LA NOUVELLE CALÉDONIE LÈVE TOUTES SES RESTRICTIONS COVID POUR L’ENTRÉE DES VOYAGEURS

Après 2 ans de pandémie Covid, le cadre juridique d’exception instaurant un état d’urgence sanitaire décidé par le Parlement a pris fin le 1er août. Ces dispositions permettaient des restrictions à l’arrivée à Tontouta, ainsi que des obligations pour les voyageurs se rendant en métropole ou dans l’Outre-mer. Elles sont désormais levées. La Nouvelle Calédonie est en effet compétente en matière de santé, et l’État, au titre de ses pouvoirs régaliens, règle la circulation des personnes et ses libertés.

Ainsi, les règles en vigueur pour tous les voyageurs à destination de la Nouvelle-Calédonie, de la métropole et des pays d’outre-mer (à l’exception de Wallis-et-Futuna) ne s’appliquent plus, quel que soit le pays ou la zone de provenance. 

  • Les voyageurs n’ont plus aucune formalité à accomplir avant leur arrivée, et la présentation du pass sanitaire ne peut plus être exigée, quel que soit le pays ou la zone de provenance ; 
  • plus aucune justification de voyage ( « motif impérieux ») ne peut être exigée ; 
  • les voyageurs n’ont plus à présenter d’attestation sur l’honneur de non contamination et d’engagement à se soumettre à un test antigénique ou un examen biologique à l’arrivée sur le territoire.

Il en va de même pour les déplacements entre la métropole et chacun des territoires ultramarins, à l’exception de Wallis-et-Futuna. Mais attention : lorsqu’un voyageur se rend dans un pays étranger, l’Australie ou la Nouvelle Zélande par exemple, il doit se conformer aux règles de ce pays.

Depuis le 13 juin 2022, les dispositions de l’arrêté conjoint pris par le Haut Commissaire et le Président du Gouvernement le 6 septembre 2021 sont arrivées à leur terme.

En conséquence l’obligation du port du masque est supprimée dans tous les lieux concernés.

La direction des Affaires sanitaires et sociales recommande cependant le port du masque, à partir de 18 ans, dans les services et établissements de santé, sociaux et médicosociaux, c’est-à-dire dans tous les lieux fréquentés par des personnes vulnérables ou malades. Il est également fortement recommandé dans toutes les activités en intérieur, aux personnes vulnérables, à celles qui les côtoient, aux personnes non vaccinées, ainsi qu’aux personnes malades.

Le port du masque n’est plus obligatoire sur les vols directs entre l’Hexagone et les territoires d’outre-mer mais reste fortement recommandé par la direction des affaires sanitaires et sociales. Elle incite également tous les voyageurs qui arrivent en Nouvelle-Calédonie à réaliser un test de dépistage Covid deux jours après leur arrivée.

Le port du masque peut rester obligatoire pour les vols avec escale si le pays de transit l’impose

Il est vivement conseillé de se rapprocher des compagnies aériennes pour connaître les réglementations en vigueur dans les pays concernés.