Archives pour la catégorie Société

UNE CALEDONIENNE « MAJOR » A LA FACULTE D’ARCHITECTURE DE « BOND UNIVERSITY »

Sofia Zuccato

Grande fierté pour ses parents, mais pour la Calédonie aussi : Sofia Zuccato se distingue brillamment dans les études d’architecture qu’elle a entreprises à la célèbre université Bond de Gold Coast.

La jeune calédonienne, âgée de 21 ans, suit d’abord une formation d’architecture d’intérieur à Florence. Davantage intéressée par l’architecture, elle intègre ensuite la toute nouvelle école d’architecture de l’Université Bond. Lire la suite UNE CALEDONIENNE « MAJOR » A LA FACULTE D’ARCHITECTURE DE « BOND UNIVERSITY »

LA CALEDONIE CONCERNÉE PAR LE BREXIT ANGLAIS : visas et droits de douane

Brexit 2La sortie du Royaume Uni de l’Europe aura des conséquences jusqu’en Nouvelle-Calédonie. Notre territoire n’est pas intégré à l’Europe mais y est « associé ». Toutefois, certaines règles européennes s’y appliquent, et notamment celles qui concernent les relations internationales de l’Etat, ainsi que les droits de douane.

En ce qui concerne la circulation des personnes, la règle est que tout étranger qui souhaite se rendre en Nouvelle-Calédonie est soumis à l’obligation de visa. Pour les séjours inférieurs ou égaux à 3 mois, les ressortissants d’un Etat de l’Union Européenne ou les titulaires d’un titre de séjour délivré par un État membre ou associé de l’espace Schengen, en sont dispensés. Ce ne sera donc plus le cas pour les Britanniques. Mais au fil des négociations sur la sortie, les citoyens d’outre-Manche bénéficieront probablement de facilités déjà accordées à d’autres pays non européens.

Pour ce qui est des droits de douane –à distinguer des droits locaux d’importation-, les produits importés du Royaume Uni y seront soumis, ce qui ne manquera pas d’enchérir les prix de ces produits.

C’est aussi un mauvais coup porté aux étudiants pour qui les facilités d’études en Angleterre ou les échanges à travers les programmes Erasmus seront directement affectés.

 

MINEURS CONDAMNÉS : LES «EPIDES» À ENCADREMENT MILITAIRE PREFERABLES AUX CENTRES EDUCATIFS FERMÉS

Discipline, uniforme, encadrement militaire et formation
Discipline, uniforme, encadrement militaire et formation

Depuis 15 ans que les problèmes de sécurité sont un grave souci pour la Calédonie, et que le sort des mineurs délinquants est chaque jour commenté, les questions récurrentes sont celles relatives à la construction d’un « centre éducatif fermé ». Se pose même parfois celle de la compétence, du territoire ou de l’Etat. Enfin, autre question d’actualité – et d’efficacité -, le centre éducatif fermé est-il la bonne réponse ? Ne faut-il pas lui préférer les « Epides » dont l’encadrement est militaire ? Explications. Lire la suite MINEURS CONDAMNÉS : LES «EPIDES» À ENCADREMENT MILITAIRE PREFERABLES AUX CENTRES EDUCATIFS FERMÉS

TROU DANS LA LEGISLATION : PRES DE 70 VENDEURS D’ALCOOL A DOMICILE « LEGAUX » A NOUMEA !

Apéro

L’alcool peut être un fléau, sauf s’il est consommé avec modération. Pourtant les troubles à l’ordre public sont croissants en raison notamment d’une consommation excessive d’alcool.

Les accidents de la route ont pour origine majeure le mélange de la vitesse et de l’alcool. Parfois avec du cannabis en prime.

Quant à la santé, les dégâts occasionnés par l’abus d’alcool sont presque relégués au second plan tant les désordres publics et les accidents occupent le devant des actualités.

Des mesures restrictives ont été prises : interdiction de vente à certains périodes de la semaine ou de l’année, contrôle inopinés d’automobilistes. Des campagnes fort coûteuses ont été menées sur les médias.

Mais le plus extraordinaire, c’est qu’un certain commerce d’alcool s’effectue à toute heure du jour et de la nuit, et quel que soit le jour de la semaine, … en toute légalité !

Il suffit en effet d’être titulaire d’une patente, autorisant des actes de commerce, pour livrer à la demande et à domicile tous les alcools commandés !

C’est, paraît-il, une faille dans le dispositif législatif et réglementaire.

On cite même le cas de fabricants d’alcool livrant en gros à des particuliers revendeurs  …

Une économie s’est donc développée, la nature ayant horreur du vide. A Nouméa, ce sont 70 entreprises artisanales qui se sont créées ! On les trouve sur les réseaux sociaux, et le bouche à oreille fonctionne à fond car il faut bien l’avouer : c’est pratique …

L’agglomération n’est évidemment pas en reste. Les vendeurs se répartissent les quartiers à l’amiable. Ici, pas besoin d’Autorité de la Concurrence !

Cette concurrence libre ne facilite pas pour autant la lutte contre la vie chère : dans certains quartiers du Mont Dore, la canette de bière atteint le prix record de 480 FCFP.

Alors, qui peut prétendre que la libre entreprise n’est plus de mise dans notre beau territoire ?