LÉGISLATIVES : L’UNION A FAIT LA FORCE

Incontestablement, le choix de l’union a payé pour les non-indépendantistes. Philippe Dunoyer avait obtenu 7.780 voix en 2017 au premier tour. Il en totalise 11.982 cette fois ci. Nicolas Metzdorf, de son côté, recueille 13.550 voix à ce premier tour. C’est mieux individuellement que les scores de non-indépendantistes en 2017, parmi lesquels Philippe Gomes avait obtenu 8.963 voix au premier tour, Harold Martin 5.752, et Gil Brial 3.746 voix.

Côté indépendantiste, le dicton se révèle exact aux Iles Loyauté, où Walli Wahetra fait bien mieux que Charles Washetine en 2017 : 6.360 voix contre 2.820. Gérard Régnier fait mieux que son prédécesseur avec 13.175 voix, alors que Louis Mapou avait atteint 11.262 voix en 2017.

Pour mémoire, en 2012, Robert Xowie, pour le FLNKS avait obtenu 5.905 voix au premier tour, et Philippe Gomes, 14.470 voix.

Il faut souligner également que pour la première fois en 3 élections législatives, le candidat non-indépendantiste vire en tête à l’issue du premier tour. Les loyalistes avaient en effet été précédés par Jean-Pierre Djaiwe (FLNKS) en 2012, et par Louis Mapou (FLNKS) en 2017.