TERRORISME : UN PROFESSEUR D’HISTOIRE DÉCAPITÉ À CONFLANS-SAINTE HONORINE

C’est une scène d’horreur qui s’est déroulée à Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines, où un professeur d’histoire-géographie du collège a été retrouvé en pleine rue vers 17 heures, décapité.

Appelés pour un individu suspect rôdant autour du collège, les policiers de la Bac (Brigade anticriminalité) de Conflans-Sainte-Honorine ont tenté d’interpeller un homme muni d’une arme blanche quelques centaines de mètres plus loin, à Eragny (Val-d’Oise). Ils ont fait feu sur lui, le blessant mortellement d’une dizaine de balles.

La victime aurait montré à ses élèves des caricatures du prophète Mahomet lors d’un cours sur la liberté d’expression. Selon certaines informations, une plainte aurait été déposée par un parent d’élève contre lui. Il avait déjà reçu des menaces de mort.

Une cellule de crise a été mise en place, et le président de la République devrait se rendre sur les lieux. Gérald Darmanin, le ministre de l’Intérieur, était en déplacement au Maroc. Il est rentré d’urgence à Paris. Le parquet antiterroriste a très vite ouvert une enquête pour « assassinat en relation avec une entreprise terroriste » et « association de malfaiteurs terroriste criminelle ».