TROUBLES, MAISONS INCENDIÉES, POPULATION DÉPLACÉE À MARÉ SUR FOND DE DÉSIGNATION … D’UN PASTEUR

C’est pourtant là que fut accueilli l’Evangile à Maré par les Vieux Kangiosh et Zinowe, puis accepté par le puissant Grand Chef. La tribu de Roh, dans le district de Guahma, a été le théâtre de troubles sérieux parce qu’une partie des habitants contestent la nomination … d’un étudiant pasteur.

Plusieurs maisons auraient été incendiées, des véhicules saccagés, deux personnes auraient été blessées et une partie des habitants a du quitter la tribu.

Un gîte aurait également été la proie des flammes.

A l’origine, plutôt floue, il y aurait un différend entre plusieurs parties : l’Eglise Protestante de Kanaky Nouvelle-Calédonie, la Grande Chefferie de Guahma, et l’étudiant pasteur qui serait contesté par l’Eglise, mais soutenu par une partie de la tribu et par la Grande Chefferie.

Résultat : une soixantaine de gendarmes mobiles, épaulés par le GIGN et la brigade de recherche ont été dépêchés sur les lieux pour assurer le retour au calme, et entreprendre les recherches de responsabilités.

Une centaine de personnes auraient été déplacées. Nouméa va-t-elle encore accueillir des réfugiés ?

Incidemment, on se souvient que Dynamique Autochtone, fondée sous le nom de LKS par feu le Grand Chef de Guahma avait appelé à voter « non » au dernier référendum, tandis que l’Eglise Protestante de Kanaky Nouvelle-Calédonie avait prôné le « oui ».

Cela n’a évidemment rien à voir avec l’actuel « différend », bien entendu. Mais les voies du Seigneur sont tellement impénétrables …