le Premier ministre a d’ores été déjà anticipé en annonçant un nouveau programme de réformes dans le droit fil de la politique qu’il conduit depuis son arrivée à Matignon.

 Le troisième tour de ces élections est la prochaine étape : l’élection des présidents de assemblées départementales. Cas particulier : le Vaucluse où le Parti Socialiste et l’Union de la Droite sont à égalité : 12 sièges chacun, contre 10 au FN et la Ligue du Sud. L’élection devrait se jouer au bénéfice du candidat le plus âgé qui se trouve être un élu de la droite.

 Tous les partis politiques sont désormais tournés vers les élections régionales. Nicolas Sarkozy a déclaré que « l’alternance est en marche. Rien ne l’arrêtera ».

Particularité des élections régionales : Les conseillers régionaux sont élus dans chaque région au scrutin de liste à deux tours, chaque liste étant constituée d’autant de sections qu’il y a de départements dans la région. Ce mode de scrutin est inspiré de celui en vigueur pour l’élection des conseillers municipaux dans les communes de plus de 1 000 habitants, combinant les règles du scrutin majoritaire et de la représentation proportionnelle. Mais la prime majoritaire n’est que de un quart des sièges contre un quart pour les municipales.

En SPORT, l’équipe de France de foot a battu le Danemark par 2 à 0.

 

L’Actu du week end des 28-29 mars 2015

Week end du 28-29 Mars 2015

Nouvelle-Calédonie – Le fait marquant est pour moi l’accident mortel survenu samedi matin sur la corniche du Vallon Dore, accident qui a fait deux victimes.
Le bilan de l’année 2015 est déjà de 8 morts sur nos routes. Ces morts sombrent quelque peu dans la banalité d’un décompte morbide. Depuis des années que tout le monde s’apitoie sur ce terrible constat, rien n’est fait. Sinon des mesures éphémères ou inefficaces : un contrôle routier à grande échelle médiatisé, une limitation de vitesse entre Nouméa et l’ex gare de péage que personne ne respecte parce qu’elle est irréaliste, une prévention inexistante, et surtout, un réseau routier dont les derniers grands travaux remontent aux années 70 ! Indifférence ou incompétence, les calédonien ont le choix.

Métropole – Le fait marquant, occulté quelque peu par le crash évoqué ci-dessous, reste la désignation des assemblées départementales qui devrait voir la déroute des socialistes, la victoire de la coalition UMP/UDI/Modem, et le score record du Front National pour qui, également, cette échéance pourrait avoir un goût de victoire.

International – L’affaire marquante demeure le crash de l’avion de Germanwings. La personnalité du co-pilote Andreas Lubitz ne laisse pas de surprendre. Dépressif, dissimulateur, il avait confié à son ex-petite amie avoir un projet « qui allait changer tout le système ».
En conséquence, les compagnies aériennes envisagent d’obliger la présence permanente de deux personnes dans le cockpit. Une réflexion fait également son chemin saur la levée du secret médical en cas de situation de santé à risque chez un pilote.

Sport – Formule 1 : Hamilton en pôle position au Grand Prix de Malaisie, Romain Grojean en 10 sur la grille de départ. Belle deuxième partie de la soirée de gala de boxe noumèen à l’avantage des australiens, et excellente préparation des Jeux du Pacifique. Performance de la sélection calédonienne de rugby à 7 femmes qui a remporté le tournoi international à Koné face à une très bonne équipe fidjienne, et qui comprend plusieurs titulaires de leur équipe nationale.

L’Actu du Jeudi 26 Mars 2015

Nouvelle-Calédonie – Le fait marquant est la fermeture des établissements scolaires de la Dec à Païta en raison des violences à l’extérieur de ces établissements. Violence et insécurité de toute nature sont malheureusement en croissance en Nouvelle-Calédonie, en dépit des déclaration officielles lénifiantes.

Mairie de Nouméa – Le fait marquant est le brûlot diffusé par le syndicat de cadres UT CFE CGC, pourtant réputé modéré, pour dénoncer « la chasse aux sorcières » et les « dysfonctionnements » à l’intérieur de la ville de Nouméa. « climat de défiance entre l’exécutif et l’administration municipale », « équipes municipales totalement désorientées », « comportement de certains adjoints » conduisant à « des prises de décision confuses et non coordonnées », promotion d’agents contre l’avis de leur supérieur, la liste est accablante. Le syndicat interroge la députée-maire : « que comptez vous faire pour restaurer ces notions : travail, mérite et respect de la hiérarchie ?.

Métropole – Le fait marquant demeure la suite du crash de l’avion de Germanwings dans les Alpes françaises. François Hollande a conduit la chancelière allemande et le Premier ministre espagnol sur les lieux du drame. Pour l’instant, aucune explication de l’accident n’a pu être donnée. La boîte noire contenant les échanges audio est exploitable. La seconde n’a pas encore été trouvée.

International – Le fait marquant est la progression des rebelles au Yemen. Le Président, réfugié dans le sud du pays, aurait pris la fuite en bateau.

Poingam : ne pas rater une opportunité de développement

Poingam est un hôtel situé dans un lieu de capacité de développement exceptionnel : un spot mondialement connu de pêche à la mouche.

Anecdote. Je suis –chance que je mesure encore- invité à assister à la finale de la coupe du monde de rugby à Auckland. Le soir du match, nous sommes réunis pour un dîner. A ma table, plusieurs personnes commentent les chances des deux équipes. L’une d’entre elles parle français.

Je comprend qu’il s’agit d’une homme d’affaires à la tête d’un business important : il est venu en Nouvelle-Zélande à bord de son jet personnel. Je noue une conversation avec lui, et nous présentons.

Apprenant ainsi que je viens de Nouvelle-Calédonie, il s’exclame : « Ah, je devais me rendre chez vous demain. Mais une urgence m’appelle en Australie et j’ai du annuler ».

Je demande ce qui le devait le conduire sur le Caillou. « Pêche à la mouche, me répond-il. Vous avez dans le nord de votre île, à Boat Pass je crois, le plus beau spot du monde. Je voulais pêcher un bonefish record ! »

Des millions de passionnés s’adonnent à la pêche à la mouche de par le monde. Un grand nombre d’entre eux sont des personnalités ou des amateurs fortunés. La Calédonie, pour eux, est un « must ».

Localement, des initiatives ont été tentées, notamment pour offrir dans le nord, des conditions d’accueil répondant à ce marché. Un marché d’autant plus intéressant qu’il est respectueux de l’environnement et non-prédateur.

L’avenir du Poingam, qui recueille semble-t-il l’attention de quelques autorités, s’inscrit dans une perspective de développement touristique. Un développement désespérément en panne depuis 10 ans.

Et s’agissant de la pêche à la mouche, je dirais qu’il ne faudrait pas rater le coche …

JC Gaby Briault