AÉRIEN ENTRE AUSTRALIE ET NOUVELLE ZÉLANDE BIENTÔT RÉOUVERT – Extension vers les Iles du Pacifique ?

Une première depuis la fin de la deuxième guerre mondiale : la Première ministre de Nouvelle-Zélande a été invitée à participer au Conseil des ministres australien. La participation s’est effectuée par video.

Au menu, la création d’une « bulle de voyage » permettant les voyages entre les deux pays sans obligation de confinement. Pas de calendrier pour l’heure, mais cette levée de restrictions se ferait dès que les conditions sanitaires le permettraient en toute sécurité.

75.000 Australiens vivent en Nouvelle Zélande, et un demi-million de Kiwis en Australie. Le trafic touristique est également important entre les deux pays : 1,2 millions de Néo Zélandais visitent l’Australie, et 1,6 millions d’Australiens se rendent en vacances en Nouvelle Zélande.

Scott Morrison et Jacinda Ardern voient, dans cette reprise, un grand intérêt mutuel, à la fois pour leurs compagnies aériennes, mais également pour toute la filière tourisme, les relations entre les familles et les échanges sportifs.

Par ailleurs, des experts pressent les deux pays d’inclure des Iles du Pacifique dans cette « bulle de voyage ». Parmi les pays cités, le Vanuatu, Cook ou encore Niue. Beaucoup, cependant, exhortent à la prudence. Certaines de ces îles sont peu immunisées et pourraient être infectées gravement.

Avec une situation sanitaire préservée et un solide système de santé, la Nouvelle-Calédonie pourrait peut être avoir l’ambition de candidater à la « bulle ».

Mais pour l’heure, les deux chefs des Exécutifs anglo-saxons veulent se consacrer aux liaisons trans-Tasman, et s’assurer que la sécurité sanitaire y sera effective. Jacinda Ardern s’est bornée à souligner le « risque énorme » que représenterait l’introduction du Covid-19 dans des pays du Pacifique qui en sont, pour l’instant, indemnes.