JOSEPH CAIHE NOUS A QUITTÉS

Joseph Caihe s’en est allé. Il fut la voix du journal télévisé en 1980, puis celle du Tour cycliste Air France de Nouvelle Calédonie ces dernières années. Cette voix s’est éteinte.

Rassembleur de la diversité du Caillou, il avait, jeune Kanak, animé le Festival Melanésia 2000 à la demande de Jean Marie Tjibaou et de Jacques Iekawe. Mais c’est à la radio et à la télévision que cet ancien étudiant à Bordeaux, charismatique, va connaître, et la réussite, et une immense notoriété.

Repéré par Roger Le Leizour, alors directeur de l’ORTF locale, il passera du statut de pigiste à la présentation du Journal Télévisé au début des années 1980. Il y gravira tous les échelons, directeur des antennes radio et télé en 1991, puis directeur régional de RFO Wallis et Futuna, et enfin chargé des relations régionales auprès des différents directeurs régionaux de RFO Nouvelle-Calédonie puis NC1ère.

En 2015, il avait pris sa retraite, mais, demeurait un personnage hors norme à la station de NC 1ère. Familier des tours cyclistes de Nouvelle Calédonie, il avait immédiatement été sollicité par Gérard Salaün pour commenter les étapes et leurs arrivées, devenant « la Voix du Tour ».

Mais bien au delà, Joseph Caihe, par sa personnalité généreuse, son engagement religieux, son rôle coutumier, fédérait autour de sa personne. Il constituait, bien plus qu’une passerelle entre tous, la véritable image rêvée par ceux qui aspirent au « vivre ensemble ».