25 ÉLÈVES DE YATÉ PARTENT À DUBAÏ

C’était au départ Paris, et, paraît-il, «  pour des raisons de sécurité, le Vice-Recteur a donné un avis défavorable« . C’est ainsi que 25 élèves de Yaté vont s’envoler pour Dubaï !

Ils vont vivre, bien sûr, une expérience extraordinaire, pour laquelle enseignants et parents se sont mobilisés, ainsi que la Fondation Vale, l’entreprise Montagnat et la Dumez.

Les enfants vont ainsi découvrir une autre culture, le désert, et le temple du consumérisme que constitue Dubai, aux immeubles de la démesure, aux centres commerciaux comme il n’en existera jamais à Yaté. Avec en prime, le Louvre Dubai et la grande mosquée Sheikh Zayed.

L’idéal aurait été, au plan linguistique, qu’ils apprennent quelques notions d’arabe et d’Islam …

ENCORE 6 JEUNES INTERPELÉS POUR VOL – Succès pour la régate des Touques – 8 hectares brûlés à Robinson – Rugby : la France bat les Tonga –

6 VOLEURS INTERPELÉS hier matin très tôt par la Bac dans le secteur de Magenta. En fait, il étaient une quinzaine pour cambrioler le tabac-journeaux « POT D’COLLE » en face du stade Numa Daly. Les délinquants ont défoncé le volet roulant et la vitrine.

Les autres participants sont activement recherchés.

La Justice va-t-elle les mettre hors d’état de nuire davantage ?

BEAUCOUP DE MONDE pour la traditionnelle RÉGATE DES TOUQUES à l’Anse Vata dimanche matin. L’équipage du Lycée Jules Garnier s’est imposé dans une ambiance enthousiaste et sympathique.

COUPE DU MONDE DE RUGBY : LA FRANCE s’impose devant Tonga, sans grand panache et avec quelques difficultés. Paradoxalement, ce sont les Tongiens qui ont produit du jeu. Mais au total, le XV tricolore ira en quart de finale. Face à l’Angleterre, ce sera certainement une autre paire de manche.

GROS SUCCÈS POUR LE TRAIL SNSM À SAINT LOUIS où 850 participants se sont pressés, bien accueillis par les représentants de la tribu. La recette permettra au Sauveteurs en Mer le paiement du carburant jusqu’en fin 2020.

UN INCENDIE S’EST DÉCLARÉ DANS LE SECTEUR DE ROBINSON, et n’était pas maîtrisé à la tombée de la nuit. Ce sont quelques 8 hectares qui étaient déjà partis en fumée.

CYCLISME : FLORIAN BARKET s’impose dans le Grand Prix Roger Laroque organisé à Ducos. Le jeune Calédonien sera au départ du Tour Air France de Nouvelle-Calédonie le 17 octobre, à Maré.

LE SALON BAT EXPO a fait son plein de participants ce week end.

1500 FESTIVALIERS à Fort Teremba pour Blackwoodstock au rythme du rock.

LE MUSÉE MARITIME a fêté ses 20 ans avec la visite d’un demi-millier de passionnés. Quant au MUSÉE DE LA VILLE, il invitait les Nouméens à sa découverte samedi.

TUERIE DE LA PRÉFECTURE DE POLICE : l’entourage du terroriste passé au crible (Le Parisien)

LU DANS 80 PAYS ! C’EST LA PERFORMANCE DE NOUMEAPOST LE 4 OCTOBRE

Magie d’Internet : le 4 octobre, l’édition de nouméaPost a été lue … dans 80 pays. C’est ce que relève l’appareil statistique permanent et instantané de Worpress qui est l’hébergeur du site calédonien en ligne.

Sur la carte, en rose, figurent les pays dans lequels, au moins 1 ouverture du site a été enregistrée. Au total : 80.

Dans chaque pays, l’hébergeur indique le nombre de lecteurs à la date indiquée. Sur l’indicateur linéaire, en bas à gauche, est indiqué l’échelle des lecteurs par pays, du minimum de 1 au maximum relevé de 2406.

Dans plusieurs pays, noumeaPost ne compte qu’un seul abonné. Il en va ainsi au Népal, en Ouzbékhistan, en Moldavie, au Sri Lanka ou en Bosnie Herzégovine. La couverture est réalisée en tous les cas sur l’ensemble des continents : Amériques du Nord et du Sud, Europe, Afrique, Asie et Océanie.

Illustration, par exemple, le curseur, pour le 4 octobre, indique qu’en métropole, 1099 abonnés ont lu les articles de noumeaPost.

LE SECOND A330 NEO D’AIRCALIN EST ARRIVÉ

C’est jeudi soir que le second Airbus A330 Néo de la dernière génération, acquis par Aircalin, est arrivé à Tontouta. Et déjà, il est parti pour la Polynésie dans une première rotation.

Baptisé « Luengöni », ce gros porteur, comme son prédécesseur « Kanumera », est équipé de sièges pouvant se mettre totalement à l’horizontale en classe Hisbiscus, et dispose d’un classe « premium ». Le confort a également été amélioré en classe économique.

Il peut embarquer 291 passagers, et, progrès technologique auquel seront sensibles les passagers, propose la Wi-Fi à bord.

PAS DE DOUBLE NATIONALITÉ AUTOMATIQUE EN CAS D’INDÉPENDANCE

La question de la nationalité française, en cas d’indépendance de la Nouvelle-Calédonie, relèvera du Parlement français. Mais nombreux sont ceux qui imaginent qu’après avoir chassé la France du territoire, ils pourraient conserver … les avantages de la République. Avoir en quelque sorte, « le beurre et l’argent du beurre ». C’est pour l’heure un fantasme. Précédents.

LA FRANCE RECONNAÎT LA DOUBLE NATIONALITÉ, MAIS …
Le cas des Comores est intéressant. A la suite d’une consultation en 1974, puis de la proclamation unilatérale de l’indépendance des Comores en 1975 par Ahmed Abdallah Abderamane, la nationalité française a été reconnue aux Français de statut civil de droit commun et aux personnes ayant souscrit une déclaration récognitive de la nationalité française avant le 11 avril 1978.

Ceux qui n’ont pas répondu à ces critères ont automatiquement perdu la nationalité française.

Dans les pays indépendants, les ressortissants bénéficiant de la double nationalité n’ont pas accès aux fonctions électives ni aux postes à haute responsabilité. Près de chez nous, une polémique avait agité le Parlement australien : le vice-premier ministre, Barnaby Joyce, avait été suspendu par la Haute Cour pour être titulaire d’une double nationalité.

PEU DE NATIONAUX FRANÇAIS MAINTENUS DANS LES ANCIENNES COLONIES ET TERRITOIRES FRANÇAIS
Bien sûr, il n’est pas interdit, à un ressortissant d’un pays étranger, de solliciter la nationalité française. La réponse dépend uniquement alors de l’Etat français.

Dans les anciennes colonies d’Afrique ayant opté en 1958 pour l’indépendance, la nationalité française des originaires de ces territoires a disparu. Chacun connaît les démêlées des footballeurs issus de ces pays, et souhaitant jouer dans des équipes françaises.

UNE DOUCE INCANTATION
La question de la nationalité ne s’est pas encore clairement posée pour l’éventuelle indépendance de « Kanaky ».

En cas d’indépendance, une chose est certaine : rien ne serait automatique hormis le fait que la Nouvelle-Calédonie accèderait alors à « la pleine souveraineté internationale ».

Il appartiendrait au nouvel Etat de définir ses règles constitutionnelles, son organisation. Et le cas échéant, sa demande ou non auprès de la France d’être « associée » à son ancienne puissance administrante qui pourrait exercer quelques compétences régaliennes du nouvel Etat.

La question de l’instauration d’une double nationalité est loin d’être évidente. Les habitants qui le souhaiteraient pourraient évidemment choisir de demeurer français. Ils seraient alors des étrangers dans la nouvelle nation.

Ceux qui choisiraient la nationalité « kanak » seraient des citoyens à part entière de Kanaky. Ils pourraient, un jour, demander à accéder à la nationalité française, sans être certains de l’obtenir.

Quant aux « double nationaux », ils devraient se soumettre à de probables restrictions citoyennes comme cela existe dans la quasi totalité des pays tolérant la double nationalité.

Ainsi, hormis les règles existant en matière notamment de double droit du sol, le reste n’est qu’une douce incantation.

AVANTAGES ET INCONVÉNIENTS DE CHAQUE NATIONALITÉ
Les citoyens français conserveraient évidemment tous les acquis de la nationalité française, et notamment les facilités de circulation et d’établissement sur le territoire français, en Europe, ainsi que dans les pays avec lesquels la France a conclu des accords.

Les nationaux kanak auraient, pour leur part, tout à construire. C’est, pour l’heure, une page entièrement blanche, qui ne pourra s’écrire progressivement qu’en cas de victoire du Oui au prochain referendum.

DATE ET CONDITIONS DE PARTICIPATIONS AU REFERENDUM : L’ENJEU DU COMITÉ DES SIGNATAIRES

L’année 2020 sera marquée par l’organisation du second referendum. Ce dernier a été demandé aussi bien par le FLNKS que par l’Avenir en Confiance. Les raisons en sont différentes : le FLNKS veut accentuer son score de novembre 2018, l’Avenir en Confiance veut lever le plus rapidement possible les incertitudes générées par le scrutin. Au coeur des discussions, la date et les conditions de participation. Divergences.

LE PLUS TÔT versus LE PLUS TARD
Première divergence : la date du second scrutin. Pour l’Avenir en Confiance, le plus tôt sera le mieux afin, soit de s’orienter rapidement vers le troisième et sortir d’un cycle d’incertitude, soit de transformer le troisième scrutin en vote sur un nouveau statut pour la Calédonie.

Pour le FLNKS, le plus tard est le mieux. Raison invoquée : donner le temps à l’Etat de corriger ce que les indépendantistes qualifient de « disfonctionnement ». Un mot pour probablement définir une modification des conditions de participation

CHANGER LES RÈGLES EN COURS DE PROCESSUS !
Les indépendantistes sont fidèles à leur stratégie : demander toujours davantage. Un peu comme l’adage : « ils avaient tout, alors ils ont exigé le reste ».

En l’espèce, deux demandes nouvelles se sont faites jour : le vote des reclus en prison, et celui de 2000 personnes encore non identifiées. Des votes probablement plus favorables à l’accession à l’indépendance.

« Pas question », répond Sonia Backes pour l’Avenir en Confiance. Explication : on ne peut pas changer les règles d’une consultation aussi déterminante entre deux scrutins liés à cette consultation.

COUPER LA POIRE EN DEUX
La date sera de toute façon fixée par l’Etat. Les deux parties adverses font valoir leurs positions respectives et l’Etat décidera.

Dans une affaire de cette nature, il y a fort à parier qu’il procédera à un jugement de Salomon. Puisque l’Avenir en Confiance propose juillet 2020 et le FLNKS novembre 2020, septembre pourrait être un date médiane …

CONFÉRENCE ÉCONOMIQUE : LE « NIET » DES INDÉPENDANTISTES
Les indépendantistes ne participeront pas à la conférence économique précédant le comité des Signataires. Pour des raisons peu fondées.  » Pour nous politiquement, c’est une reprise en main par l’Etat des compétences transférées par l’accord de Nouméa. Tous les sujets d’ordre économique, tous les sujets sur les compétences transférées doivent être discutés ici. Nous on n’a pas besoin d’argent, on n’a pas besoin de sous, pas besoin de grand emprunt. Nous on a besoin de réforme. En disant ça, on dit tout« . Ainsi a parlé Chanel Tutugoro au nom du FLNKS.

Pourtant, Nouméa ou Paris, le lieu n’a guère d’importance quand il s’agit de remettre l’économie calédonienne sur pied. Mais visiblement, l’économie n’est pas la tasse de thé des indépendantistes.

LES POLICIERS MANIFESTENT DEVANT LE HAUSSARIAT – La fibre optique sur la Cote Est – Des milliards en débat à la province Iles – Comité des Signataires : séquence économique organisée à la Maison de la Calédonie

LES POLICIERS ONT MANIFESTÉ devant le Haut-Commissariat, en solidarité avec leurs collègues de métropole. Ils s’opposent à la réforme proposée par le ministre de l’Intérieur. Points visés : la réforme des retraites et les conditions d’exercice de leur mission.

A Paris, 22 000 policiers étaient présents à la manifestation nationale.https://www.francetvinfo.fr/societe/manifestation-des-policiers/direct-policiers-manifestation-paris-syndicats-reforme-retraites-suicides-castaner-republique-bastille-moyens_3641095.html

LA FIBRE OPTIQUE SUR LA CÔTE EST où les premiers clients de la vallée de la Tiwaka ont été raccordés.

LE DÉBAT D’ORIENTATION BUDGÉTAIRE À LA PROVINCE DES ILES  va durer 2 jours, et il y a de quoi. Le nouvel Exécutif met sur la table un montant total de 107 milliards pour la durée de la mandature. Des projets pharaoniques sont envisagés, comme le fameux aéroport international de Ouanaham et probablement la compagnie internationale low cost.

La collectivité recevant en moyenne annuelle une dotation de 17 milliards, le solde nécessaire sera cherché aux niveaux national, européen et international. Il suffisait d’y penser …

SÉQUENCE ÉCONOMIQUE LORS DU COMITÉ DES SIGNATAIRES à la Maison de la Nouvelle-Calédonie. Les acteurs sociaux et institutionnels y ont été conviés, ainsi que l’Etat. Au menu souhaité, la défiscalisation, l’action des banques ou encore l’intervention de la Banque Publique d’Investissement.

Plusieurs participants possibles ont décliné l’invitation, notamment Calédonie Ensemble, les indépendantistes et la CPME.

RUGBY : LA FRANCE BAT LES ETATS UNIS par 33 à 9 au championnat du monde
https://www.tf1.fr/tf1/coupe-du-monde-rugby/videos/france-usa-voir-tous-les-essais-du-match-en-video-54925637.html

L'actualité calédonienne quotidienne et gratuite