Archives de catégorie : santé

LES USA POURRAIENT AUTORISER UN MÉDICAMENT ANTI-ALZHEIMER

Biogen et le japonais Eisai ont déclaré que la Food and Drug Administration des États-Unis avait validé la soumission de leur demande de commercialisation pour le traitement expérimental de la maladie d’Alzheimer, l’aducanumab, avec une décision attendue le 7 mars prochain. S’il était approuvé, l’aducanumab deviendrait le premier traitement à réduire le déclin clinique associé à la maladie d’Alzheimer.

UNE MALADIE QUI TOUCHE DES DIZAINES DE MILLIONS DE PERSONNES
La maladie d’Alzheimer est une maladie neurologique progressive qui altère la pensée, la mémoire et l’autonomie, entraînant une mort prématurée. La maladie ne peut actuellement être arrêtée, retardée ou prévenue et constitue une crise sanitaire mondiale croissante, qui touche les personnes vivant avec la maladie et leurs familles. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), des dizaines de millions de personnes dans le monde vivent avec la maladie d’Alzheimer, et ce nombre va augmenter dans les années à venir, dépassant les ressources sanitaires nécessaires pour la gérer et coûtant des milliards de dollars.
La maladie d’Alzheimer se caractérise par des changements dans le cerveau, notamment l’accumulation anormale de plaques bêta-amyloïdes toxiques, qui commence environ 20 ans avant que les patients ne présentent les symptômes de la maladie. Les troubles cognitifs légers dus à la maladie d’Alzheimer sont l’un des premiers stades de la maladie lorsque les symptômes commencent à être plus visibles et peuvent être détectés et diagnostiqués

L’ESPOIR BIOGEN : UNE PREMIÈRE
Malgré certaines réserves, un espoir solide est en train de naître après la poursuite des essais entrepris par le laboratoire Biogen.

En effet, CAMBRIDGE (États-Unis) et TOKYO (Japon), ont annoncé que Biogen a finalisé la soumission d’une demande d’Autorisation de Mise sur le Marché (licence de produit biologique – BLA) à la Food and Drug Administration (FDA) pour l’aducanumab, un médicament candidat dans la maladie d’Alzheimer. 

Dans le cadre de cette demande d’autorisation, Biogen a demandé une évaluation prioritaire. S’il est approuvé, aducanumab serait le premier traitement à réduire le déclin clinique associé à la maladie d’Alzheimer et serait également le premier traitement à démontrer que l’élimination de l’amyloïde beta conduit à l’amélioration des résultats cliniques.

EN 2021 ?
La soumission pour l’Autorisation de Mise sur le Marché de l’aducanumab fait suite à une réunion préalable qui s’est tenue avec la Food and Drug Administration (FDA). La FDA dispose maintenant d’un délai de 60 jours pour accepter ou rejeter l’examen du dossier. Si le dossier est accepté, Biogen s’attend à ce que la FDA l’informe également si sa demande d’évaluation prioritaire est acceptée. Le dossier fera ensuite l’objet d’une évaluation par la FDA pour déterminer une potentielle approbation de l’aducanumab.

En parallèle de cette soumission à la FDA, Biogen a poursuivi le dialogue avec les autorités réglementaires d’autres régions, y compris l’Europe et le Japon, dans le but de soumettre des demandes d’Autorisation de Mise sur le Marché.

EAU DE COCO ET ANANAS : COCKTAIL DÉTOX ET VITAMINÉ

Facile en Nouvelle-Calédonie : un cocktail naturel, détox et vitaminé, à base d’eau de coco, à boire cependant avec modération.

De l’eau de coco, quoi de plus facile à trouver ici. Pas de boîte, de bouteille, on trouve des noix à profusion. De l’eau, à distinguer du lait de coco utilisé pour les salades de poisson ou les bougnas.

L’eau de coco possède des teneurs élevées en minéraux (potasium, phosphore, calcium, fer, magnésium). Madonna a supprimé ses crampes enregistrées pendant ses tournées en buvant de l’eau de coco !

Cet élixir bienfaisant, aux vertus drainantes, a des pouvoirs rehaussés si on y ajoute de l’ananas riche en vitamines A et C.

La touche finale pour cette boisson bienfaisante : quelques feuilles de menthe.

LES 10 VERTUS DE L’EAU DE COCO
Ce n’est pas un hasard si Madonna a investi dans Vita Coco, le leader mondial de l’eau de coco. Cette boisson a en effet de nombreuses vertus. Elle a permis de soulager les crampes de la chanteuse, mais pas uniquement.

1. L’eau de coco est un drainant naturel
L’eau de coco permet de lutter efficacement contre la cellulite grâce à ses vertus drainantes. En boire régulièrement permet de se débarrasser des amas graisseux, stockés dans les cuisses, les hanches ou le ventre. Et parce qu’elle est riche en potassium, cette eau sera utile contre la rétention d’eau.

2. L’eau de coco est énergisante
En cas de fatigue passagère, on vous recommandera de boire de l’eau de coco. Ses vertus énergisantes vous permettront de vous remettre sur pied plus rapidement. Mais comment cela est-il possible ? L’eau de coco stimule la sécrétion d’hormones de la glande thyroïde, qui permettent justement à l’organisme d’être en forme.

3. L’eau de coco permet une bonne santé cardiovasculaire
Riche en potassium, l’eau de coco permet de lutter contre l’hypertension artérielle. Elle permet par ailleurs de lutter contre les effets d’une alimentation trop salée et de réduire les taux de mauvais cholestérol. Elle est ainsi très utile pour conserver une bonne santé cardiovasculaire.

4. L’eau de coco permet une bonne digestion
Si vous avez des problèmes de digestion, vous ne pourrez plus vous passer de votre eau de coco. Grâce à la présence d’enzymes bioactives dans cette eau, vous pourrez lutter efficacement contre certains troubles comme la constipation. Mais attention, c’est très efficace. Gare aux diarrhées en cas d’abus !

5. L’eau de coco est un antibactérien naturel
L’eau de coco est également utilisée pour renforcer notre système immunitaire. Elle contient en effet de l’acide laurique qui agit efficacement contre les bactéries, les microbes ou encore les champignons. On l’utilise notamment dans le traitement de l’hépatite C ou de l’herpès. Boire de l’eau de coco l’hiver permet donc de se prémunir contre certaines maladies.

6. L’eau de coco est une alliée en cas de régime
L’eau de coco lutte efficacement contre la cellulite mais elle aussi très utile en cas de régime. Elle est délicieuse mais ne contient aucun sucre et très peu de calories (13 calories dans 100 grammes d’eau).

7. L’eau de coco est un hydratant très efficace
Pour lutter contre le dessèchement de la peau, l’eau de coco est une solution intéressante. En l’appliquant directement sur la peau comme une lotion tonique ou en la buvant, cette eau redonnera souplesse et éclat à votre peau. Elle contient aussi des cytokinines, qui combattent naturellement le vieillissement de la peau.

8. L’eau de coco prévient les infections urinaires
Vous souffrez régulièrement d’infections urinaire ? C’est le moment ou jamais de tester cette boisson aux multiples vertus dont celle d’être diurétique, c’est-à-dire qu’elle augmente la production d’urine. Elle permet de nettoyer la vessie et d’évacuer les toxines qui se trouvent dans les voies urinaires.

9. L’eau de coco est excellente pour le cerveau
L’huile de coco est riche en TCM (triglycérides à chaîne moyenne). Or, de nombreuses études ont prouvé que ces graisses améliorent significativement les fonctions cognitives des personnes âgées atteintes de troubles de la mémoire. Elles sont des sources d’énergie très bénéfiques pour le cerveau donc, mais aussi pour les muscles et les os.

10. L’eau de coco est bénéfique pendant la grossesse
Grâce à toutes ces vertus, l’eau de coco est donc recommandée particulièrement aux femmes enceintes. Elle permettra en effet à la maman de se protéger contre les agressions extérieures, à combattre les infections, à bien s’hydrater, à lutter contre la constipation et les brûlures d’estomac et vous permettra de rester en pleine forme tout au long de la grossesse.

NOUVELLE PEUR : LA MALADIE DE KAWASAKI POUR LES ENFANTS

Complications inflammatoires, neurologiques, cardiovasculaires : la liste des mauvaises surprises liées à la nouvelle maladie Covid-19 paraît s’allonger semaine après semaine. Dernière alerte en date, des pédiatres s’interrogent sur des cas d’enfants, certains testés positifs au virus SARS-CoV-2, présentant des états inflammatoires « multi-systémiques » évoquant une forme atypique de la maladie de Kawasaki. Cette maladie, décrite pour la première fois en 1967 au Japon, affecte essentiellement les jeunes enfants.

PAS DE LIEN ÉTABLI AVEC LE COVID
Son origine n’est pas connue avec précision et pourrait mêler facteurs infectieux, génétiques et immunitaires. Le lien avec le nouveau coronavirus n’est toutefois pas établi à ce stade. Avant ces nouvelles interrogations, la maladie Covid-19 était réputée dans les cas graves provoquer des syndromes respiratoires aigus sévères (SRAS, SARS en anglais) et s’attaquer surtout aux personnes âgées et aux adultes présentant des facteurs de risque tel que diabète, hypertension, surpoids, insuffisances cardiaques ou respiratoires.

25 ENFANTS À NECKER
Des médecins de l’hôpital Necker rapportent l’hospitalisation de 25 enfants ces trois dernières semaines en France dans des cas graves avec des symptômes ressemblant à la maladie de Kawasaki et qui pourraient avoir un lien avec le coronavirus. Plusieurs cas avaient également été signalés en Grande Bretagne.

« C’est une alerte que j’ai reçue de la part d’équipes parisiennes », a précisé le ministre de la Santé, Olivier Veran, faisant état à Paris d’« une quinzaine d’enfants de tous âges ». Ils présentent « des symptômes de fièvre, des symptômes digestifs et une inflammation vasculaire assez générale qui peut provoquer une défaillance cardiaque », mais « à ma connaissance aucun enfant heureusement n’est mort de ces complications qui sont des maladies assez rares qui peuvent s’accompagner d’une inflammation du cœur ».

Le ministre a par ailleurs incité à la prudence en matière d’un lien éventuel avec le Covid-19, soulignant que rien ne pouvait, pour l’instant, le laisser supposer.

ET LA DENGUE À NOUMÉA ? DISPARUE ?

Depuis le début de l’année, il n’est évidemment question que de coronavirus. Pourtant, depuis plusieurs années, l’actualité sanitaire de la Nouvelle-Calédonie vit, en saison chaude, au rythme de la dengue. Or en 2020, il n’en a pratiquement pas été question, avec seulement 5 cas en janvier dont 4 importés.

En 2019, près de 4000 cas de dengue avaient été constatés. Près de 400 hospitalisations avaient été nécessaires. 2 décès avaient été enregistrés entre le 6 février et le 21 mai 2019.

Le process Wolbachia porterait-il ses premiers fruits ? Accessoirement, l’université de Monash, à Melbourne, qui a mis au point cette lutte « écologique » contre la propagation du virus de la dengue -l’infection du moustique Aedes Aegypti par la bactérie Wolbachia bloquant la possibilité de transmission du virus de la dengue-, vient également de mettre en évidence les propriétés d’un antiparasitaire, l’ivermectine, contre la réplication du Covid-19. <Ndlr – Une équipe de chercheurs de Monash University a testé l’ivermectine sur le Covid-19 en laboratoire, et a constaté une diminution rapide de la charge virale du coronavirus, puis, au bout de 48h, son atténuation à un point tel que sa réplication n’est plus possible. L’ivermectine est un antiparasitaire sans danger et très connu, notamment utilisé pour combattre la gale. Un laboratoire français, Medincell, a également testé ses propriétés anti-paludéennes. Lire notre article>

En tout cas, soit les malades de la dengue sont passés inaperçus, éclipsés par l’actualité du coronavirus, soit la Calédonie est, pour l’instant, exempte d’épidémie de dengue. Déjà épargnés apparemment du Covid-19 « autochtone », les Calédoniens sont-ils en train de gagner la bataille contre la diffusion de la dengue par le moustique Aedes Aegypti ?

CORONAVIRUS : Cas positif à la cellule opérationnelle du gouvernement

C’est sur son compte Facebook que la présidente de la province Sud, Sonia Backes, l’avait annoncé : « L’un de mes proches collaborateurs fait partie des cas positifs au Covid 19 découverts récemment à la suite de son retour de déplacement.
Il est au médipôle et son état de santé ne suscite pas d’inquiétude.
Comme pour l’ensemble des patients, je prends et prendrai chaque jour des nouvelles de son état de santé.

Occupé à d’autres fonctions, il n’était plus présent à la Province depuis le 22 mars, mais comme le veut la procédure, en tant que « personne-contact », j’ai été accompagnée par la DASS pour respecter les consignes d’isolement.
J’ai, d’autre part, été testée négativement hier (à j10) et je serai testée à nouveau à l’issu des 14 jours suivant mon dernier contact avec lui.
Les mesures de travail par visioconférence et télétravail s’appliquent également à nous dans le cadre de la gestion de la crise.

L’ensemble des mesures prises par les responsables politiques calédoniens et par l’Etat nous amène aujourd’hui à être l’une des collectivités d’Outre Mer les moins touchées par le Covid 19.
Le seul moyen de le rester c’est que chacun continue de respecter les mesures de confinement et les gestes barrière.
Il faut aussi que tous ceux qui ressentent un quelconque symptôme aillent se faire tester.
Le test se fait en quelques instants et les résultats sont connus en quelques heures.
Merci à vous. C’est tous ensemble que nous gagnerons ce combat. »

Ce collaborateur était venu en renfort à la cellule de crise du gouvernement de Nouvelle-Calédonie, une cellule intervenant dans la gestion de la crise sanitaire actuelle. En conséquence, une enquête de la Dass est en cours pour identifier toutes les personnes-contact.

Autre effet : la cellule de crise du gouvernement est en cours de réorganisation afin de poursuivre sa mission.

Il est enfin à prévoir que le travail se fera davantage par visio-conférence.

Le confinement prolongé en Calédonie jusqu’au 13 avril

La décision était attendue, compte tenu de la poursuite de l’épidémie en Calédonie, en dépit de chiffres d’infections modestes, et l’absence de décès.

Les autorités locales viennent de décider une prolongation du confinement jusqu’au 13 avril. Probablement, au moins.

« Après avoir échangé avec le groupe d’experts, le Haut-commissaire et le président du gouvernement, en concertation avec les Provinces, le Congrès, le Sénat coutumier et le Conseil économique, social et environnemental, ont décidé de prolonger le confinement strict de la population jusqu’au lundi 13 avril minuit.

Cette décision pourra être revue selon l’évolution de la situation épidémique en Nouvelle-Calédonie. »

ABSENCE DE PORT SYSTÉMATIQUE DU MASQUE : LA GRANDE ERREUR DE L’OCCIDENT, SELON UN PONTE CHINOIS

La déclaration interpelle, car elle vient de Georges Gao, patron d’une agence chinoise de 2000 employés, et chercheur dans l’équipe qui a été la première à isoler et à séquencer le SARS-CoV-2, ou coronavirus 2, du syndrome respiratoire aigu sévère, qui cause la maladie appelée Covid-19. Erreur stratégique de l’Europe et des USA ?

Que dit Georges Gao ?

« La grande erreur aux Etats-Unis et en Europe est, à mon avis, que la population ne porte pas de masque.Ce virus se transmet par les gouttelettes respiratoires, de personne à personne. Les gouttelettes jouent un rôle très important, d’où la nécessité du masque – le simple fait de parler peut transmettre le virus. De nombreux individus atteints sont asymptomatiques, ou ne présentent pas encore de symptômes : avec un masque, on peut empêcher les gouttelettes porteuses du virus de s’échapper et d’infecter les autres.« 

L’Interview publiée par Le Monde à lire en cliquant sur l’image ci-dessous

L’historique des déclarations françaises sur le port du masque. Une erreur nationale ? Visionner l’extrait édifiant de LCI ci dessous (NB le téléchargement peut être assez long)

LE DÉCONFINEMENT VU PAR LE PREMIER MINISTRE « CE N’EST PAS POUR DEMAIN MATIN »

« Ce n’est pas pour demain matin ». C’est en ces termes que le Premier ministre a répondu à une question posée sur LCI à propos de la sortie éventuelle du déconfinement en métropole. La question, à l’évidence, est complexe. Et probablement bien plus que l’entrée en confinement. Edouard Philippe a toutefois indiqué des conditions, et en quelque sorte, plusieurs « prérequis ». Casse tête.

Trois éléments essentiels ont été soulignés par le chef du gouvernement dans la prise de décision concernant la sortie du déconfinement.

Il sera important de disposer d’un traitement, dans l’attente d’un vaccin, pour mieux maîtriser la propagation du virus. A cet égard, les différents essais cliniques, « Discovey » à l’échelle européenne, celui lancé par le CHU d’Angers sur la chloroquine, et bien sûr, les résultats du professeur Raoult à Marseille pourraient être déterminants.

Il sera essentiel de connaître la circulation du virus au sein de la population, et donc de connaître suffisamment ceux qui sont immunisés après avoir été infectés, et ceux qui ne l’ont pas été. L’arme majeure dans cette démarche, pour effectuer des tests à grande échelle, et le plus rapidement possible, c’est le test sérologique.

Le troisième élément concerne les règles sanitaires de vie sociale, les échanges, les relations aériennes, toujours dans l’attente d’un possible vaccin.

Autant d’éléments pour lesquels, en l’état actuel des connaissances scientifiques et médicales, le déconfinement ne sera pas « pour demain », selon l’expression du Premier ministre. Edouard Philippe a toutefois souligné que le déconfinement ne pourrait être que progressif, et en coordination avec les forces sociales et les Etats eux-mêmes.

Si la Nouvelle-Calédonie n’enregistre pas les chiffres vertigineux de la France, de l’Espagne ou de l’Italie, les principes d’un éventuel déconfinement demeurent les mêmes. Une décision difficile pour laquelle les réflexions de l’Etat seront du plus grand intérêt.

« On commence à s’interroger sur le déconfinement, je comprends l’impatience, mais le déconfinement, ça n’est pas pour demain matin. La logique du confinement doit prévaloir au moins jusqu’au 15 avril, et probablement plus longtemps si les recommandations sanitaires l’exigent. […] Ce déconfinement ne pourra intervenir que de manière progressive, pour éviter ensuite que nous soyons frappés par une deuxième vague « , a notamment déclaré le Premier ministre.

2 CAS NOUVEAUX EN CALÉDONIE, AUSTRALIE, NZ, POLYNÉSIE, MÉTROPOLE …

NOUVELLE-CALÉDONIE

  • DEUX NOUVEAUX CAS confirmés ce jeudi 2 avril à 13 h et 19h.
    – Le président du gouvernement et le Haut-Commissaire ont réuni le Comité Scientifique pour recueillir un avis en vue de la décision de lever le confinement ou de le prolonger.
    – Le plan de soutien à l’économie devrait être présenté aujourd’hui.

POLYNÉSIE FRANÇAISE

  • 37 cas confirmés
  • 1 hospitalisation
  • 0 décès
  • Le couvre-feu est en vigueur
    MESURES ÉCONOMIQUES
    – L’IEOM a élargi la semaine dernière les conditions d’accès à sa ligne de refinancement à six mois des établissements de crédit de la zone Pacifique avec l’émission de 18,1 milliards de Fcfp de liquidités nouvelles à taux 0%, au lieu de 13,4 milliards initialement programmés à taux 0,2%.
     
    – Après que l’assemblée de la Polynésie française a permis, jeudi dernier, de modifier le budget du Pays et d’adopter une loi du Pays pour adapter les différents dispositifs de soutien et de sauvegarde à l’emploi, le conseil des ministres a pu valider, lundi, les premières mesures de son « Plan de sauvegarde de l’économie ».

C’est à l’occasion d’un nouveau point presse à la présidence qu’Édouard Fritch, Teva Rohfritsch et Nicole Bouteau ont dévoilé ces aides, qui concernent prioritairement les actifs qui ont dû cesser leur activité professionnelle du fait du confinement. Il s’agit notamment d’accorder une aide de 100 000 F par mois aux salariés et aux travailleurs indépendants qui ont perdu leur activité professionnelle en raison du confinement, mais aussi aux licenciés, aux CDD, intérimaires et extra de l’hôtellerie.

Cliquer ci dessous pour accéder à Tahiti Infos

WALLIS ET FUTUNA
0 CAS

AUSTRALIE (à 15h le 2 avril 2020)
– 5.133 cas confirmés
– 273 nouveaux cas depuis la veille à 15h
– 23 décès

Cliquer ci-dessous pour accéder au site ABC News

NOUVELLE-ZÉLANDE
– 797 cas confirmés
– 1 décès le 01 avril 2020 en Nouvelle-Zélande (Aucun décès supplémentaire par rapport au 31 mars 2020)

Cliquer ci-dessous pour accéder au site RNZ

EN MÉTROPOLE ET DANS LE MONDE

Pendant que certains mandarins parisiens continuent à faire la moue à l’évocation du traitement préconisé par le professeur Raoult (Hydroxychloroquine + Azythromycine en début de maladie, et non lors des complications pulmonaires), ou pire, le dénigrent ouvertement, l’infectiologue marseillais poursuit l’administration de son protocole à l’IHU de Marseille. A la date du 2 avril, 1.677 patients avaient été traité à l’IHU de Marseille, et deux décès ont été enregistrés.

MUNICIPALES REPORTÉES EN OCTOBRE ?

D’après une information du Figaro, Emmanuel Macron envisagerait de reporter les élections municipales au mois d’octobre. Lors du Conseil des ministres du mercredi 1er avril, le président a évoqué cette hypothèse alors que le maintien du premier tour le 15 mars, malgré l’épidémie de coronavirus, avait déjà suscité de vives critiques. Or selon l’ordonnance présentée par Christophe Castaner lors de ce même Conseil des ministres, si le second tour ne peut se tenir avant la fin juin, les électeurs des communes non pourvues lors du premier tour seront de nouveau convoqués pour les deux tours. Le chef d’Etat devrait discuter de cet éventuel report ce jeudi avec Richard Ferrand et Gérard Larcher autour d’un déjeuner à l’Elysée alors que le Premier ministre Edouard Philippe se réunira, en visioconférence, avec les leaders de l’opposition.

BACCALAUREAT EN MÉTROPOLE : PAS EN JUIN NI JUILLET

Compte tenu de la crise du Covid-19 et des incertitudes relatives à la sortie du confinement, le Premier ministre a indiqué : « Ce qui est acquis, c’est qu’il n’est pas possible que les lycéens puissent passer l’examen dans des conditions normales. Les épreuves du baccalauréat ne pourront pas se passer au mois de juin, ni au mois de juillet. Il va falloir organiser les épreuves du bac 2020 d’une façon neuve, soit sur le fondement du contrôle continu, soit en espérant conjuguer contrôle continu et une épreuve à la fin du mois de juin. »

LE BILAN

  • 59 105 cas de coronavirus attestés par tests, soit 2116 de plus en 24 heures.
  • 4503 décès, soit 471 de plus en 24 heures.
  • 26 246 hospitalisations, soit 1607 de plus en 24 heures.
  • 6399 personnes en réanimation, soit 382 de plus en 24 heures.
  • 12 428 personnes guéries, soit 1493 de plus en 24 heures.

LE PIC DE L’ÉPIDÉMIE ?

C’est la question récurrente : quand le pic de l’épidémie sera-t-il atteint en France ? Eléments de réponse en cliquant que le lien ci-dessous

SUIVRE LA CRISE DANS LE MONDE EN DIRECT

NOMBRE DE CAS RECENSÉS, NOUVEAU TEST SÉROLOGIQUE FRANÇAIS, rachat de masques sur le tarmac en chine …

NOUVELLE-CALÉDONIE
Pas de nouveau cas au mercredi 1er avril à 20 h sur les 129 tests effectués au cours de la journée.
L’un des 16 patients hospitalisés au Médipôle à la suite d’un diagnostic positif au Covid-19 est désormais guéri. Il a été autorisé à rejoindre son domicile aujourd’hui.
-Parmi les 16 cas confirmés en Nouvelle-Calédonie depuis le début de l’épidémie, 15 sont liés à des voyageurs. Un seul cas n’avait pas voyagé hors de la Nouvelle-Calédonie au cours des derniers mois.
23 personnes sont au centre de quatorzaine de Dumbéa.
1 734 personnes  sont en autoconfinement (à domicile ou dans des hôtels). La DASS a pris en charge l’analyse sanitaire des personnes confinées dans les hôtels. Les sorties sont en cours.

POLYNÉSIE
37 cas confirmés
1 hospitalisaton
0 décès
Le couvre-feu est en vigueur

Cliquer ci dessous pour accéder à Tahiti Infos

WALLIS ET FUTUNA
0 cas

AUSTRALIE
4864 cas confirmés
21 décès
341 personnes guéries
(Le Courrier Australien) D’après les chiffres du Ministère de la Santé de l’Australie, la classe d’âge la plus concernée par le coronavirus est celle des 25-29 ans, qui compte 11,3% des cas du pays. Les experts expliquent cela par leur tendance à voyager et à sortir faire la fête avec des personnes revenant de l’étranger plus souvent que les autres classes d’âge.

La deuxième classe d’âge la plus touchée par le covid-19 est celle des 60-65 ans, avec 9,5% des cas, car ils sont les publics cibles des croisières en bateau, véritables nids de contamination comme l’a montré l’exemple du Ruby Princess. 10% des cas en Australie sont reliés à ce bateau de croisière. Ils sont suivis par les 20-25 ans, qui représentent 9,3% des cas.

Cliquer ci dessous pour accéder au site ABC News

NOUVELLE-ZÉLANDE
647 cas confirmés
1 décès le 01 avril 2020 en Nouvelle-Zélande (Aucun décès supplémentaire par rapport au 31 mars 2020)

Cliquer ci dessous pour accéder au site RNZ

VANUATU
Etat d’urgence et couvre-feu.
Les déplacements sur l’île d’Anatum ne sont plus autorisés, tous les ports d’entrée de l’île sont désormais fermés jusqu’à nouvel ordre afin de réduire les risques d’épidémie de Covid-19.

EN MÉTROPOLE
4.032 personnes sont mortes du Covid-19 dans les hôpitaux français, soit 509 de plus en une journée. Deux TGV médicalisés, avec à leur bord 36 malades du coronavirus, ont quitté Paris pour la Bretagne.

Cliquer ci dessous pour accéder au contenu

UNE SOCIÉTÉ BRETONNE LANCE DES TESTS DE DÉPISTAGE ULTRA-RAPIDE

Les Américains ont racheté des masques commandés par la France, directement sur le tarmac d’où partent les avions en Chine, a dénoncé ce mercredi le président de la région Grand Est, Jean Rottner.

« C’est compliqué, on se bat 24 heures sur 24 » pour que les masques soient livrés, a déclaré à ce sujet Jean Rottner au micro de RTL. « Moi, j’ai une petite cellule au niveau de la région qui travaille d’arrache-pied pour, avec les commanditaires, pouvoir gagner ces marchés. Et effectivement, sur le tarmac, les Américains sortent le cash et payent trois ou quatre fois les commandes que nous avons faites, donc il faut vraiment se battre. Et moi, j’ai été très heureux de voir arriver cet avion chez nous hier soir », a-t-il ajouté.

BAC EN MÉTROPOLE : « Je ne crois pas que le Bac 2020 puisse se passer dans des conditions normale« , a déclaré le Premier ministre Edouard Philippe.

DÉCONFINEMENT : « Il n’y a pas de méthode à suivre sur le déconfinement. Il va dépendre d’éléments dont nous ne disposons pas aujourd’hui entièrement. (…) Il est probable que nous ne nous acheminons pas vers un déconfinement qui serait général, le même partout et pour tout le monde ». Le gouvernement devrait présenter des stratégies de déconfinement dans les prochains jours ou semaines, a ajouté Edouard Philippe.

TENNIS : Wimbledon annulé.

ETATS UNIS : Le nouveau coronavirus a tué un nombre record de 865 personnes aux États-Unis au cours des dernières 24 heures, selon le comptage mardi soir de l’université Johns Hopkins, qui fait référence
Avec cette forte accélération, les États-Unis dépassent la barre des 4000 morts depuis le début de la pandémie, avec un total de 4076 décès liés au Covid-19 recensés par cette même source. Ce nombre a doublé en seulement trois jours.
Selon les autorités sanitaires, le covid-19 pourrait faire 100.000 morts aux USA.

Cliquer ci dessous pour accéder au site de RTL