LE RUAMM EST UNE URGENCE … DEPUIS 1O ANS

C’est l’urgence permanente, mais qui ne trouve toujours pas l’esquisse d’une solution. Et chacun de l’affirmer depuis des mois : pas de retour durable à l’équilibre des comptes sociaux, sans réforme en profondeur notamment du mode de gouvernance.

Les solutions ont été mises sur la table depuis près de 3 ans par deux inspecteurs de l’Inspection Générale des Affaires Sociales (Igas), en mission sur le territoire. Il leur a fallu quelques semaines pour trouver les failles de notre système, et proposer des solutions pertinentes et professionnelles.

Depuis, les Calédoniens réfléchissent. Les comptes sociaux, eux, voient leurs déficits s’aggraver. Quant au Ruamm, la descente aux abysses se poursuit.

En milieu d’année, le gouvernement Mapou avait décrété, -lui aussi-, l’urgence sur cette question brûlante … pour affirmer, dans la déclaration de politique générale, qu’il s’agissait d’une question urgente brûlante.

Le point de rupture, paraît-il, est en mars. Le temps d’une nouvelle réflexion ? Cette fois, c’est promis, le gouvernement et le Congrès vont prendre les mesures recommandées. Cela relève des responsabilités locales conférées par l’autonomie. Sera-ce le premier succès de gestion du gouvernement actuel ?