Archives de catégorie : Actu régionale

L’AUSTRALIE FERMÉE JUSQU’À FIN 2021/DÉBUT 2022

Le ministre des finances australien, Simon Birmingham, a déclaré que les frontières australiennes resteraient fermées au moins jusqu’à la fin de cette année, et probablement au début de 2022.

Cette résolution prudente est largement due à la flambée de l’épidémie de Covid en Inde, une flambée qui a posé un grave problème de rapatriement des Australiens de ce pays au gouvernement de Scott Morrison.

 » Les Australiens ne veulent pas que nous rouvrions les frontières et que nous risquions de faire entrer le COVID dans ce pays, et que nous risquions la perte de vies, des dommages économiques et la perte d’emplois en Australie« , a estimé le ministre.

Aucune date précise n’a été avancée. Le gouvernement juge que le pilotage de la crise sanitaire en Australie se situe dans un environnement encore plus incertain qu’il y a quelques mois.

Une question très importante demeure la capacité des personnes vaccinées de transmettre ou non le virus, ainsi que l’efficacité de la quarantaine à domicile. Chaque Etat australien conserve une grande latitude à gérer localement cette crise.

SYDNEY DANS LA FUMÉE DES BRÛLIS

Phénomène plutôt rare : la ville de Sydney a été envahie par une épaisse fumée obligeant l’arrêt des rotations des ferries. Dans la partie sud de la ville, les habitants ont été invités à rester chez eux et le niveau de pollution a augmenté de manière significative.

La raison ? Selon le NSW Rural Fire Service, des brûlis avaient été planifiés autour des Northern Beaches, de Campbelltown et des Blue Mountains. Ces opérations visent à débarrasser les sols des encombrements de branches et de bois afin d’éviter le départ de gros incendies.

Elles devraient être interrompues pour cause de grosses pluies. En effet, entre cinq et 10 millimètres de pluie pourraient tomber à Sydney aujourd’hui et jusqu’à 20 millimètres mercredi.

Un tel événement ne s’était pas produit depuis les vastes incendies de 2019/20.

LA « BULLE » EST SUSPENDUE ENTRE WESTERN AUSTRALIA ET LA NOUVELLE-ZÉLANDE POUR CAUSE DE CORONAVIRUS

Un cas de covid ayant été détecté dans l’Etat du Western Australia, avec une suspicion de contamination de cas contacts, la bulle aérienne entre WA et la Nouvelle-Zélande a été suspendue.

Le Premier ministre de WA annoncé qu’un confinement de 3 jours était décrété pour les villes de Perth et de Peel. Les habitants ont accès aux services essentiels.

Les clients des vols annulés disposeront de plusieurs options : une nouvelle réservation, un crédit voyage ou le remboursement de leur billet.

« FURIOSA », PREQUEL DE « MAD MAX : THE FURY » SERA TOURNÉ DANS LE NEW SOUTH WALES

Le « French Mayor », du haut de ses nuages, sera ravi, lui qui jouait le rôle d’un motard dans le premier « Mad Max » : Georges Miller, aidé par des aides colossales de l’Etat fédéral, va commencer en juin le tournage de « Furiosa », la préquelle de « Mad Max : The fury ». Ce film, reprenant l’univers de Mad Max, mais racontant une autre histoire s’étant déroulée avant de « The fury », verra le retour en Australie de l’équipe technique de « Mad Max : The fury ». Trois stars seront au générique : Anya Taylor-Joy, que les Calédoniens accrocs à Netflix ont découvert dans « Le jeu de la Dame », Yahya Abdul-Mateen (Matrix 4) et surtout Chris Hemsworth (Tyler Rake).

Pour emporter la production,  les autorités australiennes n’ont pas lésiné. Le fonds « Made in New South Wales » a débloqué plus de 13 milliards CFP en soutien à la production qui bénéficie en outre d’une compensation du gouvernement fédéral.

Les retombées ne sont pas moindres : 850 emplois et 35 milliards CFP !

«C’est une excellente nouvelle pour la Nouvelle-Galles du Sud», a déclaré la première ministre de l’État, Glady Berejiklian, dans le même communiqué. «On s’attend à ce qu’il devienne le plus grand film jamais réalisé en Australie.»

OUVERTURE AUJOURD’HUI DE LA BULLE AUSTRALIE/NZ

À partir de ce matin, la Nouvelle-Zélande et l’Australie vont supprimer les restrictions de quarantaine pour les voyageurs de l’autre côté de la mer de Tasman. Qantas, Jetstar et Air New Zealand prévoient de transporter environ 10 000 personnes sur les routes trans-Tasmaniennes dès aujourd’hui !

La semaine dernière, Tourism Australia a lancé une campagne de 3,1 millions de dollars (environ 350 millions CFP) en direction des Kiwis pour les inviter à «être les premiers» voyageurs internationaux de retour en Australie.

« Bien que la bulle du voyage ne comblera pas le vide de toutes les affaires internationales perdues, elle fournira une impulsion importante à notre industrie en stimulant la demande dans certaines des régions qui en ont le plus besoin« , a déclaré Phillipa Harrison, directrice générale de Tourism Australia. L’Australie est la destination de voyage préférée des Kiwis, avec 1,4 million de voyages en 2019, ce qui représente une dépense totale de 2,6 milliards de dollars soit environ 210 milliards CFP

Pour ce qui concerne la Nouvelle Zélande, le ministre du Tourisme, Stuart Nash, a déclaré que la promotion officielle de sa destination commencerait plus tard ce mois-ci. Mais il est vrai que l’Australie entre pour deux semaines en période de vacances scolaires, et donc, une séquence peu propice aux voyages à l’étranger.

VOYAGES LIBRES ENTRE L’AUSTRALIE ET LA NOUVELLE-ZÉLANDE À PARTIR DU 19 AVRIL

Ça y est : la fameuse bulle trans-tasmane va s’ouvrir le 19 avril prochain entre l’Australie et la Nouvelle-Zélande, ou plus exactement le 18 à 23h59. Dans un communiqué, Qantas et Jetstar ont déclaré qu’ils opéreraient initialement jusqu’à 122 vols aller-retour par semaine sur 15 routes entre les deux pays une fois la bulle ouverte. Jetstar opérera initialement d’Auckland à Melbourne, Gold Coast et Sydney à l’aide de son Airbus A320, avec des horaires des deux compagnies aériennes reliant le réseau domestique néo-zélandais de Jetstar. Qantas opèrera des vols directs toute l’année depuis Auckland, Wellington, Christchurch et Queenstown, y compris des vols directs vers Brisbane et Melbourne vers Queenstown.

Le directeur général d’Air New Zealand, Greg Foran, a déclaré que dans les cinq minutes suivant l’annonce de l’ouverture de la bulle, la compagnie aérienne avait vendu plus de vols qu’elle ne le ferait normalement en trois jours ! En décembre, la compagnie aérienne avait rappelé 330 membres de son personnel qui avaient été licenciés.

Pas de quarantaine pour les passagers, mais des conditions concernant à la fois leurs vols et leur situation personnelle.

Les vols ne devront transporter que des passagers provenant soit d’Australie, soit de Nouvelle-Zélande. Les équipages ne devront pas avoir effectué de vols présentant des risques Covid. Il devra également y avoir des zones vertes fonctionnant dans les aéroports pour s’assurer qu’il n’y a pas de risque de contamination croisée entre les différents vols.

Les passagers devront porter un masque et pourront être soumis à des contrôles aléatoires de température. Ils ne devront pas avoir eu un résultat positif au test Covid-19 au cours des 14 jours précédents, et ne devront pas attendre les résultats d’un test Covid-19 effectué au cours de cette période de 14 jours.

La bulle néo-zélandaise est ouverte avec l’Australie Etat par Etat. Au cas où une épidémie surviendrait dans l’un d’entre eux, les voyageurs seraient alors soumis aux restrictions décidées alors.

COVID POLYNÉSIE : ACCÉLÉRATION DES VACCINATIONS

Les chiffres du Covid sont en nette amélioration en Polynésie. Les cas ont diminué de moitié au mois de mars. Le taux d’incidence est inférieur à 10 pour 100 000 habitants sur l’ensemble du territoire, ce qui se traduit mécaniquement par une décrue du nombre de prélèvements. Même constat du côté des urgences, où le taux de positivité au SARS-CoV-2 est inférieur à 1% parmi les patients symptomatiques prélevés.

D’ailleurs, les autorités ont décidé de fermer les derniers centres de prélèvement.

Désormais, la seule priorité demeure la vaccination. Pour le mois d’avril, 36.000 doses sont attendues, soit 9.000 par semaine. Un chiffre équivalent à celui de la Nouvelle-Calédonie. Au 1er avril, 24.825 personnes avaient reçu leur première injection, contre 23.754 en Calédonie.

La Polynésie doit également surmonter la difficulté résultant de la dispersion de la population à travers ses multiples iles, et la vaccination nécessite la présence d’un médecin pour les risques de malaise ou d’allergie.

Les autorités polynésiennes veulent restaurer un trafic touristique rapidement, une activité économique vitale pour l’archipel. C’est ainsi que le ministère de Tourisme a entamé les démarches de demande de certification « Safe Travels » auprès du Conseil Mondial du Voyage et du Tourisme (WTTC, pour World Travel and Tourism Council) le 19 mars dernier.

LES TERRIBLES INONDATIONS DE SYDNEY VUES DU CIEL

Images impressionnantes que celles de Richmond ou de Winsor, dans la région de Sydney. La décrue est en cours, et les habitants aidés par les pouvoirs publics peinent à nettoyer leurs maisons. Les infrastructures sont remises état. Des risques de santé sont apparus avec les submersions des installations sanitaires dans la côte nord des Nouvelles Galles du Sud. Peu à peu, les dégâts commencent à être estimés au fur et à mesure que les eaux se retirent.

Le région de Richmond, près de Sydney, avant l’inondation

LA STAR MONDIALE ED SHEERAN ÉCHAPPE À LA MONTÉE DES EAUX DANS LE NSW

C’est dans un complexe de luxe, près de la Sydney, qu’Ed Sheeran en compagnie de son épouse Cherry Seaborn et leur petite fille Lyra Antarctica âgée de 7 mois, se trouvait en isolement.

Sweven Estate, près de Cattai, se trouve à une heure environ de Sydney, et offrait au couple une résidence à l’abri des regards indiscrets.

Toute cette région a été la proie d’inondations. Ed Sheeran et sa famille ont réussi à quitter la propriété par la dernière route qui n’avait pas été fermée en raison de la montée des eaux. Tous ont pu gagner l’aéroport de Sydney pour monter à bord d’un jet privé se rendant à Melbourne.

Ed Sheeran, avec de nombreux artistes, y ont participé au service funèbre à la mémoire de leur ami l’impresario Mickael Gudinski. Il y a notamment interprété « Visiting hours », uns chanson mise au point lors de son séjour à Sweven Estate.

Ecoutez « Visiting hours » en première à Melbourne, puis un duo avec Kylie Minogue, également présente à Melbourne.

SYDNEY ENVAHIE PAR DES MYGALES MORTELLES ?

Ce n’est pas un scénario de film catastrophe : les habitants de la région de Sydney ont été les destinataires d’une mise en garde « urgente » – et alarmante – des autorités concernant l’invasion d’une espèce d’araignée dangereuse. Ils doivent en effet se préparer à un afflux d’Atrax robustus, une mygale dont le venin est le plus violent au monde, et qui est endémique à la zone de Sydney.

« Après les inondations incroyables que nous avons vécues dans le Grand Sydney, elles ont été expulsées de leur habitat et vont se réfugier dans les zones plus sèches« , a expliqué Tim Faulkner, directeur du Parc australien des reptiles. « Cela pourrait malheureusement vouloir dire qu’elles entreront très bientôt dans les maisons. »

Des images de mygales fuyant les zones inondées sont devenues virales ces derniers jours, montrant des araignées grimpant des clôtures et des bâtiments.

Voir la video ci-dessous.

L’Atrax robustus (en anglais, Sydney funnel-webs spider) est redoutée pour son venin particulièrement toxique et qui, de surcroît, agit très vite. Pas moins de 13 décès humains dus à une morsure de cette mygale ont officiellement été documentés.