ENCORE DES ACCIDENTS MORTELS DE LA ROUTE – Recueillement pour les Saints et les disparus – Ajustements en vue dans le réseau Taneo

Le long week end de la Toussaint a encore une fois été marqué par des accidents mortels de la route. Vendredi matin, sortie de route mortelle près de Pam, dans le nord du territoire. Dimanche matin, un choc frontal entre deux voitures à Boulouparis a provoqué le décès du chauffeur du véhicule percuté. La série continue, avec une accidentologie forte aux alentours de Boulouparis. A l’évidence, la régularité des drames sur la route interroge sur l’action des pouvoirs publics en matière de sécurité routière.

Le week end de la Toussaint est aussi celui du souvenir de nos disparus. Nombreuses ont été les familles à se rendre dans les cimetières pour fleurir les tombes.

Un collectif avait manifesté la semaine passée contre certaines modifications de desserte du nouveau réseau de transport public Taneo. Les responsables ont été reçus par le président du Syndicat Mixte des Transports Urbains, en charge du réseau. Des ajustements devraient être annoncés aujourd’hui pour améliorer la satisfaction des usagers.

Parmi les événements à Nouméa, on peut relever le Dimanche Doux à la Place des Cocotiers, et l’opération « Rame pour la vie » à la base de voile de la province Sud. Cette manifestation, organisée par la Ligue contre le Cancer et le club de Va’a Tuhaa Pae avait pour but d’encourager le dépistage du cancer du sein.

Dans la Coupe de Nations d’Océanie de Futsal organisée à l’Arène du Sud, la Calédonie s’est inclinée dans la petite finale face à Tahiti. Le tournoi a été remporté par le team des Îles Salomon, vainqueur de la Nouvelle Zélande.

Au Grand Prix de Malaisie de moto, le Français Fabio Quartararo n’a pu prendre que le 7e place après un mauvais départ. L’espagnol Vinales est n°1 sur Yamaha.

MONDIAL DE RUGBY : LES SPRINGBOKS BATTENT LES ANGLAIS

Le Point – « L’Afrique du Sud est sur le toit du monde ! Au terme d’une finale de Coupe du monde dominée par les Springboks (32-12), la Rainbow Nation fête le troisième titre mondial de son histoire (après 1995 et 2007), grâce aux coups de pied d’Handré Pollard et à des essais signés Makazole Mapimpi (67′) et Cheslin Kolbe (74′). Étonnants lors de leur victoire historique en demi-finale face aux All Blacks (19-7), les Anglais se sont révélés méconnaissables dans cette finale et n’ont pu empêcher les Springboks de soulever le prestigieux trophée Webb Ellis.

Cliquer sur le lien ci-dessous pour revoir en video le parcours des Springbocks

https://www.tf1.fr/tf1/coupe-du-monde-rugby/videos/afrique-du-sud-le-parcours-des-springboks-en-video-62718290.html

« LE RÉSUMÉ. Un duel de buteurs
C’est un choc qui s’annonçait dantesque entre deux équipes ultra-physiques, ce samedi 2 novembre au stade Yokohama (Japon). Une finale au parfum de revanche pour des Anglais défaits en 2007 face à des Springboks qui soulevaient alors leur deuxième titre mondial au Stade de France. Côté compositions, le XV de la Rose avait choisi la continuité pour cette finale en alignant la même équipe que lors de la demie. Chez les Springboks, Cheslin Kolbe signait son retour dans le XV de départ sud-africain pour dynamiser la ligne de trois-quarts.

« D’entrée de jeu, ce sont les Sud-Africains qui imposent le rythme de cette rencontre. Les hommes de Rassie Erasmus manquent d’ailleurs l’occasion de débloquer les compteurs dès les premiers instants puisque Handré Pollard rate sa première pénalité du match, non loin de la ligne médiane (2′). Puis le premier coup dur de cette rencontre frappe les Anglais. Kyle Sinckler est contraint de sortir à la suite d’un contact violent avec Makazole Mapimpi (3′). Il est évacué et remplacé par Dan Cole

« Subissant la pression des Springboks, le XV de la Rose finit par concéder ses premiers points. Cette fois-ci, Handré Pollard ne tremble pas. À quelques mètres des poteaux plein axe, le buteur sud-africain ajuste son tir et ouvre le score 3-0, 9′). Un moindre mal pour les Boks qui dominent. En face, les Anglais n’y sont pas du tout. Pourtant, le XV de la Rose finit par progresser et obtient une pénalité. D’un coup de pied assuré, Owen Farrell répond aux Boks (3-3, 23′) et remet les deux équipes à égalité. Mais c’était compter sans les efforts du pack sud-africain et le talent d’Handré Pollard qui redonne l’avantage aux siens quelques minutes plus tard (6-3, 26′). Preuve de l’intensité de cette finale de Coupe du monde, deux nouveaux joueurs sont contraints de céder leur place, cette fois-ci côté Springboks : Bongi Mbonambi et Lodewyk « Lood » de Jager blessés sont remplacés par Franco Mostert et Malcolm Marx côté Springboks (22′). Comme attendu, il y a beaucoup de casse dans ce début de rencontre.

« Dominés, les Anglais mettent une grosse pression sur le bloc des Boks. Ils sont d’ailleurs tout proches d’inscrire le premier essai de cette finale, mais obtiennent finalement une pénalité transformée par Owen Farrell (6-6, 35′). Mais, indisciplinés, les Anglais concèdent deux nouvelles pénalités juste avant la pause (39′, 41′). Handré Pollard prend ses responsabilités et les transforme pour offrir un avantage non négligeable de six points. C’est un véritable duel de buteurs que nous proposent les trente acteurs de cette rencontre.

« Dès le retour des vestiaires, les Anglais prennent un nouveau coup sur la tête. À plus de cinquante mètres des poteaux, Handré Pollard réussit une nouvelle pénalité et offre alors neuf points d’avance aux Springboks (15-6, 46′). Quelques minutes plus tard, Owen Farrell, sur la ligne des 40, remet son équipe dans le coup en transformant une pénalité (51′). La course-poursuite est lancée et les Anglais sont dans un temps fort (15-9, 51′). Le duel de buteur se poursuit, tantôt Pollard (18-9, 57′), tantôt Farrell (18-12, 59′).

« Toutefois, les Sud-Africains vont finir par porter le coup de grâce. Après plus d’une heure de jeu, les hommes de Johan Erasmus signent le premier essai de cette finale. Après un coup de pied de Mapimpi, l’ailier hérite du ballon sur une transmission d’Am et vient aplatir le ballon dans l’en-but anglais (23-12, 67′). Sans surprise, Pollard transforme (25-12, 68′).

« Sous l’eau, les Anglais finissent par craquer et par encaisser un nouvel essai. Contre toute attente, Kolbe, l’arrière Springboks, hérite du ballon sur l’aile droite, avant d’éliminer Farrell et d’aplatir (30-12). Quel essai ! Là encore, Pollard transforme (32-12, 76′) et assure la victoire aux siens.

« L’Afrique du Sud est donc sacrée championne du monde pour la troisième fois de son histoire et succède ainsi aux Néo-Zélandais, après avoir fait déjouer les Anglais pendant 80 minutes. Auteur d’une rencontre maîtrisée de bout en bout, Duane Vermeulen est sacré meilleur joueur de la finale. » LE POINT

L’ANCIENNE MINISTRE DE L’OUTRE-MER MARIE LUCE PENCHARD EN GARDE À VUE PUIS LIBÉRÉE.

Convoqués dans les locaux de la police judiciaire aux Abymes mercredi matin, Ary Chalus, et Marie-Luce Penchard, par ailleurs maire de Basse-Terre et ancienne ministre de l’Outremer dans les gouvernements Fillon, s’étaient vus notifier leur garde à vue . Ary Chalus est membre du bureau exécutif de LREM, et Marie-Luce Penchard est la fille de Lucette Michaux-Chevry, 90 ans, ancienne ministre de Jacques Chirac et ancienne présidente de la collectivité d’agglomération Grand Sud Caraïbe (Guadeloupe).

L’enquête porte sur des soupçons de détournement de fonds publics en lien avec l’embauche de l’ancien directeur financier de la collectivité de Saint-Martin et actuel directeur général de la SEM Patrimoniale en Guadeloupe, Pascal Averne.

En effet, entre janvier 2015 et le 30 avril 2018, ce dernier a occupé les fonctions de directeur de cabinet à la mairie de Basse-Terre et d’inspecteur général des services au Conseil régional de Guadeloupe

Les gardes à vue du président de la Région Guadeloupe, Ary Chalus, et de sa vice-présidente, Marie-Luce Penchard, ont été levées, a annoncé le procureur de la République de Basse-Terre, Jean-Luc Lennon, mercredi en fin d’après-midi.

LE BUDGET SUPPLÉMENTAIRE A ÉTÉ VOTÉ – Présentation de l’association des entrepreneurs kanak – Foot : Hienghène/Vauban Strasbourg en Coupe de France – Les incendies maîtrisés

LE BUDGET SUPPLÉMENTAIRE A ÉTÉ VOTÉ, à la fois pour la Nouvelle-Calédonie, les provinces et les communes, ainsi que les établissements publics. Il s’agit d’un budget de restriction, la croissance de 4% sur laquelle il avait été bâti par le gouvernement Germain se traduisant finalement par une croissance de … 0,6%.

Le Congrès a été divisé sur cette question. Calédonie Ensemble s’est abstenu, de même que l’Uni. L’Union Calédonienne a voté contre. Une majorité de 22 élus s’est retrouvée pour permettre le fonctionnement normal des institutions et des collectivités : l’Avenir en Confiance, l’Eveil Océanien et Nicolas Metzdorf.

LES ENTREPRENEURS KANAK s’organisent au sein d’une association créée cette année et présentée hier au Centre Tjibaou.

COUPE DE FRANCE DE FOOT : Hienghène connaît son adversaire. Ce sera l’AS Pierrot Vauban de Strasbourg.

INCENDIES MAÎTRISÉS sur le front des feux de brousse. Voh, Témala, Moindou, Poé sont sous surveillance ou sous contrôle grâce aux sapeurs-pompiers appuyés par les hélicoptères bombardiers d’eau.

Quant aux auteurs, à quand quelques années de prison ferme pour enfin commencer une vraie dissuasion de ces incendies certainement volontaires ?

SÉCURITÉ ROUTIÈRE : 4 écoles récompensées pour des affiches sur le thème « La route et moi ».

L’espoir est que ces enfants en gardent quelque souvenir, car pour l’heure, les accidents de la route ne baissent pas en nombre, et sont toujours aussi meurtriers.

CHANGEMENT DE DIRECTION À LA POLICE MUNICIPALE DE NOUMÉA où le directeur Daniel Meynier prend sa retraite. Il sera remplacé par le commandant de police Alain Guyon dès le 1er novembre.

Sous l’impulsion de Romain Paireau, puis de Daniel Meynier, la police de Noumea a retrouvé une efficacité et une image qui sont saluées par les Nouméens. Elle s’est également modernisée, avec des équipements défensif, une brigade canine, et prochainement des caméras personnelles. Elle compte à son actif 50.000 interventions et 1000 interpellations !

120 DÉTENUS DU CAMP EST IRONT DANS LA PRISON DU NORD

Les travaux débuteront le 18 novembre prochain, sur un terrain de 6 hectares mis par la province Nord à la disposition de l’Etat. Ce sera une prison décentralisée pouvant accueillir 120 condamnés, et qui viendra en complément du Camp Est. Objectif : le rapprochement du milieu familial, et la réinsertion dans la société.

Le coût des installations est de 4 milliards FCFP, à la charge de l’Etat, comme le fonctionnement. Compétences régaliennes obligent.

Le centre de détention de Koné permettra ainsi d’alléger la charge du centre pénitentiaire de Nouméa, tout en augmentant la capacité d’accueil des équipements de réclusion.

PAS DE BOL POUR « AIR OCEANIA » : LES AIRBUS A220 INTERDITS DE VOL PLEIN GAZ

La compagnie « low cost » envisagée par la province des Iles devra-t-elle également opérer des vols « low flight » ? Après plusieurs pannes de moteur, les A220 devront limiter leur puissance à 94% au dessus de 8840 mètres d’altitude. C’est une consigne de navigabilité entrée en vigueur le 26 octobre et relayée lundi soir par les agences de sécurité aérienne canadienne et européenne.

PLUSIEURS INCIDENTS
En juillet, une pièce d’un des moteurs Pratt&Whitney était tombée, en plein vol au-dessus de la France.

Les 16 septembre et 15 octobre, des incidents identiques sur des vols entre Genève et Londres avaient conduit à l’atterrissage d’urgence de l’appareil à Paris.

A la suite du dernier incident, les 29 A220 de Swiss avaient été brièvement cloués au sol le temps d’inspecter les moteurs qui s’étaient révélés être « en parfait état » selon la compagnie.

LIMITATIONS EN ALTITUDE
Selon les résultats préliminaires de l’enquête, « des montées à haute altitude effectuées à des niveaux de poussée élevés sur des moteurs d’une certaine poussée nominale pourraient être un facteur contributif » à ces incidents. Si les conditions de givrage persistent, la montée doit être arrêtée à 35.000 pieds (10.668 mètres).

« Le fait de ne pas placer l’antigivrage de l’aile en position d’arrêt au-dessus de 35.000 pieds pourrait entraîner une surchauffe de la nacelle et déclencher des avertissements d’incendie moteur« .

AIR OCEANIA PAS ENCORE À LA COMMANDE
Fort heureusement pour elle, la future compagnie qui devrait être portée par la Sodil n’en est pas encore à la commande de ses avions. Quelques étapes comme la faisabilité de l’opération ou encore son financement devront préalablement être franchies.

Nul ne sait, pour l’instant, si les vols de démonstration de l’A220 seront maintenus dans la région. Mais s’ils ont lieu, que l’on s’assure qu’une des pièces de moteur ne nous tombe pas sur la tête.

SLN JAMAIS FINI CONTENT

Alors que le nouveau conseil d’Enercal vient de décider un soutien tarifaire d’électricité à la SLN qui peut se monter jusqu’à 1 milliard en cas de cours inférieur à 7,5$ la livre, la société française salue l’effort tout en faisant la fine bouche : « pas suffisant ». Il s’agit pourtant  d’un soutien important après celui des autorisations d’exportation de minerai, et qui fait suite aux années pendant lesquelles la « vieille dame » était l’objet de toutes les attaques. On se souvient en effet de la volonté de Calédonie Ensemble de prendre 51% du capital de la société, ou des déclarations de Daniel Goa sur le « pillage » du patrimoine minier par la SLN. Equilibre.

LES DIFFICULTÉS SONT GÉNÉRALES – Le sauvetage de la SLN est vital pour l’économie de la Nouvelle-Calédonie et l’emploi dans la province Sud. En interne, des efforts de productivité ont été consentis par le personnel, et ils se poursuivent. En matière financière, un prêt d’une soixantaine de milliards a été garanti par l’Etat. Et puis, il y a quelques mois, le territoire avait enfin accordé une autorisation d’exportation de minerai à basse teneur de quelques 4 millions de tonnes par an pendant 10 ans. Cette dernière mesure ouvre une importante rentrée de cash pour le métallurgiste.

Ces efforts sont consentis dans un contexte économique et social dégradé pour la Nouvelle-Calédonie. Comptes sociaux en situation de faillite, coupes drastiques dans les finances publiques, secteurs économiques en difficulté : tout le territoire est touché par la crise.

SOUTENIR LA SLN SANS PÉNALISER LES AUTRES
La mesure de soutien supplémentaire adoptée par le conseil d’administration d’Enercal, obtenue d’ailleurs de haute lutte puisque l’ancien conseil y aurait probablement été hostile, tient compte de 3 impératifs : apporter un soutien tarifaire à la SLN, ne pas mettre en difficulté l’emploi au sein d’Enercal, et enfin, ne pas imposer d’augmentation du coût de l’électricité aux Calédoniens.

Les comptes d’Enercal, d’ailleurs, extrêmement contraints, doivent également être suivis avec attention.

C’est dans ces conditions d’équilibre que la Nouvelle-Calédonie -le déficit d’Enercal devrait, le cas échéant, être comblé par la collectivité- a cautionné la mesure en faveur de la SLN.

Pas suffisant ? Au cours actuel du métal, et donc du minerai exporté ? Eramet et la SLN, dont le directeur général était autrefois plus important que le « gouverneur », nous ont habitué à cette rhétorique. Comme dirait l’autre, « SLN jamais fini content« .

RENOUVELLEMENT DE LA CCI : CE SERA LA LISTE « UNE CHAMBRE POUR TOUS »

Coup de jeune à la Chambre de Commerce et d’Industrie qui sera prochainement renouvelée. Mais coup de jeune avec beaucoup de compétences et l’arrivée de nouveaux futurs élus accompagnés de membres sortants. La liste conduite par David Guyenne est la seule en lice. Autant dire que les résultats sont d’ores et déjà connus.

UN PROGRAMME AMBITIEUX
Le programme ambitieux présenté pour la mandature 2019-2024 repose sur 10 axes : la relance économique, l’aménagement du territoire, l’innovation comme moteur économique, le développement des services, la valeur ajoutée de l’industrie et de la production locale, la modernisation du commerce, l’accompagnement du tourisme de demain, le développement d’une économie durable, l’expertise en matière de gestion des infrastructure économiques, l’affirmation du rôle de la CCI, et la défense de l’intérêt général et des ressortissants des membres de la Chambre de Commerce et d’Industrie.

3 COLLÈGES
La liste représente 3 collèges : le commerce, l’industrie et les services.

LA NÉCESSAIRE PRISE EN COMPTE DES AVIS ET PROPOSITIONS DE LA CHAMBRE
Selon toute probabilité, la nouvelle Chambre sera présidée par David Guyenne. Compte tenu de son programme et de sa composition, elle trouvera sans nul doute l’écoute du gouvernement, et en particulier, de Christopher Gyges en charge notamment de l’économie.

L’avis et les propositions de la CCI, quasiment ignorés sous la précédente mandature institutionnelle, sont importants, en particulier pour l’évolution économique de la Nouvelle-Calédonie. Il s’agit, tout simplement, d’entendre la voix des représentants du commerce, de l’industrie et des services. En d’autres termes, écouter enfin ceux qui construisent et font vivre la plus grande partie de l’économie du territoire.

BAISSE DES PRIX SUR LES PRODUITS FRAIS : UN SECOND BOUCLIER QUALITÉ/PRIX MIS EN PLACE

Un article du premier « bouclier » dans un magasin de Poindimié

Le gouvernement poursuit ses initiatives pour lutter contre la vie chère. Après le bouclier qualité/prix sur un panier type de ravitaillement dans les moyennes et grandes surfaces, accompagné du maintien du contrôle des prix sur les produits de première nécessité, une accord a été mis en place pour les produits frais.

FRUITS, LÉGUMES, POISSON ET VIANDE
En réunissant les acteurs de la filière, Christopher Gyges, membre du gouvernement en charge de l’économie, a obtenu un accord de modération des prix. Le principe consiste, pour le consommateur, a payer un maximum de 5000f pour une panier contenant 6 kilos de fruits et légumes, et 1,5 kilo de poisson et de viande.

UNE CONCERTATION SALUÉE
La méthode nouvelle, fondée sur la concertation, a unanimement été saluée. Aussi bien par les professionnels, représentés par le syndicat des commerçants et la fédération des syndicats d’exploitants agricoles, que par des politiques, notamment Nicolas Metzdorf, ancien membre du gouvernement de Calédonie Ensemble en dissidence.

OBLIGATOIRE DANS LES SURFACES DE PLUS DE 1000M2
Concrètement, la provenance des fruits variera en fonction du rythme de production locale. Le panier sera composé de deux types de fruits et quatre types de légumes. Seront proposées quatre références de produits locaux en pleine saison (novembre, décembre), et trois pendant la saison chaude (janvier, février, mars). Ce bouclier sera proposé obligatoirement dans les surfaces de plus de 1000 m2.

UN MÉDICAMENT ANTI-ALZHEIMER EN 2020 ?

(FEMME ACTUELLE) Nouvel espoir pour les malades ! Un laboratoire américain a testé avec succès un traitement qui pourrait obtenir une autorisation de mise sur le marché dès 2020. Explications.

Les 850 000 patients touchés par cette maladie neuro-dégénérative en France le savent bien : il n’existe actuellement aucun médicament permettant de prévenir ou traiter la maladie d’Alzheimer. Le déclin cognitif observé (caractérisé par des troubles de la mémoire, une perte d’orientation, des difficultés dans des gestes de la vie quotidienne…) serait en particulier dû à l’accumulation de protéines amyloïdes dans le cerveau. La donne pourrait très bientôt changer et l’espoir est immense après la publication de résultats très encourageants portant sur une molécule appelée aducanumab, qui serait capable de détruire ces plaques et donc de freiner la progression de la maladie.

Le laboratoire américain Biogen (spécialiste de la sclérose en plaques) teste depuis plusieurs années l’efficacité de ce traitement, dont l’objectif est d’activer le système de défense du cerveau grâce à l’injection d’anticorps spécifiques à l’amyloïde bêta. Dernièrement, les scientifiques sont entrés dans ce qu’on appelle la phase 3 – le dernier test grandeur nature sur 3 000 patients à un stade précoce de la maladie – avant demande d’autorisation sur le marché. Mais le chemin a été semé d’embûches. Les résultats préliminaires, obtenus en début d’année, n’étaient pas ceux escomptés. Le laboratoire a fait machine arrière et a stoppé ses essais. Mais finalement, il a reçu des résultats positifs sur les patients traités avec une dose plus importante d’aducanumab. « Il tient au fait que, lors de l’analyse intermédiaire des données, il n’y avait pas assez de patients traités à la dose la plus élevée, qui s’est avérée la dose efficace », explique Michel Vounatsos, le patron français de l’américain Biogen, à nos confrères des Échos. La machine est relancée et la Food and Drug Administration (FDA) suggère à la firme de terminer ses essais et de constituer rapidement son dossier de candidature pour une mise sur le marché. Leur décision sera prise fin 2020.

Cela fait trente ans que de multiples équipes à travers le monde planchent pour trouver un traitement curatif à la maladie d’Alzheimer. Serions-nous enfin proche du but ? « Nous sommes optimistes quant à la possibilité d’offrir aux patients le premier traitement permettant de réduire le déclin clinique de la maladie d’Alzheimer et quant aux implications potentielles de ces résultats pour des approches similaires ciblant la bêta-amyloïde », ajoute Vounatsos. Affaire à suivre… de très près l’an prochain donc.

L'actualité calédonienne quotidienne et gratuite