INSÉCURITÉ : CALÉDONIE SE RAPPROCHE DE PAPOUASIE ?

Contrairement à l’économie calédonienne, l’insécurité connaît une croissance continue en Calédonie. Dans aucun quartier de Nouméa, en tout cas, on est à l’abri d’un vol de voiture, de cambriolage, ou même de tabassage.

Il paraît qu’une des missions premières de la République est la protection des citoyens et de leurs biens. C’est l’une des raisons pour lesquelles a été instauré l’impôt, si l’on en croit la Déclaration des Droits de l’Homme.

Mais ça c’était avant. En 1789.

Ici, désormais, personne n’est à l’abri. Les autorités, toutes confondues, se morfondent à constater la montée de la délinquance. Une nième opération « coup de poing » ?! Encore une marche au centre-ville ? La marche avec des banderoles, c’est tout ce qui reste aux citoyens honnêtes à qui on rappelle en permanence qu’ils seraient sanctionnés s’il leur arrivait de pallier la carence des pouvoirs publics …

Les délinquant, eux, apparemment, ne craignent plus rien. En plein jour, en pleine nuit, que risquent-ils ? Quelques jours à l’ombre, avant de reprendre du service ?…

Les excédés se demandent si Marine Le Pen pourrait y changer quelque chose ? Lors des dernières présidentielles, elle avait fait un carton. A la prochaine, comme disent les buveurs de bière, elle en fera peut être deux …

CONFINEMENT : DIVERGENCES

La prolongation d’une semaine de confinement, malgré l’ouverture autorisée des commerces considérés jusqu’ici comme « non essentiels », ne fait pas l’unanimité. D’un côté, le président du gouvernement choisit d’imposer un confinement strict, de l’autre, des représentants de la province Sud auraient préféré un déconfinement partiel plus prononcé.

Dans un communiqué repris par Caledonia et Les Nouvelles, les responsables Loyalistes de la province Sud précisent leur désaccord : « Nous considérons que la situation sanitaire permet la réouverture de l’ensemble des secteurs de l’économie, du commerce, mais également des services à la personne avec le respect des gestes barrières. Il nous semblait tout à fait normal que les calédoniens soient de nouveaux autorisés à pratiquer les activités de pleine nature, comme la chasse et les activités nautiques. Nous considérons que les restaurateurs sont pleinement conscients des risques et peuvent exercer leur activité en ouvrant la moitié de leurs tables. »

Ces divergences concernent également le retour des étudiants, « pourquoi refuser le retour des étudiants calédoniens et au delà de tous les calédoniens bloqués à l’extérieur de la Calédonie une semaine de plus alors qu’ils auraient pu revenir dans les conditions habituelles de quatorzaine et que nos hôtels sont vides ? »

Il est vrai que la province Sud regroupe 75% de la population calédonienne, et que la quasi-totalité de l’économie y déploie son activité. Les acteurs économiques ainsi que des salariés ou patentés, sont pour certains au bout du rouleau, surtout après les trois mois de troubles liés à la reprise de l’usine du Sud.

Le risque zéro n’existant pas, l’interrogation centrale est : « comment vivre avec la Covid-19 ? ».

La vaccination est une des réponses, mais près d’une moitié de la population ne veut pas se faire vacciner. L’autre réponse est l’adaptation en tenant compte des avancées médicales et scientifiques, la vie durable … dans un bocal n’étant pas envisageable.

LES TERRIBLES INONDATIONS DE SYDNEY VUES DU CIEL

Images impressionnantes que celles de Richmond ou de Winsor, dans la région de Sydney. La décrue est en cours, et les habitants aidés par les pouvoirs publics peinent à nettoyer leurs maisons. Les infrastructures sont remises état. Des risques de santé sont apparus avec les submersions des installations sanitaires dans la côte nord des Nouvelles Galles du Sud. Peu à peu, les dégâts commencent à être estimés au fur et à mesure que les eaux se retirent.

Le région de Richmond, près de Sydney, avant l’inondation

LA STAR MONDIALE ED SHEERAN ÉCHAPPE À LA MONTÉE DES EAUX DANS LE NSW

C’est dans un complexe de luxe, près de la Sydney, qu’Ed Sheeran en compagnie de son épouse Cherry Seaborn et leur petite fille Lyra Antarctica âgée de 7 mois, se trouvait en isolement.

Sweven Estate, près de Cattai, se trouve à une heure environ de Sydney, et offrait au couple une résidence à l’abri des regards indiscrets.

Toute cette région a été la proie d’inondations. Ed Sheeran et sa famille ont réussi à quitter la propriété par la dernière route qui n’avait pas été fermée en raison de la montée des eaux. Tous ont pu gagner l’aéroport de Sydney pour monter à bord d’un jet privé se rendant à Melbourne.

Ed Sheeran, avec de nombreux artistes, y ont participé au service funèbre à la mémoire de leur ami l’impresario Mickael Gudinski. Il y a notamment interprété « Visiting hours », uns chanson mise au point lors de son séjour à Sweven Estate.

Ecoutez « Visiting hours » en première à Melbourne, puis un duo avec Kylie Minogue, également présente à Melbourne.

Le Carnet du jour de l’Amiral du Port Despointes

Ohé matelots, la patrie est en danger. Les plus boulouk de nos services de renseignement se prennent une tôle dans une mission aussi sensible que le bas du dos de ma frangine : retrouver des passagers d’un vol identifié classé défense. Les satellites ont enwoyé les rayons détecteurs sur toute la Calédonie. Nos « grandes zoreilles » basées queque part sur la Grande Terre ont écouté tous les téléphones et capté tous les SMS. Des militaires du 12e Choc des forces esse-spéciales ont débarqué la nuit d’un de nos sous-marins nucléaires à propulsion améliorée par du jus de banane poingot pour pister les recherchés. Que dalle, po’d’zob. C’est le grand mystère.

Nan, nan, nan, c’est la hânnte !  On est co-même la cinquième puissance dans la mânde. A moins que, à moins que, à moins que l’incroyab’ soit arrivé : le Covid rend invisib’. Mais ouiiii, par le petit maoké de la rivière des pirogues, c’est la seule essplication.

Ouf ? Pas étonnant alors que la cinquième puissance du mânde, elle arrive pas à les retrouver. C’est rassurant …

L’amiral

SYDNEY ENVAHIE PAR DES MYGALES MORTELLES ?

Ce n’est pas un scénario de film catastrophe : les habitants de la région de Sydney ont été les destinataires d’une mise en garde « urgente » – et alarmante – des autorités concernant l’invasion d’une espèce d’araignée dangereuse. Ils doivent en effet se préparer à un afflux d’Atrax robustus, une mygale dont le venin est le plus violent au monde, et qui est endémique à la zone de Sydney.

« Après les inondations incroyables que nous avons vécues dans le Grand Sydney, elles ont été expulsées de leur habitat et vont se réfugier dans les zones plus sèches« , a expliqué Tim Faulkner, directeur du Parc australien des reptiles. « Cela pourrait malheureusement vouloir dire qu’elles entreront très bientôt dans les maisons. »

Des images de mygales fuyant les zones inondées sont devenues virales ces derniers jours, montrant des araignées grimpant des clôtures et des bâtiments.

Voir la video ci-dessous.

L’Atrax robustus (en anglais, Sydney funnel-webs spider) est redoutée pour son venin particulièrement toxique et qui, de surcroît, agit très vite. Pas moins de 13 décès humains dus à une morsure de cette mygale ont officiellement été documentés.

CONFINEMENT : AÏE, UN NOUVEAU CAS AUTOCHTONE

C’est une bien mauvaise nouvelle qui a été portée hier à la connaissance des Calédoniens confinés depuis bientôt trois semaines : une nouveau cas autochtone a été dépisté, après quelques jours de répit. Cela remet peut être en cause les espoirs de la population de reprendre une vie à peu près normale dès lundi prochain.

ENQUÊTE IMMÉDIATE DE LA DASS
Le système est bien rodé. La Dass a entrepris immédiatement la recherche des personnes contacts du malade afin de procéder aux dépistages requis et de les mettre en isolement. Au pire, il faudra attendre la fin de la période d’incubation pour être assurés de l’efficacité des dépistages. La norme généralement admise est de 14 jours.

D’AUTRES CAS PEUT ÊTRE TOUJOURS DANS LA NATURE
Il semble bien, au vu des appels et même de certaines injonctions, que plusieurs passagers d’un vol suspect en provenance des Wallis ne se soient toujours pas fait connaître. On voit bien là la différence de culture entre les sociétés anglo-saxonnes et la société française.

Nous faisons appel à la bonne volonté. D’autres auraient sommé, et à défaut, mis en oeuvre des moyens coercitifs en raison des dangers subis par la population par la diffusion potentielle du virus 3 fois mortels à Wallis. Le pragmatisme et le laxisme, même encadré juridiquement, ne font pas bon ménage.

DIFFICILE DÉCISION DES AUTORITÉS
« Du coup », comme on dit fréquemment, la prestation des autorités relative à la durée du confinement a été reportée à samedi. Comme on les comprend. Peut-on libérer la circulation des personnes, même avec des gestes barrières, alors que l’on sait que le terrible virus rode, et que tous ses porteurs potentiels ne sont pas formellement identifiés ?

Dans tous les cas, il s’agira d’une prise de risque. Le risque d’exposer plus ou moins une population d’une part, le risque de paralyser une partie de l’économie d’autre part.

Dans l’intervalle, et puisque nous faisons partie de la cinquième puissance mondiale, on pourrait retrouver et tester les quelques personnes dont on connaît l’identité depuis 3 semaines …

USINE DU SUD : PREMIÈRE TONNE DE NHC FIN AVRIL si tout va bien

L’opération de rachat de l’usine du Sud va bon train et devrait connaître sa conclusion en début de semaine prochaine. En attendant, 700 personnels sont de nouveau sur le site, ce qui signifie que davantage encore de salariés sont retournés à l’ouvrage. Seule, pour l’heure, l’exploitation de la mine n’a pas repris.

FINALISATION DES PROCÉDURES LIÉES AU RACHAT
Presque toutes les opérations internes sont en cours de règlement. Promosud et la Société de Participations Minières du Sud Calédonien (SPMSC) qui va détenir 30% du capital vont réunir leurs conseils d’administration respectifs ce vendredi.

L’INTÉRESSEMENT DES POPULATIONS DU SUD
En ce qui concerne l’intéressement des populations kanak du Sud, il reste aux différents représentants à mettre en forme le process, sous la coordination de l’aire. Une hypothèse serait que deux entités soient mises sur pied, l’une pour la représentation au Conseil d’Administration de Prony Resources, et l’autre pour la représentation à Sud Nickel.

Seule différence entre les deux structures : les dividendes éventuels de Prony Resources seront pioritairementconsacrés au remboursement des dettes contractées, tandis que Sud Nickel est assurée d’empocher au minimum 500 millions de produits de location des titres miniers. Un écart de taille …

LA PREMIÈRE TONNE DE NHC FIN AVRIL
Si toutes les opérations se passent sans encombre, et que l’ensemble des personnels peut être à l’ouvrage, tout laisse à penser que la première tonne de Nickel Hydroxyde Cake sera produite par la nouvelle entité calédonienne à la fin du mois d’avril. Un événement historique pour la province Sud.

TESLA ACHÈTE ET ACCOMPAGNE
La compagnie d’Elon Musk sera alimentée par une partie de la production de l’usine de (Prony) Goro Resources pendant une demi-décennie. Par ailleurs, comme sollicitée par l’ensemble des partenaires signataires de l’accord de reprise de l’usine, Tesla apportera son expertise, et un Memorandum Of Undestanding a déjà été signé en ce sens.

Nul doute que ces conseils vont également concerner l’évolution de la source d’alimentation électrique de l’usine, Tesla venant de mettre au point une centrale « propre » de 1000 Megawatts dans le Texas avec une puissance de stockage par batteries phénoménale …

600 NOUVEAU EMPLOIS AVEC LUCY
Une bonne nouvelle en attirant une autre, les travaux de construction du nouveau site de stockage à sec « Lucy », financé par Vale, devraient être lancés en même temps que le redémarrage de l’usine. Un investissement d’une cinquantaine de milliards qui va générer pas moins de 600 emplois en province Sud.

LES CARNETS DE L’AMIRAL DU PORT DESPOINTES

Salut les matelots. Goud’niouze, le sénat coutumier vient au secours de Wallis. Elle est pas belle, la vie ? Le gouvernement colonial est prévenu : il faut un hôpital de campagne sur le territoire colonisé voisin. Seulement woila, me dit mon petit doigt qui gratte l’arrière de mon ciboulot : ce serait pas une ingérence dans les affaires royales de Uvea, Sigave et Alo ? C’est vrai, ça. Qui c’est qui commande, là-bas ? Les Calédoniens originaires du coin, les expatriés ? Le sénat, même coutumier ? Les monarques de Wallis sont donc pas capab’es de faire eux-mêmes et directement la demande au colonisateur qui s’est déjà fendu de 72 soignants et de milliers de doses gratosses ? Y savent pas écrire ? Leurs porte-paroles itou ? Sans compter qu’à côté des royales autorité, il y a tout de même un préfet et une assemblée territoriale dont l’érudition ne fait également aucun doute …

Prions pour que les altesses soient pas susceptibles, sinon, par le grand cochon sauvage de la vallée qui grimpe en haut de la montagne : c’est un crime de lèse majesté. J’en tremble matelots. Pourvu qu’y se vexent pas et qu’y le prennent comme une marque de déférence, de soutien, de sympathie, de solidarité, de confraternité, de collégialité, de consensus, d’océanité, d’universalité, d’humanité, de médicalité, de viralité, de sainteté, de charité, de chrétienté, de générosité, et d’anti-covidité.

Non, non, pas de susceptibilité, et paix aux hommes de bonne volonté. Pour dire encore une fois merci, nom d’un queue bleu de la Banque de l’Indochine (*Je vous expliquerai le « queue bleu » et la Banque plus tard, moussaillons). Merci qui ? Biscotte, à la fin, c’est qui Kipaie, Kipaie ?… Allez, montez les couleurs, et rompez, matelots.

L’amiral

SCANDALE SEXUEL AU PARLEMENT AUSTRALIEN

Un scandale sexuel majeur a éclaté au grand jour et éclabousse le gouvernement conservateur australien. Il a été provoqué après que des vidéos et des photos de membres du personnel aient été divulguées, et sur lesquelles ils peuvent être vus en train de commettre des actes sexuels au parlement, jusqu’à une séance de masturbation d’un employé sur le bureau d’une députée !

Ces vidéos et photos, qui auraient été partagées plus tôt dans une discussion de groupe Facebook Messenger du personnel du gouvernement, ont été divulguées par un lanceur d’alerte et révélées par le journal The Australian et la chaîne de télévision Channel 10 le lundi 23 mars dernier.

Selon le lanceur d’alerte, identifié comme étant « Tom », des membres du personnel et des députés auraient utilisé à plusieurs reprises la salle de prière du Parlement pour avoir des relations sexuelles. Il a également  allégué que des prostituées auraient été amenées à plusieurs reprises au Parlement «pour le plaisir » de certains élus.

Le Premier ministre australien Scott Morrison a déclaré qu’un membre du personnel impliqué avait été licencié pour comportement «dégoûtant et écœurant».

La ministre des Femmes également ministre des Affaires Etrangères, Marise Payne, a jugé que ces révélations étaient « plus que consternantes, et qu’elles exigent une enquête approfondie.