LE PEN-MACRON : LES PROGRAMMES RESPECTIFS

Avant le second tour des élections présidentielles entre le président sortant, Emmanuel Macron, et Marine le Pen, il est intéressant de rappeler leurs programmes respectifs. En général totalement inconnu du grand public. Résumés.

Le programme d’Emmanuel Macron :

TRAVAIL, IMPOTS ET CHARGES
– Conditionner le RSA à 15 ou 20 heures d’activité d’insertion.
– Supprimer la CVAE (cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises), soit 10 milliards d’euros d’allègement fiscal par an).
– Tripler le plafond de la « prime Macron » (sans charges ni impôts).
– Une entreprise qui verse des dividendes devra récompenser ses salariés (prime Macron, participation ou intéressement)
– Supprimer la redevance audiovisuelle.
– Pas d’impôt sur les successions jusqu’à 150.000 euros par enfant et 100.000 pour les autres membres de la famille.
– Mise en place d’un « compte épargne-temps universel » pour monétiser ses jours de congés ou les mettre de côté.
– Garantie d’une solution de garde « accessible » pour tout parent d’enfant de moins de trois ans et jusqu’à 12 ans pour les parents solo.

RETRAITE ET SENIORS
– Relever progressivement l’âge légal de départ à la retraite à 65 ans (il a « ouvert la porte » à 64 ans, le 12 avril).
– Augmenter la pension minimale à taux plein à 1. 100 euros par mois (y compris pour les personnes déjà à la retraite, a-t-il rajouté le 13 avril)
– Recruter 50.000 infirmiers et aides-soignants supplémentaires en Ehpad d’ici à 2027
– Proposer un cumul emploi-retraite plus simple et plus avantageux.
– Prime pour prendre en charge, selon les ressources, jusqu’à 70% des coûts des travaux d’adaptation des logements.
– Lancer une convention citoyenne pour réfléchir à la fin de vie.

EDUCATION
– Mettre les mathématiques dans le tronc commun du lycée
– 30 minutes de sport par jour en primaire dès 2022, 2 heures en plus par semaine au collège.
– Faire découvrir aux collégiens des métiers techniques et manuels et enseigner le code informatique.
– Réformer le lycée professionnel en accroissant les stages en entreprise.
– Moduler les places dans l’enseignement supérieur en fonction des besoins d’emploi.
– Garantir le remplacement des enseignants absents.

SANTÉ
– Relocaliser en France la production de médicaments.
– Lancer un chantier pour lutter contre les déserts médicaux.
– Recruter des infirmiers et aides-soignants à l’hôpital.

ECOLOGIE
– Construire six centrales nucléaires de nouvelle génération, étude de 8 autres
– Décupler la puissance solaire, implanter 50 parcs éoliens en mer d’ici 2050 produire des millions de véhicules électriques et hybrides.
– Conditionner la rémunération des dirigeants des grandes entreprises au respect des objectifs environnementaux et sociaux.
– Rénover 700.000 logements par an.

SECURITE
– Achever le doublement de la présence des forces de l’ordre sur la voie publique et le déploiement de 200 nouvelles brigades de gendarmerie
– Pour les délits du quotidien, instaurer des amendes forfaitaires.
– Recruter 8.500 magistrats et personnels de justice supplémentaires.
– Doubler le nombre de réservistes opérationnels des armées.

IMMIGRATION
– Renforcer le contrôle des frontières européennes et nationales.
– Accélérer les procédures d’asile et expulser plus efficacement s’il n’est pas accordé.
– Soumettre l’obtention d’un titre de long séjour à la réussite d’un examen de français et à une insertion professionnelle.
– Expulsion des étrangers qui troublent l’ordre public.
– Créer une « convention transpartisane » pour moderniser les institutions. 

(Emmanuel Macron s’est dit favorable au vote à la proportionnelle).

Le programme de Marine Le Pen

IMMIGRATION
– Organiser un référendum sur un projet de loi révisant la Constitution pour y inscrire la « maîtrise » de l’immigration, la « priorité nationale » et la primauté du droit national sur le droit international et européen
– Rétablir le délit de séjour irrégulier, qui obligera les fonctionnaires, en vertu de l’article 40 du Code de procédure pénale, de « dénoncer » la présence de clandestins
– Réserver les aides sociales aux Français, conditionner les prestations de solidarité à 5 ans de travail
– Priorité nationale pour l’accès au logement social et à l’emploi
– Fin du regroupement familial
– Supprimer l’autorisation de séjour pour tout étranger n’ayant pas travaillé depuis un an
– Expulser clandestins, délinquants et criminels étrangers, fichés S étrangers
– Supprimer le droit du sol, naturaliser sur des critères de mérite et d’assimilation
– Effectuer les demandes de droit d’asile dans les consulats ou ambassades à l’étranger

ISLAMISME
– Interdire la « pratique, la manifestation ainsi que la diffusion publique », au cinéma, dans la presse comme à l’école, des « idéologies islamistes »
– Interdire le port du voile dans l’espace public, mais pas de la kippa

SECURITE
– Rétablir les peines planchers
– Présomption de légitime défense pour les forces de l’ordre
– Doubler le nombre de magistrats
– Inscrire au fichier des délinquants sexuels les harceleurs de rue
– Création de 25.000 nouvelles places de prison en 2027
– Supprimer toute possibilité de réduction ou aménagement de peine

FINANCES PUBLIQUES
– Lancer « un grand emprunt national rémunéré à 2% » pour financer des investissements

POUVOIR D’ACHAT
– Baisser la TVA de 20% à 5,5% sur les carburants, le fioul, le gaz et l’électricité
– Exonérer de cotisations patronales les entreprises qui augmentent les salaires (jusqu’à trois SMIC) de 10%
– Renationaliser les sociétés d’autoroutes
– Privatiser l’audiovisuel public
– Créer un chèque-formation mensuel de 200 à 300 euros pour les apprentis, alternants et leurs employeurs
– Exonérer d’impôt sur le revenu les jeunes jusqu’à 30 ans
– Exonérer d’impôt sur les sociétés les entrepreneurs de moins de 30 ans pendant les 5 premières années
– Instituer une part fiscale complète dès le deuxième enfant
– Doubler le soutien aux mères isolées
– Créer un prêt à 0% pour les jeunes familles
– Défiscaliser les donations jusqu’à 100.000 euros par enfant tous les dix ans

RETRAITE
– Retraite à 60 ans avec 40 annuités réservée aux Français entrés dans la vie active avant l’âge de 20 ans
– Retraite entre 60,75 ans et 62 ans pour les Français entrés dans la vie active entre 20 ans et 24,5 ans, système inchangé au-delà de 25 ans
– Réindexer les retraites sur l’inflation
– Revaloriser le minimum vieillesse à 1.000 euros
– Restaurer la demi-part fiscale en faveur des veuves et veufs

PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES
– Baisser les impôts de production des PME-TPE
– Supprimer les impôts sur les transmissions d’entreprises
– Créer un impôt sur la fortune financière, pour taxer la spéculation

ENERGIE
– Supprimer les subventions aux énergies « intermittentes »
– Arrêter les projets éoliens et démanteler progressivement les parcs existants
– Relancer la filière nucléaire, hydroélectrique et investir dans l’hydrogène

AGRICULTURE
– Retirer l’agriculture des traités de libre-échange
– Faire intervenir l’Etat dans la fixation des prix
– Interdire les importations ne respectant pas les normes françaises
– Contraindre les cantines à utiliser 80% de produits français

SANTE
– Plan de 20 milliards d’euros sur 5 ans, dont 2 milliards pour revaloriser les salaires des soignants
– Supprimer les Agences régionales de santé (ARS)

EDUCATION
– Supprimer l’enseignement des langues et cultures d’origine
– Sanctionner l’absence d’assiduité par la suspension des allocations familiales et des bourses scolaires
– Augmenter la grille indiciaire des enseignants de 3% par an

DEFENSE
– Porter le budget à 55 milliards d’euros d’ici 2027

INSTITUTIONS
– Référendum d’initiative citoyenne
– Mode de scrutin proportionnel pour les législatives