Tous les articles par noumeaPost

LA ROUSSETTE PEUT TRANSMETTRE UNE BACTÉRIE FATALE

Nân, c’est pas possibe. Déjà qu’on a la gratte de poissan, Vale qui annule ses cantrats, l’économie qui barre en nouilles, la Cafat qu’est en faillite, le Médipole qu’a des services fermés, le coût de la vie qui baisse en augmentant, la courbe des combriolages qui mante à pic, les baboums sur la route qui mettent le « zéro mort » en déroute, les bananes à 800 balles le kilo, la sécheresse qui sèche tout, le mer qui mante, le deuxième référendome, et woila qu’en plusse, nos roussettes peuvent nous transmette la bactérie de « la fiève hémolytique » de la roussette. Avec 3 décès à la clé.

Vous vous rondez campte ? C’est une catastrophe.

Le wikenne, y resse quoi ? Un bon coup de pêche, un bon coup de chasse. Et pour la chasse, le fin du fin, c’est cô même la roussette. D’abord, dans les magasins, c’est interdit, contrairemont au cerfe qui coûte la peau des fesses. Rien que pour ça, entre nous, la roussette c’est du miel.

Alors note roussette -quand la chasse est ouverte, bien sûr-, c’est un peu note foie gras. Bien préparée, avec une bonne sauce et du riz, un peu de pimon, vous m’en direz des nouvelles.

Seulement woila. Maintenant y a la « fiève hémolytique ». C’est pas encore la fin des haricots, mais y manquait plus qu’ça !

LA DETTE COLOSSALE DE LA CAFAT AU CHT – Accord Assemblée de Corse/Congrès de NC : le rappel à l’ordre de l’Avenir en Confiance – Le Tour Air France : ça part aujourd’hui – Tahiti à la Place des Cocotiers

18 MILLIARDS DE DETTES de la Cafat au CHT, les déficits des comptes sociaux ne sont plus un secret pour quiconque depuis des années, mais cette fois, les conséquences sont de plus en plus concrètes. Cette situation catastrophique ne fait que renforcer l’urgence -affichée depuis près de 5 ans- de rétablir l’équilibre de nos comptes sociaux.

Au Congrès, hier, l’Avenir en Confiance a évoqué un accord signé en Corse par Roch Wamytan et Jean-Guy Talamoni, respectivement présidents des assemblées de Calédonie et de Corse. Cette initiative a d’autant plus surpris que dans la presse de l’île de Beauté, la présentation de cette signature est apparue parfois comme un accord entre indépendantistes. L’Avenir en Confiance estime que cette convention aurait du faire l’objet d’un échange entre les élus.

LE TOUR AIR FRANCE s’élance aujourd’hui sur les routes de Maré. Lire notre article. 2 demi-étapes sont au programme, puis la caravane rejoindra la Grande Terre et l’épreuve partira samedi de La Foa vers Bourail.

TAHITI AU CENTRE-VILLE cet après midi, un rendez vous à ne pas manquer, dans le cadre des Jeudi du Centre-Ville.

Le Club de plongée Amédée Diving est suspendu pour une durée de 6 mois pour divers manquements aux règles de prudence et de sécurité.

300 JEUNES À POUEBO pour le Challenge Michelet, événement de rencontre et de partage annuel entre des jeunes des 3 provinces.

FINALE DU CHAMPIONNAT DU MONDE DE SLALOM EN WINDSURF du 18 au 23 novembre à Nouméa. 80 compétiteurs dont le champion du monde Antoine Albeau, sont attendus. Lette épreuve s’appelle désormais Bureau Vallée Dream Cup.

ÉPREUVE SPORTIVE, COHÉSION SOCIALE : LE TOUR SERA SUIVI PAR 150.000 CALÉDONIENS CHAQUE JOUR

Il est unique en son genre. Le « Tour de Calédonie », devenu « Tour Air France », est d’abord une épreuve mythique. La plus longue au monde par étape en cyclisme amateur, la seule qui propose une étape se terminant … sur une route de mine de nickel. En prime, c’est une manifestation de cohésion sociale comme il n’en existe plus en Calédonie. La caravane parcourt l’archipel, du sud au nord en passant par les îles rencontrant tribus, villes, villages, « stations d’élevage », populations rurales. Cet exploit repose quasiment sur les épaules d’un seul homme, Gérard Salaun, entouré d’une remarquable équipe de bénévoles, mais omni-compétent et hyper actif. Et chaque jour, 150 000 Calédoniens, mais pas que, suivent les exploits des rois de la petite reine. Décryptage média.

AUTREFOIS, DU MONDE AU BORD DES ROUTES
Lors des premières éditions -2019 en est la 49e !-, des centaines de spectateurs se pressaient à chaque étape. Certaines, d’ailleurs, il faut le reconnaître, étaient plus spectaculaires qu’elles ne le sont aujourd’hui : les cols à franchir « dans la caillasse », les étapes dans une poussière inimaginable. Et puis, rappellent les anciens, il y avait les « bals du Tour ». Des bals de brousse à l’animation assurée, et qui, parfois, se terminaient « à la manière de chez nous » …

Ce temps n’est plus. Du monde, aux arrivées, au passage des héros du vélo et de la caravane, il y en a peu, avec quelques exceptions, tout de même, aux Iles, dans le Nord. Les nostalgiques le regrettent, naturellement. Et pourtant, paradoxalement, le Tour Air France est aujourd’hui suivi par bien plus de monde qu’autrefois ! Avec, c’est sûr, la passion en moins.

L’EXPLOSION DES MÉDIAS : L’INFORMATION VIENT DANS LES FOYERS
Autrefois, les spectateurs venaient chercher eux-mêmes l’information en direct, « en live » dirait-on à présent. Ils se déplaçaient pour voir leurs champions, vivre un moment du Tour. La radio couvrait l’événement dans des conditions acrobatiques, puis vint tout de même, la télévision, d’abord en noir et blanc, puis en couleur. La France Australe et les Nouvelles, puis les Nouvelles seules, assuraient la couverture quotidienne des étapes.

Puis vint une véritable explosion des médias, permettant à chacun d’être de plus en plus alimenté en information, sans effort.

Pour « voir », plus besoin de se déplacer : la télé offre le spectacle alors que l’on peut être confortablement assis sans son salon ! La radio de NC 1ère fait du direct à chaque étape, et puis Internet est venu renforcer l’information continue et instantanée d’une manière révolutionnaire.

Non seulement les Calédonien peuvent voir les images du Tour confortablement le soir chez eux, écouter dans leur voiture le déroulement des étapes, mais ils disposent, sur leur smartphone, des photos, films et informations en direct absolu !

150 000 CALÉDONIENS QUI SUIVENT QUOTIDIENNEMENT LE TOUR
C’est dire si, au total, s’est installé cet espèce de paradoxe : moins de monde au bord des routes, au départ et à l’arrivée des étapes, mais un public considérable touché chaque jour par les médias.

Leader incontesté : NC1ère, avec ses 100.000 téléspectateurs au JT du soir, ses 40 000 auditeurs de la radio sur le Tour en direct, et puis son réseau social qui touche un nombre considérable de « followers », assisté d’une application et d’un dispositif de « push ». Une sacrée force de frappe.

RRB et Les Nouvelles Calédoniennes, chacun dans leur registre touchent globalement chaque jour plusieurs dizaines de milliers d’auditeurs et de lecteurs. Calédonia, les autres radios, ne manquent pas de parler du « Tour ».

Chacun de ces médias dispose de sa propre édition Internet, bien entendu.

On peut ainsi estimer qu’environ 200 000 « touchées » sont réalisées chaque jour à propos du Tour, présenté, relaté, commenté par ces différents médias. Bien entendu, une personne est généralement « touchée » plusieurs fois par l’un ou plusieurs de ces médias. Mais il est raisonnable d’estimer que quotidiennement, le suivi du Tour Air France est offert à quelques 150 000 Calédoniens. Et cela, pendant une dizaine de jours. Considérable !

COUREURS ET CARAVANE EUX-MÊMES VECTEURS D’INFORMATION
Il faut encore ajouter à ces médias l’utilisation d’internet par chaque coureur, chaque membre de la caravane.

En effet, par la magie de Facebook, de Messenger, de Viber ou de Whatsapp, chacun envoie photos, films, messages aussi bien en Calédonie qu’aux quatre coins du monde. Car le peloton, ne l’oublions pas, est constitué par des coureurs de plusieurs continents : Japon, Polynésie, Nouvelle-Zélande, métropole, Suisse, Réunionnais ou encore Italiens !

PARADOXE : MOINS DE SPECTATEURS MAIS … UN PUBLIC CONSIDÉRABLE
A n’en pas douter, il y a moins de spectateurs, mais autre temps, autres mœurs. « Si tu ne viens pas au Tour, le Tour ira à toi » pourrait être l’axiome du Tour Air France en matière de communication. Dès aujourd’hui, cet événement hors du commun se rendra chez des dizaines de milliers de Calédoniens, et des centaines de foyers à l’extérieur du territoire, par la télé, la radio, la presse, et le réseau mondial Internet.

150 000 téléspectateurs, auditeurs, lecteurs, internautes qui vont suivre les exploits, les péripéties, les grandes et les petites histoires, les joies et les souffrances de la grande boucle calédonienne.

BAISSE DES PRIX EN SEPTEMBRE – Accident mortel à Poindimié – Recensement : collecte terminée – Kombouaré officiellement entraîneur de Toulouse

Que s’est-il passé en Calédonie ? D’abord, l’Isee a enregistré une baisse des prix en septembre. Les raisons ? Le recul des prix de l’alimentation de 1%, des produits manufacturés de 0.5% grâce aux soldes, du prix des services de 0.5% avec la diminution des coûts des billets d’avions internationaux et le passage à la basse saison. Seuls les prix de l’énergie augmentent de 0.9%. Une hausse liée aux prix des carburant qui ont grimpé de 2.2% en septembre. L’observation du mois d’octobre sera cruciale avec la sortie du blocage des marges.

Encore un accident de la route. À Poindimié, un conducteur a perdu la vie sur la route d’Ina. 33e victime cette année.

La collecte des informations pour le recensement de la population est achevée. L’Isee va maintenant procéder à l’analyse précieuse des données. Résultat avant la fin de l’année.

C’est officiel. L’entraîneur originaire de l’Ile des Pins, Antoine Kombouaré, a pris en charge l’équipe de Toulouse. Une joie, en particulier pour les Kuniés, bien sûr, mais également pour les nombreux étudiants calédoniens dans la ville rose. Et accessoirement pour Airbus, dont le porte drapeau dans le Pacifique est la Nouvelle-Calédonie, et dont le premier A330 pour cette région est … le « Kanumera ».

1000 entreprises participent à l’opération Job d’Été qui s’est ouverte hier. L’an dernier, 2400 jeunes de 16 à 26 ans ont découvert ou redécouvert le travail grâce à ces emplois saisonniers.

Le gouvernement calédonien a exprimé sa solidarité au Japon après le passage du Typhon Hagibis. Il a souligné l’importance de se saisir de la problématique du changement climatique.

Succès pour la journée Porte Ouverte à la clinique de l’île Nou à l’occasion de la semaine mondiale de l’allaitement.

Thierry Santa, co-organisateur du récent comité de l’Union Européenne-Pays et Territoire d’Outre mer avec la ministre des Outre-mer, a souligné qu’en cas de Brexit, la préoccupation sera de maintenir les crédits européens en place. Le Royaume Uni est en effet un contributeur des enveloppes concernées.

Total Sport Girl Challenge rassemble à Bourail le gratin du sport féminin. 180 jeunes athlètes, issue de l’UNSS et de Fédérations vont ainsi s’affronter pendant 4 jours.

PRÉVENTION : LA CALÉDONIE PAYS DU « NON FAIT »

Dans de trop nombreux domaines, la prévention ou plutôt l’absence de prévention construite et sérieuse fait partie des immenses lacunes locales. Pourtant, les études ne manquent pas. Comme la fameuse étude réalisée par l’Inserm sur les comportements à risques des jeunes Calédoniens, livrée dès 2008 !

Très professionnel et très complet, ce document étudiait dans le détail les comportements addictifs (Tabac, alcool, cannabis), les comportements sexuels à risque (les viols, les « tournantes », les abus sous l’empire de l’alcool), les comportements à risques routiers (en conduite automobile et en conduite en deux roues), et les comportements suicidaires (le double de tendances par apport à la moyenne métropolitaine).

Dix ans plus tard, alors que pratiquement aucune mesure d’envergure n’est sortie de ce remarquable ouvrage, la Nouvelle-Calédonie a lancé une étude … sur les comportements à risque. Dans 10 ans, une troisième ?

Prenons le cas de l’obésité. On sait que plus de la moitié de la population souffre de surpoids. On sait également que l’obésité provoque des maladies telles que le diabète et l’hypertension. En 2015, alors que l’on connaissait depuis déjà de nombreuses années cette situation déplorable et ces conséquences, un spécialiste indiquait un ordre de coût de ces maladies : « Ce qu’on peut estimer de manière relativement précise, c’est le nombre de diabétiques sur le territoire, et d’hypertendus, parce qu’on a les chiffres. Un diabétique, cela coûterait aux alentours de 500.000 par an. Il y a un peu moins de 20.000 diabétiques sur le territoire. Si on ajoute les hypertendus, on a un coût grosso modo de 7 milliards par an, qui s’ajoutent sur les frais de la CAFAT. Par contre, ce qu’on ne sait pas, c’est combien il y a d’obèses parmi ces diabétiques et hypertendus, même si la relation est très étroite entre les deux. »

Tout cela, on le sait depuis des lustres. En réponse, quelques campagnes sur le thème « bouger malin » ! Aucune prévention d’envergure pour un fléau qui l’est, et des messages dont l’efficacité reste à prouver. La preuve : l’obésité est en croissance … Même chose pour le diabète et l’hypertension !

On pourrait parler des accidents de la route, en augmentation constante, de la délinquance qui a fait l’objet d’un Plan Territorial de Lutte et … qui gagne chaque jour du terrain, de l’illettrisme, en progression continue, du tabagisme, de la consommation d’alcool dont les reculs sont toujours attendus.

Dans tous ces domaines où la prévention aurait du se développer massivement et avec constance, la Nouvelle-Calédonie est devenue le  pays du … « Non Fait » !

ENCORE 3 ACCIDENTS PENDANT LE WEEK END – 30 000 personnes à la Foire du Pacifique – Rugby : l’Olympique champion territorial

Le week end a vu encore une succession d’accidents de la route. Dimanche matin, à Thio mission, une sortie de route et un homme grièvement blessé, évacué vers le Médipôle. A Koné, vers Baco, accident à midi : sortie de route pour vitesse excessive. Les trois occupants ont été éjectés. Le pronostic vital est engagé pour l’un d’entre eux. Troisième accident à Boulouparis hier matin : un 4×4 a fait une sortie de route, heurtant un poteau électrique. Le chauffeur, souffrant d’une fracture ouverte à la jambe, a été désincarcéré puis évacué par hélico.

Pendant ce temps là, la Foire du Pacifique battait son plein, avec la venue d’une importante délégation polynésienne. 30 000 visiteurs se sont pressés au village dressé baie de la Moselle.

En rugby, l’Olympique, déjà champion en 7, est devenu également champion en XV en battant la JSLN par 35 à 12. C’est son 8e titre.

En basket, les dames de VKP sont devenues championnes en battant l’AS 6e, 56 à 50.

RUGBY : LE JAPON RÉALISE L’EXPLOIT ET BAT L’ÉCOSSE !

C’est un exploit : le Japon disputera une phase finale de Coupe du monde de rugby à domicile ! L’équipe nippone a été particulièrement efficace face à l’Écosse pour s’imposer 28-21 et remporter la première place dans le Groupe A. Une position qui va mener l’équipe japonaise à affronter l’Afrique du Sud.

Après huit tentatives infructueuses, le Japon est ainsi sorti de la phase de poules, devenant par la même occasion la première équipe asiatique à atteindre les quarts de finale.

Si la video ne s’affiche pas, cliquez sur l’adresse ci-dessous pour lire la video résumant le match.

 

KOMBOUARÉ DEVRAIT ENTRAÎNER TOULOUSE (LIGUE1)

Antoine Kombouaré, devrait être le prochain entraîneur de Toulouse

Selon le journal L’Equipe, les dirigeants du club de Toulouse ont rapidement réduit leur short list d’entraîneurs potentiels à deux ou trois noms, parmi lesquels figuraient Frédéric HantzJocelyn Gourvennec et Antoine Kombouaré. Mais, toujours selon le media spécialiste du sport, c’est bien le technicien calédonien qui devrait être nommé dans les prochaines heures par le président du club, Olivier Sadran.

Antoine Kombouaré serait même déjà en train de composer son staff (avec notamment Rudy Riou en tant qu’entraîneur des gardiens). Si sa nomination se confirme, il aura la lourde tâche de redresser un club en panne de résultats, qui pointe à la 18e place de Ligue 1 et qui reste sur une série difficile de sept matches sans victoire en championnat. Un autre chantier de taille attend le futur entraîneur de TFC  : il devra reconquérir des supporters désabusés après plusieurs saisons délicates et qui ne cachent plus depuis de longs mois leur défiance vis à vis de la direction du club

CHRISTIAN JACOB LARGEMENT ÉLU PRÉSIDENT DES RÉPUBLICAINS

Le Point – Une victoire sans surprise. Christian Jacob a été élu dimanche président des Républicains avec 62,58 % des voix, a indiqué la Haute autorité de LR, devenant à cinq mois des municipales le patron d’un parti en crise profonde après deux années de délitement.

Le chef de file des députés LR, qui faisait figure de favori, l’a emporté au premier tour face au député souverainiste du Vaucluse Julien Aubert (21,28 % des voix) et le plus libéral Guillaume Larrivé, député de l’Yonne (16,14 %). La participation a été plus forte que prévue puisque 62 401 adhérents à jour de leur cotisation ont voté, soit 47 % de participation a précisé indiqué Henri de Beauregard, le président de la haute autorité du parti.

COMITÉ DES SIGNATAIRES : GLOBALEMENT UNE RÉUSSITE POUR L’AVENIR EN CONFIANCE

Ce 19e Comité des Signataires comportait deux sujets essentiels : le second referendum et la situation économique. Le premier allait de soi, compte tenu de l’échéance programmée par la loi organique, et le second rejoignait à la fois une préoccupation déjà exprimée par le Premier ministre (Tout ne peut se résumer à des échéances politiques, et le contexte économique et social doit revêtir une importance majeure), et affirmée par les responsables de l’Avenir en Confiance. Sur ces deux sujets, si ce n’est le carton plein, c’est à tout le moins une réussite. Commentaires.

L’ÉTAT ACTEUR ÉCONOMIQUE MAJEUR ET INCONTOURNABLE
Boudée par les indépendantistes, Calédonie Ensemble et la CPME, la conférence économique tenue à la Maison de la Calédonie la veille du comité des signataires avait déjà marqué plusieurs points positifs. S’agissant essentiellement d’indications provenant de l’Etat, ils auguraient plutôt bien de la première partie du Comité des Signataires, justement consacrée à l’économie.

C’est effectivement ce qui s’est passé. Les indépendantistes, Calédonie Ensemble et la CPME avaient négligé le fait que si la matière économique, en terme de réglementations et de fiscalité, relève en presque totalité de la Nouvelle-Calédonie, l’Etat, avec ses 160 milliards FCFP de transferts annuels, ses contrats de développements, son pouvoir de décision en matière de défiscalisation « Bercy », ou encore sa compétence en matière de monnaie ou de loi bancaire, demeure un acteur autant majeur qu’incontournable …

DES AVANCÉES FINANCIÈRES ET ÉCONOMIQUES SIGNIFICATIVES
Répondant à plusieurs demandes exprimées par l’Avenir en Confiance, l’Etat a annoncé des mesures significatives en matière de crédit et de financements publics.

Dans le communiqué final, il est ainsi mentionné, via l’IEOM : le développement du marché interbancaire à l’intérieur de la zone CFP, l’augmentation de sa capacité de refinancement d’ici la fin de l’année en Nouvelle-Calédonie de 17 milliards de CFP, et enfin, un travail sur l’élargissement de ce refinancement aux créances à moyen terme, d’un montant comparable. Soit 17 milliards FCFP.

Concernant l’AFD, un travail technique visera à étudier son éventuelle capacité à intervenir dans le refinancement des banques calédoniennes, en cas de besoin.

En prime, le Premier ministre a ouvert la bourse de l’Etat avec 9 milliards supplémentaires au titre des contrats de développement en cours, contrats étendus jusqu’en fin 2022.

LE REFERENDUM PLUS TÔT QU’EN NOVEMBRE
Venait ensuite la question de la date du referendum. Bien entendu, l’Etat conserve en la matière son pouvoir de décision. Mais Edouard Philippe avait clairement indiqué qu’il rechercherait le consensus.

Les indépendantistes voulaient le maintien en novembre 2020, Calédonie Ensemble ne voyait aucun intérêt à avancer la date. Finalement, sous l’impulsion de l’Etat, tout le monde s’est accordé à fixer la date du scrutin en amont de 2 mois. Sur le principe, l’avantage a été donné à l’Avenir en Confiance.

PAS D’INSCRIPTION AUTOMATIQUE POUR LES NATIFS « NON COUTUMIERS », MAIS … L’ETAT ASSURE QU’IL FERA EN SORTE QUE TOUS S’INSCRIVENT
Une disposition a été contestée, à la fois par l’Avenir en Confiance et par Calédonie Ensemble : celle des inscriptions automatiques. Pour les personnes relevant du statut coutumier et ayant atteint les critères de vote au prochain referendum, l’inscription sur la liste électorale spéciale sera automatique, dispositif déjà en cours. En revanche, celles relevant du statut de droit commun ne le seront pas. Elles devront donc effectuer les démarches d’inscription nécessaires.

Mais au total, l’Etat s’est engagé à réaliser, auprès de ces 2000 personnes, un accompagnement exceptionnel : prise de contact individuelle, accompagnement individuel, en clair, une garantie que tous les électeurs concernés pourront voter, à l’exception, bien sûr, de celles qui ne le veulent pas.

De quoi rassurer les loyalistes, comme d’ailleurs les indépendantistes qui savent que parmi les natifs de droit commun figurent … de nombreux Kanak.

UN ESPRIT PLUTÔT POSITIF
Parti sur des bases plus proches de l’affrontement que du consensus, ce Comité des Signataires s’est finalement bien déroulé.

Dans cette atmosphère, on y trouve le style particulier du Premier ministre Edouard Philippe. Et si les affaires de l’Etat sont en permanence préoccupantes, il a trouvé le temps -et les arguments- pour conduire les frères ennemis calédoniens à un accord sous la main bienveillante de la France.