SCOTT MORRISON BATTU EN AUSTRALIE PAR LE TRAVAILLISTE ANTHONY ALBANESE

Le parti travailliste a remporté les élections générales qui viennent de se dérouler en Australie. La conséquence immédiate est que Anthony Albanese devient Premier ministre, en remplacement de Scott Morrison, du Parti Conservateur. Les Français avaient découvert ce dernier lors de l’affaire de la rupture du « contrat du siècle », les sous-marins français commandés par l’Australie ayant été remplacés par des équipements nucléaires américains.

Ce changement de majorité qui intervient après 9 ans de pouvoir des Conservateurs dans l’île continent aura-t-il des conséquences pour les relations entre la France et l’Australie, et plus particulièrement, entre la Nouvelle-Calédonie et l’Australie ?

L’ancien ministre des Affaires Étrangères français, Jean-Yves Le Drian, très critique à l’égard de Scott Morrison, a déclaré que les décisions prises par l’ex-Premier ministre australien dans le dossier des sous-marins avaient été « d’une brutalité extrême et d’un cynisme, et je serais même tenté de dire, d’une incompétence notoire ». Il a formé le vœu que la France « renoue avec l’Australie un dialogue franc et constructif ».

Une donnée importante du nouvel équilibre politique au sein du parlement fédéral australien réside dans l’absence de majorité absolue pour le Parti Travailliste. Le 31e chef du gouvernement australien qui est en réalité le véritable chef de l’Etat voisin, va devoir composer avec des partis alternatifs, et en particulier avec les Verts, en progression, notamment dans le Queensland

Pour autant, beaucoup d’interrogations demeurent sur le programme travailliste qui n’a guère été développé durant une campagne aux allures de référendum australien « pour ou contre Morrison ». Sans conteste, les Verts australiens pèseront. Anthony Albanese a d’ores et déjà annoncé un engagement contre le réchauffement climatique « après une décennie perdue ». Redresser l’économie australienne et le pouvoir d’achat érodé par l’inflation sera cependant une des tâches prioritaires du nouveau gouvernement. Les mesures à venir seront-elles efficaces ? Dans le domaine des salaires, les travaillistes ont annoncé une augmentation globale de 5,1%, correspondant à la hausse constatée du coût de la vie.

Mais dans un premier temps, c’est la sécurité de l’Australie qui sera au centre des discussions que le Premier australien doit avoir avec le Quad regroupant les Etats Unis, le Japon, l’Inde et l’Australie.