Faute d’avis du « CES » les lois du pays et certaines délibérations adoptées depuis 10 mois pourraient être entachées d’illégalité

imgresC’est une première dans la vie institutionnelle de la Nouvelle-Calédonie : depuis près d’un an, le Conseil Economique Social et Environnemental n’a pas été renouvelé comme le prévoit la loi organique. Conséquence : la cessation de fonction de l’institution qui ne remplit plus ni sa fonction, ni son office.

Certains mauvais esprits commentent cette lacune en constatant que sans le CES, tout continue à fonctionner dans le territoire, bien ou mal d’ailleurs. Ce Conseil ne sert-il à rien ?
LIRE LA SUITE EN CLIQUANT ICI

L'actualité calédonienne quotidienne et gratuite

%d blogueurs aiment cette page :