Archives pour la catégorie sport

LE TOUR de CALÉDONIE AIR FRANCE : C’EST PARTI

C’est la plus ancienne épreuve mythique de Nouvelle-Calédonie. Portée par l’emblématique Gérard Salaun et une poignée de fidèles bénévoles, renforcée depuis l’an dernier par Thierry Fondère, double vainqueur de l’épreuve, le Tour Air France de Nouvelle-Calédonie débute ce samedi à Lifou. Sport.

SPORT ET COHÉSION SOCIALE
Le Tour cycliste de Calédonie est aussi la plus grande manifestation de cohésion sociale calédonienne. A preuve, pour la 6e fois, elle s’élancera de Lifou, grâce au soutien sans faille de la Province des Iles. Et pour la troisième année consécutive, deux équipes de compétiteurs kanak, au sein de l’équipe d’Ouvéa « Walenu Iaai », sera dans les pas, ou plutôt dans la roue, des 50 autres coureurs venus de plusieurs continents.

8e ACCUEIL DE LIFOU
Lifou accueille cette année deux étapes : un contre-la-montre, puis une course en ligne samedi, une grande étape vers le nord de l’île samedi.

Comme le rappelle la Brochure du Tour, l’étape des Iles n’est ni une promenade de santé, si sans conséquence pour la suite de l’épreuve. Florian Barket s’en souvient, lui qui, il y a deux ans, s’est fait piéger à Maré, perdu toute chance de figurer sur le podium.

LE VAINQUEUR DE L’AN PASSÉ PRÉSENT
Mardi prochain, les coureurs affronteront les épreuves de la Grande Terre. Pour les Tahitiens, les Japonais, plusieurs métropolitains, les Suisses, les Italiens, les Belges ou les coureurs de La Réunion, ce sera une découverte. Pour Leo Danes, vainqueur l’an dernier, l’enjeu sera de conserver sa couronne. Difficile, parce que comme chaque année, la participation est relevée.

C’est qu’en effet, le Tour Air France attire des cyclistes de haut niveau amateur. Plusieurs passeront professionnels, d’autres sont déjà devenus champions du monde dans leur spécialité. Et plane toujours sur « le Tour », l’ombre de Laurent Fignon et de Gilbert Duclos-Lasalle.

JUSQU’À QUAND ?
La première étape de la Grande Terre se fera devant la stèle érigée en mémoire du jeune Mathieu Riebel, disparu l’an passé dans un dramatique accident au Col de la Pirogue.

Cette tragédie qui a plongé une famille lointaine dans le deuil, a ébranlé toute l’équipe d’organisation. Ce n’est pas le moindre de ses mérites que de poursuivre pourtant son engagement, pour le sport, pour les jeunes, et pour la formidable cohésion sociale générée par l’épreuve. Jusqu’à quand?

FOOT : LA FRANCE CHAMPIONNE DU MONDE

Photo L’équipe

(Reproduction de l’article « Linternaute.com »)
RESULTAT FRANCE – CROATIE – A l’issue d’un match complètement fou et très crispant, l’équipe de France a finalement battu la Croatie en finale de cette Coupe du monde 2018, sur le score de 4-2. Découvrez le résumé du match et les buts en vidéo

Pour le compte de la finale de la Coupe du monde, la France et la Croatie avaient rendez-vous ce dimanche à Moscou. Le dernier match entre ces deux équipes dans cette compétition s’était déroulé en 1998, à l’occasion des demi-finales. La sélection française avait alors remporté la victoire sur le score de 2-1.

20 ans après son dernier sacre, la France a gagné son 2 titre de championne du monde à la suite de sa victoire obtenue face à la formation croate (4-2).

Mario Mandzukic (contre son camp), Antoine Griezmann (sur penalty), Paul Pogba et Kylian Mbappe ont inscrit les buts de l’équipe française, et Ivan Perisic et Mario Mandzukic ceux de la Croatie.

Un but sur penalty de Griezmann a permis à la France de prendre le contrôle du match à la 38e minute, suite à une faute d’Ivan Perisic (2-1). Mario Mandzukic avait ouvert la marque contre son camp pour la formation française à la 18e minute (1-0). La sélection croate avait comblé son retard à la 28e minute grâce à Perisic, servi par Vida (1-1).

Un but de Paul Pogba à la 59e minute a accru l’avance de la France (3-1). Kylian Mbappe, à la suite d’un service d’Hernandez, a ensuite marqué le 4e but de la formation française à la 65e minute (4-1). Le dernier but de l’affrontement a été marqué par la Croatie grâce à Mandzukic (4-2).

Deux joueurs ont reçu un carton jaune du côté des Bleus, Kante (27e) et Hernandez (41e), de même que Vrsaljko (92e) dans les rangs de la sélection croate.

Les Français sont parvenus à cadrer 6 tirs (sur 7 tentatives au total), et se sont donc révélés plus agressifs que les Damiers, qui en ont cadré 4 (sur 11). Avec 61 % de possession contre 39 %, les Croates ont davantage eu la maîtrise du ballon.

Feuille de match :

  • France – Croatie : 4-2 (2-1 à la mi-temps)
  • Affluence : 78 011 spectateurs
  • Arbitre : Nestor Pitana
  • Buts : Mario Mandzukic (18e, c.s.c.), Antoine Griezmann (38e, s.p.), Paul Pogba (59e) et Kylian Mbappe (65e) pour la France, Ivan Perisic (28e) et Mario Mandzukic (69e) pour la Croatie
  • Avertissements : Kante (27e) et Hernandez (41e) pour la France, Vrsaljko (92e) pour la Croatie
  • Aucun joueur expulsé
  • Composition de la France : Lloris (1), Pavard (2), Umtiti (5), Varane (4), Hernandez (21), Griezmann (7), Kante (13) [puis Nzonzi à la 55e ], Pogba (6), Mbappe (10), Giroud (9) [puis Fekir à la 81e ] et Matuidi (14) [puis Tolisso à la 73e ]
  • Entraîneur de la France : Didier Deschamps
  • Composition de la Croatie : Subasic (23), Vrsaljko (2), Lovren (6), Vida (21), Strinic (3) [puis Pjaca à la 82e ], Brozovic (11), Rakitic (7), Modric (10), Rebic (18) [puis Kramaric à la 71e ], Mandzukic (17) et Perisic (4)
  • Entraîneur de la Croatie : Zlatko Dalic

LA CROATIE TERRASSE L’ANGLETERRE DANS LES PROLONGATIONS

Par Ouest France.

La Croatie affrontera la France en finale de la Coupe du monde dimanche prochain. L’Angleterre a ouvert le score dès la 5e minute par Kieran Trippier, mais les Three Lions ont reculé pour finalement craquer. Ivan Perisic a égalisé et relance la Croatie. Le pays des Balkans dispute sa 3e prolongation de la compétition ! Mandzukic libère les Croates à la 109e minute du match et envoi la Croatie en finale d’un Mondial pour la première fois de son histoire.

La Croatie affrontera la France en finale du Mondial-2018, dimanche à Moscou, après avoir éliminé l’Angleterre après prolongation (2-1 a.p.), mercredi.

Les Croates disputeront leur première finale, après avoir échoué en 1998 en demi-finale contre la France. Ce sera la troisième finale pour les Bleus, qui fêtent cette année les 20 ans de leur seul titre mondial.

La France, qui a battu la Belgique mardi (1-0) et donc bénéficié d’un jour supplémentaire de repos, aura un avantage fraîcheur sur son adversaire en finale: les Croates ont disputé trois prolongations dans la phase à élimination directe de ce Mondial, soit l’équivalent d’un match en plus dans les jambes.

C’est Mario Mandzukic qui a inscrit le but de la victoire en prolongation (109e). Kieran Trippier avait ouvert le score pour les Anglais sur un superbe coup franc dès la 5e minute, avant qu’Ivan Perisic n’égalise à la 68e minute en prenant le meilleur sur Kyle Walker.

L’Angleterre n’ira donc pas en finale pour la deuxième fois de son histoire, après le sacre de 1966 chez elle.

Elle rencontrera la Belgique samedi à Saint-Pétersbourg pour terminer sur le podium.

En 1998, Didier Deschamps soulevait la Coupe du monde comme capitaine de la France sur le terrain. Cette année il est assis sur le banc, en tant que sélectionneur. La finale est programmée dimanche à Moscou au célèbre stade Loujniki (17h00 française).

Article extrait de Ouest France

KOMBOUARÉ : HÉROS KANAK DE GUINGAMP

Guingamp, Côtes d’Armor, Bretagne, 6 900 habitants recensés en 2015, soit approximativement, la population de Bourail. Un club de foot hors du commun, qui a failli battre le Paris Saint Germain lors du dernier match de Ligue 1. Et un entraîneur calédonien, Antoine Kombouaré, Kanak de Kunié. Itinéraire hors norme.

Tout est exceptionnel, d’abord dans ce club. C’est, à l’origine, un patronage laïque, créé en 1912 par le directeur de l’école supérieure de garçons, Pierre Deschamps. Le « patro », société d’éducation physique, est nommé « En avant ». C’est en 1913 que l’équipe de foot-ball est formée. Pour une épopée qui dure encore.

Division d’honneur, deuxième division, descente en national, puis en 1995, la Ligue 1. Une progression extraordinaire marquée notamment par la présidence d’un certain … Noel Le Graet, aujourd’hui patron du foot français. Et par des joueurs qui connaîtront de brillantes carrières. Qui se souvient que Didier Drogba fut pensionnaire de Guingamp en 2003 ?

Dans ce parcours hors norme, le club breton accroche deux Coupes de France à son palmarès. Pourrait-on imaginer l’équipe de foot de Bourail deux fois vainqueur de la Coupe de France ?

Aujourd’hui, Antoine Kombouaré est le coach de l’équipe. Lui aussi est un phénomène du foot. Parti des terrains du Mont Dore, le jeune Kunié a fait ses classes à Nantes à la grande époque de Suaudeau. C’est au Paris Saint Germain que Kombouaré deviendra un joueur célèbre, après son coup de tête victorieux contre le Real de Madrid en mars 1993.

Mais, fait encore plus exceptionnel, ce grand joueur va devenir un entraîneur réputé, parmi l’élite des entraîneurs français. On se souvient de sa prise en main du Paris Saint Germain après Valenciennes et Strasbourg, puis de son éviction. Ce sera ensuite Lens, et enfin l’En Avant Guingamp.

Pour ce passionné de golf, c’est un véritable challenge. D’abord de prendre la suite des entraîneurs qui se sont inscrits dans une si belle histoire avec Guingamp, ensuite de maintenir le club breton dans le haut du tableau de la Ligue 1, l’élite française du foot.

Après avoir étrillé Bordeaux, le petit club des Côtes d’Armor a failli épingler le géant Paris Saint Germain le dernier week end. Bien sûr, il y a quelques regrets sur un penalty que certains jugent généreux pour le PSG, mais malgré cela, c’est la première fois que le club aux milliards du Qatar est tenu en échec sur sa pelouse.

Par un équipe vaillante et talentueuse. Et par un entraîneur d’exception, véritable héros de Guingamp : Kunié, Kanak et Calédonien.

FOOT-ÉTONNANT : KOMBOUARÉ ET GUINGAMPS 6e AU CHAMPIONNAT DE FRANCE

Antoine Kombouaré, entraîneur de Guingamps

20e journée du championnat de France, la fameuse Ligue 1 : Strasbourg recevait Guingamps, l’équipe entraînée par le Calédonien de l’Ile des Pins, Antoine Kombouaré.

Guingamps, équipe d’une ville de 7000 habitants, une population inférieure à celle … du quartier de la Rivière Salée, n’est finit plus de nous surprendre.

Après un match entièrement maîtrisé et une victoire 2-0, l’équipe d’Antoine est 6e au championnat de France, et enchaîne une septième rencontre sans défaite.

Étonnant ! Bravo Antoine et les joueurs de Guingamps.

TENNIS / INTERNATIONAUX DE NOUMÉA – RUBIN EXÉCUTE SON COMPATRIOTE FRITZ

Chaude ambiance et atmosphère chaleureuse pour la finale du tournoi Challenger 2017, les internationaux BNP Paribas, l’une des plus réputées épreuves sportives internationales créée sous l’impulsion de Marc Ledru et placée cette année sous la direction de Gérard Winter.

Cette ultime rencontre était totalement américaine avec Taylor Fritz, 105e au classement ATP et vainqueur de plusieurs Challenger, et Noah Rubin, 201e au classement ATP et également vainqueur de plusieurs Challenger.

C’est ce dernier qui a pris le dessus en 2 sets (7-5/6-4), une rencontre presque à sens unique malgré la différence de classement.

Mais Noah Rubin n’est pas tout à fait un inconnu. Il a gagné le tournoi junior de Wimbledon en 2014. Cette année il a remporté un Challenger à Launceston. Et à l’Open d’Australie, début 2017, il avait été sorti au deuxième tour par Federer après lui avoir pris tout de même un set …

Bonne affaire pour les organisateurs calédoniens, avec ces joueurs -et vainqueurs- américains qui viennent élargir le panel de participations internationales, et la réputation du Challenger Nouméa. Une belle performance en ces temps de disette budgétaire.

LE JEUNE LEO DANES, 5e DU CHAMPIONNAT DE FRANCE ESPOIRS, VAINQUEUR DU TOUR

Le verdict était déjà tombé au sommet de la terrible montée de la mine SLN de Thio, où Leo Danes, de l’équipe OPT, avait conservé son mailllot jaune.

En effet, l’avant dernière étape a été neutralisée suite à l’accident mortel dont a été victime un jeune coureur métropolitain de l’équipe Shell, Mathieu Riebel. Alors qu’il ramenait dans le peloton son leader Erwan Brenterch attardé par un incident mécanique, Riebel a heurté de plein fouet une voiture dans la descente du Col de la Pirogue.

La dernière étape, elle aussi, a été neutralisée, les coureurs ayant souhaité rouler en peloton en hommage à leur camarade décédé.

COMBATIF
SUR TOUS LES FRONTS

Léo Danes a été combatif sur tous les fronts. A preuve, il remporte 3 des 7 maillots du Tour : celui du meilleur grimpeur (Maillot de la Société Minière Montagnat), celui du meilleur sprinter (Maillot vert Le Bilboquet) et celui du meilleurs jeune (Maillot Les Nouvelles Calédoniennes).

Jeune coureur de 20 ans, montrant un bel esprit sportif, Leo Danes va quitter en 2018 son équipe de Chambéry pour intégrer celle des costauds de Nantes Atlantique. Un pas vers le haut et … vers son terroir pour ce natif de Brest.

Contrairement à Victor Lafay qui intégrera prochainement le team prestigieux Cofidis, Leo Danes n’a pas encore de projet précis pour devenir professionnel. Mais sa brillante victoire au Tour Air France de Calédonie risque de donner des idées aux recruteurs pros. Il est certain, de toute façon, que le jeune Brestois fera parler de lui dans les années futures.

Le second du Tour est Enric Lebars. Ce coureur de 28 ans, accrocheur, est en progrès puisqu’il était 4e au Tour précédent. Il a remarquablement bien marché cette année en Calédonie, et termine tout près du vainqueur.

Le troisième est Erwan Brenterch, très marqué par l’accident tragique de son coéquipier Mathieu Riebel qui l’avait attendu pour le ramener dans le peloton. Erwan, en effet, victime d’un incident mécanique dans le col de Katiramona, risquait ainsi de perdre sa troisième place au classement général, d’autant que tous les autres coureurs du peloton avaient alors attaqué. Erwan Brenterch, âgé de 31 ans, avait lui aussi été de toutes les animations en tête du peloton depuis le départ d’Ouvéa.

UN CHAMPION DE FRANCE ENGAGÉ DANS LE 47e TOUR AIR FRANCE DE CALÉDONIE

C’est mercredi prochain, sur un parcours de rêve à Ouvéa, que s’élancera la 47e édition du Tour cycliste de Nouvelle-Calédonie, le Tour Air France 2017.
Sous la haute direction de Gérard Salaun, le Président de la Ligue cycliste, une soixantaine de coureurs vont découvrir les paysages enchanteurs de l’île avant de regagner la Grande Terre.

VICTOR LAFAY CHAMPION DE FRANCE AMATEUR
Ils viennent de plusieurs continents, de métropole, de Suisse, de la Réunion, du Japon, de Nouvelle-Zélande, et bien sûr, de Nouvelle-Calédonie.

Parmi eux, des coureurs de haut niveau, et surtout, un Champion de France. Victor Lafay, en effet, 5e au Tour Air France 2016, est en effet devenu Champion de France amateur cette année. Stagiaire Cofidis, il intégrera, prochainement, l’équipe professionnelle réputée dans le monde entier.

Victor Lafay est-il pour autant le favori ?

DES COUREURS DE HAUT NIVEAU
Pas sûr. Des « Néo » au palmarès flatteur seront dans la boucle. Un recordman de l’heure en Suisse sera de la partie. De nombreux cycliste courent en métropole, et depuis le début de l’année, sont « affutés ». Il en est ainsi, d’ailleurs, du Calédonien Florian Barket, récemment champion de France en poursuite avec son équipe bretonne.

Quant au parcours, il est tout autant spectaculaire que les éditions précédentes. De la côte Ouest, bien sûr, de la côte Est, évidemment. Mais cette année, la caravane arrivera au bout du Nord, à la tribu de Tiabet après le village de Poum.

Initialement envisagée, la « boucle d’Arama » ne sera pas emprunté pour cause de route difficile.

TIABET ET MINE DE THIO
Mais les cyclistes n’échapperont pas à la montée de mine, instaurée par le regretté Rémi Le Goff, ancien patron du cyclisme calédonien et du Tour. Cette année, ce sera la très difficile ascension de la mine SLN de Thio, celle du fameux Plateau qui est au menu.

Autre évolution du Tour, sa féminisation avec « Au Tour d’Elles », une participation de 30 dames sur 6 étapes, dont celle de Tiabet, et une partie de l’ascension de la mine de Thio. Au Tour d’Elles, ce sera une course dans la course, pour la plus grande joie des spectateurs qui reviennent chaque année plus nombreux au bord des routes.

GROSSE COUVERTURE TÉLÉ
Bien sûr, les principaux médias classiques et Internet seront à l’oeuvre : Les Nouvelles, RRB, Calédonia, avec aussi les sites Facebook et Internet du Tour Air France de Nouvelle-Caldonie.

Cette année surtout, NC1ère « mettra le paquet », avec la mobilisation de toutes ses équipes radio et télé. Au programme, une émission radio quotidienne radio animée par Anne-Claire Lévêque. Mais surtout, 10 minutes quotidiennes de télé au lieu des 3 minutes de l’an passé avec un grand connaisseur, Erik Dufour, une arrivée Facebook en direct à Tiabet, et enfin 2 heures de direct pour l’ultime étape, celle qui renouera avec les arrivées au vélodrome, cette fois, de Magenta.

Bref, un programme alléchant, une course passionnante, une aubaine pour les aficionados de la petite Reine.

NICOLAS BRIGNONE S’ENVOLE POUR LES CHAMPIONNATS DE FRANCE

Nicolas Brignone est en forme. Aux récents championnats de Nouvelle-Calédonie, il a battu pour la première fois son aîné Pierre Fairbank, même s’il reconnaît lui même sportivement qu’il faut « prendre en compte l’état de fatigue de Pierre qui revenait de deux marathons il y a à peine 2 semaines« .

Le jeune Calédonien s’envole aujourd’hui pour les championnats de France qui se dérouleront à Charléty les 30 et 31 mai peu après le Grand Prix IPC à Arbon, en Suisse. Puis ce sera à nouveau en Suisse, un deuxième Grand Prix à Notwill du 5 au 7 juin.

Nicolas a pour ambition quelques médailles, bien sûr, mais surtout une qualification pour les championnats du monde à Londres au mois de juillet.

Tous les Calédoniens lui souhaitent bonne chance.

HISTORIQUE : LES JEUNES FOOTBALLEURS CALÉDONIENS AU MONDIAL DES JEUNES

lepetitjournal.com
lepetitjournal.com

C’est un véritable exploit sportif qui devrait inspirer « les grands » : l’équipe de foot de Nouvelle-Calédonie des moins de 17 ans s’est qualifiée pour le mondial des jeunes. Cette compétition au sommet se déroulera en Inde du 6 au 28 octobre.

L’équipe des jeunes cagous est entraînée par Michel Clarque. Elle a battu, dans sa poule, les Iles Salomons 3 buts à 2.

Cette qualification directe ne marque pas cependant la fin du tournoi qui se déroule actuellement à Tahiti. L’équipe des jeunes calédoniens devra affronter en finale celle de Nouvelle-Zélande samedi prochain.