ÇA « COINCE » AU CONGRÈS SUR LE DÉGRÈVEMENT FISCAL DE 2,9 MILLIARDS

sonia-backes-invite-politique-04-10-2015-380x260Exercice convenu des questions au gouvernement ce jeudi matin au Congrès. Les questions des conseillers sont communiquées au gouvernement quelques jours auparavant, ce qui permet à chacun des membres de l’Exécutif selon son secteur de lire une réponse écrite. Mais la remise fiscale à la SMSP a de nouveau mis le feu aux poudres.

En effet, sur une question de Sonia Backes au nom des Républicains concernant le dégrèvement fiscal de 2,9 milliards en faveur de la SMSP, le Président du gouvernement à « coincé ». La question était rédigée ainsi : « Tout d’abord, il y a quelques jours, vous affirmiez sur une radio de la place que vous n’aviez pas encore signé l’acte de dégrèvement. Par conséquent, pouvez-vous indiquer à l’assemblée quand vous allez matérialiser cette décision mais également nous préciser quels sont les termes qui sont prévus dans l’acte. »

« Enfin, Monsieur le Président, il reste à la SMSP à acquiter environ 2 milliards de francs. La société va-t-elle payer cette somme et si oui, à quelle échéance, ou bien va-t-elle bénéficier d’un nouveau dégrèvement ? »

Philippe Germain a opposé une quasi fin de non-recevoir à cette question, ce qui a provoqué l’ire de la Chef de Groupe des Républicains et de ses collègues.

Les Républicains ont réagi dans une déclaration communiquée sur les réseaux sociaux dans l’après midi. « Outre le fait que pour la première fois, un président du gouvernement refuse de répondre à un conseiller, cette attitude démontre toute l’opacité que souhaite entretenir Calédonie Ensemble sur ce dossier. » affirment les élus, ajoutant que « pour que toute la lumière soit faite sur cette affaire, les Républicains demandent de nouveau qu’une commission d’enquête soit créée dans les plus brefs délais au Congrès de la Nouvelle-Calédonie. »

Sur le territoire en mars le Premier ministre va toucher du doigt l’étendue de la crise économique et la situation politique

valls-960-536Il l’avait annoncé en juillet 2014 à propos de la Calédonie : « je souhaite me rendre sur place dans les mois à venir ». Vingt mois plus tard, il devrait mettre sa promesse à exécution en venant sur le territoire du 11 au 13 mars prochains. Vingt mois pendant lesquels, la Nouvelle-Calédonie a traversé des épreuves avec peu de bonheur : la crise gouvernementale, et l’entrée en crise économique avec en particulier le conflit des rouleurs et l’effondrement des cours du nickel.

Le Premier ministre avait alors donné quelques indications sur sa réflexion personnelle. « Nous aurions intérêt, je crois, à nous approprier davantage les travaux qu’ont par exemple mené Jean Courtial et Ferdinand Melin-Soucramanien et à les approfondir ». Vis-à-vis de la Nouvelle-Calédonie, son engagement annoncé avait été très fort : « Sous l’autorité du Président de la République, je fais de la Nouvelle-Calédonie une priorité » indiquant qu’au delà de la responsabilité de l’Etat, c’était pour lui « une volonté personnelle très forte ».

L’ETAT NE SERA PAS UN SPECTATEUR PASSIF

C’est le Sénateur Pierre Frogier qui, en cette époque, avait vivement reproché à l’Etat son simple rôle d’arbitre, rappelant que l’Etat était signataire des Accords et qu’à ce titre, il était partenaire, c’est à dire davantage qu’un arbitre. Manuel Valls avait, par la suite, indiqué que « l’Etat ne sera pas un spectateur passif, mais bien un partenaire actif ».

Autre élément intervenu depuis : l’interview de Michel Rocard accordée aux Nouvelles et dans laquelle l’ancien Premier ministre déclarait qu’un nouvel accord, succédant à celui de Nouméa et aux accords fondateurs de Matignon, lui paraissait inévitable. Or Manuel Valls faisait partie du cercle des proches de Michel Rocard et de Lionel Jospin quand ceux-ci ont présidé à la signature des Accords de Matignon d’abord, de Nouméa ensuite. La parole, comme l’approche de ses deux prédécesseurs ne peuvent lui être indifférentes …

DÉGRADATION EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE ET D’ÉCONOMIE

IMG_0284 2Sa visite, en tout cas, lui permettra de mesurer l’étendue de la dégradation calédonienne en matières de gouvernance et d’économie. C’est que le territoire très autonome est, depuis, entré en récession, avec le marasme des entreprises métallurgiques, les difficultés annoncées du secteur minier, et la chute de la consommation affectant les activités de commerce et de service.

Il va certainement aussi évaluer le décalage existant entre la gouvernance du « pays » et les attentes de la population.

COMITÉ DES SIGNATAIRES DÉBUT FÉVRIER

Mais il est vrai qu’entretemps, un Comité des Signataires se sera réuni à Paris, début février. Le temps, peut être, d’améliorer la préparation de la sortie des Accords, avec un consensus élargi sur le corps électoral. Et l’occasion de donner une lisibilité sur la stratégie nickel de l’Etat, et de sa position au sein de la société Eramet.

TELEGRAMME D’ACTU – Valls en Calédonie/TGC à nouveau reportée

  • vallsLe Premier ministre Manuel Valls sera en Nouvelle-Calédonie du 11 au 13 mars prochains. Il suivra la visite de Gérard Larcher, le Président du Sénat fin février. De son côté, le Président de la République se rendra en Polynésie le mois prochain.
  • Selon RRB, la Taxe Générale à la Consommation, TVA version locale, serait à nouveau reportée. Son application était prévue au 1er juillet 2016, mais il semblerait que pour que tout le dispositif soit prêt, il conviendrait de repousser cette date à début 2017.
  • Le niveau du taux directeur du CHT a été fixé à 3,8% par le gouvernement, un taux jugé insuffisant par l’intersyndicale qui fait grève ce jeudi et manifestera au congrès qui doit statuer. Selon le gouvernement, le surcroît de coût de la mise en marche du Médipôle devrait être assuré par le remboursement des dettes Cafat et Wallis au CHT.
  • 2500 hectares sont partis en fumée à Poum, région pout laquelle le Plan Orsec a été déclenché. Des renforts de pompiers ont été dépéchés.
  • Marche citoyenne à Thio où la population est excédée par la délinquance et l’assassinat de Laurent Fels.

GIGANTESQUE INCENDIE EN AUSTRALIE AU SUD DE PERTH

australie-pompiers

L’Australie est frappée par des incendies d’une taille gigantesque comparée au feux de brousse de Calédonie. La ville de Yarloop, au sud de Perth, petite comme de 500 habitants, a été fondée au XIXe siècle et a été partiellement détruite. Cette localité a connu au XXe siècle une florissante activité de scieries, dont certains bâtiments constituaient jusqu’à présent le centre historique.
VOIR LA VIDEO EN CLIQUANT ICI

DERNIER VOL 747 AIR FRANCE LE 11 JANVIER 2016

Le dernier vol 747-400 d'Air France
Le dernier vol 747-400 d’Air France

Moment d’émotion chez Air France, et notamment pour tous les équipages : c’était hier 11 janvier le dernier vol en Boeing 747-400 de la compagnie. Il effectuait un vol Mexico-Paris CdG.

Ce mastodonte des airs a sûrement effectué également des liaisons avec Nouméa dans son passé. Merci à un ancien commandant de bord de nos abonnés de nous avoir fait parvenir ce document désormais historique, et pensée pour tous les anciens équipages Air France calédoniens.

TELEGRAMME D’ACTU – 13 janvier 2016

  • Le GTPS (groupe des Présidents d’institutions et des signataires des accords) a entendu les 3 opérateurs métallurgiques pour préparer la journée spéciale du Comité des signataires, début février, consacrée au nickel. De son côté, le Contrakmines a confirmé que sans réunion de tous les acteurs de la mine et de la métallurgie, une réaction « forte » est à attendre notamment de la part des rouleurs. Il rappelle que cette réunion faisait partie du protocole d’accord du 28 août qui avait mis fin au blocage de Nouméa par le syndicat.
  • Sous la pression des avocats mécontents, le gouvernement a étendu l’application de l’aide judiciaire conformément à la demande des grévistes. Crédit inscrit : 5 millions. En attendant, le mouvement continue.
  • Marche citoyenne aujourd’hui à Thio pour faire entendre la voix de la population excédée par la délinquance aggravée du meurtre récent de Laurent Fels.
  • Le blocage des accès aux bâtiments de l’Assemblée de la Province nord de poursuit. Les manifestants dont certains sont cagoulés, semblent venir d’ailleurs et n’ont pas désigné de porte parole.
  • Pollution baies de Magenta et des Citrons où la baignade et déconseillée pour la Baie des Citrons et interdite à Magenta.
  • Noumea Plage … à coté de la plage reprend cette année pendant les grandes vacances.
  • Gigantesque incendie qui a dévasté la villede Yarloop, au sud de Perth dans le Western Australia

TELEGRAMME D’ACTU 12 JANVIER 2016

    • Contrakmine et son Président, Max Foucher ont adressé une lettre au Président du gouvernement dans laquelle ils réclament que les acteurs de la mine soient associés à la préparation de la journée nickel prévue au prochain Comité des Signataires. Sans réponse avant le 15 janvier, « des mesures fortes seront préconisées ».
  • Le cyclône Ula s’est évacué par le sud
  • Une trentaine d’individus ont bloqué hier les accès de la Province nord et réclament la réintégration du passeur de la Ouaième, licencié pour faute lourde
  • Les personnels des dispensaires de Kouaoua et Houailou ont été reçus à la Province nord, suite aux agressions et aux dégradations subies pendant les fêtes de fin d’année
  • thL’intersyndicale du CHT Gaston Bourret fera grève jeudi pour protester contre le projet de fixer le taux directeur à 4%, taux qu’elle juge insuffisant au moment où le transfert vers la Médipôle doit s’effectuer
  • A Païta, 220 m2 de locaux neufs et supplémentaires permettront un meilleur accueil du public et de meilleures conditions de travail pour le personnel
  • Accident hier matin du à un aquaplaning vers 9h dans le col de la Pirogue impliquant deux véhicules dont un véhicule médical.
  • Décès du célèbre chanteur anglais David Bowie

DAVID BOWIE EST MORT

David-BowieIcône de la chanson, David Bowie est mort à l’âge de 69 ans ont annoncé ce lundi 11 janvier. Le chanteur britannique a succombé à un cancer contre lequel il se battait depuis 18 mois. Le « Thin Duke » venait de sortir un nouvel album, « Blackstar », le 25eme de sa brillante carrière.

De son vrai nom David Robert Jones, l’artiste était né à Londres en 1947. Il avait commencé sa carrière avec le titre Space Oddity sorti en 1969. Sa gloire a débuté partir de l’année 1972, via le personnage fictif qu’il s’était créé, Ziggy Stardust. Icône glam rock à laquelle on doit entre autres l’album The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars.

David Bowie a sori 25 albums, des légendaires Aladdin Sane, “Heroes”,Station to Station ou encore Let’s dance aux plus récents comme The next day ou le tout dernier Blackstar sorti il y a quelques jours à peine.

« David Bowie est mort en paix entouré de sa famille après une courageuse bataille de 18 mois contre son cancer. Alors que vous serez nombreux à partager cette perte, nous vous demandons de respecter la vie privée de la famille en cette période de deuil », peut-on lire sur la page du chanteur.

« Je suis inquiet » – Le patron de KNS exprime quelques vérités avant de partir

Peter HancockDans une interview accordée à LNC, le Président de KNS délivre quelques messages qui méritent d’être relevés, et qui se situent dans la ligne exprimée par Glasenberg, le patron de Glencore : « nous ne sommes pas mariés avec KNS ».

Une confirmation, déjà, celle que Glencore ne mettra pas la main à la poche pour réparer dans l’immédiat le four n°2. Celui-ci sera fermé jusqu’à nouvel ordre. Cette confirmation en entraîne une seconde : la SMSP qui possède 51% de KNS n’a pas les moyens de financer cette réparation.

Un aveu, sur la qualité de construction de l’usine qui a déjà alimenté bien des commentaires : le four n° 2 « est une vieille dame qui donne des signes de fin de vie ». Surprenant, à tout le moins,-accablant, affirmeront certains-, de constater que des équipements industriels majeurs, héritage de Xstrata, donnent « des signes de fin de vie » alors que l’usine flambant neuve n’a même pas atteint son plein régime de production …

Pas étonnant, dans ces conditions, que Peter Hancock se déclare « inquiet » et « pessimiste ». Sauf évidemment en cas de retournement de la conjoncture des matières premières, mais il imagine que « cela va prendre plusieurs années pour rééquilibrer le marché ».

Une consolation : le plan de réduction de la sous-traitance devrait être jugé suffisant. Pour l’instant.

Mais au total, ce bilan fait froid dans le dos. Ivan Glasenberg, le PDG de Glencore, est loin d’être un poète. Son avertissement prend tout son sens en ce début 2016 dont beaucoup de commentateurs  prédisent qu’elle ne sera guère meilleure que 2015. Si la crise du nickel dure, il quittera le site.

L'actualité calédonienne quotidienne et gratuite