REFLEXION : RRB Une radio pas comme les autres

RRB fête ses 30 ans. 30 ans d’une radio dont le professionnalisme est unanimement reconnu. Mais aussi, 30 ans d’engagement en faveur du maintien de la Nouvelle-Calédonie dans la France.

De cela, RRB ne s’est jamais cachée. C’est d’ailleurs pour prêter main forte à ceux que l’on n’appelait pas encore « les loyalistes » qu’il y a 30 ans, Christian Prost, Elisabeth Nouar et Jean-Guy Muriel, notamment, ont quitté la métropole et débarqué sur notre territoire lointain.

Dans ces moments terribles que la Calédonie affrontait sans que personne, dans chaque camp, ne savait de quoi demain serait fait, une voix de liberté s’est élevée. Voix différente de ce qui était alors le media officiel, et que les Calédoniens s’était pris à détester tant elle était proche du pouvoir socialiste d’alors. Et de ses représentants, Nucci, d’abord, Pisani ensuite.

Les indépendantistes, de leur côté, avaient leurs ondes : radio Djiido. Et chacun, pour son camp, avait pris fait et cause.

En cette période dramatique, ceux qui se battaient pour une Calédonie dans la France, aux accents musicaux de Jean Pax Mefret, pouvaient chaque jour, entendre « Toujours français », et écouter une relation des faits et de l’actualité qui leur faisait chaud au moral. Qui nous faisait chaud au coeur.

30 après, les choses se sont apaisées. Les Accords de Matignon sont passés par là. L’Accord de Nouméa les a prolongés. RRB et Djiido entretiennent de bonnes relations. Presqu’amicales, comme des anciens combattants.

Mais le combat n’est pas terminé. Il a pris un autre visage, d’autres détours. RRB a changé. Pas son combat. C’est une valeur qui peut déranger, qui peut agacer. Mais ceux qui se disent « loyalistes » ne devraient jamais oublier que c’est une valeur sûre.

Cette histoire, le présent, le futur que nous devons affronter font de RRB une radio différente. Une radio  pas comme les autres.

JC Gaby Briaultimages

L'actualité calédonienne quotidienne et gratuite

%d blogueurs aiment cette page :