SENAT COUTUMIER : LE DEUIL À GÉOMÉTRIE VARIABLE

En « pays kanak », ainsi que le décrit Dominique Bretteville dans son ouvrage de chercheur « L’os et le souffle – Protocole des valeurs intimes chez les Paimboas (tribu de Kaaka-Gomen Ndlr) », décréter le deuil est un acte cérémoniel intime, soumis à des préséances, conduits par des maîtres de cérémonie lesquels déterminent également le temps de la levée du deuil.

En décidant unilatéralement un deuil pour une durée d’un an peu avant le référendum de décembre 2021, le Sénat coutumier ne semblait guère légitime pour un tel acte. En édictant une levée de deuil alors que les élections législatives requièrent cette fois la participation électorale des indépendantistes kanak, le Sénat met en relief ce qui apparaît clairement comme une manoeuvre à caractère politique.

Au reste, ces différentes prises de décision n’ont guère eu d’influence sur le cours des choses pour ce qui relève de la seule décision des clans, et des maîtres de cérémonie.