Covid : 0 cas, Aircalin prend des mesures de sauvegarde, rebelote : vendredi, Aircal ne pourrait pas atterrir à Lifou, accident mortel à La Pirogue

NOUVELLE-CALÉDONIE

AIRCALIN EN CRISE – Victime de la crise sanitaire et de l’arrêt des relations internationales, Aircalin perd 800 millions par mois et se trouve contraint de réduire sa masse salariale de 20%.

La compagnie estime que son chiffre d’affaires va chute de 80% cette année et qu’il lui faudra 4 longues années pour retrouver une exploitation normale.

Dans l’intervalle, elle sollicitera un prêt garanti par l’Etat de près de 5 milliards, et 2 milliards auprès de son actionnaire presqu’unique.

Quant aux derniers avions acquis, leur livraison sera repoussée à octobre pour le premier A320neo, et à 2022, voie 2023 pour le second.

ACCIDENT MORTEL AU COL DE LA PIROGUE – Une violente collision entre un pick up et une berline a causé la mort de deux personnes, un adulte et un garçon d’une dizaine d’années. Très lourd bilan après le terrible accident du Mont Dore qui a fait 4 victimes.

BLOCAGE D’AIRCAL – Selon RRB, le Grand Chef du Wetr, à Lifou, interdirait à Air Cal d’atterrir que l’aérodrome de Wanaham à partir de vendredi. La piste est située sur ce district.

MARCHÉ BROUSSARD AU CENTRE-VILLE pour la réouverture des Jeudi du centre-ville.

Après l’avis du Conseil scientifique, les conseils municipaux élus au premier tour entreront en fonction le lundi 18 mai : 30 000 communes auront un conseil municipal, un maire et des adjoints élus, au plus tard le jeudi 28 mai.

Mercredi 13 mai : aucun nouveau cas sur les 34 tests

ACCÉDER AU SITE DU GOUVERNEMENT EN CLIQUANT SUR L’IMAGE CI-DESSOUS

En intégral : le Plan de Sauvegarde de l’économie calédonienne du gouvernement calédonien
Cliquer sur l’image pour accéder au contenu

Toutes les mesures qui seront proposées au Congrès

Le Plan de Soutien de l’Etat pour l’économie de la Nouvelle-Calédonie Lire notre article dans noumeaPost.com

POLYNÉSIE FRANÇAISE

La Polynésie aussi.
Cliquer sur l’image pour lire l’article de Tahiti Infos

TOUTE L’ACTU EN POLYNÉSIE
Cliquer ci dessous pour accéder à Tahiti Infos

WALLIS ET FUTUNA
0 CAS

AUSTRALIE

– 6.975 cas à la date du 13 mai
– 98 décès

TOUTE L’ACTU EN AUSTRALIE
Cliquer ci-dessous pour accéder au site ABC News

NOUVELLE-ZÉLANDE


– 1.497 cas confirmés ou probables (0 nouveau cas)
– 2 malades sont à l’hôpital
– 21 décès

TOUTE L’ACTU EN NOUVELLE-ZÉLANDE
ET DANS LE PACIFIQUE
Cliquer ci-dessous pour accéder au site RNZ

EN MÉTROPOLE
ET DANS LE MONDE

QUATORZAINE OUTRE-MER : CONFLIT DE COMPÉTENCE AVEC LA NOUVELLE-CALÉDONIE ?
Le Conseil constitutionnel a validé la loi prorogeant jusqu’au 10 juillet l’état d’urgence sanitaire et organisant le déconfinement. Mais il a censuré la mesure instaurant une quatorzaine stricte pour toute personne arrivant en Outre-mer. 

Il a considéré comme mesures « privatives de liberté » celle consistant en « un isolement complet, lequel implique une interdiction de « toute sortie» ou celle qui impose « à l’intéressé de demeurer à son domicile ou dans son lieu d’hébergement pendant une plage horaire de plus de douze heures par jour ».

Le Conseil constitutionnel « confirmé que le principe des quatorzaines est justifié pour protéger nos territoires« , explique Annick Girardin, mais il a aussi « considéré que ces quatorzaines devaient nécessairement s’accompagner des garanties qui sont désormais prévues par la loi« .

Le gouvernement prendra donc dans les prochains jours les décrets permettant de mettre en œuvre les mesures de quarantaine prévues par la loi du 12 mai, ajoute la ministre.

Mais la Nouvelle-Calédonie étant compétente en matière sanitaire, la quatorzaine -qui dure 3 semaines chez nous-, est-elle une mesure de santé, ou une privation de liberté, garantie par la Constitution sur tout le territoire de la République ?

Deux questions semblent devoir appeler une réponse. La première concerne la portée de la décision du Conseil Constitutionnel pour notre territoire. La deuxième, le cas échéant, est relative à la validité d’un décret pris par le gouvernement central pour répondre aux objections du Conseil, ou celle d’un arrêté du gouvernement local, d’une loi du pays ou d’une délibération.

Rouvrir à la promenade les parcs et jardins de la capitale alors que Paris est en zone rouge ? C’est le souhait de la maire socialiste Anne Hidalgo qui a expliqué, le 13 mai sur BFMTV et RMC, qu’il s’agit d’une « question de santé publique ». A l’issue du premier Conseil des ministres depuis le déconfinement, la porte-parole Sibeth Ndiaye a indiqué, en début d’après-midi, que le gouvernement juge cette réouverture « inopportune compte tenu de la vivacité de la circulation du virus en région Île-de-France ».

Depuis plusieurs semaines le professeur Didier Raoult se montre optimiste face à l’épidémie de Covid-19, dans une nouvelle vidéo postée sur son compte Twitter, l’infectiologue persiste « l’épidémie est en train de disparaître », dit-il, et il étaye son propos avec ce chiffre : un seul cas détecté lundi 11 mai à Marseille sur 1.200 personnes testées.  

Ryanair annonce la reprise de 40% de ses vols à partir de juillet et la mise en place de mesures sanitaires comme le port de masques et des prises de température pour les voyageurs et le personnel de bord, mais sans imposer la distanciation sociale.

FABULEUX : VISIONNEZ CI-DESSUS LE PARCOURS DU COVID-19 AU MICROSCOPE

SUIVRE LA CRISE DANS LE MONDE EN DIRECT