LE COUP DE GUEULE DES EMPLOYEURS CONTRE LE FLNKS ET LES EXACTIONS

Dans un communiqué commun, l’interpatronale des employeurs pousse un coup de gueule contre les récentes déclarations du FLNKS relatives aux pressions sur la SLN et l’usine du Sud. Elle s’insurge face « à la prise d’otage assumée par une organisation politique d’un outil productif essentiel à l’économie du Territoire » et estime que cette action « constitue un acte d’une gravité exceptionnelle« .

Les employeurs demandent que les auteurs de troubles « ne puissent bénéficie d’aucune clémence et que la Justice puisse librement faire respecter l’Etat de Droit en Nouvelle-Calédonie« .