Archives de catégorie : Humour

BIENTÔT LE DISCOURS DE POLYCLINIQUE GÉNÉRALE

Ohé, matelots,
Ça y est, on va bientôt être fixés sur le devenir à nous autes. Après l’augmentation de la cigarette qui s’est éteinte, la CCS qui va alléger le portefeuille des retraités, voila que le Ruamm malade et les zôpitaux publics sont au bord de rendre l’âme.

Faut dire qu’on commence à s’y habituer : ça fait presque 10 ans que les responsables de la Cafat crient au feu, et presque 3 ans que les fournisseurs du CHT crient à l’aide.

Et en plusse, y a le méchant variant Covid qui gratte à la porte.

Mais pas de pas-nique, matelots. Biscotte bientôt, la parole présidentielle va éclairer les ténèbres actuels de la route qui doit nous emmener sur les sommets radieux de la félicité. Vous z’avez compris que je faisais illusion au discours de polyclinique générale qui va être claqué tantôt. Pourvu que le Ruamm et les zôpitaux, y claquent pas aussi.

Allez matelots, et n’oubliez pas de vous faire vacciner pendant que c’est ouvert.

L’Amiral

UN CHERCHEUR QUI TROUVE !

Ohé matelots,
Y’en a pour l’Université de Nouvelle Calédonie. Enfin, je devrais dire de « Nouville-Calédonie. » Voila-t-y pas que le professeur Bonnabel vient d’être désigné meilleur jeune chercheur Européen de l’année. Alors, nom d’une banane poingot au miel de papaye mûre : que plus personne ne dise qu’on est une bande de terre …

De qui faire mentir le Général avec sa phrase fameuse : « Des chercheurs qui cherchent, on en trouve, mais des chercheurs qui trouvent, on en cherche !« . Biscotte le professeur Bonnabel, lui, il a trouvé et bien trouvé, scrongneugneu.

D’un aute côté, en cherchant bien, y a pas que des chercheurs à Linque (l’Unc). On a aussi des chercheurs qui cherchent des sous pour boucher quelques trous. Le dernier cherchage en date, c’était à propos du tabac. Mais la fumée blanche n’est pas sortie par la cheminée du « théâtre Vauban », comme disait jadisse l’Affreux Jojo. C’était donc du belge ?

Allez, matelots, cherchez !

L’amiral

OUI-NON:DEUX GROSSES ERREURS DANS LE DOCUMENT DE L’ETAT ?

Ohé matelots,
La sagacité de ma vision prospective va vous surprendre autant que le margouillat peut surprendre le moustique avec la détente fin fulgurônte de sa langue. Woila que je lis le document de l’Etat sur les conséquences du Oui et du Non. Et qu’est-ce que je trouve ? Je vous le donne en mille, Mimille : si le Oui l’emportait, deux grosses erreurs d’appréciation !

A la page 13, il est écrit que Kanaky-Nouvelle Calédonie pourrait bénéficier des « préférences généralisées » de l’Europe, mais zobie, biscotte « il lui faudrait être reconnu, par la Banque Mondiale, comme « pays en voie de développement« , ce qui, compte tenu du niveau de développement actuel du territoire, semble peu probable« .

A la page 20, rebelote : l’AFD ne pourrait pas intervenir biscotte Kanaky-Nouvelle Calédonie aurait un revenu par habitant supérieur au seuil d’éligibilité, comme y disent, et « serait hors du champ d’intervention autorisé de l’AFD en faveur des Etats Etrangers« .

Non, mais les mecs qui ont écrit ça ont une estimation des compétences aussi pertinente que mesurer l’âge du capitaine avec des noix de coco ! Faut qu’y fassent un stage d’insertion approfondi.

Biscotte, vider les caisses et passer d’un pays riche à un pays en voie de développement, mais Kanaky va régler ça en deux coups de cuillère à pot, qu’est-ce que vous croyez ?

Mésestimer cette compétence, je vous le dis, c’est de la condescendance du Kolonisateur. Vous connaissez le dicton fameux : « y z’avaient un crédit illimité. Ben y z’ont réussi à le dépasser !« 

Bon vent matelots

L’Amiral

LES LOYALISSES DISENT « NON » … À LA DIVISION

Ohé matelots,
Bonne nouvelle pour les partisans du maintien du Caillou dans la France : les loyalisses  disent « Non » à la division. Ça, c’est plutôt bien après qu’y se soiyent bouffés le foie pour le perchoir du Congrès. Apparemment, le cerveau n’a pas été atteint : y restent lucides pour affronter le cap du 12 décembre.

Biscotte moi je vous le dis, matelots, ceux qui croivent que c’est gagné d’avance, y se mettent le doigt dans l’œil jusqu’au bas de l’omo-petit bateau (une plate, en Calédonie). On nous a fait le coup au premier référendum avec le 70-30, on l’a eu dans le baba. Le deuxième, avec cette fois « une vraie campagne loyalisse » qu’y disaient, on l’a eu, cette fois, dans le trognon.

Enfin, pour être clair comme l’eau qui coule à la source du Diahot, faut dire cômême que les loyalisses ont gagné dans les deux K. Y z’étaient jusse un peu trop confiants, et les indépendantisses y progressent.

Alors pour le troisième, le dernier, l’ultime, l’importantissime, çui qu’y doivent pas perdre, les loyalisses ont raison de crier à l’unité. L’important, maintenant, c’est de la faire. Bon, visiblement, y veulent passer à l’acte, comme on dit. Tant mieux, et comme on dit aussi : « si l’oignon fait la sauce, et si le gnon fait mal aux gencives, l’union fait la force ».

Matelots, que la force soit avec vous.

L’Amiral

BLOCAGE DE KNS : C’EST DÉJÀ KANAKY DANS LE NORD ?

Ohé matelots,

Ben voilà que maintenant, les coutumiers y bloquent l’usine du Nord. Alors là, chuis tombé net de ma chaise longue. Par les cornes du grand cerf de Baco, moi je croyais bêtement que les blocages d’usine, c’était réservé à l’usine du Sud !

De ce que j’ai compris, les coutumiers y réclament qu’on leur attribue un marché « qu’ils n’ont pas été capables d’obtenir par des voies justes et légales« . Mince alors. Les coutumiers du Nord, y z’ont pris exemple sur les coutumiers des Iles ? C’est simple, le ‘blème qu’y posent, c’est : qui qui commande ? Demandez à Jacquot de Lifou qui qui commande …

Les coutumiers, bien sûr, biscotte Kanaky c’est le pays du peuple premier, et qui c’est qui commande chez le peuple premier ? Les coutumiers, ofcorse. Biscotte pour ceux qu’auraient pas bien compris les grands principes de l’identité Kanak, y faut leur rappeler que l’alpha, l’oméga et le pastaga, c’est-la-cou-tume.

Adieu la République, adieu l’Etat de droit, adieu les lois et règlements : c’est Kanaky, et pétez pas les pastèques avec les appels d’offres et tout le bazard. Bon. Je galège. J’exagère. Y a un petit problème dans le plantation. Mais c’est pas si grave.

KNS n’a qu’a appeler l’Ican.

Allez matelots, reprenez vos esprits.

L’Amiral

PÉRIODE PAS COOL POUR LUCÉ

Ohé matelots,
Mon conseil : naviguez, souquez ferme quand c’est nécessaire, affrontez les tempêtes, mais gardez-vous des tempêtes politiques. Biscotte pour faire de la politique, faut avoir un méga gosier. Per qué, me demande Carlos, l’espagnol de la Vallée des Colons ? Ben paceque pour avaler des couleuvres, vaut mieux avoir le gosier large, pardi !

Regardez Lucé. Leur président, y a quelques semaines, y déclare la main sur le cœur que dans l’affaire de la présidence du gouvernement, et pour imposer Samuel, il ira « jusqu’au bout ». Ben faut croire que quelqu’un a coupé le bout, biscotte Samuel, y va voter pour Loulou, et pi c’est tout.

Regardez encore. C’est Lucé qu’a pris l’initiative de faire tomber le gouvernement à Santa. Pour placer-gagnant son candidat, un indépendantisse progressisse, ancien patron estimé du Medef, censé faire revenir au bercail les électeurs effrayés par les exactions à l’usine de Goro. 

Patatras. C’est l’arroseur à rosée. Du coup, c’est l’Uni qui ramasse la mise au gouv, et ptète bien que Roch, y va s’envoler du perchoir du Congrès. Si c’est comme ça, Lucé aura perdu toutes ses plumes dans la bataille.

Carton plein, dirait un sportif. Plein pour qui ?

Allez matelots, naviguez, et perdez pas le Nord, hein !

L’Amiral

LE ZIG ZAG, À CÔTÉ, C’EST UNE LIGNE DROITE !

Ohé matelots,
Attachez vos ceintures, ça va houler, comme on dit aux Antilles. Biscotte, pour suivre, faut s’accrocher dans les virages. Et des virages, y en a ! Vous voyez de qui je veux parler ?

Un parti qu’est pas loyalisse, mais qu’est pas indépendantisse, qui fait élire un indépendantisse à la présidence du Congrès, et pi fait lisse commune avec les loyalisses pour un gouvernement, mais qui dans la foulée rejoint un groupe indépendantisse au Congrès pour faire lisse commune avec les indépendantisses pour un aute gouvernement, et pi qui va quitter le groupe indépendantisse du Congrès pour élire une président du Congrès loyalisse.

C’est clair, non ?

Bon, matelots, c’est d’accord : en attendant la suite, tournée générale d’aspirine et poche de glace sur le crâne.

L’Amiral

LES BLEUS SONT VERTS

Ohé matelots,
Ben woila : les Bleus qui devaient déjà se voir en finale de l’Euro se sont fait bananer par l’équipe de Suisse. Pas de chance alors que « l’hymne des Bleus » défendu par la minisse des sports, et rappé par Youssoupha, devait les conduire au ciel. Déjà un mauvais départ avec un rappeur qui avait bombardé Zemmour et Marine Le Pen. Paul et Mic. Une sortie par la petite porte de cet Euro dont, globalement, personne ne sera très fier, ni de « l’hymne », ni du parcours footeux des Bleus …

Y a des journaux qui écrivent déjà que Deschamps et cette équipe sont « redescendus » sur terre. Y sont même redescendus un peu plus bas, vu que la Suisse est classée 13 dans l’échelle de la Fifa.

Dommage, tout de même. Pour une fois qu’on avait la retransmission des matchs de l’équipe de Frônce. Les deux commentateurs vont devoir rentrer chez eux. Mais c’est finalement la seule bonne nouvelle du jour.

Allez, Tata, matelots.

L’Amiral

COMMENT ON DIT ZIGS ZAGS EN OCÉANIEN ?

Ohé matelots,
Je suis admiratif grave, béat comme une roussette devant une boulette de graines de cerisier bleu, subjugué comme un bengali devant une touffe de millet. J’ai écouté Mystère Tukumuli à RFO dimanche soir. Mes yeux n’en croyaient pas leurs oreilles.

Y fait les présidents du gouvernement et du Congrès. Y fait l’équilibre en Calédonie, un coup que j’te mets la barre côté indépendantisse, un coup que j’te mets la barre côté loyalisse. Un livre de leçons à lui tout seul. Un don de soi permanent, comme disait son collègue du gouvernement. Y prévient que le gouvernement sera en place avant le 15 juillet. Trop fort. Y voit Lucé un coup, y voit Luni un aute coup, et pi c’est tout. Il a prévenu : le prochain président du congrès sera loyalisse. Mais il a pas dit qui serait président du gouvernement. Y doit garder la surprise pour les indépendantisses.

En tout cas, il a prévenu : ça peut plus durer comme ça vu que le Ruamm y barre en bouillon de breds. Comme le resse, d’ailleurs.

Matelots, plus besoin de canotes de sauvetage : on va bientôt marcher sur l’eau. Allez tata.

L’Amiral