RÉFÉRENDUM : NOUVELLE MISSION DU DIALOGUE AVEC MANUEL VALLS ? Deux bungalows incendiés à Ouvéa

DOMINIQUE BUSSEREAU A PROPOSÉ AU PREMIER MINISTRE LA CONSTITUTION D’UNE MISSION DU DIALOGUE POUR LA NOUVELLE-CALÉDONIE
Le résultat du référendum a consacré la fracture de la Calédonie en deux camps d’égale importance, l’un pour l’indépendance, l’autre pour le maintien dans la France. Chez les loyalistes, les violentes critiques de Calédonie ensemble à l’égard autres partis favorables au « non » met de l’huile sur le feu, dans un contexte où la recherche d’apaisement est pourtant impérative. Les propositions de lois du pays déposées au Congrès sur l’extension de l’article 27, la restriction de liberté d’achat de foncier et d’immobilier vont accroître les tensions. Au lendemain du scrutin d’autodétermination, la situation de paix créée par les Accords de Matignon pourrait s’altérer.

Dans ces conditions, la proposition de mission de dialogue, rapportée par Les Nouvelles Calédoniennes, prend une dimension particulière. Selon le quotidien, l’ancien ministre Dominique Bussereau, grand ami du regretté Pierre Maresca, et connaisseur de la Nouvelle-Calédonie depuis 40 ans, propose l’instauration d’une « mission du dialogue » à l’instar de l’initiative de Michel Rocard en 1988, pour la recherche d’une solution paisible et aussi sereine que possible au risque calédonien. Dominique Bussereau suggère que cette mission « de conciliation, d’écoute, de dialogue et de proposition » soit conduite par Manuel Valls, ancien Premier ministre et ancien rocardien, et comprenne des personnalités de tous bords, au fait de la situation calédonienne. L’objectif serait à la fois de clarifier davantage les conséquences d’un choix des Calédoniens pour l’indépendance, et de rechercher les voies et moyens pour éviter les éventuelles conséquences funestes de l’extrême bipolarisation.

Alors que le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, s’apprête à prendre l’avion pour la Nouvelle-Calédonie, la proposition rapportée par Les Nouvelles, ne manque pas d’intérêt dans un climat où les inquiétudes et les tensions vont inévitablement dégrader la cohésion de la société calédonienne.

DEUX BUNGALOWS INCENDIÉS À OUVÉA sur les 7 hébergements que comptait le gîte « la porte du paradis ». Le propriétaire, Roger Alosio, ne cache pas qu’il est en faveur du maintien de la Nouvelle-Calédonie dans la France, et que cette opinion est la cause de l’acte dont il est victime. Une enquête été ouverte. Le Sénat Coutumier va-t-il condamner ce délit ?

RÉUNION DES FAMILLES D’ACCUEIL AU CHATEAU HAGEN, organisée par la province Sud. Une initiative pour favoriser les échanges et le partage de retours d’expérience, ainsi qu’un meilleur accompagnement de ces familles.

LES CANDIDATS AU SERVICE CIVIQUE À NOUMÉA PEUVENT SE FAIRE CONNAÎTRE. La ville lance en effet une nouvelle session.  Les candidats peuvent accéder au dossier sur le site Nouméa Ma Ville. Aucun diplôme n’est requis pour être candidat aux missions proposées et le volontaire recevra une indemnité de près de 75 000 francs par mois. 

CALÉDONIE ENSEMBLE : « IMAGINER UN OUI COLLECTIF POUR L’AVENIR DU PAYS » – Après sa conférence de presse, le parti lance une série de réunions sur le thème du « consensus pour un avenir partagé ». Dans un communiqué, un long chapitre est surtout consacré à la critique de l’Avenir en Confiance et du « Front loyaliste ». Est-ce bien le moment ?