NOUS AUSSI ON VEUT LA BULLE : ON EST COVID-FRIT

Ohé matelots, c’était bon un peu de soleil dimanche, n’est-il pas ? Sousoune a réchauffé les cœurs z’et les corps après les pluies qu’on s’est prises. C’est les gens du tourisse qu’étaient contents aussi : sale temps pour eux, depuis un an, biscotte à part les locaux, les tourisses, y savent plus qui c’est, si y parlent anglais, si y z’ont les yeux bridés, ou si y z’arrivent de Roissy.

A propos du tourisse, les Pokens, eux, y z’ouvrent leur fameuse bulle aujourd’hui. Et nous alors ? Nous, on est Covid-frits, et y’en a quelques uns que ça démange d’aller à Golcôsse. Ce serait au moins ça de pris pour Aircalin qu’est en train de se dessécher sur place. Note compagnie, c’était tout de même 500 emplois, et 500 jobs, par les temps qui courent, c’est pas rien. Sauf qu’en matière de bulle, on a été refroidi avec la bulle trans-calédo-wallisienne. Et là, cette bulle, même le soleil y peut pas la réchauffer !

Allez, bronzez bien matelots

L’Amiral