TEMPÊTE DANS UN VERRE DE DESSINS ANIMÉS

Ohé matelots
Des petites bandes dessinées présentées dans la campagne télévisée sous une forme humoristique seraient « dégradantes » et « racisses ». Calice ! Le racisse, c’est dixit le dictionnaire Le Robert, une « idéologie postulant une hiérachie des races« . Ou encore, une « discrimination ou une hostilité violente envers un groupe humain« .
Moi qui croyais que la Calédonie était composée de gens issus de communautés diverses, de toutes les couleurs, de tous les accents.
Je croyais aussi que le « parler calédonien », et pi surtout chez les jeunes, avait son vocabulaire local, ses essepressions à lui.
Ben non. Il faut parler le français pointu, comme à Paris. C’est tout comme « monne’trer des Mareuseillais avé l’accent », ce s’rait dégradant et racisse. Ou un Français avec une moustache, un béret et un saussiflard.
Bon, en dehors de la participation et la non participation, les hautes juridictions de la Frônce vont trancher entre le dégradant et le non dégradant, le racisse et le non racisse. A ce compte là, Coluche aurait du avoir perpète, Canteloup serait aux travaux forcés et Laurent Gera aux galères.
Allez matelots, ramez … et sans sourire !

L’Amiral