LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF CONFIRME LE MONOPOLE DE L’OPT, L’Australie célèbre ses 80 ans de relations diplomatiques avec la Calédonie

NOUVELLE-CALÉDONIE

LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF CONFIRME LE MONOPOLE DE L’OPT, contrairement à l’estimation de l’Autorité locale de la Concurrence. Ce monopole est contesté par la SCCI qui propose un autre cable que celui choisi par l’OPT, et qui s’était engagé à une baisse des tarifs concernés par cette concurrence. Les parties vont probablement se retrouver devant la Cour d’Appel de Paris qui confirmera ou infirmera le jugement du TA de Nouméa.

BONNE  NOUVELLE POUR LES PLAISANCIERS : la marina de Port Moselle sera agrandie de 150 places, pour un total porté en conséquence à 700 places de bateau.

Il restera, pour les autorités compétentes, à mettre un terme à ce scandale d’hygiène et de santé publique que génère l’absence de réglementation des bateaux en mouillage sauvage, et donc, l’absence, notamment, de récupération des eaux grises de ces bateaux.

NOUVEAU PACHA POUR LE D’ENTRECASTEAUX – Le navire de la Marine Nationale est désormais commandé par le lieutenant de vaisseau Bastien Salasca

LA SÉRIE DE FRANCE TÉLÉVISIONS « OPJ » SERA TOURNÉE À LA RÉUNION – Initialement prévu en mars 2020, le tournage de la saison 2 en Nouvelle-Calédonie de la série OPJ avait dû être arrêté en raison du COVID 19.  Soucieux de préserver l’archipel et de maintenir des résultats face au virus qui ont valeur d’exemple, le gouvernement calédonien a récemment prolongé la limitation d’accès au territoire jusqu’au 24 octobre, suspendant les vols réguliers et imposant une quatorzaine.  Dans ce contexte sanitaire inédit, la production Terence Films et France Télévisions ont fait le choix de tourner la suite de la série à La Réunion afin de répondre aux impératifs d’antenne du groupe.

France Télévisions et Terence Films ambitionnent tout de même de revenir en Nouvelle-Calédonie pour la saison 4. 

80 ANS DE BONNES RELATIONS AVEC L’AUSTRALIE étaient célébrées hier au très beau Musée de la seconde guerre mondiale. Une façon de rappeler les liens entre la France et l’Australie lorsqu’il s’agit de défendre la démocratie et la liberté dans le monde. D’ailleurs, ces relations vont se renforcer au plan militaire avec un personnel dédié à Nouméa, au plan économique avec la probable reprise de Vale NC par une entreprise australienne, et au plan éducatif avec le dispositif d’écoles bilingues développé par la province Sud.

UN NOUVEAU BÂTIMENT POUR LE TRIBUNAL MIXTE DE COMMERCE pour mieux rendre la justice dans ce domaine. Le nom de l’immeuble : Badamier.

RENTRÉE PLUS COMPLIQUÉE POUR LES ÉTUDIANTS PARTANT EN MÉTROPOLE en raison de la situation du Covid. La liberté dont jouissent les Calédoniens en matière de santé est bien différente du quotidien contraint et inquiet de nos compatriotes de métropole. D’ailleurs, le « contingent » d’étudiants est de moitié moins important que les années précédentes, les parents préférant, par précaution, conserver leurs enfants en Calédonie. Pour ce parcours laborieux qui attendent nos futurs talents, la Maison de la Nouvelle-Calédonie est bien présente avec une Agnès Siraut toujours attentive, bienveillante et efficace.

LA PROVINCE SUD OUVERTE, MAIS FERME ET CLAIRE AVEC LES COUTUMIERS qui se sont déclarés opposés au rachat de Vale NC par un consortium australien. Sonia Backès, qui les a reçus, partage avec eux le souci de privilégier l’intérêt des populations et de l’environnement dans cette transaction éventuelle, mais réfute tout ultimatum.

POLYNÉSIE FRANÇAISE

Revue de presse – Une collision entre un baleineau et le Terevau a eu lieu mercredi après-midi à l’entrée dans la passe de Moorea. L’association Oceania, qui oeuvre pour la protection des cétacés, a tenu à rassurer mercredi soir, indiquant que le navire avait pris les précautions pour éviter le baleineau et qu’une surveillance avait été effectuée sur zone pendant une heure sans « aucune baleine blessée ou en détresse » observée. Tahiti Infos
Cliquer sur l’image pour lire l’article de Tahiti Infos

TOUTE L’ACTU EN POLYNÉSIE
Cliquer ci dessous pour accéder à Tahiti Infos

WALLIS ET FUTUNA
0 CAS

AUSTRALIE

Policiers et militaires patrouillent

Au cours des dernières 24 heures, 471 nouveaux cas de coronavirus ont été détectés, et 8 nouveaux décès sont intervenus dans l’Etat du Victoria, en Australie.

Le Premier ministre de l’Etat a exhorté ses concitoyens à respecter les mesures prises pour limiter la diffusion du virus. Il a également recommandé aux habitants de ne pas constituer de stocks de nourriture.

Concernant la manifestation « Freedom Day Celebration » programmée dimanche par des organisateurs selon lesquels la pandémie résulterait d’une conspiration et le virus serait une arme chimiques, la police a indiqué qu’elle ne serait pas tolérée.

Elle a déclaré en outre que des amendes de 1652 dollars seraient appliquées aux contrevenants et que si nécessaire, il serait procédé à des arrestations.

TOUTE L’ACTU EN AUSTRALIE
Cliquer ci-dessous pour accéder au site ABC News

NOUVELLE-ZÉLANDE

L’aéroport d’Auckland prêt à ouvrir au Pacifique le 17 août

L’aéroport d’Auckland a déclaré qu’il sera prêt à exploiter une bulle du Pacifique avec les pays sans Covid d’ici le 17 août si le feu vert est donné.

Cela survient alors que le gouvernement néo-zélandais est mis au défi de présenter une stratégie proactive d’ouverture des frontières pour libérer le commerce et les voyages avec les voisins du Pacifique. 

Le Pacific Business Council de Nouvelle-Zélande, avec les bureaux des affaires étrangères et du commerce, a organisé mardi un webinaire pour générer des recommandations qui aideront à accélérer le lancement d’une bulle du Pacifique.

TOUTE L’ACTU EN NOUVELLE-ZÉLANDE
ET DANS LE PACIFIQUE
Cliquer ci-dessous pour accéder au site RNZ

EN MÉTROPOLE
ET DANS LE MONDE

FRANCE : LE DERNIER BILAN DU COVID – Le dernier bilan quotidien de l’épidémie de coronavirus a été communiqué mardi 4 août par le ministère de la Santé. Si le nombre de nouveaux cas diagnostiqués est en augmentation, celui des hospitalisations est en baisse, mais celui des patients transférés en réanimation augmente. 

BEYROUTH – Le bilan s’est alourdi à Beyrouth, deux jours après le drame : les violentes explosions qui ont secoué Beyrouth mardi ont fait au moins 137 morts, a déclaré ce jeudi le porte-parole du ministère de la Santé. Un nouveau bilan pourrait être annoncé dans la journée.

Parmi les victimes françaises, se trouve l’architecte Jean-Marc Bonfils, installé au Liban.

Des dizaines de personnes restaient toujours portées disparues, tandis que les secouristes poursuivent leurs recherches dans l’espoir de retrouver des survivants.

300.000 SANS-ABRI
Les énormes explosions, dues selon les autorités à un incendie dans un entrepôt abritant une énorme quantité de nitrate d’ammonium au port de Beyrouth, ont également fait quelque 300 000 sans-abri.

ACCIDENT
Plusieurs pays dont la France ont déjà dépêché des équipes de secouristes et du matériel pour faire face à l’urgence après la double explosion présentée comme accidentelle par les autorités qui a ravagé le port et une grande partie de la capitale. L’aide internationale a commencé à arriver dès mercredi au Liban, au lendemain du drame.

LE VANUATU PRÉPARE SON PROCHAIN RENCENSEMENT

Selon le Vanuatu Daily Post, le travail de terrain du recensement devait avoir lieu du 16 au 29 novembre. Le Bureau national des statistiques gère le recensement pour lequel il prévoit de recruter 700 agents de terrain, 150 superviseurs et 50 employés de bureau.

Les informations à collecter comprennent le nombre de personnes dans chaque ménage ainsi que leurs conditions de vie et d’autres données socio-économiques. Il sera utilisé par le gouvernement pour formuler des politiques et pour éclairer sa réponse aux crises telles que les cyclones.

En 2016, un mini recensement a révélé que la population de Vanuatu était passée à environ 272000 habitants, soit une augmentation de 38000 par rapport à 2009.

BERNARD TAPIE SOIGNE SON CANCER EN BELGIQUE OÙ UN TRAITEMENT EXPÉRIMENTAL SEMBLE MARCHER – Atteint d’un double cancer de l’estomac et de l’œsophage, aujourd’hui métastasé, l’homme d’affaires avait confié à la fin de l’année dernière dans Nice-Matin qu’il avait fini par arrêter tout traitement, car les médecins n’avaient pas trouvé la thérapie qui « réponde aux définitions » de sa maladie. Il s’était alors tourné vers la Belgique, et plus précisément vers les services du docteur Eric Van Cutsem qui a mis en place un protocole de soins fondé sur l’immunothérapie, à savoir une technique qui administre aux patients des substances stimulant leurs défenses immunitaires pour faire face à l’agression de la maladie, en les aidant à reconnaître et à détruire les cellules tumorales.

Malgré « les moments compliqués », liés surtout aux effets secondaires, Nanard, 77 ans, dit « serrer les dents » et garder espoir dans ce qu’il considère depuis le début comme « le match de sa vie ». Il se prépare à une rentrée chargée avec son procès en appel dans l’affaire de l’arbitrage Adidas-Crédit lyonnais et n’a toujours pas renoncé à monter sur scène pour interpréter Vol au-dessus d’un nid de coucou, un défi qu’il s’est promis de relever.

FABULEUX : VISIONNEZ CI-DESSUS LE PARCOURS DU COVID-19 AU MICROSCOPE

SUIVRE LA CRISE DANS LE MONDE EN DIRECT