Archives de catégorie : Actualités

LE GOUVERNEMENT LÈVE LE VOILE SUR LES MESURES DE SOUTIEN ÉCONOMIQUE

Au cours du point de presse tenu au gouvernement par Christopher Gyges, plusieurs informations ont été délivrées sur les mesures envisagées pour soutenir l’économie calédonienne frappée par la crise du Covid-19.

L’Etat, pour sa part, a mis en oeuvre deux mesures de solidarité : la mise en place d’un fonds de garantie d’un milliard d’euros, soit 120 milliards FCFP pour le Pacifique, afin que les banques jouent pleinement leur rôle, et le bénéfice du Fonds de Solidarité au bénéfice direct des entreprises.

Les provinces, quant à elles, ont récemment annoncé, chacune en ce qui la concerne, leur dispositif d’aides à l’emploi et de soutien aux entreprises.

Le gouvernement a arrêté ce matin plusieurs dispositions de soutien économique concernant la Nouvelle-Calédonie :

– la création d’une allocation spécifique liée au Covid-19 qui sera un complément d’indemnisation chômage (indemnité chômage = 66% du SMG), et qui permettra aux salariés au SMG de percevoir 100% de leur salaire, et pour les autres, dans la limite de 4,5 SMG, de percevoir 84% de leur rémunération habituelle.

« C’est un effort considérable, c’est un effort exceptionnel, a souligné Christopher Gyges, pour lequel nous aurons besoin du soutien de l’Etat« .

Le projet de délibération arrêté par le gouvernement sera présenté au Congrès dans les prochains jours.

Ses dispositions concerneront en priorité les entreprises dont la fermeture a été ordonnée par les pouvoirs publics, les entreprises dont le chiffre d’affaires au mois de mars aura baissé de 25% par rapport à l’année dernière ainsi que les entreprises dont le chiffre d’affaires aura baissé de 50% en avril-mai.

Autre mesure au bénéfice de ces mêmes entreprises : le report des échéances fiscales et sociales.

Des reports de factures d’eau et d’électricité seront également accordés aux personnes bénéficiaires d’aides provinciales. Pour les autres, le gouvernement demande un examen cas par cas, avec toute la bienveillance nécessaire.

Les sociétés dont le chiffre d’affaires est inférieur à 120 millions et dont l’effectif est inférieur à 10 salariés, pourront solliciter le report des échéances de loyer notamment d’avril et mai.

Toutes ces dispositions seront détaillées sur le site du gouvernement dès lundi matin.

Le gouvernement fait en outre appel au civisme des entreprises fonctionnant normalement pour le paiement de leurs impôts afin d’assurer un minimum de rentrées fiscales pour les collectivités.

CORONAVIRUS : Cas positif à la cellule opérationnelle du gouvernement

C’est sur son compte Facebook que la présidente de la province Sud, Sonia Backes, l’avait annoncé : « L’un de mes proches collaborateurs fait partie des cas positifs au Covid 19 découverts récemment à la suite de son retour de déplacement.
Il est au médipôle et son état de santé ne suscite pas d’inquiétude.
Comme pour l’ensemble des patients, je prends et prendrai chaque jour des nouvelles de son état de santé.

Occupé à d’autres fonctions, il n’était plus présent à la Province depuis le 22 mars, mais comme le veut la procédure, en tant que « personne-contact », j’ai été accompagnée par la DASS pour respecter les consignes d’isolement.
J’ai, d’autre part, été testée négativement hier (à j10) et je serai testée à nouveau à l’issu des 14 jours suivant mon dernier contact avec lui.
Les mesures de travail par visioconférence et télétravail s’appliquent également à nous dans le cadre de la gestion de la crise.

L’ensemble des mesures prises par les responsables politiques calédoniens et par l’Etat nous amène aujourd’hui à être l’une des collectivités d’Outre Mer les moins touchées par le Covid 19.
Le seul moyen de le rester c’est que chacun continue de respecter les mesures de confinement et les gestes barrière.
Il faut aussi que tous ceux qui ressentent un quelconque symptôme aillent se faire tester.
Le test se fait en quelques instants et les résultats sont connus en quelques heures.
Merci à vous. C’est tous ensemble que nous gagnerons ce combat. »

Ce collaborateur était venu en renfort à la cellule de crise du gouvernement de Nouvelle-Calédonie, une cellule intervenant dans la gestion de la crise sanitaire actuelle. En conséquence, une enquête de la Dass est en cours pour identifier toutes les personnes-contact.

Autre effet : la cellule de crise du gouvernement est en cours de réorganisation afin de poursuivre sa mission.

Il est enfin à prévoir que le travail se fera davantage par visio-conférence.

Le confinement prolongé en Calédonie jusqu’au 13 avril

La décision était attendue, compte tenu de la poursuite de l’épidémie en Calédonie, en dépit de chiffres d’infections modestes, et l’absence de décès.

Les autorités locales viennent de décider une prolongation du confinement jusqu’au 13 avril. Probablement, au moins.

« Après avoir échangé avec le groupe d’experts, le Haut-commissaire et le président du gouvernement, en concertation avec les Provinces, le Congrès, le Sénat coutumier et le Conseil économique, social et environnemental, ont décidé de prolonger le confinement strict de la population jusqu’au lundi 13 avril minuit.

Cette décision pourra être revue selon l’évolution de la situation épidémique en Nouvelle-Calédonie. »

LE DÉCONFINEMENT VU PAR LE PREMIER MINISTRE « CE N’EST PAS POUR DEMAIN MATIN »

« Ce n’est pas pour demain matin ». C’est en ces termes que le Premier ministre a répondu à une question posée sur LCI à propos de la sortie éventuelle du déconfinement en métropole. La question, à l’évidence, est complexe. Et probablement bien plus que l’entrée en confinement. Edouard Philippe a toutefois indiqué des conditions, et en quelque sorte, plusieurs « prérequis ». Casse tête.

Trois éléments essentiels ont été soulignés par le chef du gouvernement dans la prise de décision concernant la sortie du déconfinement.

Il sera important de disposer d’un traitement, dans l’attente d’un vaccin, pour mieux maîtriser la propagation du virus. A cet égard, les différents essais cliniques, « Discovey » à l’échelle européenne, celui lancé par le CHU d’Angers sur la chloroquine, et bien sûr, les résultats du professeur Raoult à Marseille pourraient être déterminants.

Il sera essentiel de connaître la circulation du virus au sein de la population, et donc de connaître suffisamment ceux qui sont immunisés après avoir été infectés, et ceux qui ne l’ont pas été. L’arme majeure dans cette démarche, pour effectuer des tests à grande échelle, et le plus rapidement possible, c’est le test sérologique.

Le troisième élément concerne les règles sanitaires de vie sociale, les échanges, les relations aériennes, toujours dans l’attente d’un possible vaccin.

Autant d’éléments pour lesquels, en l’état actuel des connaissances scientifiques et médicales, le déconfinement ne sera pas « pour demain », selon l’expression du Premier ministre. Edouard Philippe a toutefois souligné que le déconfinement ne pourrait être que progressif, et en coordination avec les forces sociales et les Etats eux-mêmes.

Si la Nouvelle-Calédonie n’enregistre pas les chiffres vertigineux de la France, de l’Espagne ou de l’Italie, les principes d’un éventuel déconfinement demeurent les mêmes. Une décision difficile pour laquelle les réflexions de l’Etat seront du plus grand intérêt.

« On commence à s’interroger sur le déconfinement, je comprends l’impatience, mais le déconfinement, ça n’est pas pour demain matin. La logique du confinement doit prévaloir au moins jusqu’au 15 avril, et probablement plus longtemps si les recommandations sanitaires l’exigent. […] Ce déconfinement ne pourra intervenir que de manière progressive, pour éviter ensuite que nous soyons frappés par une deuxième vague « , a notamment déclaré le Premier ministre.

NOUVELLE CENTRALE ÉLECTRIQUE : C’EST PARTI

Si la Nouvelle-Calédonie se trouve au début de la crise du Covid-19, cela n’empêche pas qu’un grand projet structurant, la nouvelle centrale électrique de 150 à 200 MGW destinée notamment à alimenter l’usine Doniambo au meilleur coût et selon les technologies les plus modernes, franchisse une étape.

LANCEMENT D’UN APPEL À « MANIFESTATION D’INTÉRÊT »
Nouvelle Calédonie Energie, établissement public constitué par le territoire au travers de l’Agence Calédonienne de l’Energie (ACE) qui possède 50% du capital, par Enercal (40%) et la SLN (10%), vient de lancer, comme prévu, un « appel à manifestation d’intérêt pour la Centrale pays ».

En quoi consiste un appel à manifestation d’intérêt ?

Il s’agit de permettre aux entreprises nationales et internationales spécialisées et expertes en matière de production d’énergie, de candidater pour la réalisation de la centrale. Point supplémentaire d’importance :  » Il est attendu que l’entreprise retenue puisse devenir aussi l’actionnaire principal de la Centrale Pays« .

APPEL D’OFFRE TECHNIQUE AVANT LA FIN DE L’ANNÉE
Les Manifestations d’Intérêt des entreprises seront reçues jusqu’au 30 juin 2020. Elles seront analysées et les entreprises retenues se verront soumettre un appel d’offre technique détaillé auquel elles pourront répondre. Le lancement de cet appel d’offre devrait être effectif avant la fin de l’année 2020.

PAS DE COMBUSTIBLE FOSSILE
Les entreprises sont donc fortement incitées à répondre avec une proposition incluant des énergies renouvelables. A noter que les combustibles fossiles polluants tels que le charbon et le fioul lourd ne sont pas recevables.

RECHERCHE DE L’IMPACT ENVIRONNEMENTAL LE PLUS BAS
Dans le même temps, NCE en lien avec notamment SLN et Enercal va analyser tous les moyens de répondre aux besoins énergétiques en cause avec l’impact environnemental le plus bas. Dans cette démarche, les évolutions technologiques actuelles et à venir seront prises en compte pour fournir « une électricité fiable, durable et économiquement performante, sur le long terme.« 

ETAPE IMPORTANTE ET CHANGEMENT DE CAP
C’est donc une étape importante de ce dossier essentiel pour l’avenir de la SLN et précurseur pour la Calédonie en matière de production d’énergie électrique, qui est lancée. Elle s’inscrit dans une évolution fondamentale décidée par le gouvernement issu des élections de mai 2019 et constituée de deux éléments essentiels :
– la diversification des sources d’énergie « propres », en dehors de la seule solution gaz. Rappelons qu’une première tranche de 50 MW alimentée par l’énergie solaire est sérieusement envisagée,
– l’intégration d’investisseurs privés dans cet investissement lourd de plusieurs dizaines de milliards FCFP, probablement majoritaires, et de fait, l’abandon de la prise de risque des pouvoirs publics dans de grands projets industriels pour lesquels l’expertise de la technique et de la gestion relèvent à l’évidence du secteur privé.

ANCIEN PRÉSIDENT DE L’OM Pape DIOUF EST MORT DU CORONAVIRUS

L’OM est en deuil : son ancien président Pape Diouf, à la tête du club entre 2005 et 2009, est mort ce mardi 31 mars du coronavirus. Son décès a été confirmé par la RTS, la chaîne de télévision publique du Sénégal.

Pape Diouf avait été hospitalisé dans la capitale sénégalaise, touché par le coronavirus et placé sous assistance respiratoire. Il devait être rapatrié de Dakar à Nice en avion sanitaire mais son état s’est dégradé, l’avion n’a pas pu décoller et il est décédé sur le sol sénégalais selon une source familiale.

DES JEUNES DÉCÈDENT DU COVID-19

Le Covid-19 atteint mortellement des jeunes, même si les proportions dans l’échelle des âges sont moindres. En métropole, Julie, décédée récemment avait 16 ans. Au Portugal, un jeune de 14 ans, Vitor, a été lui aussi victime du virus. Toutefois, Ce jeune souffrait « d’une situation clinique complexe, avec d’autres pathologies graves », a indiqué le directeur général de la santé portuguais.

A Londres, Un adolescent britannique de 13 ans est mort lundi après avoir été testé positif au nouveau coronavirus, ont annoncé mardi l’hôpital où il est décédé et sa famille, selon laquelle il n’était atteint d’aucune pathologie sous-jacente.

En Belgique, une adolescente de 12 ans est décédée des suites du Covid-19.

L’ÉPIDÉMIE EN FRANCE
Le Covid-19 a causé 3 523 morts dans les hôpitaux français, dont 499 depuis lundi, la plus forte hausse quotidienne constatée jusqu’à présent. Le bilan français dépasse, mardi, les chiffres officiels communiqués par Pékin, qui font état de 3 305 morts en Chine.

22 757 personnes sont hospitalisées, dont plus de 5 565 cas lourds admis en réanimation – 458 patients de plus qu’hier. 52 128 personnes ont été testées positives par PCR au Covid-19, soit 7 578 depuis le dernier bilan de Jérôme Salomon, le directeur général de la santé, lundi

L’ÉPIDÉMIE EN EUROPE
En Italie, pays qui enregistre le record mondial de décès (12 428, pour plus de 105 000 cas recensés), le confinement commence à produire des résultats encourageants après trois semaines.

Deuxième pays le plus touché au monde avec 7 340 décès, l’Espagne a battu mardi son triste record de morts journalier, avec 849 nouveaux décès enregistrés en 24 heures, et ce malgré un ralentissement de la contamination constaté ces derniers jours

Aux Etats-unis, qui recensent le plus grand nombre de cas confirmés (160 000 et plus de 3 400 morts), la propagation du virus s’accélère dans la région de New York.

COVID-19 : UN SEIZIÈME CAS EN CALÉDONIE

Au point de situation sanitaire de ce mardi 31 mars à 18h, le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie annonce un seizième cas de coronavirus.

84 tests ont été effectués ce jour. La personne infectée aurait été en confinement au Cise de Koutio.

Il demeure que sur les 16 cas enregistrés, 15 sont liés à des voyages, un seul est « autochtone ».

Le répit de 3 jours sans nouveau cas s’interrompt donc. Le gouvernement a renouvelé son appel à respecter les règles de confinement ainsi que les gestes barrière.

LA PROVINCE NORD COMMANDE 500 000 MASQUES ET SOUTIENT SON ÉCONOMIE

La province Nord a passé commande de 500.000 masques et de 5 respirateurs. Les personnes dépistées sont confinées dans des chambres d’hotel en attendant le résultat des tests.

En cas de résultat positif, il est prévu un acheminement des patients vers le Médipôle.

Un guichet unique à destination des entreprises a été créé pour faciliter les démarches. Un fonds d’aide va être débloqué au travers du Code de Développement, notamment pour la prise en charge des cotisations au Ruamm.

Le président de la Province a appelé ses concitoyens à respecter les règles de confinement, ainsi que les gestes-barrière.


l’État lorsqu’il sera opérationnel. Une assemblée de province sera prochainement convoquée à ces fins. La Province maintient ses paiements aux prestataires. 
. En matière d’enseignement, les directeurs des écoles et des internats restent en alerte administrative et seront disponibles pour un hébergement et la confection de repas le cas échéant. L’accueil des enfants des professionnels retenus par la lutte contre le virus est assuré, dans les écoles de la province nord. Pour assurer la continuité pédagogique, les élèves ont reçu un cahier de vacances pour 14 jours. Ces lieux resteront accessibles selon d’autres modalités pendant les vacances scolaires. 
Pendant toute la durée de la crise, pour joindre la Province nord, vous êtes priés de composer le 
47 71 66. 
*** 
Quelle que soit l’évolution de la situation, je renouvelle mon appel au calme et au respect des consignes en vigueur : confinement et gestes-barrières. Je demande à nos concitoyens de faire preuve de responsabilité, de ne pas relayer les fake-news qui fleurissent sur les réseaux, ni d’alimenter la panique. La plupart des gens guérissent du coronavirus. 
Mes remerciements vont au corps médical dans son ensemble, à tous les travailleurs mobilisés, à tous les bénévoles qui ne ménagent pas leur peine sur le terrain. 
Compte-tenu de l’urgence sanitaire, je déplore l’instrumentation politique de la crise par certains. J’en appelle à la décence et à la responsabilité de tous à un moment où l’unité de nos concitoyens face à la propagation du coronavirus est une nécessité absolue. 
Prenez soin de vous et de vos proches. 
Paul NEAOUTYINE 
Président de l’Assemblée de la province Nord 

2 DÉCÈS DANS UN ACCIDENT DE LA ROUTE

La gendarmerie a annoncé qu’à la suite d’un accident de voiture survenu la nuit dernière sur la route de Nakutacoin, deux personnes ont trouvé la mort.

Le véhicule aurait effectué une sortie de route peu après minuit.

Nous sommes pourtant en pleine période de confinement, et chacun est appelé à la prudence dans tous les domaines.

Un constat dramatique : la route continue à tuer, et même davantage que le coronavirus.