Archives de catégorie : Humour

VIVEMENT LE FILET À REQUINS À LA BAIDÉ !

Ohé Matelots

Vous qui êtes pourtant des gens de la mer, trouvez pas que ça fout les grolles toutes ces attaques de requins ?

Y a des conséquences pour la qualité de vie des Nouméens qu’ont peur d’aller mettre un doigt de pied dans la mer. Normal. Bien sûr, je parie que si y a pas de nouvelle attaque pendant 15 jours, la tension va retomber. Mais commême.

Et pi y a le tourisse. Déjà qu’avec note emblème de tricot rayé, c’est pas tellement rassurant. Alors, imaginez un peu les dents de la mer !

‘Reusement, la maire, elle a les dents. Avec elle, ni une ni deux. Y a une attaque, on prélève. Elle dégaine plus vite que Lucky Luke.

Alors, tout le monde attend le fameux filet anti-requins à la baie des Citrons. Enfin, au moins les amateurs de plage et de baignade. Bon. Les écolos, y sont fin pas contents. Mais le filet, on n’a pas trouvé mieux pour la sécurité et la tranquillité des baigneurs. Alors va pour le filet.

Autre avantage pour les géopoliticiens, si après le ballon espion survolant les USA, les Chinois enwoyaient un sous-marin pour espionner les nouzautes, y s’emmêlerait les pinceaux dans le filet de la Baidé. Non mais !

Rengainez vos maillots, Matelots. Pour l’instant.

L’Amiral

Un clic pour lire l’actualité de ce lundi 6 février 2023

LES WALLISIENS VONT SUPPLANTER LES JAPONAIS COMME TOURISSES

Ohé Matelots,

Woila une nouvelle qu’elle est bonne pour la destination Nouvelle Calédonie : les tourisses wallisiens affluent sur le territoire. Même que certains vont dans les hôtels de Nouméa. Le tourisse calédonien est-il en pleine mue-tation ? Comme on dit dans le métier : c’est plusse qu’un

Continuer la lecture de LES WALLISIENS VONT SUPPLANTER LES JAPONAIS COMME TOURISSES

LES ESSEDÉEFFES, AGENTS DU TOURISSE LOKAL

Ohé Matelots,

Les croisièrisses, y z’ont pas le temps de les voir en passant dans les busses et les petits trains. C’est dommage pour eux. Les tourisses ont plus de chance. Pas besoin d’aller à Ouanèque, les essedéeffes sont sur place, dans le fleuron du tourisse nouméen, j’ai nommé l’Anse Vata.

Tous les jours, y a un comité d’accueil des essedéeffes devant une boulangerie-pâtisserie-traiteur du coin. Comme ça, les tourisses qui viennent gôuter la légendaire baguette frônçaise, le légendaire croissant frônçais (je sais Matelots, le croissant a été fabriqué à Vienne (que pourra), mais comême, le croissant frônçais est le plusse meilleur du mâânde), brèfle disais-je, les tourisses y peuvent en même temps apprécier l’accueil à nous.

L’accueil est coloré, parfumé, avec des signes de bienvenue comme la main tendue, mais pas pour dire bânjour. « T’a pas une tite pièce », c’est note façon à nous de souhaiter un bon séjour aux poquènes et aux ja-poneys. Dommage que le comité d’accueil, y parle pas au moins anglais.

Mais ça fait rien Matelots. Comme en toute chose, c’est l’intention qui compte !

Babaille, et dites vous, Matelots, que l’enfer est pavé de bonnes zintentions.

L’Amiral

LE COL DE LA PIROGUE EN ROUTE À HORAIRE ?

Ohé Matelots,

Par le Grand Cagou masqué des forêts touffues de la Chaîne, le mystère plane toujours sur le sort réservé au Col de la Pirogue. En attendant, les queues de voitures s’allongent régulièrement chaque fois qu’un poids lourd ou un camion citerne gravit les lacets à la vitesse d’un escargot baveux. Matelots, dans les bagnoles qui suivent, vaut mieux être sourd qu’entendre les noms d’oiseaux proférés par les conducteurs énervés.

Continuer la lecture de LE COL DE LA PIROGUE EN ROUTE À HORAIRE ?

RIFIFI AU SÉNAT COUTUMIER : SAISON 2

Ohé Matelots,

J’ai comme l’impression qu’au Sénat coutumier, c’est reparti pour un tour biscotte pour destituer le président, y faut qu’y se destitue lui-même ! Pas bête celui qu’a fait passer cette règle … On va donc passer à la saison 2.

Résumé de la saison 1 : une majorité de sénateurs coutumiers votent la destitution du président. Saison 2 : on s’aperçoit que c’est pas possibe biscotte seul le président peut se destituer lui même. Rebâândissement. La patate douce mais chaude est refilée au gouvernement.

L’autodestitution, d’ailleurs, c’est peutête une idée qu’elle est géniale et qu’on pourrait exporter. Par exemple, au Pérou, au lieu de manifester à toute berzingue, si y avait l’autodestitution, y suffirait que la présidente contestée s’autodestitue. Et pi pareil pour tous les présidents des assemblées, des conseils d’administration et tutti quanti.

Bon. D’un aute côté, pas sûr que ceux qui tiennent le manche, y zacceptent comme ça de le donner à quelqu’un d’autre. Rôgardez au Sénat coutumier, le président en place, ben y l’a pas l’air de vouloir d’autodestituer.

Brèfle, tout le mâânde attend maintenant la décision du gouvernement. Mais qui qui est chargé des affaires coutumières ? C’est apparemment le président soi-même. Mais vu qu’il est sourd à la demande des Loyalisses de changement de gouvernement, y doit pas être fana de l’autodestitution. Enfin, ch’sais pas. Faut d’abord que je woye la saison 2 de Rififi au Sénat Coutumier. Sur Netflix ou Disney ?

Matelots, à vos posses de télé.

L’Amiral

L’Actu de ce lundi 30 janvier 2023

IDÉE : FAIRE VENIR DES PHILIPPINS À OUVÉA POUR RAMASSER LES COCOS …

Nous zautes, on n’a pas de pétrole, on a des idées. Mais quand on a des idées, y a personne pour y travailler. C’est ça aussi.

Tenez, matelots, à Ouvéa, l’île la plus proche du Paradis, le coco et le coprah ce sont des trésors de l’île comme dit un producteur occasionnel. Y a une usine d’huile de coco qui fait une huile bio aux mille vertus. Y a même une toubib américaine qu’a écrit que l’huile vierge de coco pouvait avoir des effets bénéfiques pour les malades d’Alzheimer et elle a appliqué ce traitement à son mari qui souffrait de cette affection. Brèfle, à Ouvéa, y a peutête la meilleure huile de coco du mâânde de Kalédonie. Mais woila.

Pour faire marcher l’usine, faut des cocos, ou plus zéxactement du coprah.

Des cocos ? Y a pas un coin de l’île sans cocotiers. Y en a partout, ça pousse tout seul. 2.500 hectares, de quoi remplir les réservoirs de 10 usines d’huile. Mais les cocos, Matelots, faut les ramasser. Et les cocoteraies, Matelots, faut les entretenir un peu. Et pi c’est compliqué.

Après les avoir ramassés, les cocos, faut les décortiquer. Et pi après, faut courir trouver un propriétaire de four pour les chauffer. Et pi après, quand y sont devenus coprah, faut les mettre en sac pour les apporter à l’usine. Oublie, Matelot. Faut que Macron il inscrive tout ça dans les métiers pénibles pour la retraite. Enfin, ceux qui s’occupent des retraites à nous. Biscotte y a pas de cocotiers en Frôônce. Peutête pour certains, dans la main. Comme chez nous …

Allez Matelots, au boulot !

L’Amiral

LA PROVINCE DES ILES VICTIME D’UN BLOCAGE INDÉPENDANTISSE !

Ohé Matelots,

Les indépendantisses de Nouvelle-Calédonie nous avaient habitués aux blocages depuis 40 ans, mais pas à … des blocages entre eux. Woila que maintenant, ça bloque dur à Lifou, blocage d’une partie de Lucé, du Palika et de Dynamique Autochtone contre le maire indépendantisse appuyé par ses collègues indépendantisses. Je vous le dis, matelots, c’est tout un monde qui barre en nouilles : normalement, les indépendantisses, y bloquent les » pas indépendantisses ». Ben non, tout ça c’est bien fini : les blocages se démocratisent !

Rômarquez, ça va faire drôle aux gens des Iles qui attendent les subventions, les travailleurs des Iles qu’ont des chantiers en panne de sous. Brèfle, y vont savoir ce que veut dire le vieux slogan lokal « Tukôné, ça n’arrive pas qu’aux autres » !

Peutête que la coutume va s’en mêler. Ça, c’est courant dans les Iles. Mais woila qu’elle s’emmêle au Sénat coutumier avec un président qui déclare sérieusement qu’il est pas destitué. Ah bon, ça veut dire qu’il aurait été destitué ? …

Rômarquez, y a un dernier espoir pour le président de la province Iles : ce serait que le gouvernement Mapou prenne les choses en main pour trouver une solution. L’ennui, c’est qu’on le cherche, en ce moment, le gouvernement … Y joue au loup caché, au rond la trime, aux billes en ace ? Allez savoir matelots. C’est comme les travaux du col de la Pirogue : mystère et boule de gomme.

Allez Matelots, débloquez moi les woiles.

L’Amiral

Cliquez et Lisez l’Actu du jour

BABAILLE MONSIEUR LE HAUT-CERF. ET CHAPEAU BAS !

Ohé Matelots,

Tout le monde sur le pont pour saluer le Haut-Cerf (prononcer « cère » et non pas à la calédonienne « cerfe » s’il vous plaît, tinkioubien), qui va nous quitter après nous avoir accompagnés pendant près de deux ans.

Pourquoi ça ? Biscotte d’abord, si y l’avait pas été là, on aurait l’impression qu’en Calédonie, en ce moment, y’a pu de capitaine à la barre !

Continuer la lecture de BABAILLE MONSIEUR LE HAUT-CERF. ET CHAPEAU BAS !

LES CALÉDONIENS SONT DES GROS ? MAIS QUE FAIT LA FRÔNCE ?

Ohé Matelots,

A partir de maintenant, vous devrez vous peser avant de monter à bord, biscotte j’ai appris que les gros, chez nous, y en avait deux sur trois ! J’ai pas envie que mon rafiot coule à cause de vous ! Paapillon du bord de mer, mais qu’est-ce qui nous arrive ? Trop bons les taros ? Trop bonne la yande de cerfe ? Trop bonnes les saumonées ?

Continuer la lecture de LES CALÉDONIENS SONT DES GROS ? MAIS QUE FAIT LA FRÔNCE ?