Archives pour la catégorie santé

DENGUE : LE PRINCIPE DE PRÉCAUTION EST PRÉSERVÉ. MAIS PAS LES VIES HUMAINES !

7 morts de la dengue. La liste s’allonge et va probablement s’aggraver après le cyclône Cook.

L’interdiction d’usage de ce produit en Europe vient … d’une absence de procédure pour renouveler son autorisation. En métropole, l’agence internationale de recherche sur le cancer avait indiqué qu’en ce qui concerne le caractère cancérogène du malathion – probable, et donc non-certain selon l’OMS- que « les preuves sont limitées ». « Il revient aux gouvernements et aux autres organisations internationales de recommander des réglementations de santé publique », avait-t-elle précisé.

La Guyane avait autorisé l’usage de ce qui demeure le seul produit efficace contre les moustique, en période d’épidémie.

En Nouvelle-Calédonie, il ne faut pas trop déranger les moustiques, vecteurs potentiellement mortels. Mieux vaut poursuivre le sinistre comptage des morts de la dengue en vidant les réceptacles contenant de l’eau.

A côté d’équipements ultra-modernes, pourquoi donc renoncer à l’archaïsme en matière de santé ?

LE NOMBRE DE MORTS DE LA DENGUE S’ALLONGE – ET LA CALEDONIE REFUSE TOUJOURS LE MALATHION TUEUR DE MOUSTIQUE … EN DEPLORANT LES VICTIMES DES MOUSTIQUES !

« Le malathion est le moins cher de tous les organophosphorés et ne présente que peu de danger pour l’homme s’il est appliqué suivant les recommandations de l’OMS ». C’est de plus le seul produit contre lequel l’Aedes Aegypti n’offre pas de résistance et la citation est extraite d’un rapport de l’IRD sur la lutte contre la dengue en Calédonie.

Contre la catastrophe de la dengue, la Calédonie équipée d’un hôpital dernier cri combat l’épidémie … en incitant la population a détruire les gîtes larvaires et en s’enduisant de répulsif. Un peu comme si ont demandait désormais aux gens de combattre les feux de brousse avec des branches de goyavier !

Certes, ont nous annonce des technologies prometteuses. Certes, quelques épandages de larvicides retardent une éclosion plus massive du tueur d’homme. Mais pendant une période de grave épidémie, comment ne pas s’interroger sur les moyens mis en œuvre alors que des personnes sont en danger de mort ?

Davantage d’ailleurs qu’en danger : près d’une dizaine de personnes sont déjà décédées.

DENGUE/MALATHION : NON ASSISTANCE À PERSONNE EN DANGER ?

malathionBandeau
2 PERSONNES JEUNES ET SANS ANTÉCÉDENT MÉDICAL MORTES DE LA DENGUE-L’USAGE DU MALATHION EST UNE ASSISTANCE À PERSONNES EN DANGER
Depuis le 5 janvier 2017, l’épidémie de dengue a été déclarée. 555 cas de maladie ont été recensés dans 24 communes. Nouméa est la plus affectée avec 406 cas, suivie de Dumbéa, 118 cas et le Mont Dore 71 cas.

Dans cette affaire, l’attitude des autorités, et en particulier des autorités de décision, c’est à dire le gouvernement, est hallucinante. « Soyez responsables », c’est à dire que la lutte contre l’épidémie est d’abord de la responsabilité des citoyens.

Pourtant les pouvoirs publics ont une arme à leur disposition : le malathion. Cet insecticide tue les moustiques adultes, et ne connaît aucun phénomène de résistance. C’est donc aujourd’hui l’arme la plus efficace à leur disposition. Or, ces autorités refusent de l’utiliser !

AEDES AEGYPTI NON RÉSISTANT AU MALATHION
Certes, des épandages de larvicides, destinés donc à tuer les larves, sont en cours. Mais on est sûr que tous les foyers d’aedes aegypti ne seront pas touchés. Quant aux épandages de deltaméthrine, « ils font joli » compte tenu de leur relative inefficacité et des résistances de l’aedes aegypti à son action.

Autrement dit, les pouvoirs publics savent que l’épidémie ne fait que commencer, et que la maladie met en danger de mort les Calédoniens, toutes catégories d’âge confondues, et quel que soit leur état de santé.

Ils savent que des épandages de malathion tuent avec certitude le moustique tueur. « Je confirme effectivement que le malathion est un adulticide extrêmement efficace qui ne connaît pas de résistance » a déclaré le docteur Grangeon, interrogé par Alexandre Rosada à la télévision.

Mais ce n’est pas le docteur Grangeon qui peut prendre la décision. Celle-ci relève du gouvernement. Aujourd’hui, l’usage du malathion est une assistance à personnes en danger, au moins pendant la durée de l’épidémie.

Lire également notre article précédent sur la dengue

DENGUE : DANGER DE MORT – IL EST URGENT DE REPRENDRE LES EPANDAGES AU MALATHION

moustique 3

C’est le niveau ultime de danger qui a frappé Nouméa à travers le virus de la dengue : deux jeunes femmes sont décédées des conséquences rapides de cette épidémie qui a déjà touché 592 personnes. Les moyens de lutte sont-ils adéquats, alors que les habitants sont véritablement en danger de mort devant l’impuissance médicale à juguler les phases les plus graves de l’affection ?

L’une des victimes était âgée de 25 ans, l’autre de 30 ans. Des adultes dans la force de l’âge, sans antécédents médicaux. Jusqu’à présent, la dengue était réputée pouvoir mettre la vie en danger des personnes plutôt âgées. Ce n’est plus le cas.

Selon les spécialistes, jamais la Calédonie, et en particulier Nouméa, n’ont été soumises à autant de types de la maladie. Mais un seul porteur existe : le moustique Aedes Aegypti dont le pouvoir de contamination s’étend au zika, au chikungunya et; accessoirement, à la fièvre jaune. Cela signifie donc que l’éradication de ce moustique est une priorité.

Jusqu’à présent, le malathion était plutôt efficace pour tuer le vecteur. En mars 2015, le gouvernement a suspendu son usage au profit de la deltamethrine. Depuis quelques jours, la ville de Nouméa procède à des diffusions d’un produit capable de tuer les larves de moustique. Enfin, avec l’aide d’une université australienne, une vaste opération non agressive pour l’homme s’appuyant sur la diffusion d’un « tueur » de moustique va être lancée.

Tout cela est très positif. Sauf que désormais, le moustique porteur de la dengue peut tuer toutes les couches de la population sans délai. Hier des personnes plutôt fragiles, aujourd’hui des adultes de 30 ans dans la force de l’âge, et demain, probablement, des enfants.

Bien entendu, le comportement de chacun est également essentiel. Détruire les gîtes larvaires, s’enduire de répulsifs sont des gestes non seulement citoyens, mais qui peuvent sauver sa propre vie.

Mais il n’empêche. Au delà des exigences des ayatollahs de l’écologie, il est plus qu’urgent de mettre en œuvre tous les moyens de combattre aedes aegyti, y compris avec des épandages de malathion.

« Le malathion est l’un des insecticides à effet rémanent le plus utilisés dans la lutte contre les moustiques. Il est fréquemment employé à Tahiti, en Guyane et en Guadeloupe pour lutter contre Ae. aegypti vecteur de la dengue. Le malathion est le moins cher de tous les organophosphorés et ne présente que peu de danger pour l’homme s’il est appliqué suivant les recommandations de l’OMS.

 « Le malathion possède l’avantage de se dégrader rapidement dans l’environnement, ce qui limite dans le temps son impact sur l’environnement. De plus le malathion est peu toxique sur les oiseaux et les mammifères ; en revanche son action biocide est élevée pour les poissons et les abeilles »

 Ces extraits sont issus d’une publication de l’IRD …

Si selon l’OMS, le malathion présente des risques « probables », en revanche les deux décès déjà survenus, eux, sont certains. Soit les responsables se retranchent encore derrière les stupides excès du principe de précaution, soit ils déclarent la guerre au moustique aedes aegypti. Et la guerre se fait avec tous les moyens disponibles, pas seulement avec des appels aux réflexes citoyens.

NOUVEL ESPOIR DANS LE TRAITEMENT DE LA MALADIE D’ALZHEIMER

Alzheimer BBC

La BBC vient d’en faire une chronique : plusieurs chercheurs, en Angleterre et en Suisse, ont mis en évidence une piste prometteuse du traitement de la terrible maladie d’Alzheimer avec, pour la première fois, une attaque de la racine du mal : la formation des plaques protéiniques responsables de la dégénérescence des connections entre les neurones. Lire la suite NOUVEL ESPOIR DANS LE TRAITEMENT DE LA MALADIE D’ALZHEIMER

LE CHOCOLAT SERAIT BON POUR LA SANTÉ

search-1Selon une étude « observationnelle » réalisée par un groupe de chercheurs britanniques auprès de 25.000 personnes résidant dans la région de Norfolk, à l’est de l’Angleterre, il apparaît, au bout de 10 ans, que le chocolat aurait des vertus sanitaires.

Il ressort en effet de cette observation que les participants déclarant consommer du chocolat souffrent moins statistiquement de maladies cardiovasculaires.

Pour une consommation quotidienne de 100g au plus, il est constaté une réduction des risques de maladie coronarienne et d’AVC.

Il s’agit cependant d’une observation. « Aucune certitude en matière de santé publique ne peut ressortir de ce type d’étude » déclare Pierre Azam, spécialiste parisien de la nutrition.

Ceci étant, il apparaît que consommer 100g de chocolat chaque jour n’a pas nuit à la santé des 25.000 personnes étudiées …