Archives de catégorie : Energie

INDUSTRIE DÉCARBONÉE : LA CALÉDONIE PASSE À CÔTÉ DU PACTOLE AVEC UNE CENTRALE À GAZ !

30 MILLIARDS € SOIT 3.600 MILLIARDS CFP POUR UNE ÉCONOMIE DÉCARBONÉE

Dans le milieu du nickel, c’est la déclaration récente du numéro 1 mondial de l’acier inoxydable, le géant chinois Tsingshan qui a fait sensation. Cette annonce a d’autant plus impacté le marché du nickel que Tsingshan a décidé de fournir l’énorme marché des batteries. En quoi consiste-t-elle ? Un vent de « propreté » souffle sur les matières premières. Les acheteurs observent de plus en plus les normes de respect des droits de l’homme et de l’enfant, ainsi que celles de la protection environnementale, et tout récemment, dans le domaine du nickel. Tsingshan a en effet annoncé qu’il allait désormais faire tous les efforts pour produire du « nickel vert ». Le géant va ainsi orienter le marché, et malheur à qui voudra vendre du nickel carboné.

En septembre dernier, le gouvernement français a présenté le Plan France Relance. Un plan doté de 100 milliards d’euros, soit 12.000 milliards de FCFP. Un tiers, soit 30 milliards d’euros, soit 3.600 milliards FCFP, est consacré aux mesures écologiques.

« Notre objectif est clair : devenir la première grande économie décarbonée européenne. Pour ce faire, 30 milliards de l’enveloppe globale seront consacrés à quatre secteurs prioritaires : la rénovation énergétique des bâtiments, les transports, la transition agricole et l’énergie. Ces investissements permettront à la France de se développer en adoptant une croissance durable et juste. »

La Nouvelle-Calédonie, qui traîne son calamiteux projet de centrale énergétique au gaz, est évidemment en dehors des clous. Quelles sont les têtes d’oeuf qui s’obstinent à ancrer notre territoire dans des technologies dépassées ? Ces incompétents sont-ils en Calédonie ou à Paris ?

Une chose est sûre : avec ce projet de centrale électrique au gaz dont l’obsolescence n’a même pas besoin d’être programmée puisqu’elle est déjà actuelle, le territoire n’a aucune chance de bénéficier d’une partie du pactole mis en place par l’Etat. Ce sont les consommateurs calédoniens qui risquent de payer seuls la facture de cette grave faute. Et vu le montant de l’addition, pour plusieurs générations …