LES CEUSSES QUI VOYAGENT …

Ohé matelots,

Pour revenir une seconde sur la convention des partenaires à Paris, y a quèque chose qui me turlupine (de cheval). Y’en a deux qui ont voyagé vers la capitale de la Frônce, mais qui ne sont pas restés jusqu’à la fin de la réunion. 22.000 km aller-retour en Classe Affaires pour ça ?

Alors woyons ça avec ma longue vue.

Jacquot de Lifou, lui, de toute façon, il y allait pour conclure des contrats entre les Iles Loyauté et des bailleurs de fonds. Rien à dire à ça, d’autant qu’y n’a pas manqué de courage pour fréquenter une réunion boycottée par ses camarades. Alors, qu’il ait pas voulu aller jusqu’à signer les conclusions de la convention, ça se comprend.

Pour son camarade de l’Eveil Océanien, les choses sont pas kif-kif bourricot. Lui a déclaré que son groupe n’avait pas été invité, qu’il n’était pas légitime pour représenter le gouvernement, et que donc par conséquent et conséquemment, y pouvait pas rester jusqu’à la fin de la réunion. On se demande alors, au prix du déplacement payé par le cochon de contribuable, ce qu’il y allait faire …

Allez, creusez vous un peu la cervelle, matelots

L’Amiral