COVID : AGENTS POSITIFS AU CENTRE HOSPITALIER DE POLYNÉSIE

Pour certains syndicats, la propagation du virus est « hors de tout contrôle » depuis l’ouverture des frontières en Polynésie. C’est à présent au Centre Hospitalier de Polynésie Française, l’Hopital Taaone, le « Médipôle » tahitien, que le covid-19 a fait son apparition. Craintes.

Dans une note de service datée du 10 août dernier et envoyée dans tous les services du Centre hospitalier de Taaone (CHPF), pour une diffusion générale, la directrice de l’établissement fustige « des comportements inappropriés dans la sphère privée, en particulier l’absence totale de mesures de précaution lors de rassemblements festifs ou amicaux« . La note précise surtout qu’en conséquence, « plusieurs agents du CHPF ont été diagnostiqués positifs au Covid-19« . Des enquêtes sont en cours pour « identifier et tester d’éventuels cas contacts en population générale et au sein de l’établissement (agents et patients)« .

Il semblerait que c’est au cours de la Fête de Bayonne organisée par le désormais célèbre restaurant de Papeete « Piment Rouge » que la circulation du virus s’est accélérée. Des agents du Centre Hospitalier y sont allés faire la fête, sans respect des recommandations sanitaires comme la quasi-totalité de fêtards.

Selon Tahiti Infos,  » les syndicats affirment qu’aujourd’hui la propagation du virus « est hors de contrôle depuis qu’on a ouvert nos frontières (…). Et cela ne servirait plus à rien de mettre en place le reconfinement car le virus est bien présent au fenua« , affirme la déléguée syndicale de Otahi Madeline Taputu. Seule solution pour la syndicaliste c’est de « renforcer la sécurité » mais elle déplore le fait que  » nous ne sommes pas en sécurité. Nous n’avons que des masques et le gel hydroalcoolique« .