BABAILLE MONSIEUR LE HAUT-CERF. ET CHAPEAU BAS !

Ohé Matelots,

Tout le monde sur le pont pour saluer le Haut-Cerf (prononcer « cère » et non pas à la calédonienne « cerfe » s’il vous plaît, tinkioubien), qui va nous quitter après nous avoir accompagnés pendant près de deux ans.

Pourquoi ça ? Biscotte d’abord, si y l’avait pas été là, on aurait l’impression qu’en Calédonie, en ce moment, y’a pu de capitaine à la barre !

Monsieur le préfet Faure, faut dire qu’il a pas eu la partie facile depuis que les indépendantisses ont raflé la mise politique avec l’Eveil Océanien. Il a d’abord fallu qu’il leur esseplique, les yeux dans les yeux, que le référendum, il aurait bien lieu le 12 décembre 2021. Pas facile, vraiment. Et pi il a fallu gérer le sicrutin avec les  » ‘tention, ça va faire comme en 84« , le covid, la venue des zob-servateurs de l’Onu, des magistrats, avec la gestion des forces de l’ordre. Et finalement, tout s’est plutôt bien passé.

Mais jusse après, y a eu la reprise de la nuzine du Sud. Rappelez vous, matelots, la castagne. Les brûlages de woiture à Nouméa, les barrages un peu partout, les face-à-face avec les gendarmes à Prony, les tentatives de pénétration dans l’usine. Bref, un grand b… comme la Calédonie n’en avait pas connu depuis longtemps.

Après, il a fallu gérer. La suite du référendum avec les indépendantisses qui font la gueule, un gouvernement tellement transparent qu’on voit à travers, un congrès qui donne l’impression de pas savoir où y va, la visite du Boss Darmanin après celle de Carenco. Et pi une Kalédonie ka une jambe dans le précipisse – la SLN au bord de la faillite, les finances en rade, le Ruamm qui fait du sur place, les médecins qui se barrent- et qui n’arrête pas de demander l’aide de la Frônce !

Tout ça, sans gros bobo, avec douceur et fermeté. Ben moi je vous dis, chapeau le Haut-Cerf. Et pour tout ça, et ben c’est chapeau bas. Bonne suite Monsieur.

Rompez, Matelots.

L’Amiral

Cliquer pour lire l’actualité de ce vendredi en un clin d’oeil