LA « BULLE » TRANS-TASMAN POURRAIT VOIR LE JOUR AVANT NOËL

Le ministre des Affaires étrangères néo-zéalandais, Winston Peters, a déclaré que la mise en service d’une bulle trans-Tasman était beaucoup plus proche qu’on ne le pensait. Dans l’ émission Breakfast de TVNZ , la Première ministre Jacinda Ardern a indiqué qu’une bulle pourrait s’établir d’ici Noël entre la Nouvelle-Zélande et la Nouvelle-Galles du Sud.

Le concept de la « bulle » a quelque peu évolué depuis la flambée de Covid 19 ans le Victoria. Initialement envisagée pour l’ensemble de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande, elle pourrait, dans un premier temps, ne devenir effective qu’entre des régions très peu affectées par le virus. En l’espèce, entre l’île du Sud néo-zélandaise et les Nouvelles Galles du Sud.

Pour l’heure, plusieurs points sont encore flous. Des contacts entre les deux pays, il apparaît que le trafic pourrait d’abord être ouvert pour les Néo-Zélandais se rendant en Australie. Mais une interrogation demeure : seraient-ils, au retour, soumis à une quarantaine ?

Le directeur général de l’Association de l’industrie du tourisme, Chris Roberts, reste plutôt sceptique. Pour lui, la « bulle » ne peut fonctionner que si « les gens peuvent sauter dans un avion, voyager en toute sécurité pour des vacances, pour rendre visite à leur famille ou pour un événement sportif, puis rentrer chez eux sans avoir à s’isoler.«