IL Y A 36 ANS, LE VENT ET LA TEMPÊTE

Le 18 novembre 1984, il y a 36 ans, le processus de contestation violente entrepris que le FLNKS générait une guerre civile, puis plusieurs années de trouble de Nouvelle-Calédonie. Ce dimanche, lors des élections pour mettre en place les régions prévues par le nouveau statut Lemoine (du nom du Secrétaire d’Etat à l’Outre mer), Eloi Machoro brisait l’urne de la mairie de Canala. Il devait être abattu le 12 janvier 1985, après une nuit d’émeute conduite par les loyalistes à Nouméa.

Deux maisons et une case incendiées. Les faits se sont déroulés à Maré dans la nuit de lundi à Lyo, au nord-ouest de Maré.

Quelques dizaines de manifestants de l’Ican/collectif ont bloqué les accès au gouvernement et à la province Sud hier matin. La police les a dispersés.

En ce qui concerne le blocage du port, le gouvernement a demandé la libération des lieux par référé. La décision de libération des accès devait être signifiée hier soir aux manifestants.

Pour le président du gouvernement, il n’est pas envisageable de mettre en péril l’économie calédonienne, ni d’accepter les entraves à la circulation.

L’Ican/collectif projette de manifester aujourd’hui à La Foa, Koné, Poindimié et Wé devant les subdivisions.

Piscine de Magenta gratuite – A l’occasion de la journée pédagogique, l’accès au centre aquatique de Magenta sera gratuit aujourd’hui pour les moins de 14 ans jusqu’à midi.