Archives de catégorie : CORONAVIRUS

VENDREDI : PAS DE NOUVEAU CAS DE CORONAVIRUS EN CALÉDONIE

Le gouvernement joue la transparence. Christopher Gyges, l’un des deux portes parole de l’institution, a donné ce matin les dernières informations concernant le coronavirus en Nouvelle-Calédonie.

PAS DE NOUVEAU CAS DE CORONAVIRUS
14 tests effectués se sont révélés négatifs. Actuellement, 828 personnes se trouvent en autoconfinement, 18 personnes sont en quatorzaine au Cise de Dumbéa, et 342 se trouvent dans un hôtel de la place.

A l’heure du point presse, le nombre de cas demeurait stable.

Le couple testé positif à l’issue de son arrivée de Sydney est toujours en isolement au Médipôle. Son état est satisfaisant.

PAS DE PÉNURIE SUR LE TERRITOIRE
Du frêt a été débarqué hier soir à Nouméa. Un navire  a appareillé du Havre. Les magasins de Calédonie seront alimentés normalement.

300.000 MASQUES EN STOCK, 1 MILLION EN COMMANDE
Les masques sont réservés prioritairement aux personnels de santé. Le stock actuel est de 300.000, et le territoire en a commandé 1 million.

SOULAGER LA CHARGE DES PROFESSIONS MÉDICALES
Les enfants des personnels médical et paramédical, âgés de 3 à 16 ans, pourront être accueillis dans leur établissement scolaire.

SOUTIEN AUX ENTREPRISES
Un plan local de soutien aux entreprises est en cours d’élaboration. Un travail est également effectué avec les services de l’Etat pour que la Nouvelle-Calédonie puisse bénéficier du plan national de soutien.

Seront évidemment visées en priorité les entreprises déjà directement impactées par la pandémie.

Afin de simplifier les procédures de demandes d’aides financières, un formulaire unique est à l’étude.

OUVERTURE DES CAPACITÉS INTERNET POUR LE TÉLÉTRAVAIL
Afin de répondre aux besoins d’utilisation d’internet augmentés par le recours au télétravail, il a été demandé à l’OPT d’ouvrir les capacités de débit.

Par ailleurs, et hors le point presse, il semble bien que les mesures de suspension des liaisons aériennes avec les pays étrangers commenceront à être appliquées ce soir à minuit. En particulier, il aurait été demandé à Aircalin d’opérer en ce sens, tout en assurant le rapatriement des non-résidents dans leur pays.

CORONAVIRUS : MESURES PLUS STRICTES ET FERMETURES DES PORTES D’ENTRÉE DE LA CALÉDONIE

Le gouvernement et l’Etat ont accentué les mesures de protection de la population après les deux premiers cas de coronavirus en Nouvelle-Calédonie. Au cours d’une déclaration solennelle, le président du gouvernement, puis le Haut Commissaire, ont indiqué les nouvelles dispositions décidées.

PLUS DE LIAISONS AVEC L’ÉTRANGER À PARTIR DE MARDI
Les liaisons aériennes avec les pays étrangers seront suspendues à partir de mardi au plus tard. Ce délai permettra aux ressortissants concernés de regagner leur pays d’origine.

Les étrangers non résidents ne seront plus admis sur le territoire.

Des vols, en quantité limitée à partir du 23 mars, seront maintenus entre Paris et Tontouta, notamment pour ce qui concerne le frêt et d’éventuelles évacuations sanitaires. Le trafic passager est restreint.

Les étudiants calédoniens en métropole sont invités à rester sur place. Les autorités concernées leur ont garanti leur logement.

PLUS DE REGROUPEMENTS DE PLUS DE 20 PERSONNES
Le président du gouvernement a confirmé les mesures annoncées mardi :

– rassemblements de plus de 20 personnes interdits, ainsi que les manifestations publiques sportives, culturelles, religieuses et coutumières

– fermeture des bars, restaurants, nakamals, cinémas, casinos et bingos

– fermeture des établissements d’enseignement et de formation

– fermeture des crèches, mais maintien des gardes à domiciles

TRANSPORTS AÉRIENS, MARITIMES ET ROUTIERS COLLECTIFS SUSPENDUS, notamment en direction des Iles Loyauté. Les bus Rai s’arrêteront à partir de samedi minuit.

CERTIFICAT MÉDICAL EXIGÉ À L’EMBARQUEMENT POUR LA CALÉDONIE
Depuis mardi soir, tous les arrivants à Tontouta doivent respecter une période de confinement de 14 jours. Les contrevenants encourent une amende de 90.000 francs.

Désormais, ils seront placés dans des hôtels réquisitionnés ou au Cise.

En outre, aucun passager ne pourra embarquer pour la Calédonie s’il n’a pas présenté un certificat de bonne santé.

VENTE D’ALCOOL SUSPENDUE depuis jeudi midi.

VOLS PASSAGERS SUSPENDUS SUR WALLIS ET TAHITI
Le trafic entre Wallis et Futuna et la Calédonie est suspendu. Le dernier vol vers Papeete aura lieu samedi.

APPEL AU CIVISME
La propagation du virus ne pourra être contenue sans le respect des mesures édictées par l’ensemble de la population. C’est ce qu’ont souligné le président du gouvernement et le Haut-Commissaire. Le coronavirus se transmet par contact. Il faut donc limiter les contacts et les déplacements, et respecter les « gestes barrière » pour que les contacts de la vie sociale ne soient pas un moyen de transmission du virus.

ETAT D’URGENCE SANITAIRE
L’Etat va déclarer la Nation en état d’urgence sanitaire. Les dispositions ne relevant pas des compétences locales pourront donc être étendues à la Nouvelle-Calédonie.

CORONAVIRUS : DEUX MÉDICAMENTS PROMETTEURS ACTUELLEMENT TESTÉS

Les laboratoires se sont lancés dans la course à un traitement pour sauver les patients atteints par le Covid-19. Alors que Sanofi se déclare prêt à mettre à disposition le plaquenil si les essais cliniques confirment son efficacité contre le coronavirus, le remdésivir concentre également l’attention des chercheurs.

Des dizaines de laboratoires se sont lancés dans la course au traitement pour sauver les patients atteints d’une forme grave de Covid-19. « Mais, pour le moment, il n’y a qu’un seul médicament dont nous pensons qu’il pourrait avoir une réelle efficacité, et c’est le remdésivir« , indiquait le mois dernier Bruce Aylward, de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Cette molécule fait à présent l’objet de cinq essais cliniques dans le monde, dont l’un lancé récemment par l’armée américaine. Elle sera également incluse dans un vaste essai européen auquel la France doit participer. Mais il faudra sans doute attendre le mois d’avril et les résultats préliminaires de la toute première de ces études, débutée en Chine en février, pour en savoir plus sur son intérêt thérapeutique. 

C’est pourtant le laboratoire Sanofi qui vient de créer la sensation. Le géant pharmaceutique français s’est dit prêt à offrir des millions de doses d’un médicament, le Plaquenil, nom commercial de la chloriquine, après des essais cliniques jugés « prometteurs » auprès de quelques patients atteints du coronavirus. Encore faut-il que ses essais soient confirmés, prévient Sanofi s’alignant ainsi sur les déclarations du ministère de la Santé.

« Au regard des premiers résultats encourageants de l’essai clinique pilote mené par le professeur Didier Raoult  de l’Institut hospitalo-universitaire (IHU) de Marseille, Sanofi se tient prêt à travailler avec les autorités de santé françaises pour confirmer ces résultats », a déclaré le groupe pharmaceutique français.

Les équipes du professeur Didier Raoult, directeur de l’IHU de Marseille ont mené un test sur 24 patients atteints du coronavirus : trois quarts d’entre eux auraient été guéris en six jours. « Associé à la prise d’antibiotiques ciblés contre la pneumonie bactérienne (l’azythromycine), le traitement a totalement guéri les sujets dans la semaine, alors que 90 % des malades qui n’ont pas pris de traitement sont toujours positifs », affirme ainsi l’infectiologue.

Le ministre de la Santé Olivier Véran a donné son accord pour que d’autres équipes médicales se lancent dans « les plus brefs délais » et sur « un plus grand nombre de patients » pour conforter les résultats obtenus à Marseille. Des malades atteints du Covid 19 vont ainsi être traités avec ce médicament au CHU de Lille.

Des experts scientifiques appellent cependant à la prudence, notamment en raison des effets secondaires et du surdosage qui peut parfois entraîner de graves complications.