UN « MONSIEUR TOURISME » AU GOUVERNEMENT : C’EST UNE PREMIÈRE

Depuis le temps qu’ils réclamaient un « Monsieur Tourisme » au gouvernement, les professionnels du tourisme ont un sujet de satisfaction avec la nomination de Mickael Forrest en qualité de chargé du secteur de la promotion internationale du tourisme. Il est le premier « Monsieur Tourisme » du gouvernement depuis sa création en 1998.

En effet, le membre Union Calédonienne est officiellement chargé « d’animer et de contrôler les secteurs de la culture, de la jeunesse, du sport et de la protection de l’enfance et de la jeunesse. Il est chargé d’animer les actions en faveur de la solidarité. Il est également chargé de la coordination et du suivi du plan territorial de sécurité et de prévention de la délinquance, et de la promotion internationale du tourisme. En lien avec le président du gouvernement, il concourt au suivi des relations extérieures de la Nouvelle-Calédonie. Il est également chargé des relations avec le conseil économique, social et environnemental de la Nouvelle-Calédonie.« 

Certes, aujourd’hui, le tourisme international est au point mort. Mais il n’empêche. La Nouvelle-Calédonie est, dans la zone Indo-Pacifique, la seule destination « Covid-free » dont la population a entrepris une campagne de vaccination active. En effet, en Australie comme en Nouvelle-Zélande, pays réputés relativement indemnes du Covid en dépit de l’alerte actuelle dans plusieurs Etats australiens, les campagnes de vaccination sont proches du point mort.

Or, si la reprise des vols internationaux est envisagée aux alentours de 2024, la destination peut d’ores et déjà promouvoir son caractère sanitaire remarquable, et qui sera de nature à la privilégier auprès des voyageurs internationaux.

Deux sujets vont, à présent, être dévoilés.

Le budget, d’abord. Bien entendu, dans les années fastes, il avait atteint le milliard FCFP pour la seule promotion internationale de la province Sud, avec d’ailleurs et malheureusement, des résultats plus que mitigés. Compte tenu de la fermeture de nos frontières, rien de tel ne peut être envisagé au gouvernement. Mais l’action et le budget consacré, même symboliques, seront observés.

Le nom de la destination, ensuite. Mickael Forrest est un militant engagé dans la cause indépendantiste. Lors de sa récente tournée en Catalogne et en Corse notamment, il a fait la promotion de Kanaky et de son indépendance. La promotion que le gouvernement de Louis Mapou ne va pas manquer d’entreprendre sera-t-elle celle de Kanaky ou de Kanaky-Nouvelle Calédonie ?