TIMBRE JACQUES CHIRAC À QUI L’ON DOIT LE GEL DU CORPS ÉLECTORAL

12.000 timbres à l’effigie de Jacques Chirac ont été émis par l’OPT. L’ancien président de la République fut probablement l’homme politique qui vint le plus souvent en Nouvelle-Calédonie. Durant les événements de 1984 à 1988, son soutien à la cause loyaliste fut essentiel.

C’est pourtant à lui que l’on doit le gel du corps électoral en 2007, une décision sans précédent au sein d’un Etat démocratique. L’Accord de Nouméa reposait jusqu’alors, en effet, sur un corps électoral « glissant », permettant le vote aux élections provinciales au bout de 10 ans de présence sur le territoire.

Le gel nécessita une réforme constitutionnelle rendue possible par le Parlement réuni en congrès à Versailles. Le parti présidentiel, à quelques exceptions près, vota le gel.

En Nouvelle-Calédonie, la majorité en place refusa de réunir les Institutions chargées de donner l’avis des Calédoniens sur le projet de gel de leur corps électoral. Résultat : aujourd’hui, 40.000 citoyens français, dont de nombreux Calédoniens, et représentant plus de 50.000 habitants, sont privés de vote aux élections locales.