MALAISE À L’UNION CALÉDONIENNE

La démission du gouvernement des élus indépendantistes semble laisser quelques traces au sein de l’Union Calédonienne. Le président du mouvement lui-même avait admis qu’elle s’était déroulée avec une certaine précipitation. Il en va de même, apparemment, pour ce qui concerne la composition de la liste dans laquelle la représentation éligible de représentants du sud est inexistante.

L’opinion exprimée par l’ancien membre du gouvernement de l’UC, Gérald Cortot, vient confirmer ces remous internes. « La moindre des choses qu’on peut dire, c’est que il y avait vraiment de l’impréparation dans cette démission et dans ce renouvellement du gouvernement« , a-t-il déclaré à NC1ère, ajoutant « ça fait désordre« .

Désordre ? Impréparation ? Mais à l’issue du plein gré de qui cette démission a-t-elle été décidée ?