SIMON LOUECKHOTE : DES CONVICTIONS INOXYDABLES !

Il faut avoir des convictions et du courage pour afficher son adhésion aux valeurs de la République aux Iles Loyauté. Là où le président de la province déclarait, lors de provinciales, que l’élection d’un loyaliste serait une « régression ». A Ouvéa, autour de l’ancien Sénateur Simon Loueckhote, une équipe est présente au second tour des municipales. Elle défend un beau programme pour la commune inspiratrice du fameux roman japonais ‘L’île la plus proche du Paradis ». Chapeau bas.

La constance de celui qui fut le plus jeune Sénateur de France est remarquable. Avec ceux qui le soutiennent dans une province majoritairement indépendantiste, ils prouvent que tous les Mélanésiens n’ont pas tourné le dos à la République.

Il a toujours professé -Simon Loueckhote est enseignant- que la France n’est pas que ces centaines de milliards dont la Calédonie bénéficie, c’est aussi et surtout des valeurs apportées dans ce lointain territoire par la Nation fondatrice des Droits de l’Homme, et porteuse d’un humanisme majeur des temps modernes.

Il a fait sienne cette phase fameuse de Nicolas Sarkozy : «  La France n’est pas une race, c’est une culture, une identité, un idéal, une aspiration, une communauté de valeurs mais pas une race.«