L’ACTU EN 30 SECONDES

  • Un neurochirurgien australien autorisé à exercer pendant 3 ans va mener une mission d’expertise. Mark Dexter, médecin australien spécialisé en neurochirurgie, a été autorisé à exercer temporairement la médecine en Nouvelle-Calédonie pour une durée de trois ans. Le gouvernement lui permet ainsi d’effectuer des missions d’expertise au centre hospitalier territorial, dans le cadre d’un partenariat entre l’établissement et le Westmead private sospital de Westmead, en Australie. La première mission d’expertise durera une semaine, du 19 au 25 septembre 2022. 
  • +225 MW : 6 nouvelles centrales photovoltaïques vont être construites d’ici 2025 entre Prony et Boulouparis. Ajoutée aux 137MW actuellement produits, cette ressource supplémentaire permettra d’alimenter 100% des ménages calédoniens et 25% des besoins métallurgiques. Lire notre article.
  • L’Exécutif local a reconnu aux récentes intempéries le caractère de calamité agricole. Cet acte permettra aux agriculteurs assurés d’effectuer les démarches visant à leur indemnisation, notamment par la Cama.
  • 1 milliard de crédit d’impôt pour Biscochoc dans le cadre d’un investissement projeté de 2,6 milliards : la relocalisation et la construction d’une unité de fabrication de produits à base de chocolat.
  • 50 millions ont été attribués au Comité territorial olympique et sportif (CTOS) dans le cadre de la préparation des jeux du Pacifique 2023. Les disciplines sportives calédoniennes représentées au Jeux du Pacifique 2023 seront l’athlétisme, le basketball, le bodybuilding, la boxe, le football, la force athlétique, le golf, l’haltérophilie, le judo, la natation, le rugby à sept, le taekwondo, le tennis de table, le tennis, le tir à l’arc, le triathlon, le va’a, la voile, le beach volley et le volleyball. Avec interdiction de jouer l’hymne national pour nos médailles d’or ?
  • C’est le Garde des Sceaux, Eric Dupond-Moretti en personne, qui va venir inaugurer le Centre Pénitencier de Koné.
  • Le Festival d’images sous-marines Sublimage a été ouvert hier à la mairie de Nouméa. Ce magnifique rendez-vous est présidé par Guillaume Néry, champion du monde d’apnée à 4 reprises.
  •  vendredi 26 août, Mylène Farmer dévoilera une chanson baptisée A tout jamais, premier extrait de son album à venir. Une annonce faite ce mercredi 24 août sur les réseaux sociaux, via la pochette de ce titre
  • La première ministre de Finlande dans la tourmente. Une video l’avait montrée faisant la fête avec des amis, provoquant un concert de protestations. Une deuxième video prise dans sa résidence montre deux femmes qui s’embrassent, soulevant leur haut et tenant un écriteau « Finlande » devant leur poitrine dénudée. Sana Marin s’est excusée. Âgée de 36 ans, Sanna Marin est la plus jeune cheffe de gouvernement au monde depuis 2019, date à laquelle elle a accédé à ce poste.
La photo qui fait polémique

BOND GIGANTESQUE DANS LE PHOTOVOLTAÏQUE : 6 NOUVELLES CENTRALES POUR 225 MW !

S’il est un secteur dans lequel le progrès du territoire s’effectue sans relâche et dans le consensus, c’est bien le verdissement de l’énergie et notamment grâce à l’explosion de la construction de centrales photovoltaïques. Hier, le gouvernement a adopté 6 projets de réalisations situées entre Prony et Boulouparis dans un secteur relevant de Christopher Gyges et d’Adolphe Digoué. Le total de production autorisée est sans précédent : 225MW, dont deux unités d’une puissance chacune de 60MW ! En 2025, date de mise en service, l’énergie produite par les 6 centrales nouvelles ajoutée aux 137MW déjà en service va permettre l’alimentation de 100% des ménages calédoniens et de 25% des besoins de la métallurgie. Un pas de géant dans l’autonomie énergétique de la Nouvelle Calédonie.

modern solar power station in countryside
Photo by Kelly on Pexels.com

Dans le détail, les 6 projets agréés répondent aux caractéristiques suivantes :

« PV Sud Energie » de la société PV Sud Energie, filiale de la société Alizés Energie. Il s’agit d’une centrale photovoltaïque au sol d’une puissance de 10 MWc, d’une superficie d’environ 12 ha, située dans le col de Prony, sur une parcelle de terrain appartenant à la Nouvelle-Calédonie. Elle sera composée de 18 180 modules photovoltaïques et de 48 onduleurs, et sera raccordée au réseau de distribution publique par l’intermédiaire d’un poste de livraison Haute Tension et d’une extension de réseau haute tension réalisée par le concessionnaire de réseau EEC. Le tarif de vente de la centrale sera de 6,29 francs par kWh.

« Cap Energy » de la société Cap Energy, filiale de la société Alizés Energie. Il s’agit d’une centrale photovoltaïque au sol d’une puissance de 25 MWc, d’une superficie d’environ 22 ha, située à Port Boisé sur une parcelle de terrain appartenant à la Nouvelle-Calédonie. Elle sera composée de 45 454 modules photovoltaïques et de 120 onduleurs, et sera raccordée au réseau de transport par l’intermédiaire d’un poste de livraison haute tension et d’une extension de réseau Haute Tension réalisée par le concessionnaire de réseau Enercal. Le tarif de vente de la centrale sera de 6,37 francs par kWh.

« Centrale photovoltaïque de Prony » de la société Enercal Energies Nouvelles (EEN), filiale de la société Enercal. Il s’agit d’une centrale photovoltaïque au sol d’une puissance de 35 MWc, d’une superficie d’environ 35 ha, située à quelques mètres de la base vie de l’usine de Prony Resources, sur une parcelle de terrain appartenant à la Nouvelle-Calédonie. Elle sera composée de 66 015 modules photovoltaïques et 171 onduleurs, et sera raccordée au réseau de transport par l’intermédiaire d’un poste de livraison haute tension et d’une extension de réseau Haute Tension réalisée par le concessionnaire de réseau Enercal. Le tarif de vente de la centrale sera de 5,96 francs par kWh.

« Prony Power » de la société Urba Solar Pacific, filiale de la société Urba Solar. Il s’agit d’une centrale photovoltaïque au sol d’une puissance de 35 MWc, d’une superficie d’environ 35 ha, située à quelques mètres de la base vie de l’usine de Prony Resources, sur une parcelle de terrain appartenant à la Nouvelle-Calédonie. Elle sera composée de 59 304 modules photovoltaïques et 110 onduleurs, et sera raccordée au réseau de transport par l’intermédiaire d’un poste de livraison haute tension et d’une extension de réseau Haute Tension réalisée par le concessionnaire de réseau Enercal. Le tarif de vente de la centrale sera de 5,8 francs par kWh 

« Helio Boulouparis – Nickel Vert » et « Helio Bakia – Nickel Vert » de la société TotalEnergies Renouvelables Pacific. D’une puissance unitaire de 60 MWc, elles sont situées sur les communes de Boulouparis et de Païta (Tontouta). La mise en service prévisionnelle de ces centrales sont prévues respectivement fin 2024 et fin 2025. Ces centrales sont autorisées à exploiter pour une durée de 30 ans, avec respectivement un tarif de vente au réseau de 5,2 francs par kWh et 4,8 francs par kWh. 

LE BIEN ÊTRE ANIMAL … AVANT CELUI DES NOUZAUTES ?

Ohé Matelots,

Vive les toutous et les minous, c’est au son de cette généreuse pensée que les élus ont voté comme une seule femme un amendement en faveur du bien-être animal au budget supplémentaire. Mirza la toutoune, et Felix le minou peuvent péter le champagne. Mais pour les agricultureux, et le panier de la ménagère, bézeffe, macache bono, peau de balle et scoubidou, la majorité indépendantisse a rien voulu lâcher.

Même pas d’ailleurs pour les docteurs à nous, biscotte y z’avaient supplié les zélus de donner une rallonge à l’hôpital. Rallonge ? Podzob Matelots.

Une journée historique au Boulevard Vauban. Historique, je vous dis. Pourquoi ? Biscotte dans ce terrible bras de fer d’honneur, le bien-être animal est passé avant celui des petits, des obscurs, des sans-grades, nous qui marchions fourbus, blessés, crottés, malades, avant les nouzautes, quoi.

Bon je vous laisse, Matelots. Je vais manger mon plat de croquettes.

L’Amiral

L’ACTU EN 30 SECONDES

  • LA PROVINCE SUD DÉBLOQUE 40 MILLIONS POUR AIDER LE SECTEUR RURAL DU SUD – Cette somme est destinée à soulager les charges des agriculteurs et des aquaculteurs aggravées par les récentes intempéries, mais également par la conjoncture inflationniste internationale. Ce soutien demeurera effectif jusqu’à la fin février 2023, et sera mise en oeuvre par l’Agence Rurale.
  • Le Congrès a adopté le budget supplémentaire permettant des ajustements notamment pour les budgets des différentes collectivités, des établissements publics, et des interventions de la Nouvelle Calédonie. Lire notre article.
  • Pas d’amélioration du taux directeur hospitalier maintenu à 0% par une majorité au Congrès. Lire notre article.
  • Les 40 bus du réseau Rai vont être remplacés dans le courant de l’an prochain. Cette nouvelle flotte est financée par un prêt de 1,2 milliards.
  • La calédonienne Océane Tessier évoluant au sein de l’équipe Saint Michel Auber 93 a été sacrée championne de France en poursuite par équipes pour la deuxième année consécutive. Quant au jeune Hugo Pommelet du VCC Mont-Dore, il a remporté la médaille d’argent lors des championnats de France de cyclisme sur piste en poursuite individuelle.
  • Le gouvernement a indiqué que le taux d’incidence du covid-19 poursuit sa baisse. Il s’élève à 207 pour 100.000 habitants contre 272 la semaine dernière. 561 cas positifs ont été confirmés depuis 1 semaine.
  • En déplacement à Mayotte, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé, lundi, la création de « lieux encadrés par des militaires » : «Des lieux de rééducation, de redressement d’une partie des enfants, des adolescents très jeunes, qui n’ont pas de parents, ou si peu».

UN CLIVAGE SUPPLÉMENTAIRE CHEZ LES NON-INDÉPENDANTISTES

Le budget supplémentaire de la Nouvelle Calédonie a été voté par la majorité installée au gouvernement. Rien d’anormal à ce que ces deux majorités, celle existant au sein de l’Exécutif, et celle en résultant au Congrès, se retrouvent.

Dans ce cas de figure classique, la marge de manoeuvre accordée peut concerner quelques amendements au projet gouvernemental, amendements qui peuvent être issus aussi bien des rangs de la majorité que de ceux de l’opposition. Cette fois, l’intransigeance a été de mise. Certains observateurs estiment que celle-ci est une posture destinée à éviter de donner le bénéfice de la générosité à la minorité loyaliste, afin de proposer ultérieurement des adoucissements à la situation parfois dramatique de ménages, d’entreprises et d’exploitations agricoles.

Une majorité étant en place, le vote du Rassemblement et du RN qui s’y est ajouté a suscité un certain étonnement. Les Nouvelles évoquent une « surprise« , notant « un cas de figure étonnant à une semaine du renouvellement du Bureau du Congrès« .

A l’évidence, en effet, une abstention aurait été une option, à défaut d’un vote « contre » semblable à celui des Loyalistes. Les voix de l’Avenir en Confiance jointes à celles des indépendantistes et de l’Eveil Océanien n’est donc pas un affichage anodin. D’autant qu’il s’est renouvelé dans le refus d’améliorer le taux directeur des hôpitaux. C’est donc, ostensiblement, un clivage supplémentaire des non-indépendantistes après celui des récentes élections législatives. A-t-il une signification, un objectif ? La réponse, peut être, dans les jours et les semaines à venir.

L’AMÉLIORATION DU TAUX DIRECTEUR HOSPITALIER REFUSÉE

C’était la demande formulée par les praticiens récemment auditionnés en commission du Congrès, et qui soulignait les difficultés de fonctionnement normal des établissements hospitaliers. Ceux-ci sont aujourd’hui criblés de dettes, notamment fournisseurs et Cafat, alors qu’eux-mêmes ne perçoivent plus les dotations qui leur sont dues.

Une chose est certaine en tout cas, c’est que médecins et personnels hospitaliers ont été sollicités comme jamais pendant la crise du Covid, et qu’il doivent affronter une nouvelle crise résultant de la fuite d’un certain nombre de médecins spécialistes.

Le gouvernement a déjà expliqué que l’effort produit par l’Exécutif concerne le maintien d’une trésorerie à l’hôpital calédonien. Pour le reste, il a indiqué ne pas en avoir les moyens, maintenant le taux directeur à 0%. Pour Philippe Dunoyer, ancien membre du gouvernement en charge de la Santé, et qui avait reçu en 2010 une première mission d’expertise sur le Ruamm, le budget supplémentaire donnait aux élus l’opportunité de répondre à la demande des médecins et a donc proposé par amendement de porter ce taux directeur à 1,9%.

L’amendement a été rejeté dans discussion ni débat, par une majorité indépendantistes/Eveil Océanien à laquelle s’est jointe l’Avenir en Confiance.

BUDGET SUPPLÉMENTAIRE : LES DEMANDES LOYALISTES REJETÉES

Avec le traditionnel budget supplémentaire annuel, qui suit notamment  l’arrêt des comptes de l’exercice précédent et la dévolution des sommes non utilisées et les éventuelles plus-values de recettes, le débat est en général apaisé, les différents partis s’accordant pour quelques gestes supplémentaires répondant à leurs sollicitations. Cela n’a pas été le cas, cette fois. Au nom de la rigueur et de l’orthodoxie, la majorité indépendantiste n’a même pas voulu ouvrir le moindre débat sur ce qui s’écartait des mesures proposées par le gouvernement. Tous les amendements ont été sèchement retoqués, à l’exception de celui relatif au bien-être animal, alors que les loyalistes tentaient de « flécher » quelques crédits en faveurs du monde agricole, des ménages en détresse ou des entreprises en grande difficulté.

« En fait vous ne voyez tout simplement pas que le Calédonie est au bord de la faillite. La relance n’est vraiment pas le préoccupation du gouvernement. Comment allez-vous gérer la faillite de la Calédonie l’année prochaine ? » a déclaré Françoise Suvé, cheffe de groupe des Loyalistes. Pour le député Philippe Dunoyer évoquant la solidarité qu’il estime nécessaire à l’égard des Calédoniens et des entreprises dans la difficulté, « Il est indécent , il est indécent de ne pas arriver à débloquer 1 franc CFP quand on manipule 3,4 milliards de recettes réelles au budget propre, quand on annonce déjà l’existence de 5,7 milliards de recettes supplémentaires, avec pour toute modification 4 millions c’est-à-dire à 0,03% de ce qui nous est présenté aujourd’hui. »

Au total, le camp indépendantiste a voté sans broncher le texte proposé par ses chefs de file au gouvernement. Une majorité trouvée avec le renfort de l’Éveil Océanien, ce qui n’est pas étonnant. Et avec celui du Rassemblement/Les Républicains et du RN, ce qui l’est davantage. Un clivage supplémentaire ?

LA KALÉDONIE LUTTE « POUR » … LA CHERTÉ DE VIE

Ohé Matelots,
Ben moi je croyais que c’était une blague quand j’avais vu des banderoles « lutte pour la cherté de vie ». Bêtement, dans ma cervelle pas plus grosse que celle d’un wapipi, je me suis dit : Ah Ah, y z’ont écrit à l’envers, c’est la lutte « contre » la cherté de vie, of course, indeed ! Ben, non, je me suis gourré.

D’abord je viens de lire dans vos colonnes que le poulet risque d’augmenter biscotte on va interdire l’importation du poulet pas cher. Donc, bêtement, avec ma cervelle de wapipi, je me dit qu’on va importer uniquement du poulet plus cher. Logique, non ?

Mais c’est en allant faire un tour au marché que mes yeux sont tombés par terre en regardant les prix. D’abord, je me suis dit, y’a une nouvelle norme : 795f. Ben oui, on trouve un tas de fruits et légumes au prix de 795f le kilo. Les bananes les plus chères du mâânde, les ananas les plus chers du mâânde, les tomates les plus chères du mâânde, ou encore les citrons jaunes les plus chers du mâânde.

Nous on est champions pour dire que tout est trop cher, et pour augmenter quand même les prix ! Et pi là, c’est not’ bonne production locale à nous, vendue directement au consommateur. Mince alors : on peut même pas taper sur les zimportateurs et les hypermarchés. Alors on va taper sur qui ?

Bon shopping, Matelots.

L’Amiral

L’ACTU EN 30 SECONDES

  • Bonne nouvelle pour les habitants de Val Plaisance : le nouveau giratoire placé à l’entrée de la rue Gabriel Laroque au niveau de son intersections avec la promenade Pierre Vernier, devrait être achevé mercredi soir. La circulation va donc enfin redevenir normale à cet endroit.
  • Le général de Brigade Nicolas de Mattheos a été installé comme commandant de la gendarmerie en Nouvelle Calédonie. Fort d’un personnel de 500 militaires répartis en 30 brigades, la gendarmerie joue un rôle irremplaçable aussi bien pour la sécurité sous tous ses aspects, la tranquillité de vie et le respect du vivre ensemble.
  • Gil Brial va porter les couleurs de loyalistes lors de l’élection du président du Congrès le 30 août prochain. Les équilibres électoraux actuels font que la décision sera emportée par le choix du parti communautaire wallisien et futunien Eveil Océanien. Autant dire que l’issue du scrutin est pour la moins incertaine.
  • Les squatteurs du Caillou Bleu ont bloqué la circulation hier matin, pour appuyer leur demande de bénéficier d’une alimentation en eau. Celle-ci avait en effet été coupée en raison d’un impayé s’élevant à … 13 millions de francs. Ce qui justifierait la coupure pour n’importe quel consommateur calédonien ! Les squatteurs sollicitent un étalement de leur dette tandis que la CDE veut d’abord procéder à un état des lieux, et notamment de la dégradation du réseau. 94 familles sont concernées.
  • Le nouvel iPhone d’Apple pourrait être dévoilé dès le 7 septembre, légèrement en avance sur le calendrier habituel. Parmi les nouveautés supposées, une nouvelle caméra selfie assurant une meilleurs qualité de photo. 
  • L’euro valait lundi moins d’un dollar. La monnaie unique a atteint 0,993 pour un dollar, son plus bas niveau depuis 2002, peu après sa création.
  • La joueuse française de tennis Caroline Garcia vient d’accomplir un exploit en remportant le tournoi WTA 1000 de Cincinnati face à la n° 2 mondiale. Un sacre qui a couronné, dimanche soir, une semaine de rêve où elle n’a laissé qu’un set à ses adversaires, envoyant valdinguer tour à tour trois joueuses du top 10: Maria Sakkari (3e), Jessica Pegula (8e) et Aryna Sabalenka (7e). 
  • Michelin Presle, bien sûr. Dans un article d’hier, la doyenne des acteurs et actrices français a été privé d’un l, que nous rétablissons volontiers.