Archives pour la catégorie people

AUSTRALIE : LE « FRENCH MAYOR » PRÉPARE SON « PASSING AWAY » !

Des nouvelles du « French Mayor », Bertrand Cadart qui se trouve à Mapleton sur la Sunshine Coast.

L’ancien maire de Glamorgan Spring Bay, une communauté de communes de 5 000 habitants sur la côte-est de la Tasmanie d’une superficie de 4 000 km², l’équivalent du département français de la Corse-du-Sud, prépare … son décès.

Après une trentaine d’années passées en Australie, il s’était installé il y a une décennie, à Bicheno, un petit village de pêcheurs. Il avait ensuite rejoint le Queensland pour des raisons familiales.

Alors qu’il souffre d’une maladie incurable depuis plusieurs années, les médecins viennent de décider d’arrêter son traitement qui n’a plus d’effet et dont le coût est élevé. La couverture des soins médicaux en Australie n’est pas tout à fait celle de la Cafat … Malheureusement pour Bertrand. 

L’ancien motard de Mad Max met en scène une fin aussi folle que sa propre vie : depuis plusieurs semaines, il prépare son grand départ. Définitif. Dans cette video réalisée par Claude Bretegnier, il poursuit son au revoir à tous ses amis, en évoquant sa dernière sépulture et sa pierre tombale. Emouvante et poignante, cette séquence laisse tout de même un sentiment confus d’admiration.

Décès d’Anémone, inoubliable « Thérèse » du « Père Noël est une ordure »

Orange avec AFP-Services, publié le mardi 30 avril 2019 à 19h10
CLIQUEZ SUR L’IMAGE POUR VISIONNER CETTE INTERVIEW PAR THIERRY ARDISSON

L’actrice est morte mardi 30 avril, des suites d’une « longue maladie ».

Anémone, César de la meilleure actrice en 1988 pour « Le Grand Chemin », est décédée  à 68 ans d' »une longue maladie », a déclaré son agent, Elisabeth Tanner.

Révélée par Coluche dans « Vous n’aurez pas l’Alsace et la Lorraine », elle avait crevé l’écran dans « Le père Noël est une ordure » où elle incarnait le personnage de Thérèse, l’acolyte de l’acteur Thierry Lhermitte à la permanence de SOS Amitié. L’actrice avait démarré sa carrière au sein de la troupe du Splendid.

Malade depuis quelques années, elle avait pris du recul et n’avait aucun engagement à venir, ni au cinéma ni au théâtre. De son vrai nom Anne Bourguignon, elle était la fille du psychiatre André Bourguignon et de Claire Justin-Besançon. Elle était mère de deux enfants.

L’ACTEUR JEAN PIERRE MARIELLE S’EN VA À 87 ANS

(Dauphiné Libéré) – Le comédien Jean-Pierre Marielle, inoubliable interprète de Monsieur de Sainte-Colombe dans Tous les matins du monde (1991) et grande figure du cinéma et du théâtre français, est décédé ce mercredi à l’âge de 87 ans.

«Agathe Marielle a la tristesse d’annoncer que son mari, l’acteur Jean-Pierre Marielle, s’est éteint le 24 avril à 16h24, à l’hôpital des Quatre Villes à Saint-Cloud des suites d’une longue maladie. Les obsèques se dérouleront dans la plus stricte intimité», a annoncé son épouse.

DICK RIVERS LE ROCKEUR EST MORT

(Le Point) – De Dick Rivers on se souviendra la voix de crooner, le regard séducteur, les pattes et la banane, les santiags, le cuir et le déhanchement. Hervé Forneri, de son vrai nom, est mort ce mercredi 24 avril 2019. Il est décédé le jour de son 74e anniversaire. Dick Rivers a passé plus de 50 années sur scène, où il a débuté en 1961 comme leader des Chats sauvages, le groupe qu’il a fondé à Nice. À l’époque, le rock’n’roll arrive tout juste sur les ondes françaises, porté par une bande de blousons noirs au premier rang desquels Johnny Hallyday, Eddy Mitchell et Dick Rivers. Le jeune garçon, né à Villefranche-sur-Mer d’un père boucher, a découvert le blues, le rock et ses symboles – Elvis, Gene Vincent ou Vince Taylor – lors de nombreux voyages outre-Atlantique. Un an après la formation du groupe qui a acquis sa popularité au gré d’une centaine de titres, le chanteur s’en va pour entamer une carrière solo.

QUE DEVIENT SHEILA L’ANCIENNE IDOLE DES YÉYÉS ?

Que devient Sheila, l’idole des yéyés, la chanteuse de « l’école est finie » et de bien d’autres succès ?

Annie Chancel, de son véritable nom, a connu un drame, en 2017, avec la perte de son fils unique, Ludovic, alors âgé de 42 ans.

Aujourd’hui, et depuis pratiquement trois décennies, elle forme, avec Yves Martin, producteur, un couple stable.

(Wikipedia) De janvier à avril 2018, elle revient pour la seconde année consécutive sur la tournée Âge Tendre, la tournée des idoles, et participe auparavant à la croisière de cette tournée, en novembre 2017. Le 16 juin 2018, elle est marraine de la soirée organisée à l’Alhambra de Paris par l’association SOS homophobie.

À cette occasion, elle y interprète six titres de son répertoire dans une nouvelle orchestration acoustique, dont Spacer accompagnée par les membres du groupe Les Funambules. En juillet, elle se produit avec le groupe Chic sur la scène de la salle Pleyel à Paris, afin d’y interpréter à nouveau Spacer.

Le 31 août, Sheila est promue commandeur des Arts et des Lettres par Françoise Nyssen, ministre de la Culture, tandis qu’elle parcourt la France avec sa tournée, se produisant notamment à Pleyel le 28 décembre.

HUBERT, L’ANIMATEUR DE « SALUT LES COPAINS » À EUROPE 1, EST MORT. IL ÉTAIT PASSÉ À NOUMÉA AVEC DALIDA EN 1970

CET ANIMATEUR TOTALEMENT DINGUE ÉTAIT PASSÉ PAR NOUMÉA EN FIN DES ANNÉES 70. Ambassadeur d’Europe 1 à l’extérieur de l’hexagone, animateur de la Spot (Société Polynésienne d’Organisation Théâtrale) il accompagnera notamment Dalida en Nouvelle-Calédonie et organisera quelques soirées mémorables dont l’une à l’ancien Chateau Royal.

Hubert Wayaffe est décédé samedi à Paris à l’âge de 81 ans. Premier disc jockey français, il avait surtout connu la renommée en animant l’émission culte « Salut les Copains », sur Europe 1 à la grande époque des « yéyés ».

 

18 MILLIONS CFP/MOIS : LE SALAIRE DE CANTELOUP SUR EUROPE 1 (LE POINT)

Selon Mediapart, le salaire de l’humoriste Canteloup et de 150 000 € par mois, soit environ 18 millions CFP. Pas mal pour un salaire du rire. Mais il faut savoir, en contrepartie qu’il attire chaque jour 5 à 6 millions d’auditeurs, justifiant son salaire par les rentrées pub d’une station radio qui est aujourd’hui en recul. Article du Point.

< Le rire a toujours rapporté gros… La preuve avec l’imposant salaire de Nicolas Canteloup révélé jeudi par Mediapart : 150 755 euros mensuel pour assurer les imitations matinales sur l’antenne d’Europe 1 dans La Revue de presque, soit 7 500 euros le quart d’heure de rigolade chaque jour. Une somme révélée dans le cadre d’une enquête sur la crise que traverse la radio du groupe Lagardère : la rédaction numérique s’est mise en grève pour protester contre la réduction des effectifs et la précarité de certains statuts. « Les données obtenues par Mediapart risquent de renforcer la colère des salariés, explique le site. Car, selon nos informations, les mesures d’économies prises depuis plusieurs années n’ont aucunement concerné certaines “stars” de la station, dont les juteuses rémunérations ont augmenté dans la plus grande opacité. » Et de citer le contrat particulièrement généreux de Nicolas Canteloup, signé en 2016, avec un cachet bien au-dessus d’autres grandes figures de la station, comme l’humoriste Anne Roumanoff qui touchait cinq fois moins la même année, soit 30 000 euros par mois.

Une somme justifiée pour Jean-Marc Dumontet, le producteur de Canteloup, qui défend son artiste. « Nicolas est une mégastar, explique-t-il à Mediapart. On ne traite pas Nicolas comme les autres, et je le dis sans arrogance, c’est normal. Il fait 5 à 6 millions tous les soirs sur TF1, le matin, c’est une valeur sûre d’Europe, surtout à un moment où la station est en perte de vitesse. » Le producteur reconnaît même qu’il aurait pu demander davantage à l’époque, mais qu’il n’a pas voulu jouer la surenchère. « On était en position de force, on aurait pu exiger encore plus, mais on n’a jamais mené ce combat-là. On a décidé de persévérer sur Europe 1. […] J’ai encore un SMS d’Arnaud Lagardère qui m’en remercie. »>

Que devient Mareva Galanter, la dernière Miss Tahiti élue Miss France en 1998 ?

Mareva Galanter Miss France 1998 / Photos JLPPA Bestimage

<Article de Closer>

Jusqu’à la victoire de Vaimalama Chaves samedi 15 décembre, Mareva Galanter était la dernière Miss Tahiti a avoir été couronnée Miss France. Vingt ans après son sacre, que devient l’ancienne reine de beauté ?

Cela faisait vingt ans que Tahiti n’avait pas reçu le titre de Miss France. Samedi 15 décembre, la plus grande île de la Polynésie française est de nouveau entrée dans l’histoire suite au sacre de la très jolie Vaimalama Chaves. La reine de beauté de 24 ans a été couronnée Miss France 2019 lors de la 89e cérémonie arbitrée par Sylvie Tellier et Jean-Pierre Foucault.

La dernière Miss Tahiti a avoir remporté le titre n’est autre que Mareva Galanter, en 1998. A l’époque, elle était âgée de 19 ans seulement. Après avoir régné pendant un an, de nombreuses opportunités se sont ouvertes à elles. « Vous avez accès à tout », explique-t-elle dans le reportage consacré aux Miss France, diffusé sur TF1 dimanche 16 décembre baptisé Miss France, le sacre qui a bouleversé leur vie. Le mannequin de 39 ans a ainsi trouvé sa voie et s’est depuis convertie à la chanson. Cette dernière est actuellement à l’affiche du spectacle musical Les Parisiennes. Pour celui-ci, elle forme un quatuor avec Arielle Dombasle, Inna Modja et Helena Noguerra. Une aventure qu’elle qualifie « d’extraordinaire ».

L’ancienne Miss France est aujourd’hui l’heureuse maman d’une petite fille, née le 5 août 2015. Nommée Manava, cette dernière est le fruit de son amour avec l’animateur, Arthur, avec qui elle partage sa vie depuis plusieurs années maintenant.

UNE ANCIENNE CONSEILLÈRE TERRITORIALE DE CALÉDONIE SUR LCI

C’est une ancienne élue de l’Assemblée Territoriale de Nouvelle-Calédonie qui figurait hier parmi les invités de l’excellent Pascal Praud sur LCI. Il y était question de la rentré scolaire en métropole.

Edwige Antier, ancienne députée UMP, participait à l’émission en sa qualité de -célèbre- pédiatre.

En Nouvelle-Calédonie, elle avait été élue à l’Assemblée Territoriale de 1977 à 1979 au titre de l’Union pour la Renaissance de la Calédonie (URC), puis en fin de mandat, à l’UDF.

Elle avait défrayé la chronique en s’élevant, à l’Assemblée Nationale, contre la fessée aux enfants, et avait déposé, en 2009, un proposition de loi visant à interdire les châtiments corporels aux enfants, dont la fessée

CEDRIC M : UN JEUNE CALÉDONIEN ENTREPRENEUR EN CHINE – Un destin … peu commun

L’expérience n’est probablement pas unique, mais elle demeure exceptionnelle. Un jeune Calédonien, Cédric Marginèdes, très tôt doué pour le tennis, part aux Etats Unis, puis à la suite d’un voyage en Chine, s’installe à Pékin. Seul, sans expérience professionnelle mais parlant chinois, il monte une entreprise innovante. Aujourd’hui, elle est présente dans 20 grandes villes de Chine. Il va y lancer prochainement une plate forme analogue à YouTube, et pour la première fois, accessible en chinois et en anglais à l’extérieur de l’immense pays. Destin peu commun.

Débuts assez classiques pour un adolescent doué en tennis, cours, sport études, voyages en Australie, et au passage, les titres de champion de Calédonie benjamins, minimes puis cadets. Poussé par Gérard Winter, il participe aux championnats de France et reste quelques temps en métropole.

MICHIGAN PUIS PÉKIN POUR LE TENNIS
Soutenu par des parents attentifs et solidaires, il s’envole pour l’Université du Michigan où il étudie le business et surtout, apprend le chinois. Il continue évidemment la pratique de son sport favori, et c’est d’ailleurs pour promouvoir le tennis qu’il est envoyé en Chine.

A Pékin, c’est le coup de foudre. Il décide d’y rester, représentant une société américaine de distribution de courts de tennis, et donnant des cours, notamment à des personnalités influentes.

Il part ensuite 3 années à Hong Kong. C’est là que naît son ambition pour diversifier ses activités. Rencontre avec les médias au sein de Star TV appartenant au groupe Murdoch, commercialisation de pubs télé.

NAISSANCE D’UNE ENTREPRISE À SHANGHAI
2001. C’est la naissance de la bulle Internet. Cedric s’installe à Shanghai (qui signifie « Sur la Mer »). Il travaille dans les médias ainsi que pour une agence de mannequins. Mais surtout, c’est la découverte de la video, en autodidacte. En 2003, avec un partenaire chinois, il monte une société de production de vidéos spécialisée dans l’événementiel. Premiers clients : Chivas et Pernod Ricard.

C’est ensuite un long chemin, parsemé d’embuches -il est trahi en 2009 par son partenaire qui lui « pique » son staff- et doit tout recommencer à partir de zéro.

« Aujourd’hui, j’ai compris la leçon. Je suis seul à posséder mon entreprise ». Une entreprise qui emploi 20 personnes dont un tiers de Français, possédant un studio à Pékin et Shanghai, et travaillant avec une centaine de sous-traitants.

500 CLIENTS PRESTIGIEUX DANS 20 VILLES
La liste de clients de CedricM est longue : 500 dans les domaines de l’automobile, de la mode, des vins et spiritueux, du téléphone, du voyage. On y trouve aussi bien Mercédès, BMW, Ferrari, Citröen, Rover, Cadillac, GM, que Longchamp, LVMH, Prada ou Adidas.

C’est par exemple CedricM qui a couvert l’ouverture du premier Club Med en Chine, à Sanya. Sanya, destination balnéaire au sable blanc, à la mer chaude et aux animations en tout genre où d’ailleurs, Cedric compte installer un nouveau studio.

A 44 ans, il demeure avant tout Calédonien. La tête froide, il a de nouvelles ambitions. Dans un pays où la lutte est sans pitié. Et où les entrepreneurs étrangers n’attendent ni protection de marché, ni subventions publiques.

« NOUS ALLONS AUSSI NOUS DEVELOPPER EN ASIE DU SUD-EST, À SINGAPOUR ET DANS L’ÎLE DE SANYA »

NoumeaPost – Est-il difficile de créer une entreprise en Chine pour un étranger ?

Cédric M – Certains secteurs sont fermés aux étrangers, il faut le savoir. Quant au reste, il est essentiel de parler chinois et de s’entourer des services d’un bon avocat. Il n’est pas possible d’accéder à des prêts de banques chinoises, et vous devez donc lever des financements étrangers. Il est également possible de s’associer avec un partenaire chinois. Il faut être vigilant. Je ne l’avais pas été assez.

NP – Vivre en Chine est difficile ?

CM – Celà dépend de vos attentes et de votre caractère. J’y suis depuis près de vingt ans ! Mais je reviens régulièrement en Calédonie pour me resourcer. C’est là que sont mes racines.

NP – Vous avez de nouveaux projets ?

CM – Plein la tête ! Je vais créer 3 nouveaux bureaux, en Asie du Sud-Est, à Singapour et à Sanya …

NP – Parlez nous de Sanya …

CM – C’est une île au sud de la Chine, à 3 heures de Shanghai, dont le développement touristique est effréné. Il y fait chaud, les plages sont superbes avec du sable blanc, et il y a des hotels 5 étoiles partout !

NP – Et dans la production ?

CM – Nous allons lancer la première plate-forme chinoise accessible de l’étranger : CedricMTV Beinit (Be in it).

Ce sera une fenêtre pour voir ce qui se passe en chine, une plate forme video genre Vimeo/ Youtube pour connecter l’audience aux événements premium haut de gamme en Chine et à l’étranger. Elle sera disponible en 2 langues, chinois et anglais. Elle touchera plusieurs millions de personnes, et pourra être intégrée avec Wechat, FaceBook ou Instagram.