Rebondissement : Lancet prend ses distances avec son propre article contre la chloroquine !

Etude « foireuse » pour le professeur Raoult, article  » de merde » pour le professeur Froguel de l’Imperial College, la publication de la revue « Lancet » avait immédiatement entraîné une réaction défavorable à l’hydroxychloroquine de l’étonnant Conseil Scientifique français. Dans la foulée, le gouvernement par la voix du ministre de la Santé, qui avait déjà déconseillé le port de masque, a aussitôt mis le médicament à l’index. Erreur et précipitation ?

Car patatras : selon l’Express,  »  La prestigieuse revue médicale The Lancet a pris ses distances avec l’étude très critiquée qu’elle a publiée sur l’hydroxychloroquine – promue par le célèbre professeur – en reconnaissant dans un avertissement formel que « d’importantes questions » se posent à son sujet. The Lancet souhaite ainsi « alerter les lecteurs sur le fait que des questions scientifiques ont été portées à (son) attention » au sujet de cette étude, qui fait actuellement l’objet d’un audit initié par ses auteurs.  » 

 » Cet avertissement, poursuit l’Express, a été publié mardi soir sous la forme d’une « expression of concern » (« expression de préoccupation »), une déclaration formelle employée par les revues scientifiques pour signifier qu’une étude pose potentiellement problème. Si une « expression of concern » n’est pas aussi lourde de conséquences qu’une rétractation pure et simple, qui signifie le retrait de la publication, elle est tout de même de nature à jeter le doute sur des travaux scientifiques. «