Archives de catégorie : Actu régionale

CONFINEMENT PROLONGÉ JUSQU’AU 29 AVRIL EN POLYNÉSIE

C’est le Haut-Commissaire en Polynésie qui l’a annoncé : le confinement dans l’archipel sera prolongé jusqu’au 29 avril. Toutes les mesures associées le seront également, y compris le couvre feu. Des moyens militaires accrus seront mis en place.

Dominique Sorain est revenu sur la mise en place du vol de continuité territoriale . Celui qui est parti sur Paris mardi à permis de ramener 180 touristes en métropole. Il devrait rentrer Samedi avec à son bord 25 tonnes de fret de matériel médical.

L’État va également envoyer une équipe de militaires spécialisés dans la décontamination des avions et des matériels. Un Airbus militaire A 400 M, de grosse capacité va être positionné en Polynésie française pour une durée d’un mois au moins. Il devrait permettre d’assurer des transports de fret et des evasans entre les îles.

Le président du Pays Édouard Fritch a annoncé que les entreprises de batiment et travaux publics allaient pouvoir continuer leurs chantiers, en respectant des règles strictes de non contamination. 

Le Covid-19 tué en 48h grâce à l’ivermectine utilisée par des chercheurs australiens dans des essais en laboratoire

Des chercheurs de l’Université Monash à Melbourne en Australie ont publié vendredi dernier une étude menée en laboratoire montrant que l’Ivermectine peut tuer le coronavirus en moins de 48 heures. Un traitement unique a permis de réduire d’environ 5000 fois le virus en 48h sur des cultures cellulaires. Cette université s’était déjà illustrée avec la mise au point d’un dispositif anti-dengue avec la bactérie Wolbachia selon en protocole que Nouméa a choisi d’utiliser.

Ces chercheurs ont découvert que l’Ivermectine, un médicament antiparasitaire, utilisé par exemple contre les poux, peut tuer les cellules Covid-19 en 48 heures en laboratoire. Ils ont décidé de s’orienter vers les essais sur l’homme.

Selon l’étude dirigée par l’Université Monash, une seule dose du médicament Ivermectine pourrait arrêter le coronavirus de se développer en culture cellulaire.

« Nous avons constaté que même une seule dose pouvait essentiellement éliminer tout le matériel génétique du virus en 48 heures avec une réduction vraiment significative », a déclaré, vendredi 3 avril 2020, le Dr Kylie Wagstaff du Monash Biomedicine Discovery Institute, rapporte le Daily Mail.

Rebond de l’autre côté de la planète, plus exactement en France. La société pharmaceutique technologique Medincell, basée à Montpellier, annonce avoir lancé, il y a quelques semaines, un projet de recherche pour une formulation injectable à action prolongée d’Ivermectine estimant que la société pourrait avoir un rôle à jouer dans la gestion du Covid-19.

Cette société connaît bien l’ivermectine et le considère depuis longtemps comme un médicament sûr et efficace pour traiter certaines maladies parasitaires. Medincell mène déjà un programme visant à développer un produit injectable de 3 mois pour lutter contre le paludisme.

De futures études cliniques devront confirmer l’action de l’Ivermectine sur le virus Covid-19 ainsi que l’efficacité potentielle d’un injectable à action prolongée sur la prévention et donc sur la rupture de la chaîne de transmission.

Premier résultat : l’action Medincell a fait un bond de 52% en bourse. En cas de résultats positifs, l’Ivermectine injectable à action prolongée basée sur la technologie BEPO offrirait une solution abordable pouvant être rapidement déployée

Chute de l’immobilier de 50% à Sydney et Melbourne : la prédiction controversée de Harry Dent

Harry Dent est un expert américain, d’autant plus respecté qu’il avait prédit la crise des subprimes en 2007. Pour lui, les prix de l’immobilier en Australie sont les plus surévalués au monde avec Hong Kong et la Chine. Il prédit une chute de 50% dans le futur proche, à Sydney et à Melbourne.

L’Australie subira un premier ralentissement consécutif au ralentissement chinois, indique-t-il. Et pour lui, la crise mondiale qui s’annonce pourrait être pire que celle de 1929.

Mais Harry Dent a aussi ses détracteurs. Ceux-ci soulignent que ses prédictions à la baisse pour l’immobilier de Sydney avaient été suivies par … une hausse de 75%.

@Le Petit Journal – « Alors que le coronavirus continue sa progression, un millions d’Australiens pourraient perdre leur emploi au cours des prochains mois et le prix des logements chuter de 50 % lors des 3 prochaines années. 

« L’économiste américain Harry Dent, connu pour avoir prédit la crise immobilière américaine de 2007, a notamment déclaré que le covid-19 pourrait plonger l’Australie dans une période de récession prolongée de 2 à 3 ans marquant ainsi la première crise depuis le début des années 1930.

« Le prix médian d’une maison à Sydney pourrait ainsi tomber à 500 000 $ d’ici 2023 et le taux de chômage être 3 fois supérieur à aujourd’hui dans les mois à venir.« 

Cliquer sur les images pour lire les contenus

Internewscast
L’article du Daily Mail Australia

LE CYCLÔNE HAROLD SUR SANTO ET MALLICOLO : AUSSI FORT QUE « PAM »

Avec des vents de 235km/h, et un déplacement lent, le cyclône Harold puise de l’énergie et sera proche de Santo et Mallicolo en fin d’après midi.

Beaucoup d’eau et crues ont déjà été enregistrées. Les villages à proximité des cours d’eau ont été évacués.

Pour faire face aux intempéries, les mesures de confinement ont été allégées dans les zones menacées pour permettre aux habitants de se mettre à l’abri.

A Luganville, peuplé de 16.000 habitants, tous les magasins sont fermées et des coupures d’électricité et d’eau ont été constatées.

A lire l’article très complet de RNZ en cliquant sur l’image ci-dessous

3378 CAS DE CORONAVIRUS EN AUSTRALIE

Capture d’écran 2020-03-29 à 11.48.39

Un quatorzième décès lié à l’épidémie a été recensé et 212 cas supplémentaires de contamination ont été confirmés samedi matin, pour la plupart dans les Etats de Nouvelle Galles du Sud et de Victoria, portant le bilan total dans le pays à 3.378 cas, selon le ministère fédéral de la Santé.

L’Australie a instauré samedi des mesures plus strictes de distanciation sociale, avec notamment des amendes pour non-respect des règles et la fermeture des plages, afin de lutter contre les transmissions locales du nouveau coronavirus.

Deux tiers des cas recensés en Australie ont pour origine des contacts avec des personnes revenues de l’étranger, ont déclaré les autorités sanitaires, ajoutant que les transmissions locales s’accéléraient aussi.

Le gouvernement fédéral et les gouvernements locaux ont envoyé des messages dissonants depuis le début de l’épidémie sur la question de la distanciation sociale et des autres mesures à adopter, provoquant de la confusion au sein de la population.

Si aucun ordre de confinement n’a été donné à l’échelle nationale, des salles de divertissement diverses ont été fermées et les autorités ont appelé les habitants à ne pas organiser de fêtes chez eux et à éviter toute forme de rassemblement social.

Dans l’Etat de Victoria, la police a procédé samedi à la fermeture des plages où des centaines de personnes avaient afflué la veille, rappelant des scènes aperçues au cours des week-ends précédents sur la plage de Sydney.

L’AUSTRALIE CHOQUÉE PAR LE LAISSER ALLER À BONDI BEACH LE WEEK END DERNIER

Les autorités ont du intervenir pour en interdire l’accès : malgré l’épidémie de coronavirus et les recommandations données à la population, la célèbre plage de Bondi Beach, à Sydney, était bondée le week end dernier.

« Ce qu’on a vu ce matin ici, sur Bondi Beach, c’était le comportement le plus irresponsable de la part d’individus dont nous ayons été témoins jusqu’ici », a déclaré à la presse, dimanche dernier, le ministre de l’Intérieur de Nouvelle-Galles-du-Sud, David Elliott.

L’Australie enregistre à ce jour 1973 cas de covid-19. 8 décès sont à déplorer.

C’est le New South Wales qui est l’Etat le plus touché avec 818 cas. L’épidémie gagne du terrain avec 149 nouveau cas constatés lors de la dernière journée.

Source : le petit journal.com