DISSOLUTION AU VANUATU : PAS DE BOL POUR LE MOU

Ben la dissolution du Parlement du Vanuatu, c’est pas de bol pour le « document d’intention » qu’a été signé par les premiers minisses du Vanuatu et de Calédonie, pwésentement comme dirait Isodore de Pointe à Pitre, Bob Loughman et Louis Mapou. Or, vous savez, vous comment ça s’appelle un « document d’intention » en poken ? On dit que c’est un Mou. Memorendum Of Understanding. Ça vous en débouche un coin, ma connaissance en anglishe, pas vrai ? Bon, je vous disais ça, pas pour poser un coup, mais jusse pour vous dire que pour que le Mou en question devienne réalité, ça va être fin Dur ! OK, c’est vendredi, c’est pas terrible, mais la feinte m’a fait commême rigoler.

Remarquez, pour les agriculteurs qui sont dans la mouize, et en ce moment les pieds dans l’eau, c’est pas une trop mauvaise nouvelle. Vu qu’y z’avaient un peu pété les plombs à l’idée que les maniocs, patates et autres ignames locaux se fassent concurrencer par les produits du Vanuatu. Couac les prix des légumes à nous, depuis dix ans, y z’ont monté bien plusse que les creeks pendant les inondations !

Et pi nos cousins du vatu à nous, peut ête qu’y se disent que notre président du gouvernement, y va sauter à la corde lui aussi si y a une majorité pour prondre la relève. Bon, c’est pas sûr biscotte ça dépend de « Miracle ». Mais commême, si ça se produisait, ça ferait un partout entre le Vanuatu et la Calédonie. Un score honorable par rapport aux branlées que nos équipes de foot elles se prennent.

Bon, je parle mal. Pardon matelots. Je cours à la confesse (rebondie).

L’Amiral