Tous les articles par noumeaPost

UNE ÉPICERIE FINE NOMMÉE « CAGOU » … À AVRANCHES !

L'épicerie "Cagou" à Avranches
L’épicerie « Cagou » à Avranches

Si vous passez par Avranches -département de la Manche en région Normandie-ou si par hasard vous y avez de la famille, ne manquez pas d’aller rendre visite à une épicerie fine nommée … « Cagou » !

Jean-Christophe Vanphien-Photo Ouest France
Jean-Christophe Vanphien-Photo Ouest France

C’est un calédonien, Jean-Christophe Vanphien, qui s’est lancé dans cette aventure. Alcools, savons, produits sucrés et salés… « Le but est de proposer des produits d’ici et d’ailleurs », indique-t-il . La clientèle d’Avranches pourra y trouver des produits du terroir, des produits asiatiques -des nems ?-, et une gamme assez variée d’épices.

Capture d’écran 2016-01-23 à 13.52.20Le quotidien Ouest France a eu la gentillesse de s’en faire l’écho. Et d’indiquer que le Cagou est un oiseau endémique à la Nouvelle-Calédonie et qui ne vole pas.

« Cagou » est situé 17, rue Saint-Gervais. Tél. 09 81 35 39 92. Ouvert du lundi au vendredi, de 9 h 15 à 18 h 30, et le samedi, de 9 h 15 à 14 h et de 15 h à 18 h 30. N’oubliez pas d’y passer. Merci à l’internaute qui a publié l’info sur Facebook.

Aircalin en mode « low cost »

Ce n’est que pour une période limitée, recherche de l’équilibre financier oblige. Mais Aircalin, jusqu’au 24 janvier, était en mode « low cost ».

Le « yield management » a conduit la compagnie à optimiser son coefficient d’occupation après le rush de l’été calédonien pour remplir les vols insuffisamment commercialisés. Pour cela, elle a imgresproduit des tarifs superlight qui sont vraiment … superlight ! Qu’on en juge : Brisbane à 46.000 FCFP, toutes taxes comprises. Ce qui rend un prix réel du billet à … tout juste 30.000 FCFP aller retour

Si souvent critiquée pour un « monopole » qu’elle n’exerce pas puisque toutes les compagnies pourraient sans difficulté desservir la Calédonie, ou pour des tarifs « haute saison » que certains clients jugent exorbitants, ces derniers superlight méritaient d’être soulignés. Et comme disent les aériens, « ils n’ont pas touché terre« .

les indépendantistes inquiets de leurs divisions/Tutugoro Président de l’UPM/Ringard Vice-Recteur

  • LES INDEPENDANTISTES S’INQUIETENT DE LEURS DIVISIONS-Ce sujet était abordé au cours de deux réunions ce week end : le congrès de l’UMP à Nouméa, et le Bureau Politique du Palika à Hienghène. Le 34è Congrès du FLNKS se tiendra les 5 et 6 mars prochains. Depuis plus de 10 ans, le FLNKS n’a pu se mettre d’accord sur la désignation d’une Président.
    Parmi les points de divisions, on peut citer la fameuse « doctrine nickel » que le Palika a érigé en dogme alors que l’Union Calédonienne prône le pragmatisme en période d’extrême difficulté économique.

    Victor Tutugoro
    Victor Tutugoro
  • Victor Tutugoro a été reconduit à la présidence de l’UPM.
  • Jean-Charles Ringard devrait être nommé Vice-Recteur de la Nouvelle-Calédonie (voir notre article).
  • Deux kytesurfeurs à la dérive hier après midi … pour cause de manque de vent. Ce sont les pompiers surveillants de la tour du Chateau Royal qui les ont sortis de ce mauvais pas. Gros week end pour les secours en mer : accident de plongée à Prony, dispute conjugale à Tiaré, panne de bateau, mais tout est rentré dans l’ordre.
  • Grave accident de voiture à la hauteur de Nessadiou où un véhicule roulant en direction du nord a percuté deux autres véhicules à l’arrêt. Bilan : des blessés légers et 4 blessés graves qui ont du être évacués par hélicoptère.
  • La Calédonienne de Pétanque débutera vendredi au Mont Dore et va attirer tous les amoureux des boules, de pétanque, bien sûr.
  • Journées Défense et Citoyenneté mercredi et jeudi à Maré.
  • OPEN D’AUSTRALIE : Tsonga out, Simon a rendu les armes face au n°1 mondial Novak Djokovic après un match remarquable qui a duré 5 sets. Montfils est sur les courts aujourd’hui faceau 72è mondial Kuznetsov.
  • L’Iran annonce l’achat de 117 Airbus. Cette commande devrait être officialisé lors de la visite du Président iranien à Paris le 27 janvier prochain.

CAMOUFLET POUR LE GOUVERNEMENT : RINGARD NOMMÉ VICE-RECTEUR

Jean-Charles Ringard
Jean-Charles Ringard

Le gouvernement local avait, à l’unanimité, soutenu la candidature de Claude Constant, ancien SGA du gouvernement, puis directeur de cabinet de Léopold et de Iékawé chargés de l’enseignement, pour succéder au précédent Vice-Recteur de la Nouvelle-Calédonie. Face à lui : Jean-Charles Ringard, candidature présentée par Najat Valaud Belkacem. Le ministère de l’Education nationale ne l’aurait pas entendu de cette oreille, pas plus que l’Etat qui aurait décidé, selon RRB qui l’annonçait dès samedi matin, de choisir un homme du sérail, l’Inspecteur général de l’administration de l’Education nationale Jean-Charles Ringard. Camouflet.

« C’est la France qui paie » : L’ETAT DÉPENSE 100 MILLIARDS CFP POUR L’EDUCATION EN CALÉDONIE

Le débat, à Nouméa, avait tourné autour de l’emploi local, certains ne cachant pas leur sentiment qu’il fallait, avec un candidat diplômé, choisir « un local plutôt qu’un zoreille ». A l’occasion d’ailleurs, il a été oublié qu’un autre calédonien avait déjà exercé un intérim du Vice-Recteur et avait postulé à la fonction de Vice-Recteur, Pierre Boyer… Les enjeux, pourtant, ne se limitent pas à cette considération réductrice.

L’Etat, au travers du ministère de l’Education nationale, une sorte « d’Etat dans l’Etat » comme peuvent l’être Bercy ou la Défense nationale, dépense en Nouvelle-Calédonie chaque année aux alentours de 100 milliards FCFP. Ce n’est pas rien.

C’est qu’en effet, le territoire s’est vu confier l’essentiel des compétences dans le public comme le privé, mais il finance la quasi-totalité de ses dépenses … avec l’argent de l’Etat. Si la chanson « c’est la France qui paie » devait trouver une illustration, c’est ce  domaine qui pourrait la lui fournir.

UN HOMME DU SÉRAIL POUR DÉFENDRE LES INTÉRÊTS DE L’ÉTAT

Or l’Etat s’est montré à plusieurs reprises soucieux des interprétations du transfert de compétence, trop favorables pour certains « mandarins » de la rue de Grenelle, à la Nouvelle-Calédonie. Il s’agit notamment de la fameuse MADGG (Mise à Disposition Globale et Gratuite de 5000 personnels-NDLR), des conditions de stages de titularisation de personnels locaux, de mesures transitoires ou encore de la construction des Lycées du Mont Dore et de Pouembout, pourtant inscrits dans les Accords de Nouméa. De ce point de vue, l’ancien Vice-Recteur, Patrick Dion, passait à Paris pour « trop calédonien » en ce sens qu’il a défendu bec et ongles les intérêts du gouvernement local et du Congrès.

Dans ce contexte, il paraîtrait probablement préférable aux responsables parisiens de nommer un homme du sérail et d’expérience –Claude Constant étant depuis de nombreuses années hors du circuit actif de l’Education nationale-. Et pour celà, quoi de mieux qu’un homme du ministère.

UN RAPPORT
SUR LES TROUBLES DU LANGAGE

D’autant que Jean-Charles Ringard, soutenu par deux poids lourds que sont Ségolène Royal et Jack Lang, n’est pas un inconnu. Il a la réputation d’être un haut fonctionnaire « brillant » et apte à la négociation. Nommé Inspecteur général de l’administration de l’Education nationale en 2012, il avait produit 10 ans auparavant, à la demande de Ségolène Royal, un rapport  sur les troubles du langage qui a permis d’élaborer le plan national pour les jeunes dyslexiques et dysphasiques.

UN CAMOUFLET

Au total, ce serait un camouflet pour le gouvernement local et son Président. Il faudrait probablement voir dans ce geste un message subliminal résultant de l’appréciation générale de l’Elysée et de Matignon sur la qualité de la gouvernance calédonienne depuis deux ans.

Dans cette hypothèse, que pourrait-il se passer de nouveau ?

Les autorités locales pourraient prendre la décision de nommer un local à la fonction de Directeur Général des Enseignements, patron de l’enseignement. Or, dès 2012, date du transfert, la création d’un « service unique » chargé de regrouper les compétences Etat/Nouvelle-Calédonie a été actée, conformément aux conventions prévus par la loi organique.

De surcroît, une brouille n’apporterait que des nuisances à l’enseignement en général, et à la Nouvelle-Calédonie en particulier. La Polynésie a conduit un tel conflit dans un passé récent. Elle s’est rendu compte qu’au delà des incantation identitaires et statutaires, le poids de l’Etat était, dans tous les cas, déterminant. Et qu’il valait mieux entretenir avec lui, des rapports, notamment financiers, francs et cordiaux …

ACTU 23 janvier/Deux jeunes enfants noyés dans la mangrove de Koutio/Hollande : préparer la sortie de l’Accord dans le consensus

  • DRAME DANS LA MANGROVE DE KOUTIO-deux jeunes enfants, un garçon et une fille âgés de 3 ans, ont été retrouvés morts, noyés, après voir probablement échappé àla surveillance de leurs parents. Une enquête est en cours.
  • FRANÇOIS HOLLANDE : PRÉPARER LA SORTIE DE L’ACCORD DANS LE CONSENSUS -Au sujet de la Nouvelle-Calédonie, et alors qu’il était l’invité surprise aux cocktail de voeux de Georges
    François Hollande lors de sa visite en Calédonie
    François Hollande lors de sa visite en Calédonie

    Pau-Langevin, ministre des Outre mer, le Président de la République a estimé qu’il « y a des évolutions qu’il convient de préparer dans le consensus, car c’est toujours l’esprit qui doit être le nôtre par rapport à ce territoire qui connaît en ce moment des difficultés avec le nickel, nous le savons, et là aussi, nous devons y travailler avec les élus « .
    Evoquant l’agression des gendarmes à Thio, François Hollande a indiqué que « nous devons faire attention et ne rien accepter car on sait très bien qu’il peut y avoir des processus qui, après, ne sont pas maîtrisés« .

    • Commentant ces propos au micro de RRB, le Sénateur Pierre Frogier s’est réjoui du retour à l’esprit de consensus qui avait été instauré par Michel Rocard pour parvenir aux Accords de Matignon en 1988. Pour le Sénateur, l’avenir de la Nouvelle-Calédonie ne peut se construire autrement qu’au travers d’un accord entre toutes les parties, et au premier chef, d’une vision commune au sein des partis qui prônent le maintien du territoire dans la France.
      Evoquant le Comité des Signataires, il estime que les acteurs de cette réunion doivent « rassurer et rendre espoir à nos compatriotes« . Quant au nickel, cette problématique est pour lui indissociable de l’avenir institutionnel de la Calédonie. Le futur de KNS et de Valé étant aux mains de sociétés extérieures, « il faut sauver la SLN » dont l’Etat et la Nouvelle-Calédonie sont actionnaires, l’Etat devant jouer un rôle majeur dans cette démarche.
      S’agissant enfin de la délinquance qu’il juge ne pas relever « de l’agitation politique contrairement à la période des événements« , Pierre Frogier appelle une action déterminée de l’Etat constatant malheureusement que pour le seul problème de Saint Louis, le maire du Mont Dore a du mal à se faire entendre. Pour le Sénateur, ne pas résoudre les problèmes de délinquance risque de porter préjudice à la sincérité  des acteurs politiques travaillant à la sortie de l’Accord de Nouméa.
  • A Poya, la gendarmerie a mis la main sur des cambrioleurs qui sévissaient depuis plusieurs semaines. Tablettes, ordinateurs, téléphones, voiture volées et incendiées figuraient au triste palmarès des deux individus.
  • Congrès de l’UPM ce week end, Bureau Politique du Palika à Hienghène figurent sur l’agenda politique de cette fin de semaine.
  • Les travaux de réparation du pont de la SLN sont terminés et la circulation est redevenue normale.
  • Les déchèteries de Magenta, de Ducos et du 6è km sont désormais ouvertes en continu. Concernant les déjections canines, des sacs et des poubelles sont installés sur les lieux de promenade : Ouen Toro, Orphelinat, Parc Brunelet et Promenade Pierre Vernier. 50.000 chiens ont été recensés à Nouméa.
  • L’interdiction de baignade à la Coulée et à la plage des Piroguiers au Mont Dore demeure au moins durent ce week end.
  • Open d’Australie : Tsonga poursuit sa route, Gil Simon s’est également qualifié pour les 8è de finale.

Menace sur 500 emplois en Calédonie : EFFETS COLLATÉRAUX DES DIFFICULTÉS DE QUEENSLAND NICKEL

 

Usine de Yabulu
Usine de Yabulu

Dans un territoire qui semble marcher sur la tête au plan économique, la crise qui affecte l’usine de Yabulu de Queensland Nickel risque d’ajouter à la dégradation de la situation économique. Eclairage.

L’entreprise vient de licencier 237 employés et une évaluation de sa situation financière et ses perspectives a été commandée à un consultant international. Les autorités et les syndicats craignent de plus en plus une fermeture de l’usine. Cet arrêt mettrait immédiatement un terme aux exportations de latérites vers Townville avec des conséquences sociales immédiates sur la côte Est en particulier.

Depuis quelques jours, FTI Consulting est chargé d’administrer la raffinerie de Yabulu, et de conduire rapidement les études demandées ci-dessus, en vue de décider de l’avenir de l’usine.

Les représentants des employés non licenciés font en tout cas part de rumeurs selon lesquelles, la première vague de renvois de travailleurs serait suivie d’autres licenciements. Les conditions de la cessation de travail des 237 employés ont déjà été traumatisante. « Others who had already been dismissed said goodbye to us as they were escorted off the site past our door. It was like waiting for an execution ». Ces propos, rapportés par une journaliste, font effectivement froid dans le dos.

Plusieurs journaux australiens suivent à présent l’évolution de la situation de Yabulu.

Capture d’écran 2016-01-21 à 19.00.11

Certains s’avancent même à estimer qu’en cas de fermeture de l’entreprise et d’arrêt des fournitures de latérites, des troubles pourraient survenir en Nouvelle-Calédonie.

News.com écrit que selon Clive Mensink, managing director de Queensland Nickel, « there were about 500 people in New Caledonia working on the mines that sourced Queensland Nickel’s supply. These people would lose their jobs if Queensland Nickel stopped buying nickel from New Caledonia ».

Il estime ainsi que 500 personnes au total pourraient perdre leur emploi si QNI interrompt ses achats de latérite.

Invité surprise aux voeux de Medetom, Hollande annonce sa visite à Wallis

Hollande chez Pau LangevinOn savait que le Président de la République allait se rendre en Polynésie fin février, à l’issue d’une visite en Amérique du Sud. Edouard Fritch, le Président du territoire, l’avait récemment annoncé. Mais profitant de ce séjour, le Chef de l’Etat « poussera » jusqu’au territoire abritant la seule monarchie en exercice au sein de la République.

Cette fois, c’est François Hollande lui-même qui a indiqué qu’il se rendra à Wallis et Futunu au cours de cette séquence Pacifique. Invité surprise à la cérémonie des voeux de Paul-Langevin au Ministère des Outre-mer, il a saisi cette occasion pour rappeler ses ambitions pour pour les Outre-Mer, et pour déclarer « je me suis engagé à faire la visite de tous les territoires ultramarins et donc je vais faire très prochainement faire un déplacement en Polynésie, à Wallis et Futuna et j’aurai ainsi vu ainsi toutes les populations qui sont attachées à la France et qui veulent, avec la France, comme parties prenantes de notre République, jouer tout leur rôle. »

DISPARITION DU CHAMPION CALÉDONIEN SASSONE/ 4 agresseurs des gendarmes à Thio sous les verrous/Législatives au Vanuatu

  • $_35Décès du cycliste calédonien Robert Sassone qui aurait mis fin à ses jours. Champion talentueux, il avait couru pour l’équipe Cofidis entre 2000 et 2003. il avait surtout brillé sur la piste en devenant notamment champion du monde de l’Américaine en 2001, associé à Jérôme Neuville et cinq fois champion de France sur piste (Américaine, poursuite par équipes et course aux points). Les journaux métropolitains ont consacré une information sur cette disparition, notamment l’Equipe et la Voix du Nord.
    Robert Sassone avait 37 ans.
  • Agression des gendarmes à Thio. L’enquête n’est pas terminée, mais elle n’a pas traîné. 4 des agresseurs présumés des gendarmes à Thio ont été entendus, mis en examen, et placés en détention. Ils risquent 10 ans de prison.
  • Le skipper d’un voilier a disparu au large de Ouano. Les recherches se poursuivent, et le voilier s’est échoué au nord de la passe de Moindou.
  • 200.000 électeurs ni-Vanuatu sont appelés à élire des 52 députés du Parlement parmi les 260 candidats. Certains « anciens » de la politique tentent leur chance tels Vincent Boulekone ou Maxime Carlo. Il est vrai que 14 parlementaires, convaincus de corruption, ont été condamnés à 3, voire 4 ans de prison.
    L’élection se déroule sur un seul tour. Le bureau de vote de Montravel ouvrira de 7h30 à 16h30 pour les 1052 électeurs citoyens du Vanuatu.
  • La baignade est toujours interdite à la Coulée et à la plage des Piroguiers au Mont Dore. Mais les causes de la pollution ont été identifiées, et les interdictions pourraient être rapidement levées.
  • Inusable ! Pierre Faibanks vient de réaliser en Australie les minima pour participer aux Jeux Paralympiques de Rio. Tout n’est pas encore joué, mais il devrait participer au 100m fauteuil et au 800m. Un exemple de travail et de ténacité pour tous les Calédoniens.
  • Open d’Australie : Gael Monfils qualifié. Chardy et Cornet éliminés.
  • Agression d’une jeune femme à Logicoop : le Parquet a fait part d’incohérences dans les déclarations de la supposée victime. L’enquête se poursuit.

UNE JEUNE FEMME POIGNARDÉE PAR UN CAMBRIOLEUR À LOGICOOP/1ère coulée du four n°1 de l’usine KNS/Chèque de 2,5 milliards au CHT

  • Une jeune femme de 26 ans aurait été agressée à l’arme blanche par Capture d’écran 2016-01-21 à 05.56.32un jeune cambrioleur. Les faits se seraient déroulés à Logicoop hier latin vers 6h. Le pronostic vital de la victime n’est pas engagé. Le délinquant aurait ensuite tenté de mettre le feu à la maison, feu maîtrisé grâce à l’alerte donnée par les voisins.
  • Les agresseurs des gendarmes à Thio ont été mis en examen pour 4 d’entre eux, la cinquième personne ayant été relâchée. Ils sont âgés de 20, 21, 22 et 28 ans et risquent 10 ans de prison.
    L’enquête n’est pas pour autant terminée. C’est en effet une bande d’une douzaine de personnes qui a participé aux violences.
    Les agressions contre les gendarmes sont en importante augmentation, et ce constat préoccupe le Parquet.
  • 2,640 milliards FCFP remboursés au CHT par l’Agence Sanitaire de Wallis et Futuna
  • Première coulée du four n°1 de l’usine KNS hier après midi à 14h30. L’objectif annoncé pour la production de 2016 est de 16.000 tonnes.
    Le four n°2 sera mis en sommeil.
  • La Province nord conteste des autorisation d’exportations accordées à des mineurs indépendants conformément à la très contestable « doctrine nickel ».
  • Open d’Australie : ça passe pour Gilles Simon. Suivez les temps forts du match Halys/Djokovic sur Eurosport en cliquant ci-dessous
    //players.brightcove.net/4358179179001/28ff9a13-5c9e-4341-915f-f47bb33789b1_default/index.html?videoId=4713354090001
    Capture d’écran 2016-01-21 à 05.43.35

Darty débarque en Calédonie

imgresLa célèbre enseigne française Darty créée en 1957 par les trois frères Darty sera bientôt présente en Calédonie. Réputée pour les prix de ses articles, articles qui bénéficient d’une garantie plus étendue que la plupart des concurrents, spécialisée dans l’électroménager, le matériel informatique et audio-visuel, Darty sera une aubaine pour le consommateur calédonien.

Intégrée dans le groupe Fnac par un accord entre les actionnaires en octobre 2015, Darty repose sur un concept qui a assuré son succès.

Ce concept repose sur sa promesse historique du « Contrat de Confiance », qui fonctionne aujourd’hui sur le modèle « meilleur prix, meilleur choix, meilleur service » :

  • le meilleur prix : des prix bas garantis en donnant une carte cadeau limitée dans le temps de la différence du prix trouvé ailleurs
    L’objectif de l’enseigne est d’offrir des prix bas garantis tous les jours de l’année. Darty effectue en permanence des relevés de prix auprès de ses principaux concurrents et donne une carte cadeau limitée dans le temps de la différence à tout client qui trouverait le même produit moins cher ailleurs dans les mêmes conditions de services, dans les dix jours suivant l’achat,
  • le meilleur choix : grand choix de marques, de gammes et de produits. La philosophie de Darty est d’offrir à ses clients un très large choix de produits et de services répondant à leurs besoins spécifiques,
  • le meilleur service : avant, pendant et après la vente

Trois magasins vont ouvrir début février. Au centre-ville, en lieu et place de Connexion, à Ducos, dans l’immeuble Plexus, et en Brousse à Pouembout.

C’est le Président de Darty France, Régis Schultz, qui viendra en personne célébrer l’ouverture de l’enseigne en Nouvelle-Calédonie.