RACHAT DE L’USINE DU SUD : VALE ET L’AUSTRALIEN NEW CENTURY PROCHES D’UN ACCORD

Selon le Financial Review australien, le producteur australien « New Century Resources » aurait suspendu sa cotation à la Bourse de Sydney jusqu’à aujourd’hui, dans le cadre de négociations très avancées avec Vale pour le rachat de l’usine du sud.

New Century est un producteur important de matières premières et en particulier de zinc. Il chercherait à se diversifier, et notamment dans le nickel promis à quelques belles années en raison du développement du marché de batteries pour voitures électriques. Un second partenaire australien pourrait être associé à cette opération.

En début de négociation, un candidat chinois aurait été sur les rangs. Parce qu’impliqué dans une importante pollution en Papouasie, il aurait vu son offre écartée.

Une banque australienne, Macquarie, pourrait intervenir dans le financement de l’opération dont certains experts estiment qu’elle devrait se situer aux alentours de 3-4 milliards de dollars, soit au niveau de la moitié du coût de l’usine. Le responsable des études et des investissements pour le nickel de Macquarie est un expert reconnu à Londres, connaisseur du nickel calédonien. Il aurait d’ailleurs participé à la conférence internationale sur le nickel qui s’était tenue à Nouméa en 2013.

Ce rachat serait vu d’un bon oeil par Paris dont les relations avec l’Australie sont au beau fixe. Côté australien, outre le fait que Goro est un gisement exceptionnel, la proximité géographique de la Calédonie et les relations bien établies entre les deux pays constitueraient des atouts supplémentaires.