ILS SONT 4439 ÉTUDIANTS CALÉDONIENS EN MÉTROPOLE

Ils sont 4439 jeunes Calédoniens à étudier en métropole. Un chiffre impressionnant auquel il conviendrait d’ajouter les étudiants de Calédonie inscrits dans des universités et des établissements d’enseignement supérieur au Canada, en Australie, en Nouvelle-Zélande ou encore aux Etats Unis. Ces jeunes ne reviendront pas tous sur le territoire. Beaucoup d’entre eux s’interrogent. Mais tous sont les cadres et les cerveaux calédoniens de demain.

RÉPARTIS DANS 410 VILLE
Dans l’hexagone, ils sont répartis dans … 410 villes. Une dispersion en grande partie due au dispositif Parcours Sup qui oriente les étudiants en tenant compte des saturations des universités aussi bien que des résidences universitaires. En clair, les étudiants sont inscrits là où des places sont disponibles, et des logements facilement accessibles.

600 BOURSIERS DES PROVINCES
600 boursiers des provinces se préparent à devenir les cadres de demain. D’autres étudiants bénéficient de soutiens financiers, de la Nouvelle-Calédonie, de l’Etat, ceux de Cadre Avenir, par exemple, pratiquement encadrés individuellement.

Les boursiers vivent souvent de leur seule allocation qui constitue une aide. Bien des familles, en effet, sont dans l’incapacité à leur apporter une contribution financière supplémentaire. Un tiers de ces jeunes doivent régulièrement « se serrer la ceinture ».

Les futurs ingénieurs, eux, sont presque tous issus des classes préparatoires du Lycée Jules Garnier, une des meilleures pépinières de France. Leur nombre n’a fait que croître. Ils étaient un peu plus de 20 chaque année, au début des années 2010, ils sont plus de 100 aujourd’hui.

ASSOCIATIONS ET RÉFÉRENTS
Les étudiants peuvent se regrouper au sein d’associations, dans les grandes villes universitaires. Paris, Montpellier, Bordeaux, Lille, Toulouse, Marseille, Toulon, Lyon, Nice ou encore Nancy. Dans de nombreux centres universitaires, c’est un référent qui les représente. Tous sont en contact avec la Maison de la Nouvelle-Calédonie. Ce sont, au total, 39 référents et une quinzaine d’associations d’étudiants calédoniens qui font le lien pour le compte de leurs camarades.

LE RÔLE CENTRAL DE LA MAISON DE LA NOUVELLE-CALÉDONIE
La Maison de la Nouvelle-Calédonie, elle, joue un rôle central pour tous ces étudiants loin de leur caillou. Au fil des années, et grâce à une action menées sans relâche, la MNC a constitué un portail dédié et interactif sur son site. Un outil moderne et fonctionnel à l’ère du numérique.

Les étudiants peuvent y trouver toutes les informations dont ils ont besoin, et faire connaître les difficultés qu’ils ont à affronter. Parmi celles-ci, les premiers mois au cours desquels la bourse est le plus souvent versée avec quelque retard. Les jeunes, plongés dans une milieu nouveau pour eux, peuvent alors se trouver bien démunis.

Heureusement, ils peuvent compter sur une véritable « nounou », à la Maison de la Nouvelle-Calédonie, Agnès Siraut, responsable du service formation-Etudiant-Jeunesse. Agnés l’a obtenu, son fameux portail. Elle connaît tous les problèmes des étudiants. Un versement de bourse tardif, elle contacte le Crous pour signaler chaque cas, et s’occupe d’une avance pour dépanner le jeune Calédonien. Un problème de logement, un conseil pour le numéro de sécurité social, un contact des parents, elle se tient disponible.

LE CASSE TÊTE DES STAGES RÉSOLU

Agnès Siraut responsable du service étudiant

De nombreux étudiants doivent, au cours ou en fin de cursus, effectuer des stages en entreprise. Véritable casse-tête, surtout pour les jeunes Calédoniens en mal de réseaux en métropole.

Cela a été un travail déterminant, pour Agnès Siraut, de démarcher des entreprises acceptant de les accueillir. Grâce à la bonne volonté de clusters, en Calédonie comme en métropole, c’est à présent un réseau de 200 entreprises qui s’est constitué.

GESTION PRÉVISIONNELLE DU RETOUR
Reste une plate-forme à mettre en place : celle qui permettra de mieux connaître les dates de retour des diplômés et leurs disciplines. Une sorte de gestion prévisionnelle des effectifs étudiants dont il est question depuis des années. Mais tout n’est pas simple. Et en premier lieu, l’information donnée par les étudiants eux-mêmes en fin de cycles.

Le travail de la Maison de la Nouvelle-Calédonie a été considérable. Mais il n’est pas terminé.

RÉFÉRENDUM : LE FRONT LOYALISTE S’ORGANISE

Ainsi que l’avait annoncé l’Avenir en Confiance mardi soir lors de sa réunion à l’UNC, le mouvement, « tirant les leçons du premier référendum », a appelé tous les partis non-indépendantistes « à se regrouper pour remporter le plus largement possible le second référendum d’autodétermination ».

Cette offre a déjà reçu la réponse positive de Tous Calédoniens, de Générations NC, et du Rassemblement National. Le Front a tenu ce matin une conférence de presse.

 

EDOUARD PHILIPPE DÉVOILE LE PLAN RETRAITE UNIVERSELLE DU GOUVERNEMENT

Devant le Cese national, le Premier ministre a dévoilé le plan du gouvernement pour l’instauration de la retraite universelle. Il a annoncé un plancher de 1000 euros (120 000FCFP) pour tous, et notamment pour les agriculteurs.

La CFDT, mécontente de « l’âge pivot » à 64 ans, l’âge légal demeurant à 62 ans, va appeler à manifester.

Lire l’article Francetvinfo ci-dessous

https://www.francetvinfo.fr/economie/retraite/reforme-des-retraites/direct-greve-contre-la-reforme-des-retraites-suivez-les-annonces-d-edouard-philippe-sur-le-projet-du-gouvernement-mercredi-11-decembre_3738901.html

GEORGES NATUREL LANCE SA CAMPAGNE MUNICIPALE – L’heure d’été par une changement de fuseau horaire ? – Les grévistes du Conservatoire obtiennent une rallonge – Tremblement de terre vers Maré – Fin d’une exclusivité d’importation pour des ascenseurs

Georges Naturel va briguer un nouveau mandat. Le maire sortant de Dumbéa a ouvert hier sa permanence et présenté ses grands thèmes de campagne entouré de quelques nouvelles personnalités comme le sociologue Larry Martin.

Dumbéa est devenue une véritable ville en quelques années. Sa population a pratiquement triplé pour s’orienter désormais vers les 40 000 habitants. Georges Naturel compte ainsi à son actif de maire, à la fois l’accompagnement de cette croissance -une des plus élevée de France-, et de nombreuses innovations portées par cette commune qui dispose du label « Ville active et sportive ».

Centre-ville, cinéma, 2 hypermarchés, des grandes surfaces spécialisées, le Médipôle, mais aussi le Néobus, la gestion interactive  expérimentale de l’énergie par foyer, un « parking solaire », ou des infrastructures sportives exemplaires, la ville s’est considérablement transformée au cours des deux précédentes mandatures du candidat. Incontestablement, ces résultats pèseront auprès des électeurs.

Georges Naturel et sa liste auront des adversaires à affronter, bien sûr. Une liste de Générations NC, par exemple. Le Maire veut pourtant pratiquer l’ouverture, pour privilégier l’intérêt et la cohésion de la commune. Dans deux mois, il dévoilera sa liste.

Les grévistes du Conservatoire de Musique et de Danse ont obtenu des avancées du gouvernement. 10 millions de rallonge budgétaire. Reste maintenant à convaincre les provinces Nord et Iles.

Un tremblement de terre s’est produit dans les environs de Maré, l’épicentre se situant à 100km de l’île. Aucun dégât n’a été constaté.

Institut Agronomique Calédonien : 20 ans déjà. Les bougies ont été soufflées à La Foa, en présence de Paul Néaoutyne, ancien président, et de Charles Washetine, son successeur.

La pratique de la concurrence interdit les accords d’exclusivité. Deux entreprises, l’une calédonienne, importatrice d’ascenseurs, et l’autre métropolitaine, fournisseur, se sont mises en conformité avec les règles de pratique concurrentielle sous l’égide de l’Autorité Calédonienne de la Concurrence. une première, et une procédure volontaire et amiable.

Heure d’été en Nouvelle-Calédonie ? La province sud va saisir le gouvernement d’un voeu visant à changer le fuseau horaire dans lequel s’inscrit la Nouvelle-Calédonie. Objectif : gagner une heure d’ensoleillement tout au long de l’année.

Le Cese sera prochainement saisi pour avis.

RÉFÉRENDUM : L’AVENIR EN CONFIANCE VEUT RASSEMBLER TOUS LES LOYALISTES POUR GAGNER LE PLUS LARGEMENT POSSIBLE

Mardi soir, devant un amphi archi comble à l’Université de la Nouvelle-Calédonie, les leaders de l’Avenir en Confiance ont annoncé une initiative visant le second référendum d’autodétermination : le regroupement de toutes les forces loyalistes pour obtenir le résultat le plus large possible en faveur du maintien de la Calédonie dans la France.

Distinct des programmes politiques de chacun des partis concernés, situé en dehors du contexte des élections municipales prochaines, cet appel fait suite à un constat au premier référendum : la division du camp loyaliste face à l’union des indépendantistes avec pour corollaire une campagne électorale peu performante.

Pour l’Avenir en Confiance, il est vital, d’abord, de gagner ce référendum, et ensuite, d’obtenir pour le « Non » à l’indépendance, un score en croissance.

Pas d’exclusive dans cette initiative. Tous les partis seront invités au regroupement, de Générations NC à Calédonie Ensemble en passant par le Rassemblement National et Tous Calédoniens.

200 OEUVRES AUX ENCHÈRES SALLE VENEZIA – Salle pleine à craquer pour la réunion de l’Avenir en Confiance – Feux d’artifice : interdiction d’utilisation ? – Vale change son modèle économique

On dit que ce sera la plus grande vente aux enchères jamais réalisée localement. En tout cas, 200 oeuvres de la collection privée de Monique Picara seront proposées au public aujourd’hui à partir de 11h45 à la salle Venezia.

Tableaux, dont un Robert Combas, objets d’art moderne ou classiques seront visibles dès 8h30 sur place.

Avec les incendies qui font rage un peu partout sur le territoire et la sécheresse qui sévit, la question des feux d’artifice est d’actualité. Certains commerces ont décidé d’en cesser la vente. Pour sa part, le gouvernement pourrait prendre des mesures d’interdiction d’utilisation des engins.

Vale NC a réuni son comité d’entreprise. L’industriel a confirmé la mise en oeuvre de son nouveau modèle économique, basé sur la fermeture de la production d’oxyde de nickel et de carbonate de cobalt, au profit d’une augmentation de production de Nickel Hydroxyde Cake, le fameux NHC, dont la demande pour la fabrication de batteries est très forte.

Vale NC exportera également des saprolites si sa demande en cours d’examen est acceptée. En revanche, ces mesures devront être accompagnées d’un plan social et du reclassement de près de 200 personnels. La province Sud et l’industriel travailleront de concert à cette vaste opération.

Vale NC à pour objectif de céder le capital détenu dans l’entreprise calédonienne. Plusieurs repreneurs semblent d’ores et déjà sur les rangs.

Première réunion de l’Avenir en Confiance depuis les élections provinciales hier soir à l’UNC. Devant un amphi plein à craquer, les leaders de la formation ont successivement présenté un bilan des actions entreprises, ainsi qu’un focus sur deux points d’actualité majeurs : le dispositif visant à redresser et à pérenniser les comptes sociaux, et la situation de Vale NC. Enfin l’Avenir en Confiance lance un appel à toutes les formations loyalistes pour constituer un Front dont l’objectif est de gagner le plus largement possible le prochain référendum.

Eruption tragique du volcan de White Island en Nouvelle-Zélande : un bilan fait désormais état de 14 morts probables. Lire les dernières news de CNN et de Futura sciences en cliquant sur le lien ci-dessous.

https://edition.cnn.com/australia/live-news/new-zealand-volcano-live-intl/index.html

https://www.futura-sciences.com/planete/breves/volcan-white-island-images-spectaculaires-eruption-volcan-plus-actif-nouvelle-zelande-1652/

CONGRÈS DU FLNKS : PAS D’ACCORD ENTRE PALIKA ET UC, NI DE PRÉSIDENT

Le 38e congrès du FLNKS qui s’est tenu samedi à Dumbéa n’a pas réussi à harmoniser les points de vue des deux grandes composantes de Front sur la question du statut de Kanaky après une éventuelle indépendance, ni même sur la désignation d’un président.

Ce dernier point n’est pas nouveau. Il perdure depuis des années, et la question est même plutôt évitée à chaque congrès.  Elle relève du « risque » de leadership de la cause indépendantiste entre l’Union Calédonienne et le Palika. La personnalité qui présiderait le FLNKS jouirait de fait d’une autorité aussi bien locale qu’internationale. Et cela pourrait avoir des conséquences sur les résultats électoraux des deux grandes formations.

Autre point de désaccord, cette fois plus fondamental, au cas où la Nouvelle-Calédonie accèderait à l’indépendance : la souveraineté pleine et entière pour l’UC, l’indépendance avec partenariat avec la France pour le Palika.

Le parti de Paul Néaoutyne serait favorable à une indépendance-association, ce qui laisse à penser que dans cet esprit, un certain nombre de compétences régaliennes seraient déléguées à la France. L’UPM et le RDO se situe sur la même ligne politique.

L’Union Calédonienne ne veut pas se lier d’avance. Elle prône l’accession à la pleine souveraineté et craint qu’une orientation vers un partenariat avec la France a priori ait pour conséquence l’instauration de lien néo-coloniaux.

De toute façon, la première étape de l’indépendance, c’est … l’indépendance ! Une fois souverain, quelles que soient les intentions affichées, le nouvel Etat est libre de choisir ses liens avec tel ou tel autre Etat. Il faut simplement se souvenir des fameux accords d’Evian lors de l’accession de l’Algérie à l’indépendance …

800 000 MANIFESTANTS DANS TOUTE LA FRANCE

Ce sont 800 000 protestataires qui sont descendus dans la rue pour manifester contre la réforme des retraites ce jeudi 5 décembre, selon le ministère de l’Intérieur. La CGT en compte le double.

Le cabinet Occurrence, opérationnel depuis mars 2018, a comptabilisé 47 800 manifestants à Paris le 22 mars 2018 (contre la réforme de la SNCF), 45 000 le 16 mars 2019 (pour le climat), et 74 500 le 6 octobre dernier (contre la PMA pour toutes).

Ce jeudi, le cabinet de comptage indépendant a comptabilisé 40 500 manifestants dans la capitale. Mais seuls les manifestants passés par le 4, boulevard Magenta ont été comptés. Or, de nombreux manifestants ont évité ce point de passage afin de contourner les heurts survenus à l’angle Magenta-République.

Il s’agit de la plus grosse manifestation sous l’ère Macron. Des heurts ont été enregistrés à Paris et à Nantes après le passage des cortèges. Cliquez le lien ci-dessous avec LCI

https://www.lci.fr/social/greve-du-5-decembre-reforme-des-retraites-violences-des-heurts-et-de-la-casse-a-paris-et-nantes-black-blocs-casseurs-2139547.html

DAVID GUYENNE NOUVEAU PRÉSIDENT DE LA CCI

photo CCI

A la suite leur élection, les nouveaux membres de la CCI issus de la liste unique candidate à la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Nouvelle-Calédonie, a tenu sa première assemblée générale hier. Il s’agissait d’abord de mettre en place les instances de l’organisme consulaire.

David Guyenne, qui menait la liste, a été élu Président de la Chambre, succédant ainsi à Jennifer Seagoe. Issu d’une famille bien connue de Nouméa investie notamment dans le commerce et le bâtiment, David Guyenne possède l’expérience de deux mandats déjà effectués.

Les vice-présidents de la CCI sont Guillaume La Selve  chargé du commerce, Gilles Lecoindre  chargé de l’industrie, Cédric Catteau  chargé des services, Barbara Vlaeminck  chargée des mines et de l’énergie. Frédérique Pentecost est trésorière, Noé Bertram est trésorier adjoint et Eric Wiard, secrétaire.

L’un des dossiers importants que la CCI aura à traiter, outre l’application de son programme de campagne, sera le renouvellement de la concession de gestion dont elle est titulaire, de deux plate-formes aéroportuaires : celles de Tontouta et de Magenta.

SÉCHERESSE : NOUMEA, DUMBEA ET MONT DORE DEMANDENT AUX HABITANTS UNE GESTION CITOYENNE DE L’EAU – Premières greffes du rein au Médipole – Du jazz pendant 2 jours au Centre Tjibaou

Depuis plusieurs mois, la sécheresse a aussi frappé la Nouvelle-Calédonie. Elle a contraint les communes de Nouméa, Dumbéa et Mont Dore à demander à leurs populations de prendre des mesures préventives : réduction de  l’arrosage des jardins, des potagers, des pelouses et des espaces verts, pas de nettoyage de véhicules ni de terrasses, ne pas changer l’eau des piscines ni les remplir. Ces recommandations font appel à une attitude responsable et citoyenne des habitants.

Ces communes de l’agglomération ne sont pas les seules à faire appel à un comportement citoyen des administrés. Il en est de même à Bourail et à Kouaoua.

Le Collège de Yaté a du fermer et annuler sa fête de fin d’année en raison du manque d’eau. La province Sud va y acheminer une citerne de 1000 litres ainsi que des bouteilles. Seules les épreuves du brevet seront assurées.

A Ponérihouen également, les écoles seront fermées en raison d’une manque d’eau.

Pendant ce temps, 22 incendies sont toujours en cours sur tout le territoire. Point positif, l’incendie de la Montagne des Sources est désormais sous contrôle.

Au Médipole, une grande première : des greffes du rein réalisées localement. Les interventions s’effectuent avec l’assistance du professeur Arnaud Mejean, chef du service urologie de l’hôpital européen Georges-Pompidou et de l’hôpital Necker à Paris.

De la bonne musique au Centre Tjibaou : du jazz avec le saxophoniste Manu Dibango et son Soul Makossa Gang, le batteur Manu Katché, la chanteuse camerounaise Sandra Nkaké et le groupe cubain de Compay Segundo. Des groupes locaux participent au Festival.

Les personnels en grève du Conservatoire de Musique et de Danse ont levé leur mouvement sans avoir eu de réponse à leur revendication. L’établissement, comme tous les établissements publics et les services administratifs, subit les baisses sensibles enregistrées dans les recettes publiques.

833 panneaux solaires installés au parking relais de Koutio destiné aux usagers du Néobus permettront la production de 250 mégawatts dès 2020. Une première. 96 véhicules pourront être accueillis sous les ombrières, gratuitement et sous sécurité.

L'actualité calédonienne quotidienne et gratuite