Archives de catégorie : Actu régionale

QUI EST CHRIS HIPKINS, NOUVEAU PREMIER MINISTRE DE NOUVELLE ZÉLANDE ?

Après la démission surprise de Jacinda Ardern, le parti travailliste néo-zélandais a désigné Chris Hipkins à la fonction de Premier ministre, pour laquelle il était le seul candidat.

Ministre de l’Education dans le gouvernement Ardern, Chris Hipkins a déjà une solide expérience de la vie de cabinets, de parlementaire puis de ministre. Personnalité issue d’un milieu modeste, il est originaire de la Hutt Valley, dans la région de Wellington. Né le 5 septembre 1978, il intègre plusieurs cabinets ministériels, après ses études universitaires, et un passage par la formation industrielle.

En 2008, il entre au Parlement. Dans le gouvernement Ardern, il est ministre de l’Education, de la Police et de la Fonction Publique. Il gagne en réputation dans la gestion du Covid en assurant un intérim de ministre de la santé en 2020.

Marié à Jade Marie, et père de deux enfants âgés respectivement de 4 et 6 ans, Chris Hipkins est largement considéré comme un politicien aguerri, avec plus de 14 ans au Parlement. L’éditorialiste politique néo-zélandais Josie Pagani l’a qualifié de « sensible, sympathique, dur et compétent ». Le nouveau Premier ministre aura la difficile tâche de conduire le parti travailliste aux prochaines élections générales d’octobre, un parti qui ne part pas favori.

Cliquez et Lisez l’Actu du jour en 30 secondes

11 PATATES D’INDEMNITÉ ANNUELLE POUR LE DÉLÉGUÉ À NOUS EN PAPOUASIE !

Ohé Matelots,

Au cas où vous seriez ignorants de ce fait : la Nouvelle Calédonie dispose d’un délégué auprès de cinq ambassades de Frônce, en Australie, en Nouvelle Zélande, à Fidji, au Vanuatu et en Papouasie. Des délégués plutôt compétents, d’ailleurs, avec des bagages solides comme des licences, des masters 2 ou un diplôme de Sciences Po. Jusque là, tout roule ma poule.

Continuer la lecture de 11 PATATES D’INDEMNITÉ ANNUELLE POUR LE DÉLÉGUÉ À NOUS EN PAPOUASIE !

SOUS-MARINS AUSTRALIENS : L’AFFAIRE POURRAIT CONNAÎTRE UN REBONDISSEMENT

« Je pense que nous devons prendre au sérieux la possibilité que nous n’obtenions jamais les sous-marins Aukus« , a indiqué dans le Guardian Sam Roggeveen, directeur du programme de sécurité internationale de l’Institut Lowy, un think tank indépendant basé à Sydney. Sans aller jusque-là, un retard dans la fourniture des sous-marins serait un véritable coup dur pour l’Australie qui doit faire face à la mise en retraite de ses sous-marins Collins aux alentours des années 2040 et risque donc de ne pas trouver de remplaçants avant cette date. Inimaginable à l’heure où les tensions avec la Chine dans la région indo-pacifique se renforcent.

Les affaires risquent en effet de se corser pour l’Australie qui ne devrait pas recevoir ses premiers sous-marins avant 2050 au mieux, quand le contrat avec la France promettait des premières livraisons en 2030. Coûts de construction en forte hausse, carnets de commandes déjà remplis… Plusieurs rapports dont un du Congrès américain ont semé le doute sur la capacité des industries américaine comme britannique à répondre à la demande australienne en temps et en heure alors qu’elles peinent déjà à satisfaire leurs propres besoins. 

Pour combler le déficit de capacité entre la mise au rebut des Collins et l’arrivée des nouveaux sous-marins nucléaires américains ou britanniques, l’Australie cherche une alternative. Les Etats-Unis et le Royaume-Uni ayant d’ores et déjà exclu de prêter certains de leurs submersibles, Canberra envisage selon le Guardian de se tourner vers d’autres partenaires. Parmi les options suggérées : des sous-marins d’Espagne, d’Allemagne, de Singapour, d’Israël ou encore de Suède, via le groupe Saab qui a participé à la conception des sous-marins de classe Collins.

D’après le quotidien économique de Sydney, c’est lors de la visite d’Anthony Albanese à Paris en juillet dernier qu’Emmanuel Macron aurait proposé de fournir à l’Australie quatre sous-marins à propulsion conventionnelle, lesquels seraient construits sur le site de Naval Group à Cherbourg. Si aucun des deux pays n’a confirmé cette information, les syndicats australiens rejetteraient déjà une solution de ce type, eux qui souhaitent que des sous-marins soient construits non pas à l’étranger mais dans leur pays pour accélérer la formation de main-d’œuvre locale. 

Initialement envisagée pour la fin de l’année, une éventuelle visite d’Emmanuel Macron en Australie n’a jamais été confirmée. Pourtant, selon le Monde, Sébastien Lecornu, ministre des Armées, « a confirmé, le 20 novembre, qu’il s’agissait de sous-marins à propulsion conventionnelle et non nucléaire, comme initialement demandé par Canberra dans le cadre de l’alliance « Aukus ».

LE VANUATU VICTIME D’UNE CYBERATTAQUE

Plusieurs services gouvernementaux du Vanuatu ont été victime d’une cyberattaque et se trouvent pratiquement paralysés. Le Vanuatu a demandé l’aide urgente de l’Australie elle-même en proie à une vaste cyberattaque touchant l’un des principaux assureurs de santé du pays.

Pour l’heure, les sites Web du Parlement, de la Police, du Premier ministre et … du service chargé de répondre aux cyberattaques font partie de ceux qui ont été touchés. En particulier, les courriels et les services vocaux semblent indisponibles.

Plusieur services gouvernementaux ont été suspendus et les autorités recommandent aux administrés de ne pas formuler de requêtes en ligne.

En Australie, c’est le site de Medibank qui a été piraté. A la suite du refus de l’organisme de payer la rançon exigée, des informations concernant des assurés ont été divulguées publiquement. Ces données concernent notamment les noms, les numéros de passeport, les adresses et les informations médicales des assurés.

ÉLECTIONS AU VANUATU SUR FOND DE RUMEUR DE CORRUPTION

Le Parlement du Vanuatu ayant été dissous par le président de la République de l’archipel le 19 août dernier, 219 candidats à un nouveau mandat parlementaire se sont fait connaître et ont été validés par la commission électorale. Parmi eux, 61 sont d’anciens députés.

La campagne bat son plein dans les 6 provinces du pays, et le scrutin doit s’ouvrir le 13 octobre.

Cette élection va évidemment peser sur les finances du Vanuatu. Son coût est estimée à 146 millions F CFP. Il est probable que le pays bénéficie d’un aide australienne pour le supporter.

Selon le Daily Post, « des sources fiables ont déclaré que certains candidats offrent de l’argent et proposent même une somme d’argent si une personne présente une liste de cent électeurs. »

Le journal indique également avoir reçu des informations « selon lesquelles il existe également des allégations similaires dans d’autres circonscriptions, à l’exception de Port Vila ».

302.307 électeurs sont inscrits pour ce scrutin tandis que le recensement de l’an dernier. La population recensée l’an dernier est de 309.000. Selon Edward Kaltamat, le président de la Commission Electorale, deux points sont toutefois à retenir.

D’une part, ces statistiques n’ont pas tenu compte des citoyens ni-Vanuatu résidant à l’étranger lors du recensement, et de ceux qui se trouvaient en voyage.

D’autre part, les personnes décédées depuis 1980 … figurent toujours sur les listes électorales. Or précise le président de la Commission, celle-ci ne peut supprimer le nom des électeurs disparus que si on lui présente les certificats de décès. Le soupçon qui pèse repose donc sur la possibilité que certains électeurs puissent voter par procuration pour des personnes décédées …

Les résultats du scrutin du 13 octobre et les tractations qui ne manqueront pas de suivre détermineront si l’actuel premier Ministre Bob Loughman sera reconduit à sa fonction ou s’il sera remplacé.

Point positif d’importance tout de même : les élections seront scrutées par 49 observateurs étrangers. Ceux-ci viennent de France, d’Australie, de Nouvelle Zélande, de Chine, de Kiribati, du Forum des Iles du Pacifique, du groupe Fer de Lance et du programme de développement des Nations Unies.

LE DOLLAR AUSTRALIEN À SON COURS LE PLUS BAS DEPUIS DEUX ANS

Le dollar australien est côté à 0,65 euros soit une peu plus de 77FCFP. Les actions australiennes ont chuté de manière significative à Wall Street, dans un contexte d’inquiétude concernant la hausse possible des taux d’intérêt et ainsi que les craintes d’une récession potentielle aux États-Unis.

Le dollar australien est tombé à 63,23 cents américains lundi après-midi, son niveau le plus bas en deux ans et demi, et s’est une peu redressé à 63,3 peu avant la fermeture.

La National Australia Bank prévoit que la monnaie locale se négociera principalement entre 62,5 et 67,5 cents américains pour le reste de cette année, avant de se rétablir vers 70 cents américains d’ici le milieu de 2023.

Corrélé étroitement à la situation économique mondiale, le dollar australien, selon les experts, demeurera sensible aux taux d’intérêt US, ainsi qu’au rétablissement éventuel de l’économie européenne soumise à un hiver difficile, et enfin, aux conditions sanitaires et de croissance de la Chine.

Selon l’économiste en chef d’AMP Capital, Shane Oliver, la monnaie australienne reste « probablement menacée de nouvelles baisses à court terme, car les incertitudes mondiales persistent et que la RBA [Reserve Bank] reste un peu moins ferme que la Fed« .

IMBROGLIO AU VANUATU : LE PARLEMENT ÉTÉ DISSOUS

Le Vanuatu va devoir affronter de nouvelles élections législatives à mi-mandat. Le président de la République vient en effet de signer la dissolution du Parlement après avoir consulté le Conseil des Ministres. Cet épisode fait suite à une contestation de l’opposition en passe de voter une motion de censure.

En effet, une motion de censure avait été déposée et devait être débattue ce vendredi, après une absence de quorum dans l’assemblée législative mardi dernier. Le mode de gestion de l’archipel, ainsi qu’une tentative infructueuse du Premier ministre de modifier la Constitution afin de prolonger les cycles électoraux de quatre à cinq ans avaient provoqué le mécontentement d’une partie des députés.

Le chef de l’opposition Ralph Regenavu a déclaré à l’agence Reuters que la dissolution serait contestée devant les tribunaux, alors que selon lui, une majorité de membres du parlement étaient favorables à la destitution de Bob Loughman.

Le document d’intention signé récemment entre ce dernier et le président du gouvernement concernant la libération des échanges de certains produits entre la Nouvelle Calédonie et le Vanuatu devra donc attendre un peu avant sa finalisation …

L’ACTU EN 30 SECONDES

  • Document d’intention sur les échanges agricoles entre le Vanuatu et la Nouvelle Calédonie : la grogne des agriculteurs locaux. Dans l’accord de libre-échange envisagé entre les deux archipels concernant la commercialisation de certains produits, le chapitre concernant le taro, l’igname et la patate douce n’a guère plu à la Fédération Nationale des Syndicats d’Exploitants Agricole de Nouvelle Calédonie. Celle-ci « regrette amèrement que le 17e gouvernement de la Nouvelle Calédonie préfère penser et mettre son énergie, son temps, pour importer des produits agricoles de pays étrangers plutôt que de travailler à développer, soutenir, encourager l’agriculture calédonienne et notamment des filières de transformation de produits locaux ». La FNSEA NC se déclare opposée à cet accord « et fera tout ce qui est en son pouvoir pour que celui-ci ne se concrétise pas ».
  • Un piéton d’une vingtaine d’années a été fauché samedi soir par une voiture alors qu’il traversait la route à la hauteur de Saint Louis. L’automobiliste a déclaré avoir été gêné par la pluie entraînant une mauvaise visibilité.
  • Pas d’information pour l’instant sur la position de l’Eveil Océanien pour le renouvellement de la présidence du Congrès, ni sur une éventuelle chute du gouvernement Mapou. Wait and see est ce qu’il ressort de l’interview de Milakulo Tukumuli invité hier soir au JT de NC 1ère.
  • 20ème anniversaire du Conseil municipal junior de la Ville de Nouméa. Pour l’occasion, les jeunes conseillers actuels et leurs prédécesseurs ont été réunis samedi à l’Hôtel de Ville.
  • TOUR DE FRANCE FEMMES : La Néerlandaise Annemiek van Vleuten a remporté le Tour de France Femmes, au sommet de la Super Planche des Belles dimanche, 33 ans après la dernière véritable Grande boucle féminine. Annemiek van Vleuten succède à Jeannie Longo au palmarès interrompu depuis 1989.
  • Le Conseil Scientifique national a été remplacé par le « Comité de veille et anticipation des risques sanitaires ». Ce dernier a été créé par décret et sa composition sera connue dans quelques jours.
  • Absence très commentée du maire écologiste de Lyon lors de la visite du ministre de l’Intérieur. Gérald Darmanin en a profité pour tacler l’édile. Il a rendu hommage aux policiers dont l’un d’entre eux a été percuté vendredi par un scooter et traîné sur plusieurs mètres. Il propose de rencontrer le maire en septembre, et a martelé qu’il « y a eu plus de 100 policiers » supplémentaires à Lyon « depuis que je suis ministre », une «nouvelle CRS à demeure» ainsi que «200 policiers de la PAF» (police aux frontières) qui arriveront en janvier 2023. 
  • La championne australienne de tennis Ash Barty, ex-numéro 1 mondiale, a épousé son partenaire de longue date Gary Kissick. Ce dernier est stagiaire professionnel au Brookwater Golf Club, où le couple s’est rencontré il y a sept ans. 
  • La France entière s’était tordue de rire après le discours de Douchka Markovicconseillère de Paris élue sous l’étiquette du Parti Animaliste, qui avait pris la défense des rats dans la capitale. L’animal, nommé par la conseillère « surmulot , moins côté négativement », joue selon elle, un rôle « dans les égouts avec l’évacuation de plusieurs centaines de tonnes de déchets et le débouchage de canalisations ». D’où la publication d’un internaute sur Twitter …

L’ÉTAT A DÉPENSÉ 214 MILLIARDS EN POLYNÉSIE EN 2021 !

La Polynésie a reçu 214 milliards FCFP en 2021 au titre des dépenses de l’État sur le territoire . Celles-ci se répartissent de la manière suivante :

  • Les dépenses de l’Etat pour l’exercice de ses propres compétences (justice, sécurité, enseignement supérieur et recherche) s’élèvent à 83,2 milliards Fcfp
  • Covid – Pour faire face aux conséquences de la crise sanitaire, l’Etat a renforcé son soutien au territoire et engagé plus de 22,9 milliards Fcfp en 2021, dont 90 % de ce montant, soit 20,6 milliards de Fcfp, dédié aux aides versées principalement aux secteurs économiques, culturels, sociaux-éducatifs.
  • L’État aux côtés de la Polynésie – En 2021, l’Etat a également renforcé sa contribution au profit des compétences du Pays à hauteur de 117,9 milliards Fcfp (contre 104 milliards Fcfp en 2020).
  • Le soutien de l’Etat aux communes – En 2021, le soutien financier apporté par l’Etat aux communes s’élève à 13,6 milliards Fcfp (soit 6 % des dépenses de l’Etat). Cet appui a notamment contribué à des travaux de constructions scolaires et d’équipements municipaux, d’infrastructures routières, maritimes et aéroportuaires, ainsi qu’à des travaux de collecte des déchets et de gestion de l’eau potable.
  • L’accompagnement de l’Etat à l’économie Polynésienne a permis de créer et de maintenir l’emploi – En 2021, 8,4 milliards Fcfp d’aide fiscale ont été accordés en faveur de 14 programmes représentant un montant d’investissements de 19 Mds Fcfp. Grâce à l’aide fiscale de l’Etat, les chefs d’entreprises ont concrétisé la création, le développement ou encore l’extension de leur activité. 226 emplois directs ont ainsi  été créés et 1 362 emplois directs maintenus, auxquels s’ajoutent les emplois indirects liés aux opérations de construction et de rénovation ainsi que les emplois induits.

L’ENTRECÔTE À 750F LE KG … À TAHITI

C’est une promotion de Carrefour Polynésie, à Faa’a et Taravao. La viande est fraîche et importée de Nouvelle Zélande. La promotion indique « jusqu’à épuisement des stocks » et les ménagères font le plein.

Il faut dire que les prix sont alléchants : 1285f le kilo de filet de boeuf sous vide, 795f le kilo de gigot d’agneau sous vide, 615 francs le kilo de rumsteack de boeuf sous vide. De quoi se réconcilier avec la consommation de viande.

Quelques craintes ayant été formulées sur Facebook par des internautes, Carrefour a précisé qu’il s’agissant de « viande fraîche et non congelée ».