AFFAIRE WEDE : HONTE À LA SOI-DISANT DEVISE « TERRE DE PARTAGE »

Il y a 8 ans, les membres du clan Wede étaient expulsés de Unia. Leurs maisons et leurs biens étaient saccagés et pillés. Partis sous escorte des gendarmes, les expulsés se sont réfugiés au Mont Dore. Ils y sont encore.

Les juridictions se sont contredites, et le Conseil d’Etat vient de trancher : l’Etat n’est pas responsable, les indemnisations versées n’avaient pas de fondement juridique. Bref, que les Wede se débrouillent !

Mais les jugements sont une chose. L’état de la société calédonienne en est une autre.

En grandes pompes, il y de cela quelques années, la devise du « pays » avait été adoptée : « Terre de parole, Terre de partage ». « Magnifique » se sont esbaudis les courtisans des démagogues. Pour couronner cette fulgurante avancée vers un destin commun, les mêmes ont applaudi au « merveilleux » hymne calédonien que personne ne connaît.

Dans la « Terre de partage », les expulsés de 1984, de Lifou, de Canala ou d’ailleurs sont toujours des réfugiés. Tout comme les Wede, trente quatre ans plus tard.

La cerise sur le gateau, c’est l’illusion entretenue sur des valeurs idylliques que notre particularisme nous aurait conduit à partager. Une triste farce.

Tout cela nous ramène à ces fameuses « valeurs ».

Nous partageons les valeurs de la République et celle de la France, fondatrice des Droits de l’Homme. C’est la réalité, peu innovante, et peu surprenante pour les Français que nous sommes.

Quid alors des valeurs dites « locales » ? Facile. Il suffit de se pencher sur le dossier misérable de la famille Wede. Il est édifiant.

UN NOUVEAU TRAFIC D’ALCOOL DÉMANTELÉ À LA RIVIÈRE SALÉE – Une centrale hydroélectrique à Pouébo – Premier combat pro pour d’Anglebermes – Un braconnier arrêté à Koné

 

LA POLICE FRAPPE CONTRE UN TRAFIQUANT D’ALCOOL à la suite d’une dénonciation du voisinage. Le marché noir qui s’effectuait à la Rivière Salée a été démantelé.

Après une surveillance du domicile soupçonné, un acheteur a été interpelé mercredi après midi, puis le vendeur arrêté et placé en garde à vue.

La perquisition a été fructueuse puisqu’elle a permis la saisie de documents relatifs aux opérations de vente illicite d’alcool ainsi qu’un stock coquet de boissons alcooliques.

CENTRALE HYDROÉLECTRIQUE À POUEBO lancée à Paalo, un projet au fil de l’eau sans barrage avec une production de 3 megawatts. La production devrait commencer après les 18 mois de travaux qui vont concerner une trentaine de personnes.

FÊTE DE LA MANDARINE À CANALA, un événement annuel qui se déroulera ce week end

LE PARTI DE LKU DÉCIDERA LE 14 JUILLET sa participation ou non au referendum et s’en remet à ses militants travaillistes qui sont chargés de répondre à un questionnaire.

10 ANS DÉJÀ QUE LE RÉCIF CALÉDONIEN EST INSCRIT AU PATRIMOINE MONDIAL – Un point est fait sur les actions visant à protéger l’extraordinaire biodiversité qu’il abrite, 20 000 espèces différentes.

En tout cas, toujours rien en ce qui concerne l’insuffisance de l’assainissement et les effluents qui polluent le lagon chaque jour un peu plus notre lagon.

Les dernières « Assises de l’Eau » y ont tout juste fait allusion !

PREMIER COMBAT PROFESSIONNEL POUR LOUIS D’ANGLEBERMES ce soir à Boulari, contre un boxeur australien.

UN BRACONNIER ARRÊTÉ À KONÉ – Il était en possession de 12 roussettes tuées illégalement. L’arme et les roussettes ont été saisies. La Province nord va se porter partie civile.

NOUMÉA PARRAINE LE VENDÉMIAIRE et une cérémonie s’est déroulée entre la capitale et le commandant de la frégate.

LES PRIX EN CALÉDONIE SONT PLUS ÉLEVÉS QU’EN MÉTROPOLE, ce qui n’est pas une  nouveauté. Une enquête effectuée par UFC Que choisir doit cependant être interprétée avec beaucoup de précautions, selon les services officiels.

RÉDUCTION DES AVANTAGES FISCAUX OUTRE-MER – Le gouvernement semble viser les DOM

L’article de cBanque que nous reproduisons, présente, en illustration, la photo de l’Anse Vata. Il concerne un ajustement des abattements fiscaux sur l’impôt sur le revenu, accordé aux contribuables des DOM pour compenser la cherté de vie.

En dépit de cette photo, la mesure envisagée ne concernerait que les DOM, c’est à dire la Guadeloupe, la Martinique, la Guyane, Mayotte et la Réunion.

Outre-mer : le gouvernement prévoit un « ajustement » du dispositif de réduction d’impôt sur le revenu

image: https://www.cbanque.com/i/media/01i/001700i0a2.jpg

Nouvelle-Calédonie

© Christophe Fouquin – Fotolia.com

Le gouvernement prévoit un « ajustement » du dispositif de réduction d’impôt sur le revenu qui existe pour les contribuables des régions et départements d’Outre-mer, afin de dégager « une marge de manœuvre de 70 millions d’euros par an » pour financer des projets pour les territoires, a annoncé dans un communiqué le ministère des Outre-mer.

Cet avantage fiscal, créé en 1960, permet aux contribuables de réduire leur impôt sur le revenu, selon les territoires, de 30% à 40% dans la limite de 5.100 euros à 6.700 euros, précise le ministère dans un communiqué. « Il entraîne une dépense fiscale de l’ordre de 400 millions d’euros chaque année » mais « bénéficie, pour l’essentiel, aux revenus les plus élevés » et « ne profite pas au développement local, dans des territoires où seule une part limitée de l’épargne est réinvestie localement », affirme-t-il.

Cette réduction d’impôt « ne sera pas supprimée. Elle sera très largement préservée », promet le ministère, qui penche pour « un ajustement limité du taux et du plafond de la réduction d’impôt », qui « permettra, dans un souci de justice sociale, de dégager une marge de manœuvre de 70 millions d’euros par an intégralement mobilisée pour financer des projets pour les territoires d’outre-mer », a-t-il ajouté.

La somme financera « le fonds exceptionnel d’investissement, porté à de 40 à 110 millions d’euros par an, soit 280 millions d’euros de plus sur le quinquennat », ajoute le communiqué. L’augmentation du Fonds exceptionnel d’investissement est une des mesures annoncées par le président Emmanuel Macron jeudi dernier à l’Elysée, lors de la présentation du Livre bleu Outre-mer.

Le ministère assure que « cet ajustement ne remet pas en cause le principe de la réduction d’impôt outre-mer. Le régime fiscal et le taux moyen d’imposition outre-mer resteront très favorables », promet-il, affirmant que « la majorité des foyers fiscaux outre-mer ne sera pas impactée par la réforme ».

Le ministère rappelle aussi que les dispositifs d’aide fiscale à l’investissement outre-mer sont eux « prorogés jusqu’en 2025 ».

« Il appartiendra au parlement de se prononcer, à l’automne et dans le cadre de la loi de finances pour 2019, sur les dispositions que présentera à ce titre le gouvernement, dans un souci de justice sociale accrue et de développement des territoires », insiste le ministère.

ENFERMÉ DANS LA SOUTE D’UN BUS « RAI » ENTRE BOULOUPARIS ET TONTOUTA ! Référendum : Néaoutyne estime que les médias sont partiaux – Bilan économique et social mitigé pour l’IEOM – La Chambre des Comptes passe Koné au crible

ENFERMÉ DANS LA SOUTE D’UN BUS DE BOULOUPARIS À TONTOUTA !
Un homme de 76 ans était monté à Koumac à bord d’un bus Rai pour se rendre à Boulouparis. Arrivé à destination, il a voulu récupérer son bagage au fond de la soute et y est rentré. Dans l’intervalle, le chauffeur, sans vérifier, a refermé la trappe de la soute au moyen de sa commande à distance, y enfermant l’infortuné voyageur.

Fort heureusement, la fille du passager, sur place pour accueillir son père, avait été témoin de la scène. Elle a alors prévenu le siège de la société Rai qui a essayé, en vain, de contacter le chauffeur. Ce dernier n’a pas répondu, respectant ainsi les consignes données  en matière de téléphone. Les responsables du Rai ont alors alerté les gendarmes. Ceux-ci on arrêté le bus à Tontouta et ont pu faire sortir l’homme de la soute.

Le chauffeur a été suspendu et le SMTI, gestionnaire du Rai, va rappeler à l’ensemble des chauffeurs les consignes de sécurité.

Il serait opportun, en outre, que la société prévoit une fréquence d’appel d’urgence des chauffeurs !

BILAN ÉCONOMIQUE ET SOCIAL MITIGÉ POUR L’IEOM qui trouve malgré tout une amélioration du climat des affaires. L’Institut estime en outre que l’attentisme prévaut dans la perspective du referendum. Progression des importations et des immatriculations, ralentissement économique mais maintien de la croissance sont des facteurs positifs constatés. L’IEOM relève également la progression du tourisme en semblant ignorer le contenu des chiffres (120 000) incluant la venue … des Wallisiens, des Futuniens, des Vanuatais et des Polynésiens.

NEAOUTYNE ESTIME QUE LA CAMPAGNE RÉFÉRENDAIRE N’EST PAS ÉQUILIBRÉE et que cela se traduit notamment dans les médias.

En ce qui concerne les reportages effectués par NC1ère, notamment sur les petits Etats insulaires du Pacifique, deux tendances semblent émerger. Les partisans du Non à l’indépendance s’en offusquent estimant qu’il s’agit d’une promotion de l’indépendance. Paul Néaoutyne semble estimer au contraire que ces mêmes reportages montrent un aspect négatif de l’indépendance. Preuve, finalement, que les émissions sont relativement équilibrées !

KONÉ PASSÉ AU CRIBLE PAR LA CHAMBRE DES COMPTES qui relève qu’un effort doit être fait dans la réalisation des investissements inscrits au budget, une réalisation inférieure à 40%.

150 MILLIONS DE SUBVENTION POUR L’ACHAT DE VÉLOS ÉLECTRIQUES – Foot : Le Brésil bat le Mexique – La Chambre des Comptes demande que le RAI devienne un établissement public, le statut actuel étant illégal – Semaine citoyenne à Maré

DES FONDS PUBLICS POUR DES VÉLOS ÉLECTRIQUES
L’agence de l’Energie veut promouvoir l’utilisation du vélo électrique. A cet effet, elle consacrera 150 millions sur 3 ans pour subventionner tout achat de l’équipement.

Comme d’habitude, ces initiatives louables pour … les loisirs, sont incohérentes avec la vie professionnelle au quotidien.

Il conviendrait en effet de demander, dans le même temps, que les administrations et les entreprises s’équipent de douches et de vestiaires, afin d’éviter les arrivées en transpiration.

A moins que les vélos électriques dispensent leurs utilisateurs de pédaler.

COUPE DU MONDE DE FOOT : Le Brésil bat le Mexique 2-0. Buts de Neymar et de Firmino.

PLUSIEURS INTERPELLATIONS CE WEEK END
Un mineur de 17 ans a été interpelé après qu’il ait saccagé les bureaux de la piscine de la Rivière Salée. Deux autres personnes ont également été arrêtées à la suite d’une tentative de cambriolage dans une société de location de voiture.

RAI DOIT CHANGER DE STATUT – La Chambre des Comptes rappelle que les provinces ne sont pas compétentes en matière de transport, or, dans le syndicat mixte de transport interurbain, la présence des provinces n’est pas conforme. La CTC recommande dont la création d’un établissement public.

Les marchés passés avec les transporteurs sont anormaux. L’an dernier, les chauffeurs se faisaient rémunérer … directement.

En revanche, aucune malversation ni détournement de fonds n’a été relevé par la Chambre. Il s’agissait de dérives de gestion.

A MARÉ, SEMAINE CITOYENNE avec notamment le SMA, la Sécurité Civile et l’apprentissage.

COLLOQUE INTERNATIONAL SUR LES ENJEUX TERRITORIAUX DU PACIFIQUE – Dimension maritime et dimension terrestre seront au coeur des échanges, avec notamment la montée des eaux due au réchauffement climatique, entre les participants mardi et mercredi.

DÉLÉGATION DU GOUVERNEMENT EN PAPOUASIE conduite par le président Philippe Germain. Echanges économiques et francophonie seront au menu de ce déplacement.

FESTIVAL DES ARTS MÉLANÉSIENS – 145 membres vont y représenter la culture kanak de la Nouvelle-Calédonie.

PICK ME ET GARDENIA COSMÉTIQUES, 2 STARTUP CALÉDONIENNES À L’HONNEUR AUX ASSISES DE L’OUTRE-MER

Les nouvelles technologies et la nouvelle génération de créateurs calédoniens étaient représentées à l’Elysée, à l’occasion de la remise du Livre Bleu, conclusion des Assises de l’Outre-mer, au Président de la République.

Deux startup locales avaient en effet été sélectionnées parmi les 25 startup remarquées en Outre-mer, un choix dans lequel la Présidence de la République s’est impliquée au travers, notamment, du conseiller Outre Mer du Président.

Les « jeunes pousses » calédoniennes mises à l’honneur étaient « Gardenia Cosmétiques » créée par Subama Mapou, jeune doctorante de 33 ans originaire de Yaté, et « PickMe », plate-forme de mise en relation de type « Uber », créée par Alexandre Richard, jeune pilote, et Benoît Briault, Supelec/Polytechnique Montréal/Sciences Po Paris.

Les startup calédoniennes ont désormais un parrain, chargé de les accompagner dans leur évolution. Elles ont participé à un « speed dating » à l’Hotel Marigny au cours duquel les jeunes entrepreneurs de l’Outre-mer ont pu s’entretenir avec des ministres et des responsables d’institutions financières comme la BPI, Business France ou la direction du numérique.

ERRATUM : LES CHIFFRES DE LA DÉLINQUANCE 2014 POUR LA ZONE DE MOINDOU, BOULOUPARIS, BOURAIL, CANALA, FARINO, KOUAOUA, LA FOA, SARRAMEA, THIO

Dans un article précédent, des chiffres de délinquance 2014 ont été cités pour la commune de Moindou. Ces chiffres ne concernent pas la seule commune de Moindou et doivent être replacés dans une zone comprenant également les communes de Boulouparis, Thio, Canala, Sarraméa, Farino, La Foa, Kouaoua et Bourail.

Ils sont extraits de l’annuaire nationale des mairies :  https://www.annuaire-mairie.fr

OUVERTURE DU FESTIVAL DE CINÉMA À LA FOA – Grèves à la SLN – Le dossier de la clinique de l’île Nou toujours bloqué – Conclusion des Assises de l’Outre-mer

LE FESTIVAL DE CINEMA DE LA FOA OUVRE SES PORTES aujourd’hui. Cette 20e édition qui se déroulera du 29 juin au 8 juillet sera présidée par l’acteur Gérard Darmon qui vient sur le territoire pour la seconde fois.

GRÈVE GÉNÉRALE ILLIMITÉE À LA SLN lancée par l’USTKE et la CSTNC. Le Soenc entame également un mouvement. Les syndicats contestent la procédure de convocation du Comité d’Entreprise, ainsi que des mesures touchant au temps de travail. L’entreprise, qui continue à subir de lourdes pertes auxquelles s’ajoutent les sabotages du convoyeur du site minier de Kouaoua, tente d’améliorer sa compétitivité. Dans quelques mois, elle aura consommé la totalité d’un prêt de 63 milliards lui assurant sa trésorerie.

Les syndicats se mobilisent dans la perspective des élections professionnelles prochaines. Il n’est pas certain que les différents mouvements soient la meilleure réponse à la survie de la SLN.

L’AVENIR FINANCIER DE LA CLINIQUE ILE NOU-MAGNIN TOUJOURS DANS L’IMPASSE. Gouvernement et clinique s’accusent mutuellement de bloquer la solution proposée par le médiateur Claude Evin.

Les responsables et les personnels de la clinique ont sollicité le Congrès pour tenter de débloquer la situation.

DERNIÈRE RÉUNION DU GROUPE « SUR LE CHEMIN L’AVENIR » à Paris. Hier, le Premier ministre a reçu les différents participants au cours d’une réunion de travail.

L’impression de cacophonie dans ce qui est censé « booster » le dialogue demeure : Daniel Goa, le Président de l’UC, n’a pas voulu faire le déplacement, Gael Yanno siège en son nom propre, Pierre Frogier et Thierry Santa n’y sont plus, Sonia Backes a déclaré qu’elle s’opposerait à toute décision engageant les Calédoniens.

Deux question viennent à l’esprit : d’une part, pourquoi ce déplacement coûteux à Paris, et d’autre part, quel fondement à cette réunion dans de telles conditions ?

CONCLUSION DES ASSISES DE L’OUTRE MER aujourd’hui à Paris. Le Livre Bleu sera remis à Emmanuel Macron. Il devrait servir de guide pour l’Outre Mer pour les prochaines années de sa présidence. Le Président de la République souhaite que le mot « race » soit expurgé de la Constitution.

LA SLN NE FERME PAS LE SITE DE KOUAOUA – Conflit de la clinique de l’Ile Nou : échec de la médiation – Océania d’althérophilie au Mont Dore – Le Premier ministre pour le dialogue en Calédonie

LA SLN RESTE À KOUAOUA, en dépit des 150 millions de dégâts occasionnées au convoyeur de minerai. C’est ce qu’a assuré la direction locale.

Il faut dire que l’alimentation des 2 fours de Doniambo exige, pour l’instant, un approvisionnement qui justifie le maintien de Kouaoua comme de Népoui. Pour l’instant.

CLINIQUE DE NOUVILLE : ÉCHEC DE LA MÉDIATION – La question du financement n’est toujours pas réglée et la survie du projet semble en cause. Pour le gouvernement, ces sont les promoteurs qui bloquent la solution proposée par Claude Evin. Pour les personnels de la clinique, c’est le gouvernement qui refuse un ultime ajustement.

Ouverture toujours prévue : septembre prochain.

MANIFESTATION DE SOUTIEN À BOURAIL où les autorités coutumières demandent le respect des établissements d’enseignement, dont le lycée Père Gueneau.

LE PREMIER MINISTRE DÉFEND LE DIALOGUE devant l’Assemblée Nationale. Allusion aux pataquès à répétition survenus au G10 et dans le groupe « Sur le chemin de l’avenir ».

RSMA SUR LA PLACE DES COCOTIERS à l’occasion des jeudi du Centre-ville.

RÉUNION DU CRGA À LA CPS, avec au menu les résultats techniques et la gouvernance en 2017. Ce bilan sera réalisé par les responsables de gouvernements et des administrations. Une feuille de route pour la suite devrait être adoptée.

OCEANIA D’ALTHEROPHILIE À PARTIR D’AUJOURD’HUI au Mont Dore. 140 athlètes de toute la région vont s’y affronter, y compris en provenance d’Australie et de Nouvelle-Zélande. La Calédonie présente deux équipes complètes.

« G10 » À PARIS : C’EST PAS LA FRANCE QUI PAIE … MAIS LE CONTRIBUABLE CALÉDONIEN !

Quelle est ce bizarre penchant à se réunir à Paris à tout bout de champ ? Passe encore pour des occasions exceptionnelles nécessitant l’intervention des plus hautes personnalités de l’Etat, comme le Comité des Signataires. Mais que le G10, G7 ou peut être G8 y installe ses quartiers, ce n’est guère justifié. Surtout dans une période où les restrictions budgétaires ont provoqué des baisses d’interventions publique parfois dommageables, et au moment où l’on parle de faillite des régimes sociaux. Raisons et coûts.

Pour quelles raisons, cette instance créée il y a quelques semaines -Sur le chemin de l’avenir-, prenant la suite d’une autre instance créée il y a quelques mois par le Premier ministre, devrait-elle se réunir toutes affaires cessantes à Paris ?

Pour maintenir le dialogue ? Vaste foutaise ! Les Calédoniens se sont mis à dialoguer il y a exactement 30 ans, par la voix de Jean-Marie Tjibaou et Jacques Lafleur. Depuis, ce dialogue n’a jamais été rompu et se poursuit, avec des hauts et des bas. Et comment pourrait-il en être autrement, alors que toute la vie de la Nouvelle-Calédonie, au gouvernement, au Congrès, dans les assemblées, dans les communes, dans les établissements publics, sur les terrains de sport, est un dialogue quotidien et permanent ? Seul, quelques politiques intentionnés pourraient feindre de ne pas s’en apercevoir …

Alors, parler de la Charte des Valeurs ? Il n’est guère besoin de se déplacer à Paris pour constater que tous les Calédoniens sont attachés à la liberté, à la justice sociale, au respect des différences. Bref, que tous les Calédoniens sont attachés … aux valeurs de la République. Quant aux particularismes locaux, le gel électoral en est un, qui défie provisoirement les Droits de l’Homme, et dont il serait bon de parler. Mais il n’entre pas dans cette fameuse charte …

S’il s’agit du bilan, le travail a déjà été fait, à la fois par un travail d’experts mandaté il y a 5 ans, et par les experts désignés par l’Etat qui ont déjà travaillé sur tous les thèmes qui agitent le G10, puis le groupe « Sur les chemins de l’Avenir ».

Au total chacun le sait. Il ne sert à rien d’organiser cette réunion à Paris, sinon pour avoir quelques onctions … immédiatement contestées dès le retour au caillou.

En revanche, le contribuable commence à s’interroger sur ces déplacements à répétition -en dehors de ceux des élus nationaux pris en charge par le Parlement- qui sont autant de voyages en classe business, au prix du marché c’est à dire coûteux, auxquels s’ajoutent les frais de déplacement. Dépenses publiques conséquentes, mais en revanche, recettes privées pour ce qui concerne les miles-primes de fidélité …

Vilain canard

L'actualité calédonienne quotidienne et gratuite